jeudi 9 août 2018

Mon frichti aux aubergines

Frichti! Qui connaît ce mot? Il me vient de ma maman qui a toujours eu le chic d'utiliser des mots un peu désuets (une autre fois je vous parlerai de la pépie...). Chez nous, un frichti était une sorte de plat pas vraiment déterminé, pas très préparé, en tout cas fait sans avoir suivi de recettes. C'était le petit truc vite fait des jours où le temps manque, avec les restes qui traînaient dans le frigo. Un p'tit machin sans importance en somme. J'ai toujours connu ce mot mais depuis que je me suis envolé loin de chez mes parents, j'avais peu l'occasion de l'entendre. Et puis mon ami P. a remis ce mot au goût de mes jours en parlant de petits frichtis lors d'un séjour à Lisbonne. Depuis quand je prépare des plats sans vraiment savoir à quoi ils vont ressembler, je les nomme frichtis en pensant à ma maman et à ce fameux ami. Quand le cuisinier improvise un frichti, il prépare une presque purée d'aubergines aux noix!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 kg d'aubergines
- 1 gros oignon
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- 1 cuillère à café de curcuma
- 1 pincée de chili flakes (ou de piment en poudre)
- 1/2 bouquet de coriandre
- 2 cuillères à soupe d'olives noires
- 40 g de feta
- 3 cuillères à soupe de noix décortiquées

Pelez les aubergines puis coupez-les en dés. Pelez et hachez l'oignon et l'ail puis faites-les suer sur feu modéré avec un filet d'huile d'olive pendant 5 grosses minutes ou jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides. 

Ajoutez alors les aubergines et versez 4 cuillères à soupe d'huile. Augmentez le feu et laissez cuire environ 15 minutes en remuant souvent. Si le tout attache un peu versez un filet d'huile. En cours de cuisson, ajoutez le curcuma et assaisonnez. Écrasez les aubergines avec une cuillère en bois quand elles deviennent tendres. Ajoutez la moitié de la coriandre hachée. On ne cherche pas à obtenir une purée lisse, il doit rester des morceaux. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Versez la purée obtenue dans une passoire pour extraire l'excès d'huile et laissez refroidir pendant quelques minutes. Hachez grossièrement les noix et ajoutez-les à la purée. Émiettez la feta.

Disposez le frichti dans un plat. Parsemez de la coriandre restante, d'olives et de feta. Servez avec du pain pita. 

2 commentaires:

  1. Je ne sais pas quelle est la région d'origine de ta maman, mais la mienne disait ce mot la aussi pour parler d'un plat genre ragoût , et la pépie, c'est quand on parle beaucoup et que du coup on a très soif ! C'est ça aussi pour toi ? Et comme j'adore les aubergines, ce frichti estival sera pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma maman est entre la Normandie et Versailles... Pour nous la pépie, c'est quand on a la bouche très sèche...pas forcément parce qu'on parle trop!
      En tout cas vive les frichtis!

      Supprimer