lundi 16 septembre 2019

Mon caviar de courgette

Il court, il court le cuisinier. Trois jours à Barcelone à démarrer une nouvelle scolaire avec 30 monstres. Un avion, un train, le vert, la Normandie. Prendre soin des proches. Courir dans l'autre sens pour retrouver la première vie, ou la deuxième ou la troisième. J'avoue que je ne sais plus où je vis ni ce que je dois faire. Trois jours à droite, quatre à gauche. Trouver deux minutes dès que possible pour cuisiner. Ne pas réussir à faire les photos que je veux. Devoir refaire les recettes pour les photographier (un gâteau sort d'ailleurs du four pour se faire tirer le portrait demain). Le cuisinier est épuisé mais il continue. La semaine dernière entre deux voyages, j'ai trouvé 1 heure pour cuisiner un peu. Des courgettes m'attendaient dans le frigo sans que je sache vraiment quoi en faire. Ce n'est qu'une fois cuites, que j'ai su comment elles allaient être mangées. Un flash. Une revisite. Quand c'est l'heure de l'apéro, le cuisinier prépare un caviar de courgette!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 2 belles courgettes
- 1 gros oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 1 cuillère à café de jus de citron
- 1 cuillère à soupe de pignons
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Rincez et séchez les courgettes puis coupez-les en cubes. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez et émincez l'oignon. Ajoutez-le aux courgettes. Ajoutez l'ail en chemise. Ajoutez les graines de cumin. Assaisonnez. Arrosez d'huile d'olive. Mélangez le tout. Enfournez et laissez cuire 30 minutes en remuant deux fois en cours de cuisson. Vérifiez que le tout est bien cuit. Laissez refroidir. Pelez la gousse d'ail.

Placez le mélange précédent sur une planche à découper. Hachez le tout au couteau pour obtenir une sorte de purée avec des petits morceaux. Ajoutez le tahini, le jus de citron. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile. Mélangez le tout. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Faites griller les pignons et les pistaches dans une poêle sans matière grasse quelques minutes. Hachez grossièrement les pistaches.

Versez le caviar de courgette dans une assiette ou un plat. Parsemez-le de pignons et de pistaches. Servez avec du pain grillé!

mercredi 11 septembre 2019

Mon presque poulet basquaise

Parfois il y a des imprévus dans la vie. Un retour de vacances un peu secoué par une nouvelles moyennement bonne. Un retour en France un peu en coup de vent pour prendre soin de quelqu'un d'important. Quelques jours au vert, dans mon havre de paix. Quelques jours entre tranquillité et inquiétude. Quelques moments volés pour aller ramasser des noisettes et cueillir des mûres. Des déjeuners improvisés en famille. Et puis quand même l'envie de cuisiner. Parce qu'après les vacances, les spatules et cuillères en bois me manquaient. Un reste de pintade rôtie, des légumes bio apportés dans mon sac à dos, un recyclage culinaire improvisé. J'avais pensé à un gratin. Et puis les poivrons m'ont inspiré une autre recette. Aujourd'hui, un plat avec de la viande. Une fois n'est pas coutume. Quand le cuisinier recycle les restes des autres, il prépare un "presque" poulet basquaise. 

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients pour 4/5 personnes:
- les restes d'un poulet ou d'une pintade rôti(e)
- 7 tomates 
- 4 poivrons verts
- 1 poivron rouge
- 1 petite aubergine
- 1 petite courgette
- 5 petits oignons
- 1 gousse d'ail
- 10 brins de thym
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez les légumes. Coupez les poivrons en lanières, l'aubergine et la courgette en tout petits dés, les tomates en morceaux. Pelez puis émincez les oignons ainsi que l'ail. Récupérez la viande sur les morceaux de pintade/poulet et coupez-les en petits morceaux.

Dans une sauteuse, faites chauffer une cuillère à soupe d'huile. Faites-y revenir les oignons et l'ail pendant 5 bonnes minutes en remuant souvent. Ajoutez les poivrons, 1 cuillère à soupe d'huile et poursuivez la cuisson pendant 10 minutes toujours en remuant. Ils doivent devenir tendres. Ajoutez l'aubergine et la courgette. Laissez cuire 7 à 8 minutes avant d'ajouter les tomates et le thym. Arrosez d'un filet d'huile d'olive en cours de cuisson. Assaisonnez. Laissez "bloblotter" le tout une 15aine de minutes. Enfin ajoutez les morceaux de viande. Laissez mijoter 10 minutes à couvert. Goûtez la sauce et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Servez le presque poulet basquaise avec du riz ou des pâtes fraîches!

lundi 9 septembre 2019

Ma salade de tomates

Alors que nous nous dirigeons lentement mais sûrement vers l'automne, comme chaque année je fais de la résistance en m'accrochant aux légumes d'été. Les aubergines, les courgettes, les poivrons et les tomates ont envahi mon frigo depuis mon retour de vacances et ne semblent pas vouloir en sortir. Les recettes restent donc à l'heure d'été...comme si elles avaient le pouvoir de retenir les beaux jours! Et en ce moment, j'ai un intérêt particulier pour les tomates. Une obsession serait-elle en train de naître, car je me surprends depuis quelques jours à chercher de recettes avec des tomates? Des tomates par-ci, des tomates par là... je commence à en voir partout. Je rêve d'en faire une confiture depuis un an mais l'année dernière, faute de temps, j'avais renoncé. Cette année, la même envie... à suivre. J'ai un nouveau fournisseur officiel de tomates, V producteur de légumes à ses heures perdues. Elles sont non traitées et issues de graines bio... Elles ont donc tout pour me plaire et m'inspirer. Hier, un déjeuner tardif, une certaine fatigue et un dimanche pluvieux m'ont donné envie de mettre les tomates à l'honneur. L'idée: une salade toute rouge...même la vinaigrette! Quand le cuisinier se demande si les tomates ne sont pas en train de devenir une obsession, il prépare une salade de tomates avec une vinaigrette à la tomate.

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients:
- 700 g de tomates rouges (vous pouvez mélanger les sortes)
- 2 petits poivrons rouges (ou 1 gros)
- 250 g de tomates cerises rouges également
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- 1 cuillère à soupe d'amandes non salée
- 2 cuillères à soupe de croûtons à l'ail
- 3 pincées de zaatar
- 2 pincées de sumac
- sel, poivre

Rincez les légumes. Coupez les tomates en morceaux et la moitié des tomates cerises en rondelles. Coupez  les poivrons en deux. Ôtez les membranes blanches ainsi que les pépins puis émincez la chair en fines bandes. Disposez le tout dans un grand plat.

Mixez les tomates cerises restantes avec l'huile et la mélasse de grenade. Assaisonnez et mixez une nouvelle fois. Passez la sauce obtenue au chinois pour éliminer les pépins et les morceaux de peau. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Hachez les amandes et les pistaches avec un couteau. Écrasez les croûtons pour les réduire en grosses miettes. 

Saupoudrez les légumes de zaatar et de sumac. Parsemez d'amandes, de pistaches et de miettes. 

Servez la salade arrosée de vinaigrette rouge!


dimanche 8 septembre 2019

Ma soupe aux tomates rôties

Moi qui cuisine les légumes et principalement les légumes, je fais très attention à leur origine. Cela fait maintenant quelques années que je n'en achète plus au supermarché. J'ai heureusement trouvé des petits producteurs sur mon marché à Barcelone chez lesquels je me ravitaille toutes les semaines. Parfois, je traverse même la ville pour aller sur un autre marché car il y a un producteur que j'aime bien. Quand je vais en Normandie, je suis comme au paradis. Là-bas, je trouve plein de bons légumes pour cuisiner. Secrètement, je rêve d'avoir un jour mon propre potager dans lequel faire pousser mes propres légumes. J'aurais des courges, des tomates, du céleri, des carottes, des betteraves, du chou-fleur, des choux de Bruxelles...et d'autres encore. Le rêve serait de pouvoir ne consommer que mes légumes. Un jour peut-être... En attendant, c'est au marché que je me rends pour faire mes courses. Mais parfois, une de mes amies me fait une belle surprise! Quand on lui offre des légumes du jardin, le cuisinier prépare une soupe aux tomates rôties!

Préparation: 20 minutes

Attente: 30 minutes

Cuisson : 1 heure

Ingrédients:
- 3 kg de tomates
- 2 gros oignons
- 4 gousses d'ail
- 2 cuillères à café d'origan séché
- 3 feuilles de laurier
- 2 pincées de piment
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour le service
- feuilles de basilic
- rondelles de tomates cerises
- croûtons
- graines de nigelle
- graines de tournesol

Rincez et séchez les tomates avant de les couper en morceaux. Placez-les dans une passoire et laissez-les égoutter pendant 30 minutes puis disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez et émincez les oignons et les gousses d'ail puis ajoutez-les sur la plaque. Ajoutez les herbes. Assaisonnez. Arrosez le tout d'huile d'olive. Mélangez intimement. Enfournez à 210ºC et laissez cuire 1 heure environ en mélangeant 2 ou 3 fois en cours de cuisson. Les tomates doivent commencer à griller sur les bords. 

Quand les tomates sont prêtes, prélevez le liquide qui se trouve sur la plaque. Placez les tomates et les oignons dans le bol de votre blender (ou dans une casserole si vous n'avez pas de blender). Ôtez le laurier. Ajoutez le piment et 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Mixez finement pendant 2 minutes. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Passez la soupe au chinois pour éliminer les morceaux de peau et les pépins. Laissez-la refroidir quelques minutes avant de la servir. Parsemez-la des toppings que vous souhaitez. 

Cette soupe fait partie du top 5 de mes soupes! Profitez des tomates de saison tant qu'il est encore temps!

mercredi 4 septembre 2019

Ma tourte poires et prunes

Qui dit septembre, dit rentrée, dit aussi automne pas loin. Alors que l'heure de l'école a sonné pour moi et mes nouveaux monstres, je pense à la fin de l'été. On voit déjà quelques signes: la fraîcheur qui se fait sentir le matin sur le vélo, l'orage de lundi soir, la lumière du soleil plus douce, la nuit qui débarque un peu plus tôt. Je parle d'automne alors que la chaleur est estivale encore mais je me prépare doucement au changement de saison. Je le vois dans mes envies culinaires. Je commence à avoir des envies de courges, patates douces, pommes...même si mon frigo déborde de légumes d'été (je vous en reparle d'ailleurs très bientôt). Un voyage de l'autre côté de l'Atlantique m'a permis de déconnecter de ma cuisine à moi mais aussi de chercher d'autres sources d'inspiration. C'est comme ça que j'ai traversé New-York pour aller chercher un moule spécial "pies" ces tourtes très populaires là-bas. Avec une idée en tête bien-sûr, voire des idées... Quand le cuisinier a des envies d'automne, il prépare une tourte poires & prunes!

Préparation: 30 minutes

Repos: 1 nuit

Cuisson: 45 + 45 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 325 g de farine
- 230 g de beurre non salé, bien froid + un peu pour le moule
- 55 g d'eau
- 15 g de sucre
- 1 pincée de fleur de sel

Pour la garniture
- 1,5 kg de prunes
- 1kg de poires
- 3 cuillères à soupe de sucre
- 6 cuillères à soupe de poudre d'amande
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 pincée de cannelle en poudre + 1 cuillère à café
- 1 jaune d'oeuf

La veille, préparez la pâte en premier: placez 190g de farine, le sucre et le sel dans le bol de votre mixeur. Mélangez. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et mixez par à-coup pour obtenir des petites pépites de beurre enrobées de farine. Ajoutez la farine restante et mixez pour l'incorporer. Ajoutez l'eau. Mixez juste assez pour qu'une boule se forme. La pâte ne doit pas être sèche au toucher, sinon ajoutez quelques gouttes d'eau. Coupez-la en deux. Aplatissez les deux morceaux. Enveloppez-les dans du film alimentaire et placez au frigo toute la nuit.

Pelez les poires, en ôtant les pépins et les trognons. Rincez et dénoyautez les prunes. Placez les fruits dans une grande poêle sur feu moyen/fort. Ajoutez le sucre et les épices. Quand les fruits commencent à se défaire, ajoutez 3 cuillères à soupe de poudre d'amande. Laissez cuire 45 minutes environ ou jusqu'à ce que vous obteniez une compote un peu épaisse. Il ne faut pas qu'il reste beaucoup de liquide. Laissez refroidir complètement et placez au frigo jusqu'au lendemain.

Le jour j, abaissez la moitié de la pâte sur votre plan de travail fariné pour former un disque plus grand que le diamètre de votre moule. Saupoudrez le fond avec la poudre d'amande restante. Si besoin beurrez le moule. Placez la pâte dans le fond. Versez la compote sur le fond de tarte. Égalisez avec une cuillère. Abaissez la pâte restante. Placez-la sur la tourte. Ôtez l'excédent de pâte en passant un couteau sur le bord du moule. Appuyez bien sur les bords pour les souder. Réalisez des fentes sur la pâte avec un petit couteau. Dorez la tourte au jaune d'oeuf. Saupoudrez de sucre en poudre. 

Enfournez et laissez cuire environ 45 minutes à 180ºC. La pâte doit être bien dorée. Laissez refroidir la tourte avant de la couper. Pour les gourmands, la glace peut-être la bienvenue. 

dimanche 1 septembre 2019

Ma nouvelle salade fatouche

L'heure de la rentrée a sonné. Rentrée à l'école tout d'abord. Les vacances ont assez duré, il est temps de reprendre le chemin du travail. Encore jetlagué et totalement déconnecté de la réalité, je sais que le réveil de demain va piquer. Mais c'est aussi ma rentrée culinaire. Reprise du blog après deux semaines d'absence (je pensais cuisiner là où j'étais mais finalement presque rien!). Et puis finalisation d'un projet qui me tient très à coeur pour peut-être pouvoir enfin dire "au revoir" à l'école. Du pain sur la planche en perspective. Alors pour reprendre la cuisine en douceur, une recette préparée avec mon obsession voyagère: le bagel! Quand je suis de l'autre côté de l'Atlantique, chez nos cousin québécois, mon bonheur de chaque matin est d'aller chercher des bagels frais, encore chauds. Un pur moment de plaisir! Un bagel tout seul dans un sac, une envie de salade (besoin de manger sain au milieu des vacances trop arrosées et trop caloriques), une idée venue de loin. Pour mon retour en cuisine, c'est vers le Liban que je me suis naturellement tourné! Quand le cuisinier recycle un bagel, il prépare une salade fatouche!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 2 belles assiettes:
- 1 avocat mûr à point
- 1 bagel de la veille
- 300 g de jeunes pousses
- 125 g de tomates cerises
- 2 petites boîtes de thon
- 1 cuillère à soupe d'amandes non salées
- 1 cuillère à soupe de noix de cajou non salées
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
- 2 pincées de zaatar
- huile d'olive
- le jus d'un demi citron
- 2 cuillères à café de moutarde forte
- sel, poivre

Coupez le bagel en fines tranches. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez-les d'huile avec un pinceau. Assaisonnez avec sel, poivre et zaatar. Enfournez à 180ºC et laissez griller 10 minutes environ. Les tranches de bagel doivent être dorées et craquantes. Sinon poursuivez la cuisson quelques minutes supplémentaires.

Dans un bol, mélangez la moutarde et le jus de citron puis versez de l'huile d'olive en filet tout en mélangeant (environ 4 cuillères à soupe). Assaisonnez.

Pelez et dénoyautez l'avocat. Coupez-le en fines lamelles. Concassez les amandes et les noix de cajou. Rincez et coupez les tomates en 2 ou 4 selon leur grosseur. Égouttez puis émiettez le thon.

Répartissez les pousses dans deux grandes assiettes. Ajoutez un demi avocat dans chacune ainsi que la moitié des tomates et du thon. Parsemez De graines. Répartissez les croutons de bagel. Arrosez de sauce. 
Un tour de moulin à poivre et c'est prêt!

vendredi 16 août 2019

Nos aubergines comme au resto chinois

Un jour de canicule, vraiment caniculaire. Un thermomètre qui dépasse les 40ºC. Un cuisinier qui en croise un autre, un peu pingouin sur les bords qui fond dès que les 25ºC sont dépassés. Une promenade culinaire grecque qui tourne court, une promenade boulangère qui ne prend pas. Et voici nos deux cuisiniers sous un soleil de plomb à la recherche d'un chouette endroit pour se sustenter. Le cuisinier expert, Dorian pour ne pas le citer,  qui a toujours 1000 bons plans dans son sac à dos, propose un resto chinois, bien loin de la version du coin de la rue. Une belle idée. Une découverte. Une nouvelle adresse à ajouter dans la liste des endroits où aller déjeuner. Un plat surtout s'est démarqué: des aubergines pimentées. Histoire d'avoir un peu plus chaud en cette journée de canicule. Quelques jours plus tard, quand les deux cuisiniers se sont retrouvés, il a été question de cuisine comme souvent. Et d'aubergines, légumes du moment. Ces fameuses aubergines. Une idée: essayer d'en proposer une version personnelle. Quand les cuisiniers se font une dernière recette pour la route, ils préparent des aubergines comme au resto chinois!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients:
- 8 aubergines chinoises
- 3 cuillères à soupe d'huile de tournesol
- 3 gousses d'ail
- 15 g de gingembre frais (soit environ 20 g avec la peau)
- 15 cl d'eau
- 1 cuillère à soupe de sauce sriracha
- 1 oignon frais
- 3 brins de basilic thaï

Pour la sauce:
- 2 cuillères à soupe de sauce d'huître
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 2 cuillères à soupe de sucre de canne
- 1 cuillère à café de maïzena

Préparez la sauce: mélangez la sauce d'huître et celle de soja dans un bol avec la maïzena. Ajoutez le sucre. Vous devez obtenir une sauce bien lisse. Réservez.

Pelez et émincez l'oignon frais, même la partie verte. Pelez et hachez l'ail et le gingembre. Rincez le basilic thaï.

Rincez et séchez les aubergines puis coupez-les en deux dans le sens de la longueur puis en tronçons de 1,5 cm environ. Faites-les revenir dans un wok avec l'huile de tournesol pendant 4 minutes sur feu vif. Ajoutez l'ail et le gingembre. Poursuivez la cuisson pendant 2 minutes. Versez l'eau et la sauce sriracha, couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que tout le liquide ait été absorbé. Vérifiez la cuisson des aubergines avec la pointe d'un couteau. Elles doivent être tendres. 

Quand les aubergines sont cuites, versez la sauce dessus et mélangez rapidement toujours sur le feu. Disposez-les encore chaudes dans un plat de service. Parsemez-les d'oignon et de basilic. Servez-les chaudes ou froides.

lundi 12 août 2019

Notre salade de betteraves aux baies

Quand on est invité chez les gens, il est de coutume d'apporter un petit quelque chose. Au choix: un bouquet de fleurs, une bouteille de vin, un dessert éventuellement. Moi souvent quand je suis invité, j'apporte... des ingrédients car c'est souvent moi qui cuisine chez les autres. Dans mon panier, les fruits et légumes de saison que j'ai pu trouver dans les différents magasins où je vais m'approvisionner. Quand Dorian m'a proposé une journée cuisine, après avoir sauté de joie quelques secondes, j'ai tout de suite pensé à ce que j'allais apporter. Dans mon panier ce lundi-là, il y avait: du pain au charbon et au sésame (cf ma recette d'hier), des betteraves venues de Normandie, de la feta (de l'épicerie grecque qui était fermée le fameux jour caniculaire), des aubergines chinoises achetées dans le quartier chinois et un petit crottin de chèvre trouvé sur le marché d'Aligre.  Les aubergines ont voyagé au gré de notre inspiration. Le pain s'est fait "bruschettiser". Il nous restait les betteraves à cuisiner. Une idée de salade cruite et puis quelques fruits qui traînaient dans le frigo de l'ami Dorian sont venus compléter le tableau. Quand les cuisiniers se racontent des salades, ils en préparent une cruite avec des betteraves et des baies.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients:
- 6 betteraves (jaunes, violettes) 
- 1 betterave chioggia
- 1 cuillère à soupe de groseilles rouges
- 1 cuillère à soupe de groseilles blanches
- quelques framboises
- 1/2 crottin de chèvre
- quelques feuilles de menthe
- quelques feuilles d'oseille pourpre

Pour la sauce:
- 50 g de framboises
- 4 cuillères à soupe d'huile
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
- 2 cuillères à café de sucre
- sel, poivre

Placez les 6 betteraves sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 1h15. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau. Laissez-les refroidir avant de les peler et de les couper en quartiers. 

Pelez et rincez la betterave chioggia. Taillez-la en très fines tranches avec une mandoline. Coupez le fromage en copeaux. 

Préparez la sauce: mixez les framboises avec le sucre. Écrasez-les dans une passoire pour éliminer les pépins. Placez le coulis obtenu dans un petit saladier. Ajoutez le vinaigre et l'huile. Assaisonnez. Mixez avec un mixeur plongeant. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Placez les quartiers de betterave dans un plat. Ajoutez les pétales de betterave crue et les copeaux de fromage. Parsemez de feuilles de menthe et d'oseille. Ajoutez les groseilles et les framboises. Arrosez de sauce. Donnez un tour de moulin de poivre, ajoutez une pincée de sel. 
C'est prêt!

dimanche 11 août 2019

Notre bruschetta en rouge et noir


Un jour de canicule à Paris où tout le monde cherchait à se terrer, à trouver la fraîcheur ou en tout cas à fuir la chaleur! Tout le monde? Non, car deux cuisiniers en herbe avaient justement décidé de parcourir les rues de Paris pour une journée cuisine sans cuisine. Au programme: la Grèce et des boulangeries. Pour cause de "trop chaud" ou de fermeture hebdomadaire, nous avons eu quelques rendez-vous manqués avec les uns ou les autres. Qu'à cela ne tienne, la journée fut bonne (même si très très chaude). N'étant pas du genre à rester sur un rendez-vous manqué je suis donc retourné là où nous n'avions pas pu aller la première fois. Bien décidé à goûter à tout ce que je pourrais. C'est comme ça que j'ai poussé la porte d'une boulangerie qui je pense va devenir mon repaire à Paris: The French Bastards! C'est donc avec un morceau de leur pain noir au charbon et au sésame que je me suis rendu chez mon amidole Dorian avec une idée derrière la tête! Quand les cuisiniers se replongent dans leurs souvenirs musicaux, ils préparent une bruschetta en rouge et noir!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 4 tartines:
- 4 tranches de pain noir au charbon (ou d'un autre si vous n'en trouvez pas)
- 4 belles tomates 
- 6 brins de thym
- 1 cuillère à soupe de petites feuilles de basilic
- 1 cuillère à soupe de feuilles d'origan
- 1/4 de crottin de chèvre un peu sec
- 1 pincée de sucre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- quelques gouttes de crème balsamique
- sel, poivre

Rincez et séchez les tomates puis coupez-les en 8 quartiers en éliminant le pédoncule. Faites chauffer l'huile dans une poêle. Quand elle est chaude, déposez-y les tomates. Laissez cuire une dizaine de minutes en les retournant de temps en temps (délicatement pour ne pas les écraser). Ajoutez le sucre à mi-cuisson. Assaisonnez et ajoutez le thym ainsi que l'origan quand les tomates sont presque cuites. Laissez-les refroidir.

Sur une tranche de pain, déposez 1/4 des tomates. Coupez le crottin en copeaux et intercalez-les entre les tomates. Décorez avec le basilic. Arrosez de quelques gouttes de crème balsamique et d'un filet d'huile d'olive. Donnez un tour de moulin à poivre. Procédez de même avec le reste des ingrédients!

samedi 10 août 2019

Nos aubergines à la Coréenne

S'il y a des moments que j'attends avec autant d'impatience que mes promenade en solitaire dans Paris, ce sont bien ceux que je passe avec Dorian. Car maintenant c'est acté, nous nous croisons presque à chaque fois que je suis de passage en France. Parfois, nous nous retrouvons autour d'un théfé (thé pour moi, café pour lui), parfois nous arpentons les rues de la capitale à la recherche de bonnes adresses (parfois nous le faisons quand il fait 42,6ºC à Paris!) et parfois, nous nous donnons rendez-vous chez lui pour des journées cuisine plus ou moins productives en fonction de l'humeur du jour. Cet été, nous avons donc fait les trois choses: une journée balade dans Paris, une journée cuisine et un moment théfé. En cuisine, nous sommes comme deux apprentis sorciers qui s'amusent à mélanger des trucs et des machins pour voir ce que ça va donner. S'il n'y avait que nous ces journées pourraient durer toute la journée et toute la nuit tellement nous sommes concentrés au-dessus des marmites/poêles et autres saladiers! Pour cette fois-ci, nous avions évoqué des aubergines. Chacun de son côté est donc arrivé avec quelques aubergines sous le bras. Un souvenir de restaurant chinois. Un ingrédient manquant. Une sauce vraiment bonne. Quand les cuisiniers se croisent, parfois il est question de faire voyager les légumes pour préparer des aubergines à la coréenne.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients:
- 6 aubergines chinoises (longues et fines)
- 50 g de pâte de soja (dans les épiceries asiatiques)
- 50 g de miel
- 3 cl d'eau tiède
- 1 cuillère à café de pâte de piment
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 1 oignon frais
- 5 brins de coriandre
- huile de tournesol

Rincez et séchez les aubergines. Coupez-les en deux dans le sens de la longueur en gardant les queues. Quadrillez-les en utilisant la pointe d'un couteau (en veillant à ne pas transpercer la peau). Badigeonnez-les d'huile. Enfournez-les à 180ºC pendant 15 minutes. La chair doit être cuite mais encore un peu ferme.

Pendant que les aubergines cuisent, préparez la sauce en mélangeant dans un bol: la pâte de soja, la pâte de piment, le miel, l'eau et l'huile de sésame. Vous devez obtenir une sauce bien lisse.

Quand les aubergines sont prêtes, badigeonnez-les de sauce avec un pinceau de cuisine. Remettez au four pour 10 minutes supplémentaires de cuisson.

Pelez puis émincez l'oignon très finement. Rincez, séchez puis ciselez la coriandre. Laissez les aubergines refroidir quelques minutes à la sortie du four. Remettez un petit coup de sauce pour qu'elles soient bien brillantes. Parsemez-les de coriandre et d'oignon. Servez-les avec du riz basmati!