lundi 24 février 2020

Nos safihas végétariennes

J'aime cuisiner à plusieurs. J'aime le partage. Cuisiner à 4, 6 ou 8 mains c'est un pur moment de bonheur. On apprend des autres, on ouvre son univers culinaire, on découvre des pratiques, on enrichit son monde, on goût de nouvelles saveurs. Depuis près de deux ans maintenant, je cuisine régulièrement avec mon amidole, Dorian. Parfois Valérie se joint à nous pour des sessions à 6 mains. La dernière fois que nous nous sommes croisés, Céline s'est jointe à nous pour une journée à 4 cuisiniers. Avec elle, nous nous croisions de loin en loin... et puis il y a eu une vraie rencontre l'été dernier. Une journée de cuisine chez elle. J'avais réussi à faire manger des aubergines à son mini goûteur qui pourtant n'aimait pas ça. Une amitié culinaire et humaine est née. Aussi pour mon nouveau séjour en France, nous avons pris un nouveau rendez-vous pour cuisiner ensemble. Un programme établi. Trois recettes. Des légumes, un dessert, une recette végane, un voyage culinaire. Et puis finalement le programme a évolué, nous avons beaucoup, beaucoup, beaucoup parlé. Les photos ont été prises. La recette d'aujourd'hui est une invitation au voyage. Destination, le Liban avec ces petites tartelettes traditionnellement farcies d'agneau mais que nous avons "végétarianisé". Chacun son idée. Au final deux garnitures à choisir ou pas. Quand le cuisinier retrouve sa copine cuisinière, ensemble ils préparent des safihas végétariennes!

Préparation: 45 minutes 

Cuisson: 1h15

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 150 g de farine d'épeautre T70
- 50 g de farine de blé complet
- 50 g de farine de seigle
- 30 g de graines de sésame
- 1 cuillère à café de levure
- 7 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Pour la farce au soja
- 60 g de protéines de soja texturées
- 1 cuillère à café de bouillon de légumes en poudre
- 1 cuillère à café de miso
- 1 cuillère à café de sauce soja
- 1 oignon rouge
- 1 gousse d'ail
- 1/2 boîte de tomates pelées
- 1 cuillère à soupe de mélasse de grenade
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 10 feuilles de menthe
- 8 brins de coriandre
- 8 brins de persil
- 2 cuillères à soupe de pignons
- sel, poivre

Pour la farce à la courge:
- 300 g de butternut
- 20 g de gingembre
- 10 brins de coriandre
- 1 oignon rouge
- 2 belles feuilles de blettes
- 1 petit verre d'eau
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la pâte, mélangez les ingrédients secs dans un saladier. Ajoutez l'huile d'olive. Malaxez du bout de doigts. Versez un petit peu d'eau et continuez de mélanger pour que la pâte soit souple et non collante. Réservez.

Pour la farce au soja, placez les protéines de soja avec le bouillon, le miso et la sauce soja dans un saladier. Couvrez d'eau à hauteur et laissez reposer pendant 30 minutes. Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les suer dans une poêle avec un filet d'huile d'olive pendant 5 à 6 minutes. Ils doivent devenir translucides. Ajoutez alors les protéines de soja égouttées. Poursuivez la cuisson quelques minutes. Versez maintenant la sauce tomate, la mélasse de grenade ainsi qu'un petit verre d'eau. Laissez réduire une dizaine de minutes. Assaisonnez. 

Rincez puis hachez les herbes. Ajoutez-les dans la poêle, hors du feu. Laissez refroidir.

Pendant ce temps, préparez l'autre garniture. Pelez la courge. Coupez sa chair en cubes. Pelez puis hachez l'oignon. Rincez les feuilles de blette et la coriandre avant de les hacher à leur tour. 

Faites suer l'oignon et le gingembre dans une poêle avec une filet d'huile d'olive pendant 5 à 6 minutes. Ajoutez alors les morceaux de courge. Poursuivez la cuisson pendant une dizaine de minutes. Ajoutez un petit verre d'eau en plusieurs fois en attendant que le liquide s'évapore avant d'en rajouter. Assaisonnez. Versez une ou deux cuillères à soupe d'huile supplémentaires en cours de cuisson. Ajoutez la coriandre et les feuilles de blette. Mélangez le tout. Poursuivez la cuisson jusqu'à ce que la courge soit très tendre. Hors du feu, écrasez le tout grossièrement en purée. Il ne doit y avoir de gros morceaux. Laissez refroidir.

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Abaissez la pâte sur une épaisseur de 2mm sur votre plan de travail légèrement fariné avec un rouleau à pâtisserie. Détaillez des disques de 8 cm de diamètre environ. Rassemblez les chutes, abaissez à nouveau et formez des disques. Déposez une bonne cuillère à café de la farce choisie au centre d'un disque. Humidifiez la bordure du disque. Puis pincez la pâte comme sur la photo ci-dessous. Recommencez avec le reste des ingrédients.


Placez les safihas au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire environ 20 minutes. La pâte doit être dorée.  

Faites griller les pignons dans une poêle sans matière grasse. Parsemez-en les safihas!

Servez-les chaudes ou froides.

Conseil: servez-les avec une sauce au yaourt. Mélangez 150 g de yaourt grec avec une cuillère à soupe de tahini, le jus d'un citron et 2 cuillères à soupe d'eau. Assaisonnez.

Retrouvez aussi la recette sur le blog de ma copine Céline: Mon maraîcher à la casserole.

dimanche 23 février 2020

Mes tartelettes au chocolat véganes

Je ne suis plus très dessert. J'ai pris l'habitude de ne plus en manger. Et pour moi c'était un exploit d'y arriver car j'étais accro au sucre. J'en ai mangé des trucs sucrés dans mon enfance et mon adolescence! J'en ai descendu des paquets de bonbons, de gâteaux! J'en ai dévoré des plaquettes de chocolat. Fut un temps, j'avais toujours des bonbons dans les poches. Je ne pouvais pas finir un repas sans dessert. Même après un grand festin, je pouvais engloutir des profiteroles sans aucun problème. Les années passant, mon rapport au sucre a changé. Si le chocolat est encore présent dans ma vie au quotidien, les gâteaux et les bonbons ont presque disparu. Je ne fais pas souvent de dessert non plus du coup. Cette semaine, pour ce déjeuner vegan commandé, j'ai donc dû faire un dessert. Un dessert sans aucun produit animal donc. Pas de beurre. Pas d'oeufs non plus... Là c'était un vrai défi! J'ai donc fait des recherches pour comprendre ce pan de cuisine qui m'était inconnu. J'ai tout de suite eu envie d'une tarte au chocolat. Pâte végane. Garniture végane. Glaçage vegan. J'ai retroussé mes manches, enfilé mon plus beau tablier et me suis lancé dans la réalisation de cette recette avec fébrilité. Au moment de goûter, j'avoue avoir été conquis! Ces tartelettes sont vraiment délicieuses! Un nouvel horizon vient de s'ouvrir à moi! Quand le cuisinier se lance dans la pâtisserie végane, il prépare des tartelettes au chocolat. 

Préparation: 30 minutes

Attente: une nuit + quelques heures

Cuisson: 18 minutes

Ingrédients Pour 6 tartelettes:
Pour la pâte:
- 110 g de petits flocons d'avoine
- 100 g de poudre d'amande
- 70 g de dattes
- 30 g d'huile de coco + un peu pour les moules
- 2 cuillères à soupe de boisson végétale de noix de coco
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- quelques gouttes d'extrait d'amande amère

Pour la garniture:
- 1 boîte de lait de coco (400ml)
- 200 g de chocolat noir vegan
- 2 cuillères à soupe de cacao non sucré
- 3 cuillères à soupe de sirop d'érable
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 pincée de fleur de sel

Pour le glaçage:
- 200 g de noix de cajou
- 125 ml de boisson végétale de noix de coco
- 2 cuillères à soupe de sirop d'érable
- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille

Pour la déco:
- copeaux de chocolat vegan

La veille, mettez les noix de cajou à tremper dans un saladier d'eau froide. Laissez-les tremper toute la nuit.

Le jour j, égouttez et rincez les noix de cajou. Placez-les dans le bol de votre mixeur. Ajoutez les autres ingrédients du glaçage et mixez très finement. Raclez les bords avec une spatule en cours de mixage. Vous devez obtenir une crème lisse. Réservez-la au frais. 

Pour la pâte, placez les flocons d'avoine dans le bol de votre mixeur. Mixez par à-coups pour obtenir une poudre fine. Ajoutez le reste des ingrédients. Mixez en mode "pulse" jusqu'à ce qu'une boule de pâte se forme. Sortez-la du bol et malaxez-la quelques instants. Divisez-la en 6 parts égales. Huilez 6 moules à tartelettes avec l'huile de coco. Pressez les portions de pâte dans les moules dans le fond et sur les bords. Piquez le fond avec une fourchette. Enfournez à 180º et laissez cuire environ 18 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée. Laissez refroidir. 

Pour la garniture, hachez le chocolat et placez-le dans un saladier. Portez le lait de coco à frémissement dans une petite casserole. Versez-le sur le chocolat. Laissez reposer 2 minutes avant de mélanger avec une spatule. Ajoutez la vanille, le sirop d'érable et le cacao. Mélangez vivement pour obtenir une crème bien lisse. Laissez refroidir complètement. 

Garniture les fonds de tarte avec la crème au chocolat. Placez-les tartelettes au frigo pour quelques heures. 

Au moment de servir, garnissez les tartelettes de glaçage et parsemez-les de copeaux de chocolat.

samedi 22 février 2020

Mon hachis parmentier végan

Je ne cuisine plus de viande au quotidien depuis plus d'un an. Avant ça je n'en faisais qu'une fois par semaine, du poulet principalement. Et puis un documentaire sur l'impact de l'élevage sur l'environnement a fini de me convaincre qu'il fallait arrêter la viande. Elle a donc presque totalement déserté mon assiette. Les légumes restent la base de mon alimentation et ma plus grande source d'inspiration. Je ne suis pas végan. J'aime trop le fromage et les oeufs pour ça. Mais parfois, je me penche sur cette cuisine que je ne connais pas très bien. Un déjeuner improvisé chez moi pour un projet dans l'air. Une demande de plats sans aucun produit animal. Un défi. Le temps d'un repas, être un cuisinier végan. Découvrir des substituts, changer ma façon de faire. Une expérience intéressante. Quand le cuisinier se lance dans la cuisine végane, il prépare un hachis parmentier aux lentilles et aux légumes.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h30

Ingrédients:
- 1 kg de pommes de terre
- 200 g de lentilles vertes
- 1 oignon
- 1 branche de céleri
- 2 carottes
- 2 petites patates douces
- 1 petit poireau
- 1 gousse d'ail
- 600 ml de bouillon de légumes
- 1 cuillère à café d'origan
- 100 g de sauce tomate
- 15 cl de lait de coco (boisson végétale)
- huile d'olive
- 1 pincée de piment
- 1 pincée de noix de muscade
- quelques brins de ciboulette
- sel, poivre

Rincez les pommes de terre. Plongez-les dans une grande casserole d'eau froide. Portez à ébullition. Salez et comptez 25 minutes de cuisson. Égouttez-les. Laissez-les refroidir puis pelez-les et écrasez-les en purée en ajoutant 4 cuillères à soupe d'huile et le lait de coco pour obtenir une purée sans morceaux. Ajoutez le piment et la noix de muscade. Assaisonnez. Réservez.

Faites cuire les lentilles en suivant les instructions sur le paquet pendant que les pommes de terre cuisent. Elles doivent être encore un peu fermes. Égouttez-les.

Pelez les carottes, les patates douces, l'oignon et la gousse d'ail. Rincez-les ainsi que le poireau et le céleri. Coupez les carottes, patates douces et le céleri en brunoise. Hachez l'oignon et l'ail. Émincez le poireau. 

Faites revenir les légumes dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent. Ajoutez les lentilles. Versez le bouillon et la sauce tomate. Laissez cuire environ 30 minutes sur feu modéré en remuant souvent. Ajoutez l'origan. Assaisonnez. Les légumes doivent être tendres et le liquide doit être presque entièrement absorbé.

Huilez un plat à gratin ou une grande poêle en fonte. Versez-y le mélange aux lentilles. Recouvrez avec la purée. Dessinez des sillons à l'aide d'une fourchette. Arrosez d'huile d'olive. 

Enfournez à 180ºC. Comptez 30 minutes de cuisson. La purée doit être dorée.

Parsemez le hachis de ciboulette ciselée. 

mercredi 19 février 2020

Notre labneh et salade d'agrumes

Ce que j'aime lorsque je passe des journées avec mon amidole Dorian, c'est que nous sommes pareils, aussi fous de bouffe l'un que l'autre! Quand nous nous voyons, nous faisons des plans sur les assiettes, des impro, des défis, des journées thématiques, des échanges en veux-tu en voilà. À chaque fois, je débarque chez lui, dans sa campagne, avec des trucs et des machins dans mon sac à dos. Je vais toujours faire un tour chez Gisèle (sa Dolors à lui) avant de pousser la porte de sa maison. Parfois chacun a son idée, parfois l'un lance un début de thème et l'autre rebondit pour l'enrichir. Nous construisons vraiment nos recettes ensemble. Un vrai bonheur. La dernière fois que nous nous sommes croisés, j'avais rapporté des limequats et des kumquats trouvés sur un marché à Barcelone avec l'envie d'en faire une salade d'agrumes. Dorian quant à lui voulait tester le labneh, un de mes mezzés préférés! Et si on les mélangeait? Quand deux idées finissent par n'en faire qu'une, les cuisiniers préparent du labneh avec une salade d'agrumes!

Préparation: 20 minutes

Attente: 36 heures

Ingrédients:
- 1 kg de yaourt de brebis
- 1 pomelo
- 2 mandarines
- 2 oranges 
- 2 kumquats
- 2 limequats
- 2 cuillères à soupe de dukah
- quelques feuilles de menthe
- huile d'olive 
- sel, poivre

Versez le yaourt dans une passoire munie d'une étamine au-dessus d'un saladier et laissez-le égoutter au frais pendant 36 heures. Au bout de ce temps, récupérez le yaourt, placez-le dans un bol. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile d'olive. Assaisonnez et disposez le labneh sur une grande assiette. 

Pelez les mandarines, les oranges et le pomelo à vif puis prélevez les suprêmes avec un bon couteau. Coupez les kumquats et limequats en rondelles en éliminant les pépins. Répartissez les agrumes sur le labneh. 

Rincez et séchez les feuilles de menthe. Répartissez-les sur l'assiette.

Parsemez le tout avec le dukah. Arrosez d'un filet d'huile d'olive.

Quelques pains pita grillés ou passés au four pour accompagner le tout et c'est prêt!

Pour le duka, je vous conseille de le faire vous-même, c'est très facile. Faites-en beaucoup, ça se garde très bien. Un condiment à toujours avoir sous la main!

Si vous en trouvez, ajoutez une orange sanguine pour encore plus de couleurs!


mardi 18 février 2020

Mes wontons végétariens

Parfois, je n'ai pas d'idée de quoi faire à manger. Cela m'arrive de moins en moins mais quand-même une fois de temps en temps, l'inspiration déserte mon cerveau culinaire. Ces jours-là deux options: je sors pour dîner ou je prends sur moi et je bricole un truc car on ne sait jamais parfois le bricolage peut donner des purs plats. La semaine dernière, j'étais plutôt dans la deuxième catégorie. Un jour pourri à l'école, presque 12 h parti de la maison, pas trop le temps de cuisiner, pas trop l'énergie non plus. J'ai donc joué la facilité en sortant ma plaque du four. Quelques légumes, de l'huile d'olive, de la coriandre et une sauce yaourt/tahini pour accompagner les légumes rôtis! Forcément j'en ai fait trop. Pas question de les jeter ni de les manger de la même façon... Plus qu'une solution: les recycler. J'adore la cuisine des restes! C'est comme un challenge pour moi à chaque fois. Ma première envie: les wontons. Je ne sais même pas d'où m'est venue cette idée mais je l'ai tout de suite aimée! Autre challenge: trouver la pâte à wontons! Donc trouver un supermarché asiatique. Pas facile à côté de chez moi. Une fois que j'ai pu mettre la main sur la pâte, il ne me restait plus qu'à me lancer. Une première pour moi! Et le résultat m'a beaucoup plu! Des wontons légers, à partager pour un apéro ou une entrée. Quand le cuisinier recycle des légumes rôtis, il prépare des wontons végétariens. 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 + 20 minutes

Ingrédients pour une 40aine de wontons:
- 3 petites patates douces
- 5 carottes
- 3 oignons frais
- 2 gousses d'ail
- 10 brins de coriandre
- 1 morceau de gingembre frais de 25g environ
- 3 cuillères à café de maïzena
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 2 cuillères à café de sauce soja sucrée
- 1 pincée de piment en poudre
- 40 feuilles de pâte à wontons (dans les épiceries asiatiques)
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame 
- quelques brins de ciboulette
- huile d'olive
- huile d'arachide ou de tournesol
- sel, poivre

Pelez puis rincez les patates douces et les carottes. Placez-les sur une plaque. Ôtez la première couche des oignons, éliminer les racines. Coupez-les en 2 s'ils sont très gros. Posez-les sur la plaque.  Ajoutez les gousses d'ail en chemise. Arrosez le tout d'huile d'olive. Assaisonnez. Mélangez. Enfournez à 180ºC. Comptez environ 45 minutes de cuisson ou jusqu'à ce que les carottes soient tendres. Mélangez une ou deux fois en cours de cuisson. Laissez-les refroidir puis coupez les carottes et les patates douces en tout petits morceaux.

Quand les légumes sont cuits, pelez puis hachez le gingembre. Pelez les gousses d'ail. Hachez-les avec les oignons. Faites-revenir le tout dans une grande poêle pendant 5 minutes. Ajoutez les autres légumes, l'huile de sésame, le piment et la sauce soja. Mélangez. Hors de feu, écrasez le tout pour obtenir une purée grossière mais sans gros morceaux. Laissez refroidir. Ajoutez la maïzena ainsi que la coriandre hachée. Mélangez bien. 

Sur une feuille de pâte, déposez une cuillère à café de purée. Humidifiez les bords avec un doigt trempé dans de l'eau. Pliez le rectangle en deux pour obtenir un triangle. Rabattez les deux pointes de la base vers le centre. Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients. 
Pour la cuisson, faites chauffer une poêle avec une cuillère à soupe d'huile. Quand elle est chaude, déposez-y les wontons. Laissez-les cuire jusqu'à ce que la face en contact avec la poêle soit dorée. Versez alors 75 g d'eau. Couvrez. Poursuivez la cuisson quelques minutes, le temps que l'eau s'évapore. Ôtez le couvercle et laissez cuire 2 minutes supplémentaires en retournant les wontons.

Quand ils sont cuits, déposez-les dans des assiettes de service. Arrosez-les de sauce soja et parsemez-les de sésame et de ciboulette ciselée. 

samedi 15 février 2020

Gâteau marbré de Valérie

Le gâteau marbré. En voilà un gâteau qui renvoie à l'enfance. Pour celles et ceux de ma génération, c'est souvent une version de Papy B que nous avons dégustée pour les goûters d'après l'école. À l'époque (vu que c'était au siècle dernier, je peux vraiment dire à l'époque), j'adorais ce gâteau. Bon j'adorais en fait TOUS les gâteaux, maison comme industriels (sauf le gâteau renversé à l'ananas, cf ma recette de gâteau renversé aux bananes), j'étais très très gourmand. J'en ai donc avalé quelques kg de ce gâteau. L'autre jour, quand j'ai passé cette super journée avec mes amis blogueurs, nous avons pu déguster et photographier le cake marbré de Valérie. Un cake super bon, super facile. Tellement facile, que je l'ai ensuite fait avec mes petits monstres de l'école. Un cake qui n'a pas fait long feu le lendemain lorsque nous l'avons partagé pour le petit déjeuner. Un vrai bon gâteau de l'enfance. Une recette à faire avec et pour les enfants. Un gâteau marbré c'est facile et c'est délicieux. Et en plus je n'avais pas  de recette comme celle-ci en stock. Quand les cuisiniers pâtissent, ils préparent un cake marbré au chocolat au lait!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients:
- 1 tablette de chocolat dessert au lait
- 5 oeufs bio
- 125 g de beurre + un peu pour le moule
- 125 g de farine bio + un peu pour le moule
- 1 sachet de levure chimique
- 40 g de sucre
- 1 sachet de pépites de chocolat au lait
- 1 pincée de sel

Faites fondre le beurre. Versez-le dans un saladier. Ajoutez le sucre et les oeufs. Mélangez bien le tout.

Ajoutez la farine, la levure, le sel. Mélangez. 

Séparez la pâte en deux. Faites fondre le chocolat dessert au bain marie (ou au micro-ondes). Ajoutez-le dans une des deux pâtes. Mélangez intimement. 

Beurrez et farinez un moule à cake. Versez-y les deux pâtes en les alternant. Au milieu du gâteau, ajoutez la moitié des pépites de chocolat. Avec la pointe d'un couteau dessinez des zigzags dans la pâte pour que les deux couleurs se mélangent un peu. 

Enfournez à 160ºC et laissez cuire pendant 50 minutes environ. Au bout de 20 minutes de cuisson, ajoutez les pépites restantes sur le dessus. 

Vérifiez la cuisson du cake en enfonçant une baguette en bois au centre, elle doit ressortir sèche. Laissez-le refroidir avant de le démouler! 

Variantes: vous pouvez réaliser ce gâteau dans un moule à manqué, le temps de cuisson sera alors de seulement 30 minutes.
Vous pouvez ajouter une cuillère à café d'extrait de vanille à la pâte nature. 

jeudi 13 février 2020

Notre pizza végétarienne

Quand 4 cuisiniers se retrouvent pour cuisiner, au-delà du plaisir qu'ils ont à se voir, ils doivent penser à ce qu'ils vont préparer ensemble. Les questions ont fusé pendant plus d'une semaine autour des recettes à venir. Quand je vois mon amidole, nous essayons de nous donner une idée directrice... mais souvent nous vrillons ou alors nous improvisons dès le départ. Pour cette nouvelle journée work shop avec nos deux copines Valérie et Céline, nous (enfin surtout Valérie) avons essayé d'organiser un peu les choses pour être efficaces. Valérie est arrivée avec une idée de curry et un gâteau (dont je vous reparlerai très bientôt)... ça nous faisait une base de travail. Nous avons ensuite laissé libre cours à notre imagination entre poireaux, choux de Bruxelles (de ces derniers aussi je vous reparlerai!) et pizza! Une idée de pizza pas comme les autres, aux saveurs de saison, un pizza végétarienne. Si nous avions déjà la base (merci au boulanger de Maule qui nous a fourni la pâte!), nous avons ensuite réfléchi ensemble pour savoir ce que nous allions mettre dessus. Une vraie recette à 4 cerveaux. Une vraie recette de partage depuis la conception jusqu'à la dégustation en passant par la préparation. Il n'en est pas resté une miette! Quand les cuisiniers "brain storment" sur la courge, ils préparent une pizza végétarienne!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 400 g de pâte à pain (à commander chez votre boulanger préféré)
- 2 gros champignons de Paris
- une courge butternut de 300 g environ
- 6 coeurs d'artichauts à l'huile
- 1/2 cuillère à café de sauce sriracha (sauce au piment)
- 1 boule de mozzarella
- 1 oignon rouge
- 1 gousse d'ail
- 150 g d'oignons grelots
- 1 petit morceau de parmesan
- quelques feuilles de roquette
- quelques feuilles d'oseille rouge 
- 1 cuillère à café d'origan séché
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez la courge et coupez-la en deux. Éliminez les graines et les filaments. Faites cuire la courge à la vapeur jusqu'à ce qu'elle soit tendre. Pelez puis émincez l'oignon rouge et la gousse d'ail. Faites suer la moitié de l'oignon dans une poêle avec l'ail et une cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils sont translucides, ajoutez la courge coupée en morceaux. Laissez revenir 2 minutes. Mixez le tout au mixeur plongeant. Assaisonnez avec du sel, du poivre et la sauce sriracha. Réservez.

Émincez les champignons. Coupez les coeurs d'artichauts en 4. Égouttez la mozza, coupez-la en tranches puis épongez-la sur du papier absorbant. 

Abaissez la pâte à pain en un disque un peu épais. Étalez la purée de courge sur le disque obtenu en laissant une bordure libre. Répartissez les champignons, les coeurs d'artichauts, l'oignon rouge restant ainsi que la mozza déchiquetée. Enfournez à 220 ºC. Comptez environ 18 minutes de cuisson (le temps peut varier en fonction de votre four). La pâte doit être bien dorée dessus/dessous. 

Pendant ce temps-là, pelez les oignons grelots. Coupez-les en 4 puis faites-les sauter quelques minutes à la poêle avec un filet d'huile. Ils doivent se colorer. 

Quand la pizza est cuite, ajoutez les oignons et le parmesan en copeaux. Poivrez. Arrosez la pizza d'un filet d'huile d'olive. Attendez quelques minutes avant de décorer avec des feuilles de roquette et d'oseille. 

Servez aussitôt!

Cette pizza est généreuse tant par sa pâte épaisse que par sa garniture! Une pizza à partager! 

Nous avons utilisé la courge pour la base pour éviter d'utiliser des tomates en boîte ou de la sauce industrielle. Une bonne alternative qui peut faire manger des légumes aux enfants sans qu'ils s'en rendent compte!

mercredi 12 février 2020

Ma soupe de courge et lentilles corail

Une courge. Une belle courge. Une courge musquée. C'est la première fois que j'en ai acheté. Pas pu résister quand je l'ai vue. Je suis revenu avec dans ma valise lors d'un séjour parisien à l'automne. Depuis elle attendait de passer à la casserole ou au four bien sagement à côté de la corbeille de fruits. D'autres copines courges sont passées et ont été cuisinées mais pas la courge musquée. Non. Son tour ne venait pas. Et puis un dimanche, après un nouveau séjour parisien riche en cuisine avec mon amidole et deux autres copines toutes aussi blogueuses et folles de cuisine que moi, une envie de recette avec de la courge. Dimanche, tout est fermé. Le tour de la courge musquée était enfin arrivé! Une tarte spirale puis des tartes fines enfournées. Mais il me restait encore de la courge. Et si je faisais une p'tite soupe avec les restes de courge? Une soupe c'est toujours agréable en hiver. Allez c'est décidé, une soupe pour ma troisième recette de ce défi lancé à moi-même! La prochaine fois, peut-être qu'un dessert sera au programme... (clin d'oeil à Chauba!). Quand le cuisinier s'amuse avec une courge, épisode 3, il prépare une soupe aux lentilles corail et aux herbes.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 500 g de courge musquée
- 1 gros oignon
- 2 pommes de terre moyennes
- 175 g de lentilles corail
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 1 brin de thym séché
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et rincez les légumes. Ôtez les filaments et graines de la courge, coupez sa chair en cubes. Coupez les pommes de terre en morceaux. Émincez l'oignon. 

Faites-le suer dans une cocotte avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu modéré pendant 5 bonnes minutes. Ajoutez la courge et les pommes de terre. Augmentez légèrement le feu et laissez revenir le tout encore 2 à 3 minutes. Couvrez d'eau. Ajoutez les lentilles. Portez à ébullition. Salez puis couvrez et laissez cuire environ 15 minutes.

Ajoutez alors l'origan et le thym. Poursuivez la cuisson pendant 10 minutes. Vérifiez que les légumes et les lentilles sont cuits. 

Mixez finement. J'utilise toujours mon blender plutôt que mon mixeur plongeant car je trouve que la texture est plus onctueuse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Servez la soupe bien chaude. 

Maintenant si je m'en prenais au céleri rave qui dort dans mon frigo sur le même principe... Un céleri, trois recettes?

lundi 10 février 2020

Mes tartes fines à la courge

Une courge, trois recettes. C'est le défi que je me suis lancé hier un peu par hasard. Une idée de tarte spirale, des yeux plus grands que le moule et je me suis retrouvé avec de la courge plein la planche à découper. Pas question de jeter. Pas envie de mettre les restes dans une boîte... car on sait ce qu'il arrive aux petites boîtes qui sont au fond du frigo! Sur ces entrefaites, ma copine Céline du blog Mon maraîcher à la casserole m'a envoyé la photo d'une tarte fine à la courge avec la mention "une idée à améliorer" car la photo était disons bof bof. Je n'avais pas, l'intention de faire plusieurs recettes à base de courge mais ce message amical a allumé une lumière dans ma tête! Après la tarte spirale, une autre idée venait donc de germer: une tarte fine. En plus de la courge j'allais pouvoir recycler les chutes de pâte feuilletée! Parfait! Quand le cuisinier s'amuse avec une courge, épisode 2, il prépare des tartes fines à la courge!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 1 morceau de courge musquée de 300g environ
- 1 gros oignon
- 1 cuillère à soupe de sirop d'érable
- 2 brins de thym
- 1 morceau de parmesan 
- 3 cuillères à soupe de moutarde
- 30 g de beurre
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez, rincez puis séchez le morceau de courge avant de le détailler en très fines tranches à l'aide d'une mandoline (choisissez l'écartement le plus petit). 

Pelez et hachez l'oignon. Faites-le suer dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 10 minutes en remuant souvent. Ajoutez le sirop d'érable et le thym. Assaisonnez. Poursuivez la cuisson pendant 5 minutes. Laissez refroidir. 

Déroulez la pâte feuilletée sur votre plan de travail. Découpez-y des disques de 12/13 cm de diamètre. Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez chaque disque de moutarde. Répartissez l'oignon par-dessus. Terminez par des tranches de courge en les faisant se chevaucher légèrement. Assaisonnez. Parsemez les tartes obtenues de noisettes de beurre. 

Enfournez à 180ºC et comptez 20 minutes de cuisson. La pâte doit être dorée et la courge cuite. 

Détaillez le parmesan en copeaux. Répartissez-les sur les tartes. 

Servez sans attendre avec quelques feuilles de salade. 

Variante: vous pouvez réaliser cette recette avec de la courge butternut ou du potimarron (pour lui, pas besoin d'éplucher car la peau se mange)

dimanche 9 février 2020

Ma tarte spirale à la courge

Une courge qui traîne sur le plan de travail depuis des mois. Un coup de coeur pour la courge musquée que je ne connaissais pas. Un voyage en avion depuis Paris pour une courge qui voit du pays. Une idée de tarte évoquée avec l'amidole il y a quelques jours. L'envie d'essayer. Et puis une autre aussi, pourquoi pas un défi? Une courge et trois recettes. Après quelques jours passés en très bonne compagnie humaine et culinaire, le retour à la solitude de ma cuisine me faisait un peu peur. Que faire quand l'ennui guette? S'amuser tout seul en se lançant un défi par exemple! Je pensais que la courge serait juste assez grande pour faire la recette de tarte que j'avais dans la tête, mais il m'en est resté pas mal. Une 2ème est donc venue se rajouter puis une 3ème. Si la courge avait été plus grosse, je suis sûr que j'aurais encore eu quelques idées! Quand le cuisinier s'amuse tout seul, il prépare une tarte spirale à la courge! 

Préparation: 40 minutes

Cuisson: 1 heure

Ingrédients pour un moule de 22 cm de diamètre:
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 1/2  courge musquée (environ 600g)
- 1 gros oignon
- 1 oeuf
- 2 brins de thym
- 25 g de beurre + un peu pour le moule
- 1 bonne pincée de noix de muscade
- 1 cuillère à soupe de farine
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez la courge avec un petit couteau. Armez-vous de patience et d'attention car cette opération est délicate, la peau étant très dure. Ôtez les graines et les filaments. Prélevez 150 g de courge puis détaillez le reste en fines lamelles à l'aide d'une mandoline. 

Pelez puis hachez l'oignon. Faites-le suer pendant 5 bonnes minutes sur feu modéré, dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Ajoutez les 150 g de courge réservés. Poursuivez la cuisson pendant 15 minutes environ. Quand le tout commence à attacher, versez un verre d'eau. Baissez le feu et mélangez. La courge doit être bien cuite. Écrasez-la avec une fourchette pour vérifier la cuisson. Saupoudrez de noix de muscade et de thym. Assaisonnez. Quand la courge est cuite, versez le tout dans un saladier et mixez finement avec un mixeur plongeant. Laissez refroidir quelques minutes. Ajoutez ensuite l'oeuf. Mélangez intimement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Beurrez et farinez le moule à tarte. Placez-y la pâte feuilletée. Ôtez l'excédent de pâte avec un couteau (gardez les chutes). Versez la purée de courge dans le fond. 

Disposez ensuite les tranches de courge en spirale, en partant du bord pour aller vers le centre. Serrez-les bien pour éviter de laisser des trous. 

Parsemez la tarte de noisettes de beurre. 

Enfournez à 180ºC. Laissez cuire 45 minutes environ. Vérifier la cuisson avec la pointe d'un couteau. 
Laissez refroidir quelques minutes avant de la servir. 

Variantes: vous pouvez réaliser cette recette avec de la courge butternut. Vous pouvez ajouter 30 g de parmesan râpé à la purée de courge.