jeudi 18 octobre 2018

Ma salade de chou-fleur & poulet

P.L.U.I.E
J'aime le soleil. J'aime la chaleur. J'aime le froid, voire le très froid. J'adore les matins brumeux. Le ciel gris est toléré. Mais alors je hais la pluie! Trois gouttes qui tombent et ça y est j'ai le moral dans les chaussettes, je suis prêt à retourner sous la couette. Quand il pleut je me sens prisonnier. Je deviens comme un lion en cage, je tourne en rond, je suis de mauvaise humeur. Souvent pour lutter contre ma morosité ambiante, je me mets aux fourneaux et je cuisine jusqu'à épuisement du cuisinier ou des ingrédients. Cette année 2018 est un peu étrange à Barcelone car nous avons des tonnes de jours de pluie alors qu'ici souvent ils se  font plutôt rares. Ma cuisine s'en ressent! Quand la pluie ne veut pas nous lâcher, le cuisinier prépare une salade de chou-fleur et poulet pour mettre du soleil dans son assiette!

Préparation: 25 minutes

Attente: 30 minutes

Cuisson: 25 + 8 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 petit chou-fleur jaune
- 1 petit chou-fleur violet
- 1 petit chou romanesco
- 350 g de blancs de poulet
- 160 g de pois chiches en boîte 
- 1/4 de grenade
- 2 cuillères à café de sésame
- 10 brins de coriandre 
- le jus d'un demi citron
- le jus d'un demi citron vert
- 2 cuillères à café de curcuma moulu
- 1 pincée de piment 
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la sauce:
- 2 cuillères à soupe de tahini blanc
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à café de vinaigre de pomme
- 2 pincées de sumac
- sel, poivre

Coupez les blancs de poulet en cubes pas trop gros. Placez-les dans un saladier. Ajoutez le jus de citron et le curcuma. Mélangez puis versez quelques gouttes d'huile d'olive. Poivrez généreusement. Laissez mariner pendant 30 minutes. 

Pendant ce temps, rincez et séchez les choux puis détaillez chacun en petits bouquets. Placez-les sur une plaque allant au four en les séparant un peu. Ajoutez également les pois chiches. Arrosez le tout d'huile d'olive. Assaisonnez avec sel et poivre. Saupoudrez les pois chiches de piment. Faites cuire 25 minutes environ à 180ºC. Les légumes doivent être tendres et dorés, les pois chiches croustillants. Réservez.

Faites cuire les dés de poulet dans une poêle sur feu vif pendant 5 à 6 minutes puis augmentez le feu et laissez griller 2 minutes supplémentaires. Salez en cours de cuisson. 

Préparez la sauce: dans un bol, mélangez le tahini et le vinaigre puis versez l'huile tout en mélangeant. Ajoutez le jus de citron vert. Salez, poivrez. Rincez, séchez puis hachez la coriandre.

Dressez la salade, déposez les choux-fleurs et romanesco dans un gran plat. Ajoutez le poulet, les pois chiches, les graines de grenade, la coriandre. Arrosez de sauce. Parsemez de sésame puis saupoudrez de sumac. 
Cette salade peut se servir tiède ou froide.

lundi 15 octobre 2018

Ma soupe d'automne orange

S.O.U.P.E.
Si vous passez par ici de temps en temps, vous avez dû voir que la soupe est souvent au menu l'hiver. Si vous lisez parfois ce que j'écris vous savez que je suis fanissime de soupe. Pendant très longtemps c'était mon dîner quand j'étais seul. Un bol de soupe, une tranche de pain avec du beurre (le Normand qui sommeille en moi se réveille souvent pour ajouter une petite touche de crème ou de beurre par ci par là). J'en ai fait avec tous les légumes (sauf les endives mais je reste traumatisé par les endives cuites que ma mère faisait en gratin ou braisées, rien que d'y penser j'en ai des frissons), de toutes les couleurs, avec des herbes, des épices, des graines, des légumes secs, sans patate, avec patates, d'ici ou d'ailleurs. J'en ai fait des dizaines et des dizaines. Et pourtant (pourtant, je n'aiaime que toi...mais je sens que je m'égare) je ne m'en lasse. À tel point que j'attends presque l'arrivée de l'automne trépignant d'impatience pour en refaire! Pour ma première soupe de la nouvelle saison, j'ai choisi le orange comme couleur pour continuer de mettre du soleil dans mon assiette vu que pour le moment est il est aux abonnés absents à Barcelone. Quand c'est vraiment l'automne, le cuisinier attrape ses plus beaux légumes oranges pour préparer une bonne soupe!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 4 ingrédients:
- 160 g de potimarron
- 350 g de patates douces à la chair orange
- 130 g de courge butercup orange
- 160 g de butternut
- 3 carottes
- 2 oignons
- 2 feuilles de laurier
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 10 cl de crème liquide (le Normand s'est réveillé encore une fois)
- sel, poivre
- 2 cuillères à soupe de graines de courge
- 1 cuillère à soupe de sésame noir
- mélasse de grenade
- huile de pépin de courge

Pelez, lavez et séchez tous les légumes (le potimarron peut garder sa peau) puis coupez-les en morceaux. Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile dans une cocotte. Quand elle est chaude, faites-y suer les oignons pendant 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez ensuite les autres légumes, augmentez un peu le feu et laissez-les sauter quelques minutes. Couvrez d'eau. Portez le tout à ébullition. Salez et ajoutez les feuilles de laurier. Laissez cuire 30 minutes environ dès le premier bouillon. Vérifiez la cuisson en piquant les légumes, ils doivent être très tendres. Éliminez le laurier.

Prélevez une partie du liquide avant de mixer, vous pourrez ainsi ajuster la consistance de votre soupe. Versez la crème tout en mixant et éventuellement un peu d'eau de cuisson. Poivrez.  Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Servez la soupe dans des assiettes ou des bols.

Hachez grossièrement les graines de courges. Parsemez-en la soupe. Ajoutez du sésame noir. Arrosez de quelques gouttes d'huile de pépins de courge et de mélasse de grenade.
Servez aussitôt!

Ps: j'ai un doute sur le nom de la courge qui se trouve en haut à droite sur la photo. Si quelqu'un peut m'aider...

dimanche 14 octobre 2018

Mes chaussons aux pommes

N.O.R.M.A.N.D.I.E. 
Lieu de mes vacances depuis toujours. Petit, j'y passais deux mois l'été entre chez mes grands-parents et mes parents. J'ai des souvenirs d'odeur de foin fraîchement coupé, de chasses à la grenouille le soir avec ma mamie, de tours de vélo dans le village avec ma cousine, de déshabillage de lapins toujours avec cette fameuse grand-mère, de tartines de pain et beurre, les meilleures, de bonbons acheté chez Ninique, de cornichons croqués comme ça sans rien... Ado, la Normandie signifiait l'ennui total, perdus que nous étions dans un micro village où les jeunes et les occasions de s'amuser se faisaient rares. Aujourd'hui, c'est mon havre de paix, l'endroit où j'aime aller pour me reposer, me ressourcer. J'aime les balades à pied au milieu des marais, les couchers de soleil sur la rivière qui borde le village, j'aime l'odeur de l'air dès que je sors du train, j'aime les promenades en forêt à la recherche de châtaignes ou de champignons, la mer qui sent les embruns, j'adore le marché avec ses petits producteurs. Chaque fois que je rentre en France je vais y passer quelques jours dans la famille, enchaînant les repas, les apéros ou juste les cafés. Les souvenirs se bousculent tellement j'en ai. Encore deux semaines et j'y serai pour cette période de l'année que j'aime tant là-bas: l'automne! Quand la Normandie lui manque, le cuisinier prépare des chaussons aux pommes!

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 15 +  25 minutes

Ingrédients pour 10 chausson:
Pour la pâte:
- 200 g de farine
- 15 g de sucre
- 4 g de fleur de sel
- 125 g de beurre mou
- 1 jaune d'oeuf
- 30 g de lait

Pour la garniture:
- 10 cuillères à soupe de compote pomme/poire
- 3 pommes un peu acidulées
- 2 cuillères à soupe de canneberges (cranberries) séchées
- 2 cuillères à soupe de calvados 
- 40 g de beurre
- 2 jaunes d'oeuf
- le jus d'un citron

Commencez par préparer la pâte. Dans la cuve de votre robot, placez le beurre mou, la farine la fleur de sel et le sucre. Mettez le robot muni du crochet en marche pour obtenir une sorte de sable. Ajoutez l'oeuf et le lait. Continuez à travailler la pâte juste ce qu'il faut pour qu'elle  soit homogène. Sortez-la, formez un disque. Filmez-le et placez-le au frais pour 2 heures de repos.

Pendant ce temps, pelez les pommes et coupez-les en 4. Ôtez le coeur et les pépins. Citronnez les quartiers de pommes pour éviter qu'ils ne noircissent. Faites fondre le beurre dans une poêle. Quand il devient mousseux, déposez-y les pommes. Laissez les cuire 15 minutes environ sur feu modéré en les retournant régulièrement pour qu'elles cuisent sur toutes leurs faces. Elles doivent caraméliser. Si au bout des 15 minutes elles n'ont pas pris une jolie couleur, poursuivez la cuisson. 

Quand les pommes sont tendres et caramélisées, augmentez légèrement le feu, ajoutez les canneberges puis arrosez le tout de calvados. Laissez-le s'évaporer. Ôtez la poêle du feu. Laissez refroidir complètement.

Sortez la pâte du frigo. Sur votre plan de travail fariné, abaissez-la finement avec un rouleau à pâtisserie. Avec un emporte-pièces de 12cm formez des disques. Passez un petit coup de rouleau sur chacun pour lui donner une forme ovale. Récupérez les chutes et assemblez-les pour faire de nouveaux disques.

Battez les jaunes d'oeuf. Prenez un disque. Badigeonnez-en le bord de jaune d'oeuf à l'aide d'un pinceau de cuisine. Au centre, déposez une cuillère à soupe de compote. Ajoutez un quartier de pomme caramélisée et quelques canneberges. Refermez le chausson en appuyant bien sur les bords. Retournez-le et placez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Procédez de même avec les autres disques. Dorez les chaussons avec du jaune d'oeuf. Tracez des lignes sur le dessus avec le dos de la lame d'un couteau.

Faites cuire environ 25 minutes à 180ºC. Les chaussons doivent être dorés dessus et dessous, sinon prolongez un peu la cuisson. Faites-les refroidir quelques minutes sur une grille. Je vous conseille de les déguster tièdes même s'ils sont aussi super bons froids!

samedi 13 octobre 2018

Mon taboulé multicolore

C.H.O.U.- F.L.E.U.R.
D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé ce légume. Quand je l'ai rencontré, il était noyé sous de la béchamel et ses compagnons de plat s'appelaient pommes de terre et oeufs durs, parfois bacon aussi passait faire un coucou. J'étais fan de ce gratin que ma maman préparait le mercredi en général. Aujourd'hui, je ne fais plus de béchamel depuis longtemps et le chou-fleur ne peut pas venir comme il veut dans ma cuisine, Mr R montant férocement la garde devant le frigo pour l'en empêcher! Mais quand parfois il a le dos tourné, j'arrive à faire rentrer clandestinement. Je peux alors le cuisiner sous toutes les coutures: à la poêle, en soupe, rôti, cru, en faux riz. Jusqu'à présent sur les marchés de Barcelone je ne trouvais que le chou-fleur blanc, que parfois je colorais à l'aide d'épices quand j'avais des envies de couleurs. Mais depuis peu, j'ai trouvé un nouveau marchand de fruits et légumes assez magique par ce qu'il propose, et notamment il en a du chou-fleur jaune et du violet. Aussitôt aperçus une obsession: un taboulé de couleur, qui change de la version tradi. Des semaines que je planche sur cette recette, que je la décortique, que j'essaie de la visualiser. Et ENFIN, j'ai trouvé ce que je cherchais aujourd'hui, jour de pluie. Quand tout est gris dehors, le cuisinier sort ses ingrédients les plus colorés et il prépare un taboulé multicolore!

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de chou-fleur jaune
- 200 g de chou-fleur violet
- 200 g de brocoli
- 120 g de semoule fine
- 60 g de fenouil
- 12 cerneaux de noix
- 3 cuillères à soupe de graines de grenade
- 2 cuillères à soupe de raisins de Corinthe
- 1 orange 
- 3 brins de menthe
- mélasse de grenade
- huile d'olive
- sel, poivre
- fleur de sel

Rincez et séchez les chou-fleurs et le brocoli. Détaillez-les en petits bouquets en les séparant par couleurs. Placez-le chou-fleur jaune dans la cuve de votre mixeur. Mixez par à-coups pour obtenir une sorte de semoule. Réservez-le dans un bol. Procédez de même pour le second chou-fleur et le brocoli. 

Placez la semoule dans un bol. Versez 120g d'eau bouillante. Couvrez et laissez reposer 5 minutes. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile puis égrainez avec une fourchette. Salez, poivrez.

Rincez puis séchez la menthe et le fenouil. Coupez celui-ci en tout petits dés. Hachez grossièrement les noix. Pelez l'orange à vif et prélevez les suprêmes avec un couteau fin en récupérant le jus qui s'écoule dans un bol. Coupez les suprêmes en morceaux. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile au jus d'orange. Salez, poivrez. Mélangez.

Pour le dressage: 
Commencez au centre de l'assiette par un peu de semoule. Puis ajoutez de la "semoule" jaune, de la verte et enfin de la violette tout autour. Arrosez de sauce à l'orange. Parsemez de graines de grenade,  noix,  fenouil, raisins et feuilles de menthe. Enfin Arrosez d'un filet de mélasse de grenade. Ajoutez une pincée de de fleur de sel sur chaque assiette et donnez un tour de moulin à poivre! 

Le ciel peut pleurer toutes les larmes de ses nuages, j'ai le soleil dans mon assiette!

vendredi 12 octobre 2018

Ma salade de lentilles aux légumes d'automne

L.E.N.T.I.L.L.E.S. Elles n'étaient venues faire un tour dans ma cuisine depuis près d'un an. Je pensais que j'en avais préparé en janvier ou février et bien non. Ma dernière recette lentillienne remonte à novembre 2017. J'avais préparé Une poêlée de lentilles aux légumes. Je m'en souviens encore, comme si c'était hier. Mais en fait non ce n'était pas hier... c'était l'année dernière. Le temps file. On dirait que plus on avance en âge, plus le temps accélère, comme pour nous dire "profite, dépêche-toi!" Donc pas de lentilles depuis un an. Et soudain l'envie qui me prend. Idée apparue sur mon vélo, comme souvent. Encore une fois je me demandais ce que j'allais bien pouvoir cuisiner pour le dîner. J'en étais à repasser le contenu du frigo et de la corbeille de légumes quand j'ai eu cette envie: une salade de lentilles. Vérification faite de la présence d'un paquet de lentilles dans le placard (ce qui n'était pas gagné car les lentilles c'est un peu comme le riz pour moi, c'est pas souvent!), je me suis lancé dans ma nouvelle recette. Quand le cuisinier a besoin de reprendre des forces, il prépare une salade de lentilles beluga aux légumes d'automne!

Préparation: 20 minutes 

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 150 g de lentilles beluga (elles sont toutes noires)
- 200 g de potimarron
- 200 g de courge butternut
- 250 g de carottes
- 200 g de patates douces
- 50 g de jambon sec
- 40 g de noix
- 50 g de fromage de chèvre frais
- 1 oignon
- 2 feuilles de laurier
- 1 cuillère à café de moutarde forte
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive plus pour la cuisson des légumes
- 1 cuillère à café de sirop d'érable
- sel, poivre
- 1 pincée de piment 

Faites cuire les lentilles en suivant les instructions sur le paquet avec l'oignon coupé en 4 et les feuilles de laurier. Égouttez-les et éliminez les aromates. Réservez.

Pelez les carottes et patates douces. Rincez et séchez tous les légumes. Ôtez les filaments et graines du potimarron et de la courge butternut. Coupez les légumes en petits dés en les séparant sur la planche. Hachez le jambon au couteau. Concassez les noix. 

Faites chauffer 1 cuillère à soupe d'huile dans une poêle. Quand elle est chaude, faites-y revenir les carottes pendant 5 grosses minutes en remuant souvent. Ajoutez alors les dés de potimarron et de courge. Arrosez avec un filet d'huile et poursuivez la cuisson pendant 7 à 8 minutes en remuant. Ajoutez ensuite les dés de patates douces. Laissez cuire jusqu'à ce que tous les légumes soient tendres. Assaisonnez selon votre goût avec sel, poivre et piment. Si besoin ajoutez un peu d'huile en cours de cuisson. Réservez et faites revenir le jambon quelques minutes dans la poêle. 

Mélangez les lentilles, les légumes et le jambon dans un saladier. Dans un bol, mélangez la moutarde avec le vinaigre et le sirop d'érable puis versez l'huile d'olive (3 cuillères à soupe) tout en mélangeant. Salez, poivrez. Versez la sauce sur la salade. Mélangez intimement. Servez la salade dans des assiettes. Parsemez-la de noix concassées et de fromage de chèvre émietté. 

Cette fois c'est décidé, c'est bel et bien l'automne sur le blog.

jeudi 11 octobre 2018

Mon bundt cake au chocolat

B.U.N.D.T. C.A.K.E. En voilà un qui me fait de l'oeil depuis longtemps. Je le vois, l'aperçois de loin en loin sur des blogs américains, anglais, australiens. À chaque fois je me dis que je dois essayer, que je dois me lancer, que ce ne doit pas être si compliqué. Et puis à chaque fois, je passe à autre chose. Il y a quelques mois, un déjeuner avec mon amie pâtissière. Nous en arrivons à parler de bundt cakes, je ne sais plus comment nous avons fini par tomber sur le sujet mais qu'importe. Nous parlons des moules car ce sont eux qui font toute la différence. Elle me dit que le sien est en métal. Nous en regardons quelques uns sur la toile. Et j'en reste là. Jusqu'à septembre, où je suis tombé sur un de ces fameux moules dans un magasin près de Bayonne. Un signe, c'est forcément un signe. Et me voici reparti avec le moule sous le bras en me disant que cette fois-ci, plus le choix je vais devoir me jeter à l'eau, ne serait-ce que pour amortir le prix du moule! Un anniversaire, une commande, un gâteau à faire. Et si...et si... Et bien oui! Le moment est arrivé! Quand le cuisinier devient pâtissier le temps d'un anniversaire, il prépare son premier bunt cake au chocolat!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
Les secs:
- 400 g de farine
- 150 g de sucre roux
- 80 g de cacao en poudre non sucré
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- 1 pincée de fleur de sel
- 2 cuillères à café rases de levure chimique
- 1 cuillère à café bombée de café soluble

Les liquides:
- 4 oeufs
- 2 cuillères à café d'extrait de vanille
- 100 ml de lait
- 200 ml de crème liquide
- 125 g de beurre fondu + pour le moule
- 60 g de pépites de chocolat

Les pour la déco:
- 125 g de chocolat noir à 70% de cacao
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées (décortiquées)
- 1 cuillère à soupe de noisettes entières non salées (décortiquées)

Beurrez votre moule à bundt cake à l'aide d'un pinceau de cuisine en insistant bien dans les coins. Placez le moule au frais 10 minutes puis beurrez-le à nouveau et replacez-le au frais le temps de figer le beurre. Enfin farinez. Cette étape vous permettra de démouler le gâteau sans aucun problème.

Dans un premier temps, mélangez tous les ingrédients secs dans un saladier. 

Dans un autre saladier, fouettez le beurre et le sucre pendant 2 minutes jusqu'à ce que le mélange blanchisse et soit mousseux. Ajoutez ensuite les oeufs un par un en mélangeant bien entre chaque ajout. Versez l'extrait de vanille. Mélangez. 

Faites tiédir le lait et la crème au micro-ondes entre 30 secondes et 1 minute selon la puissance choisie. 

Ajoutez en les alternant le mélange lait/crème et les ingrédients secs au mélange oeuf/sucre/beurre. Mélangez avec une spatule sans trop travailler la pâte. Enfin ajoutez les pépites de chocolat.

Versez la pâte dans le moule pour le remplir aux 3/4 (il vous restera de la pâte, vous pourrez ainsi faire des mini gâteaux!). Faites cuire 45 minutes environ. Pour vérifier la cuisson, enfoncez une baguette en bois au centre, elle doit ressortir sèche, sinon laissez cuire quelques minutes supplémentaires. Laissez refroidir 10 minutes sur une grille avant de démouler. Laissez ensuite le gâteau refroidir complètement toujours sur la grille.


Pour la déco, faites fondre le chocolat au bain marie. Versez ensuite l'huile de coco. Mélangez. Attendez quelques minutes puis versez sur le gâteau refroidi. Pendant que le chocolat refroidit un peu, faites griller les pistaches et les noisettes dans une poêle pendant 2 à 3 minutes puis hachez-les grossièrement. Versez le chocolat sur le gâteau, récupérez le surplus de chocolat et versez-le à nouveau. Quand il commence à durcir, parsemez le bundt cake de pistaches et noisettes concassées.

Je vous conseille de servir votre gâteau avec une petite crème anglaise maison parce que quitte à être gourmand, autant l'être à fond!

mercredi 10 octobre 2018

Mes patates douces rôties

P.A.T.A.T.E. D.O.U.C.E. Je suis devenu fan de ce tubercule dès la première fois que j'y ai goûté! Une purée qui accompagnait un poisson, chez une amie. Aussitôt goûtée, aussitôt achetée et cuisinée. À l'époque ma cuisine était balbutiante. Mes premières fois avec les patates douces, de la soupe, mon plat fétiche! En arrivant à Barcelone, les patates douces sont restées des habituées de ma cuisine et j'ai commencé à en faire d'autres plats. De la purée, des gratins, des frites... La liste s'est allongée au fur et à mesure. Aujourd'hui, si je me suis réconcilié avec l'automne c'est en partie parce que je sais que les patates douces vont refaire leur apparition. Sur mon marché, un petit producteur vient vendre ses patates douces. Quand je trouve les premières de la saison, c'est la fête dans ma cuisine! Quand le cuisinier se rend à l'évidence de l'automne, il prépare des patates douces rôties comme ailleurs!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1kg de petites patates douces
- 2 oignons
- 2 cuillères à café de ras-el-hanout
- 3 cuillères à soupe de yaourt grec
- 2 cuillères de tahini (pâte de sésame)
- le jus d'un demi-citron
- quelques feuilles de menthe
- 2 cuillères à soupe de graines de grenade
- 1 cuillère à soupe de sarrasin grillé (kasha, en boutiques bio)
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez les patates douces et les oignons. Rincez le tout. Coupez les oignons en 6 quartiers et les patates douces en 4 ou 6 dans le sens de la longueur. Placez-les sur une plaque. Saupoudrez de ras-el-hanout, salez, poivrez. Arrosez d'huile d'olive. Mélangez. Faites cuire environ 40 minutes à 200ºC en mélangeant 2 ou 3 fois. Les patates douces doivent être tendres. 

Pendant leur cuisson, mélangez le yaourt avec le tahini et le jus de citron. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile. Assaisonnez. Rincez et séchez les feuilles de menthe.

Quand les patates douces sont cuites, placez-les dans un plat. Versez la sauce dans un bol que vous placerez au centre. Parsemez de feuilles de menthe, de sarrasin grillé et de graines de grenade.

Allez maintenant que c'est l'automne, je m'en vais chercher des courges pour mes prochaines recettes!

lundi 8 octobre 2018

Mes bucatini au pesto de coriandre/épinards

P.E.S.T.O.
Rien que d'écrire le mot, je suis en Italie. Le soleil brille, il fait chaud. La maison est calme. La Toscane s'étend à perte de vue devant moi. Pas un bruit dehors. Dans la cuisine du parmesan, à tomber évidemment. Dehors le basilic embaume. Ah! Mais j'ouvre les yeux soudain, c'était un rêve. Plus de soleil, plus de Toscane, plus de basilic...mais toujours l'envie d'un pesto. Ouvrir le frigo, attraper tout ce qui peut de près ou de loin se prêter au jeu! Avec l'envie de pesto, les pâtes arrivent pas loin derrière et puis des légumes aussi, forcément, on ne change pas une équipe qui gagne. Allez même si le rêve est fini, la cuisine prend le relai! Quand le ciel fait grise mine à Barcelone, le cuisinier s'accroche encore à l'été et prépare des bucatini au pesto de coriandre/épinards!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 25 minutes + temps pour les pâtes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 40 g de coriandre
- 60 g de pousses d'épinards
- 30 g + 60 g de parmesan 
- 30 g de noisettes non salées, décortiquées
- 10 cl d'huile d'olive + pour la cuisson des légumes
- 300 g de tomates cerises
- 1 brocoli
- 1 cuillère à soupe de pignons
- sel, poivre

Rincez et séchez les tomates. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Arrosez-les d'huile d'olive. Assaisonnez. Enfournez à 180ºC et faites cuire 20 minutes environ. Réservez.

Faites torréfier les noisettes quelques minutes dans une poêle. Si elles ont la peau, frottez-la dans un papier cuisine. Rincez et séchez la coriandre et les épinards. Placez-les dans le bol de votre mixeur. Ajoutez les noisettes, 30 g de parmesan. Assaisonnez. Versez l'huile tout en mixant. J'ai indiqué 10cl mais à vous de voir quelle consistance vous voulez donner à votre pesto. Réservez.

Faites cuire les pâtes en suivant les instructions sur le paquet. Pendant ce temps, détaillez le brocoli en petits bouquets. Rincez-les et égouttez-les. Faites-les ensuite sauter dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 minutes. Salez, poivrez. Réservez. Faites ensuite dorer les pignons quelques instants. 

Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les. Versez le pesto dans dans la poêle. Ajoutez les bucatini. Mélangez pour bien les recouvrir de sauce. Ajoutez les tomates et les bouquets de brocoli. Servez aussitôt dans des assiettes. Parsemez de pignons et du parmesan restant. Donnez un tour de moulin à poivre. 

Bon allez je m'en vais retourner à mes rêves d'ailleurs car la pluie a pointé le bout de ses gouttes...brrr!

samedi 6 octobre 2018

Ma salade de betterave et mirabelles

P.R.U.N.E.S
Ces petits fruits me rendent fou! Je les aime vertes, rouges, jaunes, noires, violettes. En somme j'aime les prunes! La ritournelle que Lio chantait dans les années 80 me revient toujours en mémoire quand je pense aux prunes. Aussi cette chanson pourrait-elle la bande son de cette recette. Quelques mirabelles survivantes au frais dont je ne savais pas trop quoi faire occupaient mes pensées culinaires. En ce moment j'ai la cuisine longue à la détente, le cerveau à plat et pourtant le frigo et les placards sont bien (trop) remplis. Je cherchais donc une idée pour utiliser mes prunes. Et c'est en allant chez mon nouveau marchand de fruits et légumes préféré (oui je fais des infidélités à Dolors mais chut!) que j'ai vu de belles betteraves jaunes, blanches et rouges. Aussitôt un flash! J'avais mon idée! Une salade sucrée salée entre entrée et dessert. Parce que parfois les recettes viennent comme ça sans prévenir. Quand le cuisinier a encore des prunes dans son frigo, il prépare une salade de betterave et mirabelles!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1h30

Ingrédients pour 2/4 personnes: 
- 800 g de betteraves de couleurs différentes
- 100 g de pousses d'épinards
- 150 g de mirabelles
- 3 brins de menthe
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 50 g de feta
- 60 g de noisettes entières non salées
- 3 cuillères à soupe de vinaigre de vin
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café bombée de moutarde
- 1 pincée de piment 
- sel, poivre

Pour la cuisson
- 700 g de gros sel

Pour commencer, garnissez une plaque de papier sulfurisé et versez-y le gros sel. Placez les betteraves sur le sel. Enfournez à 220ºC et laissez cuire 90 minutes environ.Vérifiez la cuisson des betteraves avec la pointe d'un couteau, elle ne doit pas rencontrer de résistance. Laissez-les refroidir puis pelez-les en séparant les rouges des autres dans deux saladiers pour éviter qu'elles ne déteignent. Coupez-les en morceaux. Ajoutez alors dans chaque saladier, un peu d'origan séché, une cuillère à soupe de vinaigre et une d'huile d'olive. Assaisonnez à votre convenance.

Rincez et séchez les mirabelles, coupez-les en deux, dénoyautez-les puis recoupez en 2 chaque moitié. Rincez et séchez les feuilles de menthe et pousses d'épinards. Faites griller les noisettes quelques minutes dans une poêle. Frottez-les ensuite dans un torchon pour ôter la peau puis hachez-les grossièrement.

Dans un bol, mélangez la moutarde avec le vinaigre restant et le piment. Ajoutez l'huile tout en fouettant. Salez, poivrez. 

Disposez les pousses d'épinards dans des assiettes. Ajoutez quelques feuilles de menthe. Ajoutez ensuite les betteraves et les mirabelles. Parsemez de noisettes hachées et de feta émiettée. Décorez avec les feuilles de menthe restantes. Arrosez de sauce et passez à table.

Si vous n'avez pas de mirabelles sous la main, remplacez-les par d'autres prunes.


vendredi 5 octobre 2018

Mes Rösti à la patate douce

V.O.Y.A.G.E.
Un mot qui me fait rêver. Depuis longtemps. En fait depuis mon 1er voyage tout seul comme un grand. J'avais 17 ans, un voyage à Cambridge chez mon correspondant. Une première fois en avion (mémorable), un sentiment de liberté, le goût pour l'ailleurs, la joie de goûter à de nouvelles choses (sauf quand la chose en question s'appelle Marmite mais passons), le bonheur de l'étranger, de la découverte de l'autre, regarder tout avec des yeux neufs. C'est tout ça qui m'a plu! Et depuis, à chaque voyage, je retrouve ces mêmes sentiments grisants. Toujours. La cuisine aidant, j'ai encore plus envie qu'avant de partir, toujours prêt à faire mon sac pour m'envoler. J'aime me perdre dans des rues inconnues, me laissant guider par mes envies (et non par mon sens de l'orientation car je n'en ai pas!) au gré des rues. Quand je ne peux pas voyager, c'est dans mon assiette que je pars. Quelques épices, une recette qui vient de loin et en route! Quand le cuisinier irait bien voir ailleurs si j'y suis, il prépare des rösti à la patate douce!

Préparation : 20 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 550 g de pommes de terre
- 450 g de patates douces
- 1/2 oignon rouge
- 10 brins de coriandre + quelques uns pour le service
- 4 cuillères à soupe de yaourt grec
- 3 cuillères à soupe de tahini (Pâte de sésame)
- 1/4 de grenade
- le jus d'un petit citron
- sel, poivre
- huile d'olive

Pelez, rincez puis râpez les pommes de terre et les patates douces (avec une râpe à gros trous). Rincez, séchez et hachez les 10 brins de coriandre. Pelez puis hachez l'oignon. Mélangez le tout dans un saladier. Salez, poivrez. 

Faites chauffer 2 cuillères à soupe d'huile dans une poêle. Quand elle est chaude, déposez des petits tas du mélange précédent. Aplatissez avec le dos d'une cuillère. Laissez cuire 3 minutes environ puis retournez avec une spatule. Les rösti doivent être dorés des deux côtés. Épongez-les sur du papier absorbant. Recommencez jusqu'à épuisement des légumes en ajoutant de l'huile dans la poêle si besoin.

Préparez la sauce, dans un bol, mélangez le yaourt avec le tahini et le jus de citron. Salez, poivrez. La sauce ne doit pas être liquide, elle doit se tenir. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Prélevez les grains de la grenade.

Servez les rösti avec une cuillère à café de sauce. Parsemez de la coriandre restante hachée et des grains de grenade.