jeudi 6 août 2020

Ma tarte aux abricots

Quelques jours en Normandie. Retrouver le bonheur de la campagne. Ouvrir les fenêtres qui donnent sur des champs, respirer le bon air pur, sentir l'odeur du foin fraîchement coupé, écouter les vaches dans le champ voisin. J'ai 7 ans à nouveau. Je parcours les rues de mon petit village comme avant. Les souvenirs reviennent, nombreux. Je me revois sur mon vélo, filant comme le vent. Je me revois dans le jardin de mon grand-père jouant à cache-cache avec ma cousine dans les pommes de terre, croquant quelques petits pois crus, assis dans la terre pour dénicher les dernières fraises gorgées de soleil (oui il fait beau en Normandie!). Balades interminables. Coucher du soleil sur le pont.  J'aime mon petit village. J'aime la Normandie. Quelques jours en famille, des déjeuners dans le jardin. Une envie de tarte aux abricots. À ma façon toujours car les tartes aux fruits et moi c'est toute une histoire. Une inspiration Michalesque mais finalement j'ai suivi mon instinct culinaire. Une tarte pour profiter de la vie.  Une tarte à partager avec les gens que j'aime. Des abricots parce que c'est un de mes fruits préférés. Quand le cuisinier profite de la vie, il prépare une tarte aux abricots!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 15 + 25 minutes

Ingrédients:
- 1,5 kg d'abricots
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 120 g de sucre
- 4 brins de basilic
- 40 g de beurre 
- 2 cuillères à soupe de cassonade
- 1 cuillère à soupe de jus de citron

Rincez et séchez les abricots. Prélevez-en 400 g que vous couperez en morceaux et que vous placerez dans une casserole. Ajoutez 100 g de sucre et le jus de citron. Faites chauffer le tout sur feu vif. Dès que les abricots commencent à se défaire, baissez le feu et laissez cuire 15 minutes environ ou jusqu'à ce que vous obteniez une confiture assez épaisse. Remuez régulièrement pour éviter qu'elle n'attache au fond. Goûtez en cours de cuisson pour éventuellement rectifier la quantité de sucre. Ajoutez 3 brins de basilic ciselés. Mélangez et laissez refroidir.

Coupez les abricots restants en 8 quartiers. 

Faites fondre la moitié du beurre et badigeonnez-en une feuille de papier sulfurisé et parsemez-la de cassonade. Placez la pâte feuilletée par-dessus. Réalisez une bordure de 1,5cm avec la pointe d'un couteau en faisant attention de ne pas transpercer la pâte. Piquez le centre avec une fourchette. 

Étalez la confiture d'abricot au centre de la pâte en laissant la bordure libre. Répartissez harmonieusement les abricots. Saupoudrez-les de sucre. Parsemez-les de noisettes de beurre. 

Enfournez à 200ºC et laissez cuire 25 minutes environ en retournant la plaque à mi-cuisson. Les abricots doivent être légèrement gratinés. 

Laissez la tarte refroidir sur une grille. Quand elle est froide, parsemez-la de feuilles de basilic. 

Variante: vous pouvez remplacer le basilic par du thym ou de la verveine. 

mardi 4 août 2020

Nos cookies chocolat et tahini

Quand on fait des photos, quelles qu'elles soient, un des plus grands ennemis est la lumière. Trouver la bonne lumière, lutter contre les ombres. Trouver la balance des blancs pour éviter que la photo ne soit jaune ou bleue. C'est un combat de chaque photo. Trop de soleil, pas assez, trop tôt, trop tard, trop sombre... les raisons d'une galère photographique sont nombreuses et variées. À chaque nouveau plat à photographier on repart de zéro. En plus de ça, le photographe doit aussi essayer de sortir de sa zone de confort car au bout d'un moment, il maîtrise un peu les éléments pour faire toujours le même style de photos. Les photos qui marchent pour lui. Mais alors un autre ennemi guette: la routine. Mon complice Dorian, me pousse souvent dans mes retranchements. Grâce à lui je vois que la lumière est bleue ou jaune, je sais quand l'assiette est penchée et surtout j'essaie de sortir de cette fameuse zone confortable pour essayer d'autres points de vue. Une fin de journée bien remplie culinairement avec lui. Un ciel qui fait grise mine et une lumière trop sombre dans la maison pour espérer faire la photo de notre dernière recette, des cookies merveilleux. Une seule solution, sortir des habitudes au sens propre comme au sens figuré... Aujourd'hui, je me lance et je fais ma première photo en extérieur! Quand le cuisinier sort de sa zone de confort, il prépare des cookies chocolat et tahini!

Préparation; 15 minutes

Attente: 30 minutes

Cuisson: 12 minutes par fournée

Ingrédients:
- 120 g de beurre 1/2 sel mou
- 90 g de tahini (vous pouvez remplacer par de la purée d'amande ou de tournesol)
- 90 g de vergeoise
- 90 g de sucre
- 1 gousse de vanille
- 240 g de farine
- 2 oeufs
- 150 g de chocolat noir à 70% 
- 1 cuillère à café de bicarbonate

Concassez le chocolat grossièrement.

Commencez par battre le beurre avec les deux sucres et le tahini pour obtenir une sorte de crème.

Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur. Récupérez les graines avec la pointe d'un couteau. Ajoutez-les au mélange précédent. Incorporez les oeufs un par un. Mélangez bien le tout. 

Ajoutez la farine et le bicarbonate sans trop insister. Enfin ajoutez le chocolat et mélangez rapidement. 

Placez la pâte obtenue au frigo pour 30 minutes.

Prélevez des portions de pâte (pour nous 60 g) et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant bien. 

Enfournez pour environ 12 minutes de cuisson à 180ºC. Les cookies doivent être dorés dessus/dessous.

Laissez-les refroidir sur une grille avant de les dévorer!

Variante: vous pouvez baisser la quantité de sucre en ne mettant que 60 g de chaque sucre. 

dimanche 2 août 2020

Notre caviar d'aubergine

Un rendez-vous avec Dorian, c'est un peu comme avoir rendez-vous avec le Père Noël, je suis super excité et impatient! Nous nous mettons souvent d'accord sur un "programme" histoire de ne pas partir dans tous les sens parce que lui et moi, tous les deux ensemble dans une cuisine ça peut vite partir en vrille, dans le bon sens du terme. Rendez-vous avait été pris pour vendredi pour toute une journée de cuisine. Un passage au marché à côté de chez mes parents pour faire le plein d'ingrédients inspirants. C'est donc les bras chargés de fruits et légumes que j'ai débarqué chez mon amidole. Nous avons fait une petite liste de recettes potentielles. Certaines n'ont pas été faites, d'autres se sont rajoutées. Un peu comme à chaque fois. Au final, ce sont quatre recettes que nous avons préparées ensemble. Le plaisir de retrouver mon complice culinaire était à son comble. Et à peine la dernière recette terminée, nous avons déjà parlé de nous retrouver très bientôt pour de nouvelles aventures culinaires. Pour notre première recette, Dorian m'a demandé si j'avais une idée de quelque chose à faire avec de la pâte de graines de tournesol. J'ai aussitôt répliqué: caviar d'aubergine! Un plat venu d'ailleurs forcément. Et pas de n'importe quel ailleurs, d'Orient bien-sûr! Une recette à partager! Quand les cuisiniers se retrouvent, ils préparent un caviar d'aubergine à la crème de tournesol.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 3 belles aubergines (environ 1kg)
- 1 aubergine allongée
- 100 g de pâte de graines de tournesol (la nôtre est de chez Jean Hervé)
- 1 gousse d'ail
- 1 pointe de couteau de piment en poudre
- 1 pointe de couteau de ras-el-hanout
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
- quelques feuilles d'oseille rouge ou de coriandre pour la déco 
- huile d'arachide ou de tournesol
- sel, poivre

Placez les grosses aubergines sur une plaque. Enfournez à 200ºC et laissez cuire entre 40 et 45 minutes. Les aubergines doivent être très tendres et leur peau doit avoir noirci. Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les peler. Placez leur chair dans une passoire et laissez égoutter pour éliminer le plus d'eau possible. N'hésitez pas à les presser avec une fourchette pour extraire plus de liquide. 

Détaillez l'aubergine longue en très fines rondelles. Faites-les frire dans une poêle avec un fond d'huile jusqu'à ce qu'elles soient très dorées et croustillantes. Récupérez-les avec une écumoire et épongez-les sur du papier absorbant. Assaisonnez-les. 

Placez la chair des aubergines, l'ail pelé et dégermé, une cuillère à soupe d'huile et la pâte de tournesol dans le bol de votre mixeur. Mixez par à-coups jusqu'à ce que vous obteniez une crème très lisse. Raclez les bords et ajoutez les épices en cours de mixage. Assaisonnez. 

Versez le caviar d'aubergine dans une assiette de service. Parsemez-le de graines de tournesol. Ajoutez ensuite les rondelles d'aubergine frites. Décorez avec l'oseille ou la coriandre. Arrosez d'huile d'olive. Donnez un tour de moulin à poivre. 

Servez avec de fines tranches de baguettes grillées.

Astuce: si comme moi vous ne digérez pas l'ail cru, pelez la gousse et faites-la bouillir jusqu'à ce qu'elle soit très tendre. Égouttez-la et ajoutez-la avec les autres ingrédients dans le bol du mixeur.

vendredi 31 juillet 2020

Mes poivrons farcis végétariens

Quand j'étais petit, je n'étais pas grand... Souvenir d'une chansonnette que fredonnait mon grand-père mais je m'égare. Je reprends. Quand j'étais jeune, un de mes plats préférés l'été c'était les poivrons farcis. Ma mère préparait souvent les tomates farcies mais je leur préférais de loin les poivrons pour le côté sucré de leur chair. En arrivant à Barcelone, je me suis attaqué à ce plat pour essayer d'en faire ma version sans chair à saucisse que j'avais du mal à digérer. J'ai donc préparé pendant des années mes poivrons farcis à la viande hachée avec une sauce bien à moi. Étant devenu plutôt végétarien, je ne prépare plus ce plat aujourd'hui. Quelques jours dans le Sud, toujours chez ma grande amie Mme T, où j'ai retrouvé le goût de la cuisine et l'inspiration qui m'avait fait défaut au mois de juin. Elle voulait préparer des tomates farcies. Malheureusement les dites tomates étaient bien trop petites. J'ai donc foncé sur les poivrons qu'elle comptait utiliser pour une piperade pour une recette de légumes farcis à ma façon, sans viande donc. Une recette improvisée avec ce que j'avais sous la main. Que c'est bon de retrouver l'improvisation! Quand le cuisinier fait avec ce qu'il y a dans le placard et le frigo, il prépare des poivrons farcis végétariens!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 1 heure 

Ingrédients pour 6 personnes:
- 6 poivrons rouges
- 3 oignons
- 1 gousse d'ail
- 1 petite aubergine
- 1 tomate
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 cuillère à café de cumin moulu
- 1 pincée de piment
- 250 g de semoule aux épices (de la marque Tipiak pour moi)
- 200 g de tomates cerises
- 3 brins de menthe
- 60 g de feta
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez puis séchez les légumes. Pelez et hachez l'ail et un oignon, émincez les deux autres. Détaillez l'aubergine et la tomate en brunoise (tout petits dés). 

Ouvrez les poivrons en deux dans le sens de la longueur. Éliminez les graines. Posez les demi-poivrons, les tomates cerises et les oignons émincés sur une plaque allant au four. Arrosez-les d'huile. Assaisonnez. Enfournez à 180º C et laissez-les cuire environ 30 minutes. Les poivrons doivent être encore un peu fermes et légèrement colorés. Réservez hors du four.

Faites suer l'oignon haché dans une poêle sur feu modéré avec une cuillère à soupe d'huile d'olive en remuant souvent pendant 5 minutes. Ajoutez l'ail. Poursuivez la cuisson 1 minute. Ajoutez ensuite l'aubergine et une cuillère à soupe d'huile et laissez cuire 7 à 8 minute en mélangeant régulièrement. Ajoutez la tomate et les épices. Laissez cuire encore quelques minutes pour que les légumes soient bien cuits. Assaisonnez. Réservez.

Préparez la semoule selon les instructions fournies sur le paquet. Quand elle est prête, ajoutez les légumes. Mélangez le tout avec une fourchette. 

Garnissez les poivrons de semoule. Laissez-les sur la plaque. Parsemez-les de feta émiettée. Faites chauffer votre four en mode grill. Enfournez et laissez griller 5 minutes pour que la feta se colore légèrement. 

À la sortie du four, parsemez les poivrons de menthe hachée.

Servez aussitôt!

Variante: vous pouvez remplacer la semoule par du quinoa pour une version sans gluten.

mercredi 29 juillet 2020

Mes tagliatelle tomates & basilic

Des pâtes, des pâtes oui mais des... vous connaissez la suite. Et bien moi je peux vous dire que dans ma cuisine il n'est pas question de ces pâtes bien célèbres. Non. Je préfère de loin les pâtes fraîches, celles que je fais moi-même. Cela fait plus de 10 ans maintenant que je me suis lancé dans la préparation des pâtes maison. J'adore! C'est facile à faire. J'ai bien sûr investi dans une machine à pâtes mais je peux aussi vous dire que pour un atelier avec une copine, c'est au rouleau que nous les avons faites, et ça marchait très bien. Quelques jours dans le sud de la France chez des amis. Ma copine Mme T avait une machine à pâtes bien rangée dans sa boîte d'origine. Jamais utilisée. Il était temps de la sortir. Un déjeuner au soleil. Des tomates de chez les producteurs et du basilic du jardin. Nous avions tous les ingrédients pour préparer un plat sublime. Un voyage en Italie sans aller bien loin! Quand le cuisinier a l'Italie dans les veines, il prépare des tagliatelle tomates & basilic!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
Pour les pâtes
- 200 g de farine
- 2 oeufs
- 1 cuillère à café d'origan séché
- quelques gouttes d'huile d'olive
- sel, poire

Pour la garniture
- 2 belles tomates coeur de boeuf
- 1/2 oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 brins de romarin
- 2 brins de basilic + 1 brin pour le service
- 1 cuillère à café d'origan
- 1 morceau de parmesan
- huile d'olive
- 1 cuillère à café de sucre (facultatif)
- sel, poivre

Pour les pâtes, placez la farine sur votre plan de travail. Ajoutez l'origan et assaisonnez. Mélangez et creusez un puits au centre. Cassez-y les oeufs. Battez-les avec une fourchette en incorporant la farine petit à petit. Quand ça devient difficile, mélangez avec les mains en les badigeonnant de quelques gouttes d'huile d'olive. La pâte est prête quand elle est homogène et non collante. Enveloppez-la dans du film alimentaire. Laissez-la reposer 1 heure à température ambiante. 

Au bout de ce temps, coupez la pâte en deux. Passez une portion dans votre machine à pâtes en commençant par l'écartement le plus grand. Passez-la plusieurs fois. Elle doit devenir souple et changer de texture. Passez-la ensuite à l'écartement le plus étroit deux ou 3 fois. Si vous disposez d'un accessoire pour les tagliatelle, passez la pâte obtenue dedans, sinon farinez généreusement la plaque de pâte que vous venez de faire et roulez-la. Il ne vous reste plus qu'à la découper en bandes de 0,5 cm de largeur. Au fur et et à mesure, placez les tagliatelle dans un plat. Farinez-les à nouveau pour éviter que les pâtes ne collent entre elles. Recommencez avec la portion de pâte restante.

Pour la garniture, pelez et hachez l'oignon et l'ail. Détaillez les tomates en brunoise après les avoir rincées et séchées. Hachez le romarin et le basilic. 

Faites suer l'oignon et l'ail dans une grande poêle sur feu modéré pendant 6 à 7 minutes. Ajoutez les tomates et une cuillère à soupe d'huile. Augmentez le feu. Poursuivez la cuisson pendant 15 minutes environ. Ajoutez les herbes. Mélangez. Assaisonnez et goûtez. Si la sauce vous semble acide, ajoutez le sucre. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile. 

Faites cuire les pâtes dans une grande casserole d'eau bouillante salée et comptez entre 3 et 4 minutes pour qu'elles soient cuites. Égouttez-les puis jetez-les dans la poêle avec les tomates. Mélangez rapidement. 

Servez les tagliatelle parsemées de parmesan râpé et de feuilles de basilic  sans attendre (car les pâtes refroidissent très vite) . 

Conseil: choisissez des tomates de confiance. La recette n'ayant que peu d'ingrédients, ils doivent être parfaits!

dimanche 26 juillet 2020

notre blackberry buckle

La cuisine n'est pas qu'une affaire de recettes et de photos pour moi. Non, c'est aussi et presque surtout un moyen de rentrer en lien avec les autres soit parce que je cuisine pour eux soit parce que je peux rencontrer d'autres gens qui ont la même passion que moi. C'est comme ça que j'ai rencontré ma nouvelle amie Céline du blog Mon maraîcher à la casserole. Nous nous sommes croisés de loin en loin entre festival chez mon amidole et rencontres de blogueurs culinaires. À chaque fois, une évidence que nous étions faits pour nous connaître. Nous avons la même passion pour les légumes, le même métier parallèle à la cuisine. Une vraie rencontre! Nous avons donc bien sûr décidé de nous voir un peu plus que par hasard et nous nous sommes bien sûr mis en cuisine pour mélanger nos talents. Avec elle, j'apprends à "healthyfier" la cuisine, je découvre des farines, des sucres, et plein d'autres choses que je ne connais pas ou peu. En arrivant sur Paris cette semaine, rendez-vous a été pris avec ma nouvelle amie. Deux jours chez elle. Et un peu de cuisine aussi. Cette recette notamment. Un gâteau vraiment bon et super "santé". Une découverte pour moi qui suis habitué au beurre dans les gâteaux! Quand le cuisinier découvre la pâtisserie d'un nouveau genre, il prépare un blackberry buckle.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
Pour le gâteau
- 120 g de farine type T80
- 80 g de farine d'épeautre
- 40 g de sucre de coco
- 1 sachet de poudre à lever
- 1 oeuf
- 100 g de purée d'amande blanche
- 120 ml de lait de soja à la vanille
- 400 g de mûres (on a mis 350g plus des groseilles qui passaient par là)

Pour le crumble
- 100 g de farine T80
- 80 g de sucre
- 50 g de purée d'amande blanche
- 35 g de lait de soja à la vanille

Rincez puis séchez bien les fruits.

Pour la pâte à gâteau, mélangez les farines, le sucre et la poudre à lever dans un saladier. 

Dans un autre saladier, mélangez l'oeuf, le lait et la purée d'amande pour obtenir un mélange lisse. 

Versez le mélange liquide dans les ingrédients secs. Mélangez intimement. 

Huilez et farinez un moule à savarin. Versez-y la pâte et égalisez la surface avec une spatule. Ajoutez ensuite les fruits en les enfonçant légèrement dans la pâte.

Préparez le crumble: mélangez tous les ingrédients du bout des doigts dans un saladier pour obtenir de petites miettes. Parsemez-les sur les fruits. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire 40 minutes environ. Laissez refroidir avant de démouler. Dégustez le gâteau froid pourquoi pas avec une boule de glace à la vanille.

Variante: vous pouvez remplacer une partie des mûres par des framboises et des myrtilles  

jeudi 23 juillet 2020

Ma tarte rustique aux oignons comme une pissaladière

Une maison pleine de gens ça veut dire plein de gens nourrir trois fois par jour. Pour le p'tit déj, la boulangerie près de la plage est de grand secours. Pour le déjeuner et le dîner c'est le cuisinier qui retrousse ses manches. Et ce n'est pas toujours facile. Entre les enfants et les goûts de chacun c'est parfois un casse-tête de préparer un repas. Recycler tous les restes. Ne rien jeter. Essayer de varier les plaisirs chaque jour. Mettre les légumes au centre des assiettes. Cuisiner pour nourrir et aussi pour faire plaisir. Cuisiner avec passion et amour. Chaque repas est l'occasion d'essayer une nouvelle recette. Une idée de tarte provençale évoquée avec ma grande amie Mme T, a fait son chemin dans mon cerveau culinaire. L'idée d'une revisite car je n'avais pas envie de suivre la recette traditionnelle à la lettre. Que voulez-vous, on ne se refait pas... Quand le cuisinier a des oignons dans la tête, il prépare une tarte rustique aux oignons comme une pissaladière.

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 40 + 40 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 130 g de beurre
- 1 oeuf
- 1 cuillère à café d'origan séché
- sel, poivre

Pour la garniture
- 1 kg d'oignons
- 2 cuillères à café d'origan séché
- 15 filets d'anchois
- 15 olives noires
- 2 cuillères à soupe de tapenade
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 pincée de piment
- 1 jaune d'oeuf 
- 1 cuillère à café de miel
- sel, poivre

Commencez par préparer la pâte. Placez la farine dans un saladier avec le sel, le poivre et l'origan. Ajoutez l'oeuf. Mélangez le tout à la fourchette. Ajoutez le beurre coupé en parcelles. Mélangez avec les mains. Quand tous les ingrédients sont à peu près amalgamés, versez le tout sur votre plan de travail. Écrasez la pâte avec la paume de la main. Rassemblez-la et recommencez trois ou quatre fois jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Formez un disque. Enveloppez-le dans du film alimentaire. Placez au frais pendant 1 heure.

Pendant ce temps, préparez la garniture. Pelez puis émincez les oignons. Faites-les suer 5 minutes avec une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une grande poêle. Baissez le feu, couvrez et laissez cuire environ 25 minutes ou jusqu'à ce que les oignons soient translucides et très tendres. Remuez régulièrement en cours de cuisson. Ôtez le couvercle, ajoutez l'origan et deux filets d'anchois. Assaisonnez (avec sel, poivre et piment) et poursuivez la cuisson en augmentant légèrement le feu pour que l'eau de végétation s'évapore. Ajoutez le miel. Les oignons ne doivent pas prendre de couleur donc surveillez-les bien. Mélangez régulièrement. Versez les oignons sur une plaque et laissez-les refroidir.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné pour former un grand disque. Glissez une feuille de papier sulfurisé dessous et placez le fond de tarte sur une grande plaque. Tartinez le centre du disque de pâte avec la tapenade en laissant une bordure de 2 cm tout autour. Déposez les oignons sur la tapenade. Rabattez les bords vers le centre en laissant le centre apparent. Badigeonnez la pâte de jaune d'oeuf avec un pinceau de cuisine. 

Enfournez à 180ºC. Laissez cuire entre 40 et 45 minutes. La pâte doit être bien dorée. 

À la sortie du four, décorez la tarte avec avec les filets d'anchois et les olives noires. Servez la tarte chaude ou bien tiède. Accompagnez d'une bonne salade verte. 

Bon voyage en Provence!

Conseil: ayez la main légère sur le sel quand vous les assaisonnez car les anchois et les olives noires sont déjà très salés.

mardi 21 juillet 2020

Mon far aux abricots

Quand je pense à l'été, je pense souvent aux vacances que je passais chez mes grands-parents quand j'étais petit. Je partais tous les mois de juillet dans leur village de Normandie où je continue d'aller aujourd'hui. Les souvenirs de chez eux remontent. Les odeurs de foin coupé ou des vaches qui broutaient l'herbe dans les champs voisins, la cuisine de ma grand-mère, le créancier qui venait vendre ses fruits et légumes, le poissonnier qui passait le mardi, les balades à vélo interminables, les grenouilles que je trouvais dans les marais, le parfum des draps en gros coton, les confitures qui cuisaient pendant des heures et embaumaient la maison. Je garde de ces vacances un souvenir très ému. L'émotion est toujours intacte quand je mange des abricots. Cela me rappelle les abricots que ma grand-mère achetait pour préparer des confitures. Une madeleine de Proust, une autre. Des vacances chez des amis dans le Roussillon. Des abricots comme s'il en pleuvait. Une envie de dessert. Quand le cuisinier est au pays des abricots, il prépare un far!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40/45 minutes

Ingrédients:
- 120 g de farine
- 150 g de sucre
- 4 oeufs
- 50 cl de lait
- 4 brins de romarin
- 1 pincée de sel
- 300 g d'abricots
- 2 cuillères à soupe de cassonade
- 40 g de beurre fondu + 1 peu pour le moule
- 50 g d'amandes effilées

Faites chauffer le lait avec le romarin jusqu'à frémissement. Laissez refroidir. Quand le lait est froid, ôtez le romarin. 

Rincez puis séchez les abricots. Beurrez un moule à tarte et saupoudrez-le de cassonade. Coupez les abricots en quartiers et disposez-les au fur et à mesure dans le moule. 

Dans un saladier, mélangez la farine avec le sucre et le sel. Ajoutez les oeufs. Mélangez le tout vivement pour éviter la formation de grumeaux. 

Versez le lait. Mélangez. Enfin, versez le beurre fondu. Mélangez une dernière fois. 

Versez le mélange précédent dans le moule.  Parsemez d'amandes effilées.

Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 40 et 45 minutes. Le far doit être bien doré.

Laissez refroidir avant de déguster. 

dimanche 19 juillet 2020

Mon gâteau au yaourt au citron

Les vacances avec les amis, c'est chouette! Une maison au bord de l'eau. Du monde. Des bonnes ondes. Le soleil. Les repas à préparer. Le rosé qui coule à flot. La douceur de vivre. Une idée du bonheur en somme. La question qui se pose plusieurs fois par jour: "Qu'est-ce qu'on mange?" Le cuisinier qui avait perdu l'inspiration, l'a retrouvée en partant loin de Barcelone. Les idées sont revenues. Le moral aussi! Retrouver le goût de l'improvisation c'est comme un retour à la vie! Quand dans la maison, trois petits monstres au bord de l'adolescence traînent leurs bouches affamées vers 16h, il faut vite trouver un truc à leur mettre sous la dent. Quand c'est l'heure du goûter, le cuisinier prépare un gâteau au yaourt au citron avec sa mini assistante!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30/35 minutes

Ingrédients:
- 3 oeufs
- 120 g de sucre
- 1 yaourt grec
- 100 g farine + 1 peu pour le moule
- 130 g poudre d'amande
- 100 g de beurre + 1 peu pour le moule
- le zeste et le jus d'un citron
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 sachet de levure

Commencez par faire fondre le beurre jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. Filtrez-le et laissez-le refroidir. 

Fouettez les oeufs et le sucre dans un saladier pendant 3 minutes. Le mélange doit être très clair et aéré. 

Ajoutez le yaourt grec et l'extrait de vanille. Mélangez. Ajoutez le zeste et le jus de citron. Mélangez délicatement.

Ajoutez ensuite la farine, la poudre d'amande et la levure. Mélangez.

Enfin versez le beurre. Mélangez.

Beurrez et farinez un moule à manqué. Versez-y la pâte. Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 30 et 35 minutes. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette en bois au centre du gâteau. Elle doit ressortir sèche. 

Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler sur une grille. Vous pouvez maintenant appeler les enfants pour le goûter! Car quoi de meilleur qu'un gâteau maison pour les affamés de l'après-midi?

samedi 18 juillet 2020

Ma quiche aux aubergines

Aubergine. Voilà un légume qui ne fait pas l'unanimité. Autour de moi, beaucoup de gens ne l'aiment pas et chez les enfants c'est la cata. Je pense que si on n'aime pas l'aubergine, c'est qu'on ne l'a pas mangée de la bonne manière. L'aubergine c'est comme le chou-fleur (un des autres mal aimés de la cuisine), pour l'apprécier il faut savoir la préparer. L'aubergine fait partie des légumes que j'affectionne particulièrement. Chaque été je me lance le défi de la faire aimer à celles et ceux qui ont des à priori sur elle, en trouvant de nouvelles manières de la cuisiner! Il y a un an, j'ai réussi à convaincre un mini goûteur avec ma recette de ballotins d'aubergine au chèvre. Cette année, je récidive avec une mini assistante de passage à la maison pour quelques jours. Quelques aubergines, un peu d'épices et une pâte maison ont eu raison de la phrase traditionnelle "j'aime pas". Quand le cuisinier veut réhabiliter un légume mal aimé, il prépare une quiche aux aubergines!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 1 heure en tout

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 130 g de beurre froid
- 1 oeuf
- 1 cuillère à soupe de sésame
- sel, poivre

Pour la garniture
- 2 aubergines moyennes
- 250 g de tomates cerises
- 2 oignons
- 1 gousse d'ail
- 2 cuillères à café de cannelle
- 2 cuillères à café de cumin moulu
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 100 g de feta
- 1 cuillère à café de zaatar
- 150 g de mozzarella
- 4 oeufs
- 6 cl de crème liquide
- huile d'olive
- sel, poivre

Commencez par préparer la pâte. Placez la farine et le sésame dans un saladier. Assaisonnez. Ajoutez l'oeuf. Mélangez avec une fourchette pour bien l'incorporer. Ajoutez ensuite le beurre coupé en morceaux. Malaxez le tout entre les mains pour mélanger. Versez le contenu du saladier sur votre plan de travail. Écrasez la pâte avec la paume de votre main. Rassemblez-la et recommencez trois fois. La pâte va devenir homogène. Formez un disque et enveloppez-le dans du film alimentaire. Laissez reposer une heure au frais.

Égouttez la mozzarella et coupez-la en tranches. Placez-les sur du papier absorbant pour ôter le plus possible d'eau. Changez le papier si besoin

Pendant ce temps, préparez la garniture. Rincez et séchez les aubergines et les tomates avant de les couper en petits dés (en les séparant).  Pelez puis hachez les oignons et l'ail. Faites revenir ces derniers dans une grande poêle sur feu modéré avec un filet d'huile d'olive pendant 7 à 8 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient translucides. 

Ajoutez alors les aubergines et 2 cuillères à soupe d'huile dans la poêle. Laissez les cuire pendant 7 minutes en remuant souvent. Elles doivent être presque cuites. Ajoutez les tomates. Mélangez le tout. Poursuivez la cuisson pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent Ajoutez les épices sauf le zaatar et assaisonnez. Si le tout attache en cours de cuisson, versez un petit peu d'eau. Les aubergines doivent être bien tendres. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Il ne doit plus y avoir de liquide de cuisson dans la poêle. Laissez refroidir. 

Battez les oeufs, la crème et le zaatar dans un saladier. Ajoutez les aubergines et la feta émiettée. Assaisonnez. Réservez.

Abaissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur votre plan de travail légèrement fariné. Placez-la ensuite dans un moule ou un cercle à tarte. Ôtez l'excédent de pâte avec un couteau. Versez l'appareil à quiche sur le fond de pâte. Égalisez avec une spatule. Parsemez le dessus de mozza déchiquetée. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire 40 minutes environ. La quiche doit être bien dorée dessus et dessous. Laissez-la refroidir quelques minutes avant de la déguster. 

Astuce: en coupant les aubergines en tout petits dés, vous réduisez le temps de cuisson.