vendredi 26 novembre 2021

Mon curry de chou-fleur façon butter chicken

butter cauliflower

Voyager… voyager l’esprit tranquille. Un jour peut-être nous retrouverons ce plaisir, ce bonheur. Dans la vie d'avant, il suffisait de prendre son billet d'avion et de réserver un hôtel. On partait le coeur léger. Depuis l'année dernière, c'est devenu compliqué. Je rêve de retrouver cette insouciance voyageuse. 
En attendant, comme d’habitude il me reste la cuisine pour voyager. J’ouvre mon tiroir à épices et je choisis la destination. Le curry m'emmène en Inde, le zaatar au Liban, le raas-el-hanout au Maroc, le wasabi au Japon, le citron noir en Iran. Un tiroir comme un avion pour partir où le coeur a envie d'aller. Fermer les yeux, sentir les parfums qui embaument la cuisine et être ailleurs. Depuis quelques semaines, j'avais un peu perdu le goût de cuisiner en semaine car la lumière baisse beaucoup et faire les photos devient compliqué et puis je passe toute mon énergie dans mon boulot. Le soir, c'est souvent une soupe et au lit. Mais cette semaine, j'ai repris les choses en main et mes voyages culinaires ont pu recommencer. Dernier voyage en date: l’Inde! Un de mes plats préférés au restau indien c’est le butter chicken. J’adore ça. Pour le goût et la consistance de la sauce... À la maison, je ne cuisine pas de viande. Alors j’aime toujours transformer les plats traditionnels en version végétarienne. Pas de poulet pour moi. Je l’ai remplacé par du chou-fleur, mon légume préféré du moment! Une sauce onctueuse et parfumée pour un plat réconfortant! Attachez votre tablier, je vous emmène en Inde!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
1 chou-fleur
- 100 g de yaourt de coco
- 10 cl de crème de coco
- 75 g de concentré de tomate
- 110 g de noix de cajou
- 800 ml de lait de coco pour cuisiner
- 3 oignons
- 2 gousses d’ail
- 2 cm de gingembre frais
- 2 cuillères à café de curry
- 2 cuillères à café de curcuma
- 2 cuillères à café de garam masala
- 1 pincée de chili flairs ou piment en poudre
- huile de coco
- sel, poivre
- Quelques brins de coriandre pour servir

Détaillez le chou-fleur en petits bouquets. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Ajoutez la crème de coco. Assaisonnez. Mélangez. Enfournez à 200ºC et laissez cuire 15 minutes ou jusqu'à ce que le chou-fleur commence à prendre de la couleur. Réservez.

Quand le chou-fleur est cuit, placez les noix de cajou sur la plaque et enfournez-les en baissant la température à 180ºC. Laissez-les dorer quelques minutes en les surveillant. Laissez-les refroidir. 

Placez les noix de cajou dans le bol de votre mixeur ou mieux de votre blender. Ajoutez le lait de coco. Mixez pendant 2 minutes environ pour obtenir une crème lisse. Ajoutez le concentré de tomate, le yaourt de coco et 110 ml d'eau. Mixez à nouveau pendant 1 minute. 

Pelez et hachez les oignons, les gousses d'ail et le gingembre. Faites suer le tout dans une grande poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile de coco. Laissez cuire environ 7/8 minutes ou jusqu'à ce que les oignons soient translucides. Ajoutez le curry, le curcuma et le garam masala. Mélangez le tout pendant 1 minute supplémentaire. Ajoutez la sauce noix de cajou/lait de coco. Mélangez bien. Laissez épaissir en portant le tout à frémissement. Si la sauce vous semble trop épaisse, ajoutez un petit peu d'eau. La consistance doit vraiment être onctueuse. Ajoutez le piment. 

Enfin ajoutez le chou-fleur. Mélangez le tout délicatement. Laissez cuire encore 5 minutes. 

Servez votre butter chou-fleur avec du riz basmati et parsemez de coriandre fraîche ciselée. 

Variante: vous pouvez remplacer le chou-fleur par du brocoli ou faire moitié/moitié. 

Conseil: vous pouvez préparer ce plat à l'avance. Pour le faire réchauffer, placez-le dans une poêle et ajoutez un peu d'eau pour redonner de l'onctuosité à la sauce.

butter cauliflower

mardi 23 novembre 2021

Mes douillons ou bourdelots

douillon

Enfant, ado, j'ai passé toutes mes vacances en Normandie. Parfois à contre coeur, parfois très heureux. J'ai des milliards de souvenirs d'enfance qui me reviennent souvent. Quelques uns liés à la cuisine de ma grand-mère. Aujourd'hui, c'est mon havre de paix. J'aime aller me mettre au vert dans mon petit village. C'est le seul endroit où j'arrive à me reposer vraiment. Je connais donc bien ma région. Enfin c'est ce que je pensais, jusqu'à ce que je trouve une spécialité chez un boulanger sur le marché où je vais chaque fois que je suis là-bas. Je me suis tout de suite arrêté, intrigué par cette chose que je n'avais jamais vue avant: des poires entourées de pâte brisée. Bien sûr j'ai aussitôt demandé à la vendeuse ce que c'était. Et je suis reparti avec quelques exemplaires dans mon panier pour y goûter. En parlant avec ma tante au retour du marché, j'ai compris cette spécialité, souvenir de son enfance et de celle de mon père. Ils m'ont raconté à leur façon qu'ils allaient acheter ce dessert chez le boulanger du village quand ils étaient petits, m'ont parlé d'une poire très dure qui ne pouvait se manger que cuite et que ce boulanger utilisait. C'était comme entrer dans leur album photo souvenir. Le nom de ce dessert: bourdelot ou douillon. En cherchant sur internet, les deux mots sont sortis. L'un quand il est fait avec des pommes, l'autre quand c'est avec des poires. Mais ce n'est pas très clair, du coup je vous mets les deux dans le titre. Cette découverte m'a mis des étoiles dans les yeux. Aussitôt revenu à Barcelone, j'ai tout de suite préparé ce dessert. C'est facile à faire. Et je peux vous dire que c'est vraiment délicieux!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 125 g de beurre
- 80 g de sucre + 1 sachet de sucre vanillé
- 1 pincée de sel
- 1 oeuf

Pour la garniture
- 8 petites poires
- 1 sachet de sucre vanillé
- 4 cuillères à soupe de sucre
- 40 g de beurre
- quelques gouttes de jus de citron
- 1 jaune d'oeuf

Pour la pâte, mélangez la farine, le sucre et le sel. Ajoutez le beurre et travaillez du bout des doigts. Ajoutez l'oeuf. Travaillez la pâte juste ce qu'il faut pour obtenir une pâte non collante. Formez un disque avec la pâte. Enveloppez-le dans du film alimentaire. Laissez reposer 1 heure au frais.

Quand la pâte est froide, détaillez-la en 8 portions. Étalez-les en disques suffisamment grands pour y loger les poires.

Pelez les poires. Avec un petit couteau évidez-les. Laissez la queue. Déposez une noisette de beurre dans chaque poire. Roulez-les dans le sucre et le sucre vanillé. Enfermez-les ensuite dans les disques de pâte en soudant bien.

Dorez au jaune d'oeuf avec un pinceau.

Faites cuire 40 minutes environ à 180ºC. À déguster tiède ou froid.

Variante de gourmand: vous pouvez ajouter quelques pépites de chocolat noir à l'intérieur des poires ou bien faire fondre du chocolat noir que vous verserez sur les poires au dernier moment un peu comme une poire belle-Hélène.
bourdelot

vendredi 19 novembre 2021

Ma soupe de panais

Soupe panais

Ça y est la soupe est au menu tous les soirs car il fait frais maintenant et même presque froid. Ça arrive toujours en novembre. Pour un peu, on allumerait le chauffage. Oui À Barcelone, on peut vivre sans. En général, le chauffage fonctionne entre deux et trois semaines par an. Donc là je tiens encore. Frais, presque froid mais ce n'est pas encore l'hiver. Donc la soupe fait le boulot pour réchauffer les corps. 
De bons légumes, quelques toppings, un filet d’huile et c’est parti pour un dîner sain et bon! Dans la catégorie soupe, j’adore faire des soupes monochromes en utilisant des ingrédients d’une seule couleur. On s’amuse comme on peut. C'est un moyen de garder la couleur du légume principal. J’aime les soupes épaisses et onctueuses. Pour la dernière en date, j’ai choisi mon légume d’hiver fétiche après le chou-fleur: le panais! Je ne sais pas si vous êtes amateurs/amatrices de cette racine. C'est vrai que comme ça, il ne fait pas rêver. Et pourtant, il mérite qu'on s'intéresse à lui. Je suis en train de faire une liste de recettes à préparer avec lui. Donc c'est le panais qui a décroché la place d'honneur dans ma soupe du jour! Une soupe très onctueuse! Pour la rendre encore meilleure, j'ai préparé des toppings à ajouter à la fin, juste avant la dégustation! Si le panais n'est pas votre ami, peut-être que cette soupe vous fera changer d'avis...

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
- 750 g de panais
- 2 gros oignons
- 1 branche de céleri (la partie la plus claire)
- le blanc d’un gros poireau
- 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
- 10 cl de crème végétale (riz pour moi)
- sel et poivre
- 1 pincée de piment

Pour les toppings 
- 1 petit panais coupé en petits cubes 
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 2 cuillères à soupe de noisettes 
- des croûtons
- du romarin haché
- 1 filet d’huile de noisette

Faites revenir les oignons, le blanc de poireau et le céleri émincés avec l’huile d’olive dans une grande casserole pendant 10 minutes en remuant souvent.

Ajoutez les panais pelés et coupés en morceaux. Laissez revenir encore 5 minutes en remuant.

Ajoutez de l’eau à hauteur. Salez. Couvrez et laissez cuire 30 minutes ou jusqu’à ce que les panais soient tendres.

Pendant ce temps, faites sauter les dés de panais dans une poêle avec un filet d'huile. Laissez-les cuire 5/6 minutes. Saupoudrez de curry. Assaisonnez. Réservez.

Faites torréfier les noisettes quelques minutes dans une petite poêle. Laissez-les refroidir puis concassez-les. 

Quand les panais de la soupe sont très tendres, mixez très finement pendant une bonne minute tout en versant la crème. Ajoutez le piment et mixez encore un peu. Si besoin ajoutez de l’eau pour obtenir la consistance que vous aimez. Poivrez généreusement.

Servez avec un ou plusieurs toppings et régalez vous!

Astuce anti-gaspi: je n'achète jamais de croûtons. Je les prépare avec du pain un peu rassis. Je le coupe en cubes et je les fais revenir avec un peu d'huile. J'assaisonne. Et je laisse dorer quelques minutes. 

lundi 15 novembre 2021

Mon mac and cheese au potimarron

mac and cheese

Ne me demandez pas comment est née cette recette... je ne sais pas trop ce qui s'est passé dans ma tête. Je sais juste que j'avais un potimarron à utiliser. J'ai pensé à en faire une soupe et puis l'idée de faire un mac'n cheese est venue sans que je la voie arriver. À peine le temps de respirer, je savais que j'allais préparer ce fameux mac and cheese. Si vous ne connaissez pas, c'est une recette typique du Royaume-Uni ou des États-Unis. On la prépare avec une béchamel très fromagère que l'on mélange à des pâtes, traditionnellement des macaroni (d'où le "mac"). Je me suis dit que ce serait marrant (façon de parler) de préparer  ce plat avec une sauce au potimarron en lieu et place de la béchamel que je n'aime pas trop. Une sauce gourmande parce que le mac and cheese c'est un plat tellement réconfortant! Un vrai plat qu'on a envie de manger quand il fait un temps pluvieux. Ça fait du bien, ça réchauffe! 
Une recette parfaite pour camoufler un légume et réussir à le faire manger aux enfants sans qu'ils s'en rendent compte. Pour la couleur orange, vous pouvez accuser le cheddar ;-)

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 400 g de potimarron
- 1 grosse échalote
- 200 ml de crème liquide
- 1 brin de romarin
- 1 pincée de piment
- 20 cl d'eau de cuisson des pâtes
- 90 g de cheddar râpé
- 400 g de pâtes type macaroni
- huile d'olive
- sel, poivre

Lavez et séchez le potimarron. Ôtez les filaments et les graines puis détaillez la chair en cubes. Pelez et hachez l'échalote. Hachez le romarin. 

Faites cuire les pâtes en suivant les instructions sur le paquet. Prélevez 20 cl d'eau de cuisson puis égouttez-les. Arrosez-les d'huile d'olive pour éviter qu'elles se collent entre elles. 

Faites suer l'échalote dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu modéré pendant 5 à 6 minutes. Ajoutez les cubes de potimarron et le potimarron. Poursuivez la cuisson pendant 10/15 minutes ou jusqu'à ce que le potimarron soit tendre. Vérifiez en l'écrasant à la fourchette. Assaisonnez. Ajoutez la crème. Mixez finement au mixeur plongeant. Ajoutez de l'eau de cuisson des pâtes pour obtenir une sauce onctueuse (vous n'aurez peut-être pas besoin de tout mettre). Goûtez, salez, poivrez, ajoutez le piment et le cheddar. Mixez une dernière fois. 

Mélangez la sauce au potimarron avec les pâtes dans un plat à gratin. Enfournez sous le grill pour faire gratiner quelques minutes. 

Servez sans attendre. 

Variante: pour une version plus légère, remplacez la crème liquide par une crème végétale. Vous pouvez également varier les fromages!

jeudi 11 novembre 2021

Cookies chocolat noir et noix de pécan

cookies chocolat pécan

Quand il fait un temps tout gris et tout mouillé, je cherche le réconfort où je peux. Dans un bol de soupe. Une bonne soupe de légumes que j'aime accompagner d'une tartine beurrée. La soupe reste un plat que j'aime pour la chaleur qu'elle donne. Si la soupe ne suffit pas, je me réfugie dans le gratin dauphinois, plat réconfortant par excellence. Le gras c'est la vie! Surtout quand la météo est déprimante! Si vraiment le ciel nous tombe dessus ou si le moral prend l'eau, alors je sors l'artillerie lourde et je prépare des cookies. Ça c'est le remède contre tout. J'y mets plein de chocolat. Plein de fruits secs aussi. Je les aime épais, croquants au dehors et moelleux au dedans. Moi qui ne suis pas très sucré, je peux en manger 6 à la suite! Sans m'arrêter! Depuis que je suis rentré à Barcelone, il fait froid ou il pleut. Si le froid ne me dérange pas du tout, en revanche la pluie me met le moral dans les chaussettes. J'ai donc sorti mon livre sur les cookies "Le cookie de nos rêves" acheté il y a quelques mois sans que j'aie essayé une seule recette. Le moment est arrivé. Et je peux vous dire que je n'ai pas du tout été déçu! Ces cookies aux noix de pécan et au chocolat noir sont hyper gourmands! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 12/15 minutes

Attente: 2 heures

Ingrédients pour 12 cookies:
- 50 g de noix de pécan
- 120 g de cassonade
- 1 sachet de sucre vanillé
- 125 g de beurre fondu
- 1 oeuf
- 230 g de farine
- 1 pincée de sel
- 50 g de purée de noix de pécan (en magasin bio)
- 100 g de chocolat noir (70%)

Faites torréfier les noix de pécan au four à 180ºC pendant à peine 10 minutes. Surveillez-les bien pour éviter qu'elles ne brûlent. Laissez-les refroidir avant de les hacher grossièrement. Concassez le chocolat.

Dans un saladier, fouettez les deux sucres avec le beurre pendant 1 minute. Ajoutez l'oeuf et continuez à mélanger. 

Ajoutez la farine et le sel. Mélangez avec une spatule. Incorporez la purée de noix de pécan. Vous devez obtenir une pâte homogène et non collante. Ajoutez alors les noix de pécan et le chocolat. Finissez par mélanger directement avec les mains. Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez-la au frais pour au moins deux heures.

Sortez la pâte du frigo, prélevez des portions de 60 g environ. Pour former des cookies, j'utilise ma cuillère à glace. Disposez les cookies sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant un peu.

Faites-les cuire entre 12 et 15 minutes à 200ºC. Lorsqu'ils sont légèrement dorés, sortez-les. Laissez-les refroidir un peu sur la plaque avant de les placer sur une grille. S'il en reste, gardez-les dans une boîte hermétique. 

Variante: vous pouvez remplacer la purée de noix de pécan par une purée d'un autre fruit sec et donc remplacer les noix de pécan par le fruit sec qui va avec la purée. 

mardi 9 novembre 2021

Notre velouté de courge au gingembre

soupe courge

C'est parti! La saison des soupes est ouverte! Lors de mon passage en France, déjà je me suis retrouvé au moment où il commence à faire frais voire froid. En Normandie, les cheminées sont allumées. La soupe est de rigueur le soir. Chez mes parents, vers Paris, c'est pareil. La soupe est au menu tous les soirs. À Barcelone, quand je suis parti il faisait encore plus de 20ºC... pas encore assez froid pour avoir envie d'une bonne soupe réconfortante. Quand j'ai retrouvé mes amis Céline et Dorian pour une journée de cuisine à six mains, je suis passé comme d'habitude sur le marché où un producteur vend ses fruits et légumes. J'adore ce type car il a des trucs très intéressants. À chaque fois, en plus il me donne des produits! Cette fois-ci, je suis reparti avec une belle courge sous le bras. Pour nos recettes, nous étions partis sur la fin des aubergines et sur une idée de muffins à la courge. Je me suis dit qu'une petite recette de soupe, ça ne mangeait pas de pain et je l'ai proposée aux amis qui ont accepté sans sourciller. Une soupe réconfortante. Une soupe qui fait du bien. Une soupe qui a du peps car nous y avons ajouté du gingembre frais. Donc ça y est c'est parti pour quelques mois de soupe! Ça tombe bien, ça reste mon plat préféré!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 900 g de chair de courge (butternut, buttercup, musquée...)
- 3 petits oignons
- 1 morceau de gingembre frais de 2 cm (ou plus si vous aimez)
- 1 gousse d'ail
- 1 bonne pincée de chili flakes ou de piment en poudre
- 10 cl de crème de coco
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- sel, poivre

Pour la déco:
- 3 cuillères à soupe de cacahuètes non salées
- 1 cuillère à café de curry
- 3 brins de coriandre
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame
- quelques gouttes de crème de coco
- huile d'arachide ou de tournesol
- sel, poivre

Épluchez la courge. Coupez-la en deux. Ôtez les filaments et les graines. Coupez la chair en cubes. 
 
Pelez les oignons, la gousse d'ail et le gingembre. Coupez le tout en morceaux. Faites-les suer dans une cocotte avec l'huile de coco pendant 7 à 8 minutes. Ajoutez la courge. Laissez cuire 2 minutes supplémentaires en remuant. Versez de l'eau à peine à hauteur des légumes. Portez à ébullition. Salez. Couvrez et laissez cuire une vingtaine de minutes à couvert. La courge doit être bien tendre.

Mixez finement au mixeur plongeant tout en versant la crème de coco. Ajoutez les chili flakes ou le piment. Poivrez. Mixez un dernier coup. Si votre velouté vous paraît encore trop épais, ajoutez un peu d'eau et mixez.

Pour la déco: Faites revenir les cacahuètes à la poêle avec un filet d'huile quelques minutes pour qu'elles prennent de la couleur. Ajoutez le curry et assaisonnez en cours de cuisson. Débarrassez sur une assiette recouverte de papier absorbant. Hachez grossièrement les cacahuètes. Ciselez la coriandre. 

Servez la soupe dans des bols ou des assiettes. Décorez avec les cacahuètes, un peu de coriandre et du sésame. Vous pouvez ajouter quelques gouttes de crème de coco. Servez la soupe bien chaude!

lundi 8 novembre 2021

Mon cheesecake à la courge

pumpkin cheesecake

Qui dit automne, dit courges! Forcément. C'est la pleine saison. Et il y en a tellement à découvrir. Depuis que je cuisine, je suis tombé dans les courges comme Obélix dans la potion magique. Chaque année, je les attends avec une grande impatience. Quand j'étais petit, on ne mangeait pas de courges chez mes parents. Je les ai vraiment découvertes quand j'ai volé de mes propres ailes. Ma première courge: le potimarron. C'était pour préparer une soupe. J'avais un livre de cuisine sur les soupes et je m'étais lancé le défi de toutes les faire. Quand je suis arrivé à celle au potimarron, j'ai eu une révélation. Depuis, cette courge est toujours ma préférée, pour sa couleur, sa saveur  et sa texture. J'en mettrais partout! D'ailleurs, j'essaie de la glisser dans ma cuisine de l'entrée jusqu'au dessert. Après le potimarron, j'ai découvert bien d'autres courges et chaque année quand je vais en France à la Toussaint, je reviens avec quelques spécimens dans ma valise car à Barcelone la variété n'est pas de mise. Je suis donc rentré en mode courge depuis quelques jours. J'ai trouvé une recette de cheesecake à la courge. L'idée a allumé des étoiles dans yeux. J'ai tout de suite eu envie d'essayer! De la courge pour le dessert, peut-être un bon moyen de faire manger des légumes aux plus réfractaires. Un cheesecake très onctueux. Pas de biscuit. Il n'y a que le flan. Une recette surprenante.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1 heure 45

Ingrédients:
- 1 courge butternet de 1kg environ
- 700 g de fromage frais type Philadelphia
- 4 oeufs + 3 jaunes
- 300 ml de crème fraîche
- 150 g de cassonade
- 3 cuillères à soupe de sirop d'érable
- 3 cuillères à soupe de farine (environ 45 g)
- 2 cuillères à soupe de maïzena (environ 30 g)
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- le zeste d'une orange non traitée
- 1 pincée de sel
- 1 cuillère à café de 4 épices

Coupez la courge en tranches après l'avoir pelée avec un rasoir à légumes. Ôtez les filaments et les graines. Placez la chair sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire environ 30/35 minutes ou jusqu'à ce que la chair soit tendre. Laissez refroidir puis placez la courge dans un saladier et mixez très finement avec un mixeur plongeant. Versez la purée obtenue dans une poêle, portez-la sur feu modéré pour l'assécher. Comptez 10 minutes de cuisson en remuant constamment. Réservez. Il vous en faudra 300 g pour réaliser le cheesecake

Placez le fromage dans un saladier. Travaillez-le avec une spatule pour le détendre pendant 2 minutes. Ajoutez la purée de courge. Mélangez. 

Ajoutez ensuite les oeufs, un par un en mélangeant bien entre chaque ajout. Puis ajoutez les jaunes d'oeuf. Raclez les bords. Ajoutez la crème et mélangez intimement.

Ajoutez à présent le sucre, le sirop d'érable, le zeste d'orange et l'extrait de vanille. Mélangez puis ajoutez la farine, la maïzena ainsi que le sel et les épices. Mélangez le tout délicatement. 

Pour réaliser mes cheesecakes, j'utilise toujours un moule à charnières. Je beurre le fond et les bords et je chemise les bords avec du papier sulfurisé pour faciliter le démoulage. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 50 et 60 minutes. La surface du cheesecake doit être bien colorée. Laissez le cheesecake refroidir complètement dans le moule puis laissez-le reposer toute la nuit au frais. 

Vous pouvez l'accompagner de crème fouettée.

Astuce anti-gaspi: ne jetez les blancs d'oeufs. Placez-les dans un morceau de film alimentaire et congelez-les. Quand vous en avez suffisamment, vous pouvez préparer des financiers.

mercredi 3 novembre 2021

Notre tarte tatin aux aubergines

tarte tatin aubergine

Quand je pars en France à la Toussaint, ce que j'aime c'est voir l'automne. Les arbres ont de belles couleurs, l'air est frais, il faut mettre un pull, une veste un peu chaude, une écharpe parfois. En Normandie, ça commence à sentir le feu de cheminée. La forêt sent la terre humide et les champignons. Sur les marchés, les courges sont à l'honneur. Il y a moins de monde dehors. On se réfugie plus à l'intérieur. J'aime cette ambiance-là que je ne retrouve pas à Barcelone car l'automne y est presque inexistant. Comme à chaque passage en France, le rendez-vous est pris avec mon ami Dorian pour une journée de cuisine ensemble. Cette fois-ci, notre amie Céline du blog Mon maraîcher à la casserole s'est aussi jointe à nous. Tous les trois, nous avons élaboré le programme de cette séance de cuisine à six mains. Au menu, des courges bien-sûr mais aussi des aubergines... Une idée trouvée par Dorian. Une histoire de sandwich à la parmigiana (que finalement nous ne ferons pas). Mon premier réflexe: dire à mon cher complice que la saison est finie et que donc les aubergines ce sera pour l'année prochaine. Mais en allant sur le marché à côté de chez parents, le producteur du coin avait encore des aubergines. J'en ai donc mis quelques unes dans mon panier pour notre journée culinaire. Bien m'en a pris car au final, nous avons réalisé trois recettes avec des aubergines! La première: une tarte tatin, que j'avais faite quelques semaines plus tôt et que je n'avais pas pu prendre en photo par manque de lumière. Une tarte tatin qui a emballé mes deux acolytes!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients:
- 400 g d'aubergines asiatiques (cf photo en bas de la recette)
- 4 petits oignons
- 1 cuillère à soupe de mélasse de grenade
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 1 cuillère à soupe de feuilles de basilic
- un morceau de beurre
- huile d'olive
- sel, poivre

Ôtez les extrémités des aubergines, détaillez le reste en tronçons de 1 cm environ. Pelez puis émincez les oignons. Versez 2 cm d'huile dans une grande poêle. Ajoutez-y les aubergines en les plaçant à la verticale. Faites-les cuire sur feu moyen en les retournant régulièrement pour qu'elles cuisent uniformément. Il faut qu'elles soient très tendres. Assaisonnez en cours de cuisson. Quand elles sont cuites, récupérez-les et déposez-les sur une assiette recouverte de papier de cuisson pour éliminer l'excès de gras. Changez le papier pour éliminer encore plus de gras. 

Pendant la cuisson des aubergines, faites cuire les oignons dans une autre poêle sur feu moyen avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 7/8 minutes. Ils doivent devenir translucides. Ajoutez la mélasse de grenade et assaisonnez. Poursuivez la cuisson pour les laisser caraméliser. Si les oignons colorent trop vite, ajoutez un petit peu d'eau. À la fin de la cuisson, il ne doit pas y avoir de liquide dans la poêle et les oignons doivent être comme confits et caramélisés. Réservez.

Beurrez un moule à tarte de 24 cm de diamètre environ. Disposez les aubergines à la verticale dans le fond en les serrant bien. Recouvrez-les avec les oignons. Placez la pâte feuilletée par dessus en faisant rentrer les bords dans le moule pour enfermer complètement la garniture. Faites un petit trou au centre avec un couteau pour laisser s'échapper la vapeur. 

Enfournez à 180ºC et comptez environ 30 minutes de cuisson. La pâte feuilletée doit être bien dorée. Attendez quelques minutes à la sortie du four avant de retourner la tarte sur une grande assiette. Laissez reposer encore quelques minutes puis décorez avec des feuilles de basilic. 

Variante: si vous n'avez pas de mélasse de grenade, remplacez-la par de la crème balsamique. 
aubergine

mardi 2 novembre 2021

Mes fajitas d'automne

fajitas

L'automne s'installe, l'heure d'hiver est là. La cuisine se met au diapason même si il y aura encore un peu d'été dans quelques jours... Donc l'automne. Cette saison que j'ai détestée pendant des années, car je n'aime pas la pluie, est finalement devenue un moment sympa que j'attends avec impatience pour retrouver des ingrédients que j'aime. Si l'au revoir aux aubergines est difficile, les retrouvailles avec les courges me réjouissent. Les potimarrons, les butternuts et autres sont parmi mes légumes préférés! Je les aime presque toutes! Je les cuisine à toutes les sauces de l'entrée au dessert. En purée, rôties, sautées, farcies, les courges se conjuguent à l'infini! Quand je ne sais pas quoi faire à manger, quand les idées désertent, quand l'inspiration ne vient pas, mon plat passe-partout ce sont les fajitas. C'est super bon et je les prépare avec ce que j'ai sous la main. À tous les coups ça fonctionne! J'avais un reste d'houmous à la patate douce (cf la recette de mon sandwich d'automne) et j'ai pensé que je pourrais préparer des fajitas automnales avec du potimarron rôti. Des fajitas colorées et délicieuses!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 fajitas:
- 4 tortillas de blé
- 1 petit potimarron
- 200 g de pois chiches
- 1 patate douce d'environ 200g
- le jus d'un demi-citron
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 1 cuillère à café de ras-el-hanout
- 60 ml d'eau très froide
- 4 poignées de pousses d'épinards
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame
- 6 brins de coriandre
- 2 cuillères à soupe de graines de grenade
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la sauce
- 2 cuillères à soupe de tahini
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- eau
- sel, poivre

Pelez la patate douce puis coupez-la en morceaux. Placez-les sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé. Ouvrez le potimarron en deux. Ôtez les graines et les filaments. Coupez la chair en tranches pas trop grosses. Placez-les également sur la plaque. Arrosez le tout d'un filet d'huile d'olive. Assaisonnez. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire environ 30 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Laissez refroidir. 

Placez la patate douce dans le bol de votre mixeur. Ajoutez-y les pois chiches, le jus de citron, le ras-el-hanout et le tahini. Assaisonnez. Commencez à mixer tout en versant l'eau. Raclez les bords pour obtenir un houmous sans morceaux. Continuez à mixer et ajoutez 3 cuillères à soupe d'huile d'olive. L'houmous doit être très onctueux. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Pour la sauce: mélangez le tahini avec le jus de citron dans un bol. Ajoutez de l'eau pour obtenir une sauce onctueuse mais pas trop liquide. Ajoutez l'huile. Assaisonnez. 

Pour le montage, étalez l'houmous sur les tortillas. Ajoutez quelques tranches de potimarron, une poignée de pousses d'épinards, des graines de grenade et de sésame. Parsemez de coriandre séchée. Arrosez de sauce. Un petit filet d'huile, on roule et y'a plus qu'à mordre dedans. 

Variante: vous pouvez ajouter de la feta émiettée ou du fromage râpé pour des fajitas encore plus gourmandes. 

mardi 26 octobre 2021

Ma tarte rustique aux champignons

tarte champignons

Un dimanche comme les autres, à la maison. Dehors le soleil brille. Le programme du jour comme souvent: cuisiner! Et cuisiner beaucoup car en semaine c'est plus compliqué depuis quelque temps. Cuisiner pour moi, pour le déjeuner, le dîner du jour et ceux du lendemain. Et puis aussi cuisiner pour ma voisine. Une commande pour son anniversaire. Si j'aime cuisiner quelle que soit l'occasion, j'avoue que quand je cuisine pour les autres cela donne plus de sens encore à ce que je fais. J'aime cuisiner pour les gens, en vacances, pour un dîner à la maison avec les amis ou de manière plus pro quand on me passe commande. Quand je me mets aux fourneaux en vue de partager avec les autres, je m'implique à 200% comme si je jouais ma vie. Mon perfectionnisme est à son comble. Mon exigence est au taquet. C'est peut-être pour ça que je n'arrive pas à me lancer complètement dans la cuisine, la pression que je me mets est trop intense. Donc ce dimanche, j'étais en cuisine pour moi et aussi pour ma voisine. C'est bien évidemment par elle que j'ai commencé. Elle voulait une tarte salée mais pas une quiche (même si elle a adoré toutes celles que je lui ai faites, elle avait envie d'autre chose). J'ai tout de suite pensé à lui faire une tarte rustique car c'est beau et je savais qu'elle n'avait jamais vu ce genre de tarte. Un pied dans l'automne, c'est vers cette saison que je suis allé: courge et champignons en garniture. La tarte a beaucoup plu aux invités de la voisine et elle a été ravie! C'est dans ces moments-là que je sais que je suis à ma place quand je cuisine. 

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 1 heure

Ingrédients pour 6 personnes:
Pour la pâte
- 250 g de farine T80
- 125 g de beurre
- 1 oeuf
- 1 cuillère à café de thym séché
- sel, poivre

Pour la garniture
- 1 petite courge butternut
- 900 g de champignons de Paris
- 1 gros oignon
- 75 g de fromage de chèvre frais
- 2 brins de romarin
- 2 cuillères à soupe de crème balsamique
- 1 cuillère à café de miel
- huile d'olive
- sel, poivre

Commencez par préparer la pâte. Placez la farine dans un saladier avec le thym, une bonne pincée de sel et du poivre. Mélangez. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Sablez le tout du bout des doigts. Ajoutez l'oeuf. Mélangez rapidement avec une fourchette puis directement avec les mains pour obtenir une pâte homogène et non collante. Débarrassez-la sur votre plan de travail. Écrasez-la avec la paume de la main, rassemblez-la et recommencez deux fois. Formez une boule. Enveloppez-la dans du film transparent. Placez au frais et laissez reposer pendant 1 heure.

Pendant ce temps-là, occupez-vous de la garniture. Pelez la courge avec un rasoir à légumes. Coupez la courge en deux puis ôtez les graines et les filaments. Coupez-la ensuite en tranches. Placez-les sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Assaisonnez, arrosez d'un filet d'huile d'olive. Mélangez. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire 20 minutes environ. La courge doit être tendre. Attendez quelques minutes et mixez finement pour obtenir une purée sans morceaux. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Débarrassez dans une poêle et laissez la purée s'assécher quelques minutes en remuant constamment Réservez.

Pendant la cuisson de la courge, coupez les pieds terreux des champignons. Coupez les têtes en quartiers. Faites-les sauter dans une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu assez vif. Quand l'eau de végétation s'est évaporée, ajoutez la crème balsamique et le romarin haché. Remuez et poursuivez la cuisson 2 minutes. Assaisonnez. Réservez.

Pelez puis émincez l'oignon très finement. Faites-le suer dans une autre poêle avec un filet d'huile sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes. ajoutez un demi verre d'eau et le miel. Laissez cuire jusqu'à complète évaporation du liquide. Laissez ensuite caraméliser. Assaisonnez. Réservez.

Abaissez la pâte en un grand disque sur votre plan de travail fariné. Placez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Étalez 200 g de purée de courge sur le fond de tarte en laissant une bordure de 5 cm. 

Répartissez l'oignon et la moitié du fromage de chèvre sur la purée de courge. Enfin recouvrez avec les champignons. Rabattez la pâte sur la garniture. Appuyez légèrement sur les bords. Enfournez à 180ºC et comptez environ 35 minutes de cuisson, la pâte doit être dorée. 

Laissez la tarte refroidir quelques minutes. Parsemez-la du fromage de chèvre restant. Décorez éventuellement avec des sommités de romarin. Arrosez les champignons d'un trait de crème balsamique. Servez!

Variante: vous pouvez remplacer la crème balsamique par de la mélasse de grenade. Vous pouvez dorer la pâte avec du jaune d'oeuf pour qu'elle soit encore plus colorée. En cette période automnale, faites-vous plaisir sur les champignons en utilisant un mélange de ceux que vous aimez bien!
tarte champignons