dimanche 28 avril 2019

Mes lemon & ginger bars

Pas de carottes aujourd'hui. Je sens la déception chez vous qui me lisez car j'avais  une nouvelle obsession culinaire qui vous tenais compagnie. Ne soyez pas trop déçu(e.s), les carottes ne sont pas parties très loin. Disons qu'elles se reposent pour pouvoir mieux revenir. Pour cette pause sans carottes, je me suis penché sur un dessert que je veux essayer de faire depuis longtemps. Très longtemps même. Les "lemon bars" sont une pâtisserie que l'on voit souvent dans les films et séries américains, ce sont ces petits carrés au citron que les personnages grignotent en passant dans un bar. Étant fan de lemon curd et de tarte au citron, je ne pouvais qu'avoir envie d'essayer ces fameux carrés au citron. Après plusieurs recettes salées avec des carottes, je me suis dit qu'une recette sucrée ferait du bien. Et puis j'avais pas mal de citrons dans ma corbeille de fruits. Alors lemon bars! Mais si vous me suivez, vous savez bien que je ne peux pas m'empêcher de modifier un peu les traditions. Le gingembre est donc aussi entré dans la recette, parce qu'il va tellement bien avec le citron que ça aurait dommage de ne pas en mettre. Alors que je suis entre deux pays, deux villes et plein d'idées en tout sens, l'heure du thé est toujours mon moment préféré (à tel point que j'ai plusieurs heures du thé chaque jour!) de la journée. Quand le cuisinier fait une pause sans carottes, il prépare des lemon and ginger bars!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 18 + 22 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 265 g de farine
- 80 g de sucre
- 230 g de beurre 
- 1 pincée de fleur de sel

Pour la crème citron:
- 240 g de jus de citron
- le zeste d'un citron
- 6 oeufs
- 190 g de sucre
- 20 g de gingembre frais
- 50 g de maizena 

Finition:
- sucre glace

Faites fondre le beurre. Versez-le dans un saladier avec le sucre et le sel. Fouettez le tout pour bien les mélanger. Ajoutez la farine. Mélangez jusqu'à ce que la pâte soit homogène. Elle colle encore un peu aux doigts. Versez-la dans un moule carré d'au moins 20 cm de côté, beurré et fariné. Tassez bien la pâte avec la paume de la main. Enfournez et laissez cuire environ 18 minutes. La pâte doit être légèrement dorée. Réservez.

Pour la crème au citron, mélangez le sucre et la maïzena. Ajoutez ensuite les oeufs un par un en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajoutez le jus, le zeste de citron et le gingembre finement râpé. Mélangez avec une maryse. Versez la crème sur le fond de tarte. Remettez au four et laissez cuire environ 22 minutes. Le centre doit être encore un peu tremblotant. Laissez refroidir complètement avant de placer au frigo. Coupez le gâteau en rectangles ou en carrés. Saupoudrez-les de sucre glace avant de les servir.

vendredi 26 avril 2019

Mes galettes de carottes aux pois chiches

Oui, oui encore des carottes. Je suis en mode obsessionnel. Après la phase chou-fleur et choux de Bruxelles, voici venu le temps des carottes. Car si je les utilise très souvent, c'est vrai qu'elles ne sont que rarement l'ingrédient principal de mes recettes. Une sorte d'injustice pour ce légume que j'aime tant et que je redécouvre avec plaisir en cherchant des recettes où la carotte est au centre. Celle d'aujourd'hui, est née un dimanche, lendemain de fête et veille de départ. Des carottes dans le frigo. Forcément. Une envie de cuisine orientale comme souvent. Et puis un mix de recettes avec transformation pour que ça marche. Une recette un peu à tâtons mais qui a tellement marché que je ne pouvais que la partager avec vous! Après une courte hésitation sur le mode de cuisson et sur la forme à leur donner, ces galettes sont assez vite venues! Les carottes m'obsèdent encore et peut-être qu'il y a aura encore quelques recettes dans les jours à venir. Quand l'obsession dure et dure encore, le cuisinier prépare des galettes de carottes aux pois chiches!

Préparation: 45 + 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients:
- 450 g de carottes
- 200 g de pois chiches
- 2 oignons
- le jus d'une orange
- 1/2 bouquet de coriandre
- 40 g de farine
- 1 oeuf
- 2 cuillères à café de zaatar
- 1 cuillère à café de cumin
- 45 g de pistaches
- 1 pincée de piment
- sel, poivre
- huile d'olive
- huile de tournesol

Pour la sauce:
- 6 cuillères à soupe de yaourt grec
- 1 bonne cuillère à soupe de tahini
- le jus d'un citron
- sel, poivre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

Pelez les carottes, rincez-les puis coupez-les en rondelles. Pelez et hachez les oignons. Placez le tout dans une grande poêle avec deux cuillères à soupe d'huile sur feu vif pendant 5 minutes. Versez ensuite le jus d'orange, ajoutez le zaatar et le cumin. Mélangez et baissez le feu. Laissez cuire 45 minutes environ. Remuez régulièrement. Assaisonnez en cours de cuisson. Vérifiez que les carottes sont cuites en les piquant avec la pointe d'un couteau. Écrasez-les pour obtenir une purée sans trop de morceaux. Laissez refroidir.

Égouttez et rincez les pois chiches. Écrasez-les avec une fourchette. Rincez et hachez la coriandre. Ajoutez le tout aux carottes avec le piment, l'oeuf, la farine et les pistaches grossièrement hachées. Mélangez intimement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Laissez reposer une dizaine de minutes.

Prélevez des portions de pâte. Les miennes pesaient 85 g environ. Faites chauffer 3 cuillères à soupe d'huile de tournesol dans une grande poêle. Quand elle est chaude, déposez-y 3 galettes. Laissez-les cuire 4 à 5 minutes de chaque côté sur feu modéré. Elles doivent être bien dorées sur les deux faces. 

Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients. Si la sauce vous paraît un peu épaisse, ajoutez un filet d'eau.

Servez vos galettes encore chaudes avec la sauce.

jeudi 25 avril 2019

Mes bricks à l'oeuf et aux carottes

Aujourd'hui, je vous emmène en Tunisie. Il est comme ça des jours où j'ai l'humeur culinaire voyageuse. Peut-être parce qu'en ce moment je me concentre sur la suite de ma vie professionnelle. Les voyages ne sont pas prévus au programme, moi qui pourtant ai la bougeotte! Heureusement qu'il me reste la cuisine pour partir. Quelques ingrédients bien choisis et je pars pour toutes les destinations qui me font rêver! Alors je voyage, je voyage et je voyage... dans mon assiette. Si j'ajoute à ça mon obsession du moment pour la carotte, j'ai le cerveau qui tourne à mille à l'heure! Car oui mon obsession pour la carotte continue. Parce que les carottes c'est trop bon! Aujourd'hui, je me souviens des mes voyages en Tunisie où j'ai pour la première fois mangé les fameuses bricks à l'oeuf. Je vous en propose une version un peu différente... Parce que comme d'hab, j'ai revisité la tradition. Quand l'obsession "carottienne" continue, le cuisinier prépare des bricks à l'oeuf et aux carottes! 

Préparation: 25 minutes 

Cuisson: 45 + 15 minutes

Ingrédients:
- 900 g de carottes
- 150 g de pommes de terre
- 1 oignon nouveau
- 1 gousse d'ail
- 6 oeufs
- 1 litre d'eau
- 6 feuilles de brick
- 1/2 bouquet de coriandre
- 1 cuillère à café de cumin
- 1/2 cuillère à café de harissa (ou plus si vous aimez quand ça pique)
- sel, poivre
- huile d'olive

Pelez les carottes et les pommes de terre, rincez-les puis détaillez-les en rondelles fines. Pelez et hachez l'oignon et l'ail puis faites-les suer dans une grande poêle avec un filet d'huile d'olive pendant 5 bonnes minutes.  Ajoutez les carottes et les pommes de terre. Faites cuire le tout sur feu vif. Versez l'eau petit à petit en attendant qu'elle s'évapore avant d'en rajouter. Ajoutez le cumin et la harissa. Mélangez. Assaisonnez. Les carottes doivent être tendres. Quand elles sont cuites, écrasez le tout en purée. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Laissez-les refroidir.

Lavez et séchez la coriandre avant de la hacher. Ajoutez-la à la purée de carottes. Mélangez. 

Prenez une feuille de brick et placez-la dans une assiette creuse. Déposez-y de la purée de carotte. Creusez un puits au centre et cassez-y un oeuf. Assaisonnez-le. Refermez la brick pour lui donner une forme de carré. Recommencez avec les autres feuilles. 

Faites chauffer de l'huile d'olive dans une grande poêle. Quand elle est chaude, déposez-y deux bricks. Laissez-les cuire jusqu'à ce que la face qui est contre le fond soit bien dorée. Retournez-les avec une spatule. Laissez cuire 2 minutes supplémentaires. Servez les bricks chaudes avec quelques feuilles de salade verte!

dimanche 21 avril 2019

Mes briouates aux carottes et à la feta

Je me rends compte aujourd'hui que je ne poste presque pas de recettes où les carottes sont à l'honneur... et pourtant! Quand j'étais petit quand on me demandait mon légume préféré, je répondais sans hésiter: les carottes! Je les aimais sans aucun artifice, juste crues, à croquer. J'ai bien sûr appris à les aimer râpées ou cuites. Le temps passant, les carottes sont restées dans ma cuisine mais ont perdu un peu de leur superbe laissant la place à tout un tas d'autres légumes plus ou moins connus. Mais depuis quelques jours je me surprends à avoir des envies de carottes. J'en ai fait une grande provision pour les mettre en valeur. Tout a commencé avec une histoire de tarte rustique que j'ai préparée dans les montagnes catalanes. Et puis une idée en a entraîné une autre... et les recettes à base de carottes s'enchaînent! Quand le cuisinier est en mode "carottienne", il prépare des briouates aux carottes et à la feta.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 + 25 minutes

Ingrédients pour 20 briouates:
- 700 g de carottes
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1/2 cuillère à café de harissa (ou plus si vous aimez)
- 90 g de feta
- 1/2 bouquet de coriandre
- 1 oeuf
- 1 cuillère à café de cumin
- 10 feuilles de brick
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez puis rincez les carottes et coupez-les en rondelles. Pelez et hachez l'oignon et l'ail et faites-les suer dans une poêle pendant 5 minutes avec un filet d'huile d'olive. Ajoutez les carottes et une cuillère à soupe d'huile. Laissez cuire les carottes jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Versez de l'eau en cours de cuisson, un petit verre à la fois en attendant qu'elle se soit évaporée avant d'en rajouter. Assaisonnez. Ajoutez le cumin et la harissa. Comptez environ 45 minutes de cuisson. Écrasez-les avec une fourchette ou un presse purée. Laissez refroidir. Ajoutez la coriandre lavée, séchée et hachée, l'oeuf ainsi que la feta émiettée. Mélangez.

Coupez les feuilles de brick en deux. Prenez une demi feuille et pliez la partie arrondie vers la partie droite. Déposez une cuillère à soupe de carottes sur le côté gauche. Pour le pliage, je vous laisse aller jeter un oeil à ma recette de samoussas. Déposez les briouates au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez-les d'huile d'live avec un pinceau de cuisine. Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 25 minutes. Ils doivent être dorés sur toutes leurs faces. Attendez quelques minutes avant de les servir avec quelques feuilles de salade. 

samedi 20 avril 2019

Ma Chakchouka express

Une fois n'est pas coutume, je poste une recette hors saison...mais avec un truc! Il y a quelques semaines, en faisant du rangement dans mes placards, j'ai trouvé une boîte de piments piquillos, ces poivrons rouges venus d'Espagne. Je ne sais pas comment ils sont rentrés dans ma cuisine mais ils étaient là. J'avais besoin de place pour ranger quelques pots de confitures. J'ai donc décidé de m'occuper de ces poivrons. La première idée qui me soit venue a été la chakchouka, une sorte de ratatouille qui nous vient d'Afrique du nord. J'en ai mangé pour la première fois, il y a un an à Berlin... Allez comprendre. Aussitôt goûtée, aussitôt adoptée. J'en ai bien sûr fait une version personnelle, l'été dernier, une chakchouka verte parce que moi les traditions, j'aime bien les revisiter. Aujourd'hui, je viens avec une nouvelle version de ce plat que j'aime vraiment beaucoup! Une recette express car le temps n'est pas encore aux tomates et aux poivrons (même si j'en ai dégotté quelques exemplaires pour la photo). Un plat haut en couleur, car en ce moment le ciel fait grise mine à Barcelone. J'avais besoin de soleil et de chaleur! Quand le cuisinier n'a pas beaucoup de temps, il prépare une chakchouka express.

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients:
- 1 pot de 400 g de pimientos piquillos
- 1 pot de 300 g de sauce tomate de bonne qualité
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail
- 1/2 bouquet de coriandre
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 piment rouge
- 10 g de sucre (facultatif)
- 4 oeufs
- sel, poivre
- huile d'olive

Égouttez les poivrons en boîte et rincez-les bien. Laissez-les égoutter une nouvelle fois puis coupez-les en petits morceaux. Pelez et hachez les oignons et gousses d'ail. Faites-les revenir 5 minutes dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Ajoutez alors les piments. Mélangez intiment et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes sur feu vif. Ajoutez le cumin. 

Versez la sauce tomate, ajoutez le piment rouge coupé en deux et laissez mijoter 5 bonnes minutes en remuant souvent. Goûtez et assaisonnez à votre convenance, si la sauce vous semble acide, ajoutez le sucre. Le tout doit réduire et épaissir. Ajoutez les 2/3 de la coriandre lavée et hachée. Mélangez. 

Réalisez 4 puits dans la chakchouka. Cassez-y les oeufs. Laissez cuire jusqu'à ce que les blancs soient bien pris. Assaisonnez les oeufs.

Parsemez la chakchouka de la coriande restante, servez-la avec des tranches de pain grillé. 

vendredi 19 avril 2019

Ma panna cotta au romarin et aux pommes

Quelques jours dans les montagnes au milieu de nulle part, voilà ce qu'il me fallait pour reprendre des forces et de la confiance. Car voyez-vous le cuisinier que je suis doute (trop) souvent et parfois le manque de confiance le terrasse et il regarde ses casseroles d'un air de se demander ce qu'il fait là. Bref. Pour le dernier jour dans les montagnes, je me suis dit qu'on pouvait se faire plaisir et oublier les recettes un peu santé. J'ai donc proposé un menu italien avec mon Risotto aux épinards. Pour le dessert, j'ai tout de suite pensé à une panna cotta, car j'adore ça! Mais pas la traditionnelle avec le sempiternel coulis de fruits rouges. Non. Je voulais une panna cotta parfumée, mais pas avec de la vanille. En me promenant dans la montagne le samedi matin, j'ai ramassé du romarin sauvage. Quelques pommes qui restaient m'ont fait de l'oeil aussi. Parfait, j'avais tout ce qu'il me fallait pour mon dessert! Quand c'est la fin du séjour, le cuisinier prépare une panna cotta au romarin et aux pommes! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 2x 30 minutes

Attente: 4 heures

Ingrédients pour 6/8 personnes:
- 60 cl de crème liquide à 35% de matière grasse
- 6 feuilles de gélatine
- 60 g + 1 cuillère à soupe de sucre
- 3 branches de romarin frais
- 15 pommes
- 40 g de beurre + un peu pour le moule
- le jus de 2 citrons
- 1 pincée de cannelle

Plongez la gélatine dans un bol d'eau froide. Laissez reposer 10 minutes

Portez la crème avec le sucre à frémissement avec 2 branches de romarin. Dès le premier bouillon, coupez le feu et laissez reposer quelques minutes. Ôtez ensuite le romarin. Ajoutez la gélatine égouttée. Mélangez avec un fouet pour bien l'incorporer. Versez la crème dans des ramequins. Laissez refroidir à température ambiante puis placez au frigo pour au moins 4 heures.

Réduisez une cuillère à soupe de sucre en poudre fine avec la cannelle. Pelez les pommes. Coupez-en 4 en quartiers puis chaque quartier en 4 ou 5 lamelles. Placez-les au fur et à mesure dans un moule beurré en les faisant se chevaucher légèrement. Arrosez-les de jus de citron. Saupoudrez du sucre à la cannelle, parsemez de morceaux de beurre. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire 30 minutes environ. Les pommes doivent être tendres et légèrement caramélisées. 

Coupez les pommes restantes en morceaux. Placez-les dans une casserole. Ajoutez le jus d'un citron. Portez sur feu vif et laissez réduire en compote. Mélangez régulièrement. L'idée est d'obtenir une compote assez sèche et colorée. Comptez une demi-heure de cuisson. Ajoutez le romarin restant, haché en cours de cuisson. Mixez. Laissez refroidir complètement.

Sortez la panna cotta du frigo. Déposez de la compote sur la crème. Étalez-la bien avec une cuillère à café. Déposez ensuite quelques tranches de pommes rôties. Décorez avec quelques fleurs de romarin si vous en avez. 

Et voilà une panna cotta pas trop sucrée et vraiment délicieuse, promis! 

jeudi 18 avril 2019

Mes sandwiches poulet/chèvre/carottes

J'aime pique-niquer. Et vous? J'adore l'idée de prendre mon panier ou sac à dos et d'aller déjeuner sur l'herbe ou sur la plage. Et en matière de pique-nique, je suis assez loin du "jambon-beurre" traditionnel! J'aime inventer des salades colorées, des sandwiches originaux où je recycle des restes de plats, préparer des desserts à emporter facilement. Avec moi pas de paquets de chips ni de fruits juste rincés. Même pour le pique-nique, je fais attention à ce que je cuisine. Ces sandwiches sont nés au milieu de la montagne, pour une équipe de randonneurs prêts à affronter les éléments. Une idée avait germé la veille dans mon cerveau culinaire: recycler du poulet grillé au barbecue pour en garnir des sandwiches. Un reste de carottes allait aussi venir compléter le tout. Il me fallait une base pour finir le sandwich! C'est à 6h30 du matin que j'ai trouvé la bonne idée! Quand le cuisinier prépare un pique-nique pour les randonneurs, il fait des sandwiches poulet/chèvre/carottes!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 4 sandwiches:
- 200 g de restes de poulet (rôti ou grillé)
- 10 carottes pas trop grosses 
- 50 g de fromage de chèvre en bûche
- 1 cuillère à soupe de pistaches décortiquées
- 1 cuillère à soupe de noix
- 1 brin de romarin frais
- 1 cuillère à café de miel de romarin
- le jus d'une orange
- 8 tranches de pain de mie aux céréales
- quelques jeunes pousses 
- crème liquide
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez, rincez et séchez les carottes. Placez-les dans un plat allant au four. Arrosez-les de jus d'orange et d'huile d'olive. Assaisonnez. Enfournez à 180ºC. Laissez-les cuire environ 45 minutes. Elles doivent être tendres.  Retournez 2 fois en cours de cuisson. Laissez-les refroidir puis coupez-les en rondelles. 

Hachez les restes de poulet.

Dans un saladier, écrasez le fromage de chèvre. Détendez-le avec de la crème liquide. Je ne vous mets pas de quantité pour la crème car cela dépend du fromage que vous utilisez. Ajoutez-en un peu à chaque fois en mélangeant bien pour obtenir une crème que vous pouvez facilement étaler. Elle ne doit pas être ni trop compacte ni trop liquide. Ajoutez les pistaches, les noix et le romarin hachés. Ajoutez le miel et assaisonnez. 

Faites griller le pain. Laissez-les refroidir quelques secondes avant d'étaler la crème de chèvre sur toutes les tranches. Garnissez-la moitié de poulet haché et l'autre moitié de carottes rôties. Ajoutez quelques jeunes pousses. Refermez les sandwiches et coupez-les en deux. 

Il ne vous reste plus qu'à choisir l'endroit où les déguster! 

J'ai utilisé des restes de poulet grillé pour mes sandwiches. Voici la recette:
- 2 blancs de poulet
- 2 gousses d'ail
- le jus d'un citron
- 2 brins de thym
- 4 brins de thym
- 15 feuilles de sauge
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
Pelez et hachez les gousses d'ail. Placez-les dans un saladier. Ajoutez les herbes effeuillées et hachées. Versez le jus de citron et l'huile. Assaisonnez. Ajoutez les blancs de poulet et massez-les avec la marinade. Laissez-les mariner une heure en les plaçant au frigo. Faites-les ensuite cuire au barbecue. Laissez-les refroidir pour préparer vos sandwiches. 

mercredi 17 avril 2019

Mes empanadillas épinards/curry

Un séjour à la montagne. Du yoga. De la méditation. Des levers du soleil à couper le souffle. Des randonnées tôt le matin. Des repas à préparer et un cours de cuisine. Voilà en gros mon programme dans la retraite de yoga à laquelle j'ai participé la semaine dernière. Pour les repas, j'avais préparé mon menu de la semaine avant de partir. Quant à l'atelier cuisine que je devais animer, j'avais longtemps hésité entre rouleaux de printemps à garnir selon ses envies ou bien empanadillas pour faire découvrir aux participant(e)s ce classique de la cuisine argentine que l'on trouve souvent aussi sur les cartes des bars à tapas de Barcelone. Les empanadillas ont remporté la bataille. Une fois la décision prise, ne restait plus qu'à savoir quoi mettre dedans. La première fois que j'ai mangé des empanadillas, c'était à Grenade. Elles étaient garnies avec une sauce tomate, du thon et de l'oeuf dur. Vous pouvez retrouver ma recette ici (fermez les yeux, car la photo n'est pas top... à refaire à l'occase). Aussi pour l'atelier, je me suis dit après brainstorming avec moi-même que ce serait chouette de faire une recette traditionnelle et une plus personnelle. Quand le cuisinier anime un atelier culinaire dans les montagnes, il apprend à ses élèves à faire des empanadillas!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 45 + 25 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 375 g de farine complète
- 240 g de beurre froid
- 120 g d'eau froide
- 10 g sel

Pour la garniture
- 500 g d 'épinards frais
- 2 grosses pommes de terre
- 1 boîte de lait de coco
- 2 oignons
- 1 gousse d'ail
- 1 racine de curcuma
- 20 g de gingembre frais
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco
- 1 oeuf
- sel, poivre

Faites cuire les pommes de terre dans une casserole d'eau. Comptez 25 minutes de cuisson. Égouttez-les et laissez-les refroidir puis pelez-les et écrasez-les grossièrement. 

Placez la farine sur votre plan de travail. Ajoutez le sel et mélangez. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Avec un couteau, hachez-le pour le réduire à la taille de pépites de la taille d'un petit pois tout en les enrobant de farine. Versez l'eau petit à petit en mélangeant bien entre chaque ajout. Ne travaillez pas trop la pâte. Arrêtez dès que vous pouvez former une boule. Enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez-la reposer une heure au frigo.

Pendant ce temps-là, préparez la garniture: rincez les épinards plusieurs fois puis essorez-les bien avant de les hacher. Pelez et hachez les oignons, la gousse d'ail, le curcuma et le gingembre. Écrasez le curcuma, le gingembre, l'ail et le curry dans un mortier pour obtenir une sorte de pâte. 

Faites suer les oignons dans une grande poêle avec l'huile de coco, jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides. Ajoutez alors la pâte de curry. Mélangez et ajoutez les épinards. Une fois que leur eau de végétation s'est évaporée, versez le lait de coco. Mélangez et assaisonnez. Laissez le tout épaissir. Quand le tout a bien réduit, ajoutez les pommes de terre. Mélangez et laissez refroidir.

Abaissez la pâte finement sur votre plan de travail fariné. Détaillez-la en disques de 10 cm de diamètre environ. Garnissez-les du mélange aux épinards (environ une cuillère à café). Humidifiez les contours avec un peu d'eau et refermez les disques pour former des demi-lunes, appuyez bien avec les doigts sur les contours pour les souder. Avec une fourchette appuyez ensuite sur la bordure pour faire apparaître le dessin des dents. Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients. Dorez les empanadillas au jaune d'oeuf. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Enfournez à 180ºC. Comptez environ 25 minutes de cuisson. La pâte doit être dorée sur toutes ses faces. Laissez refroidir les empanadillas quelques minutes sur une grille avant de les déguster. 

Aujourd'hui, je vous donne ma recette personnelle des empanadillas. Si vous voulez l'autre version, n'hésitez pas à me laisser un commentaire. 

lundi 15 avril 2019

Ma tarte rustique carottes/saumon

Pour partir cuisiner dans la montagne, j'avais tout préparé: mes mallettes d'ustensiles, mes ingrédients préférés (le labneh, le sumac et le zaatar), la liste des menus à préparer accompagnée de la liste des courses, mes plus beaux tabliers et mon cahier de recettes. J'étais prêt. Fin prêt! Mais voilà parfois on ne peut pas tout prévoir. Si tout ce que j'avais prévu était au taquet, j'avais juste omis un détail: que la maison où j'allais cuisiner soit elle aussi bien équipée. Jeudi midi, j'avais prévu de faire des tartes épinards et saumon en mode quiche. J'avais des tonnes d'épinards, des oeufs frais et du saumon bien sûr. J'avais tout ce qu'il me fallait mais au moment de me mettre à cuisiner, impossible de trouver un moule à tarte. Pas le choix, j'allais devoir changer de plan. Pas de moule, pas de quiche! Mais pas de panique, le cuisinier a de la ressource et des carottes! Pas de moule, pas de quiche, mais une tarte oui quand même! Et une nouvelle recette dans la tête! Quand le cuisinier ne trouve pas de moule pour faire sa quiche, il s'adapte et prépare une tarte rustique carottes/saumon!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 50 + 40 minutes

Ingrédients pour 1 tarte:
Pour la pâte:
- 160 g de farine complète
- 90 g de farine d'épautre
- 80 g d'eau
- 75 g d'huile d'olive
- 3 brins de thym
- sel, poivre

Pour la garniture:
- 1 botte de carottes
- 2 oignons
- 1 gousse d'ail
- 250 g de filet de saumon
- 2 cuillères à soupe de crème liquide
- 1 cuillère à café de miel 
- 1 cuillère à soupe de lait
- 5 brins de romarin
- 30 g de parmesan râpé
- 2 oeufs
- sel, poivre

Tamisez les deux farines au-dessus d'un saladier. Ajoutez le sel, le poivre et le thym émietté. Mélangez. Ajoute l'huile et travaillez le tout du bout des doigts. Ajoutez ensuite l'eau petit à petit. Travaillez la pâte sans trop insister. Dès qu'elle est homogène, formez un disque. Enveloppez-le dans du film alimentaire et placez-le au frais pendant une heure. 

Pendant ce temps, préparez la garniture. Pelez et émincez les oignons, hachez la gousse d'ail. Faites-les suer dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils sont translucides, ajoutez le miel et la moitié du romarin effeuillé. Assaisonnez. Poursuivez la cuisson en augmentant légèrement le feu, jusqu'à ce que le tout soit caramélisé. Réservez.

Épluchez, rincez et séchez les carottes. Coupez-les en fines rondelles. Faites-les cuire à la poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu assez vif. Si elles attachent un peu, versez un demi-verre d'eau. Quand elles sont tendres (au bout de 30/35 minutes), écrasez-les grossièrement au presse purée ou avec une fourchette. Assaisonnez et ajoutez le romarin restant. Laissez refroidir quelques instants puis ajoutez les oeufs. Mélangez intimement. 

Coupez le saumon en cubes. Faites-les revenir quelques minutes dans une poêle avec un filet d'huile. Ils doivent être dorés sur toutes leurs faces. Émiettez-les. Assaisonnez. 

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné. Au centre, déposez les oignons caramélisés en laissant une bordure de 5 cm libre tout autour. Ajoutez la purée de carottes. Recouvrez avec le saumon. Parsemez de parmesan. Rabattez les bords en laissant le centre de la tarte visible. Badigeonnez la bordure de lait avec un pinceau de cuisine. 

Enfournez à 180ºC. Comptez environ 40 minutes de cuisson. À la moitié du temps, retournez la plaque dans le four et versez la crème sur le saumon. La tarte doit être dorée dessus et dessous. 

Laissez-la refroidir quelques minutes à la sortie du four avant de la servir. En ce moment le romarin est en fleurs, j'ai décoré ma tarte avec quelques unes d'entre elles. 

samedi 13 avril 2019

Mes poires pochées aux épices

Vous allez vous dire que je débloque. Quoi? Des poires en avril? Mais il se moque de nous ce cuisinier! En fait je fais ce que je peux pour patienter. Car voyez-vous en cuisinier responsable que je suis, j'attends les fruits et légumes de saison. Et en ce moment question fruits c'est le calme plat. Les agrumes sont finis et les fruits de printemps ne sont pas encore arrivés. Il ne reste que ces bonnes vieilles pommes et poires pour tenir. Pour tenir jusqu'à quand? Bah jusqu'à l'arrivée des fraises. J'attends celles de Dolors comme un enfant attend le jour de Noël! Mais ce n'est pas encore la saison des fraises (même si les gens en mangent depuis 3 mois!). Alors oui des pommes et des poires. Et je me lance dans des desserts que je n'avais pas l'habitude de faire. Des poires et des pommes ou comment me réconcilier avec ces fruits dont je ne raffole pas. Pour aujourd'hui, je vous propose un dessert coloré, parfumé et qui plaira à tout le monde! Quand le cuisinier attend les fraises de Dolors, il se console en préparant des poires pochées aux épices!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30/35 minutes

Ingrédients:
- 6 poires
- 15 filaments de safran
- 1 gousse de vanille
- 10 gousses de cardamome
- 140 g de miel
- 1 cuillère à café de cassonade
- 1 pincée de sel
- le zeste et le jus d'un citron

Réduisez la cassonade, le sel et le safran en poudre dans un mortier. Versez 60 g d'eau bouillante dessus et laissez reposer 15 minutes.

Versez l'eau safranée dans une casserole assez grande pour pouvoir contenir les poires. Ajoutez 240 g d'eau, les gousses de cardamome ouvertes, la gousse de vanille fendue en deux, le miel ainsi que le jus et le zeste de citron. Portez sur feu moyen jusqu'à frémissement.

Pendant ce temps, pelez les poires. Quand le liquide frémit, déposez-y les poires. Laissez-les cuire entre 20 et 25 minutes en les retournant de temps en temps pour qu'elles s'imbibent bien du sirop sur toutes leurs faces. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau. 


Quand elles sont tendres, laissez-les refroidir dans le liquide puis récupérez-les avec une écumoire et placez-les au frais. Portez le liquide à ébullition et laissez-le réduire jusqu'à ce qu'il prenne une consistance sirupeuse. Filtrez-le. 

Servez les poires arrosées de sirop. Vous pouvez les accompagner de yaourt grec ou bien de glace!

vendredi 12 avril 2019

Mon houmous aux petits pois et à la menthe

Depuis que j'ai commencé à cuisiner vraiment beaucoup il s'en est passé des choses dans ma vie. J'ai fait de tellement belles rencontres (dont celle de mon idole, Mr Dorian), j'ai beaucoup avancé, je me suis lancé dans une nouvelle aventure culinaire avec mon CAP en poche, en espérant pouvoir un jour laisser tomber l'école pour me consacrer à ma passion, la cuisine pour les autres. Alors aujourd'hui, c'est de la montagne que je vous écris pour partager ma nouvelle recette d'houmous. Une retraite de yoga. De la méditation. Des montagnes à perte de vue. Des gens du monde entier. Ma créativité stressée par la nouveauté avait peur de parler... Mais j'ai décidé de la laisser à nouveau libre et je me lance comme d'habitude dans ce que je sais faire: improviser! Alors un houmous tout nouveau tout beau pour les invités. Du vert parce que c'est le printemps. Un houmous parce que j'adore ça. Des petits pois parce que c'est la saison et que ceux de Dolors sont sublimes! Un houmous parce que c'est toujours bon! Quand le cuisinier cuisine pour les autres au milieu des montagnes, il prépare un houmous vert aux petits pois et à la menthe.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 7 minutes

Ingrédients:
- 400 g de pois chiches
- 130 g de petits pois écossés (frais ou surgelés)
- 1 bonne cuillère à soupe de tahini
- le jus d'un demi-citron
- 7 brins de menthe
- 1 pincée de piment
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- 1 cuillère à soupe de sésame noir
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
- huile d'olive
- sel, poivre

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée (gardez-en quelques uns crus si vous utilisez des frais pour la déco). Laissez-les cuire 7 minutes à la reprise de l'ébullition. Égouttez-les et rafraîchissez-les puis laissez-les refroidir.

Placez les pois chiches, le tahini, le jus de citron, les petits pois, le piment et les feuilles de menthe les plus grandes (gardez les plus petites pour la déco). Assaisonnez. Mixez tout en versant de l'huile. La quantité dépend de la consistance que vous souhaitez obtenir. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Versez l'houmous dans un plat de service. Parsemez de graines de sésame et de tournesol, de pistaches concassées et décorez avec les petites feuilles de menthe et les petits pois que vous avez réservés. Arrosez d'un filet d'huile d'olive. Servez avec du pain grillé.

Pour un houmous plus light, vous pouvez ajouter un peu d'eau à la place d'une partie de l'huile.

mercredi 10 avril 2019

Mon trio de choux

Bah voilà, ce qui devait arriver est arrivé. Le chou-fleur que je pensais ne plus revoir avant un an est revenu prendre possession de mon cerveau culinaire. Et de nouveau j'ai des envies de chou-fleur. Je dois donc ruser car le chat allergique à l'odeur de ce légume est revenu de son périple. Alors je le fais cuire au four, dès qu'il a le dos tourné et je le mange en cachette. Chut ne lui dîtes rien! Comme à Barcelone, la météo est assez incertaine en ce moment, le gris est souvent de mise. J'essaie donc de mettre des couleurs dans mon assiette. Et tous les moyens sont bons. Je revenais du marché quand j'ai eu cette idée de plat avec trois choux. Trois choux et 4 voire 5 couleurs: du blanc/jaune, du vert foncé, du violet et du vert clair. Si j'avais les premières, en revanche la dernière me manquait. Quand soudain, j'ai eu un flash: du chou romanesco! Sauf que la saison se termine et que j'ai dû faire 5 magasins pour en trouver... Mais quand le cuisinier veut quelque chose, il l'obtient! C'est donc les bras chargés de choux que je viens vous parler aujourd'hui! J'espère que vous apprécierez! Quand l'obsession est toujours là, le cuisinier prépare un trio de choux!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes


Ingrédients:
- 1 petit chou-fleur
- 1 petit chou-fleur violet
- 1 petit chou romanesco
- 1 petit brocoli vert
- 1 cuillère à café de curry 
- 1 cuillère à café de curcuma
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 4 cuillères à soupe de yaourt grec
- 15 brins de coriandre
- le zeste et le jus d'un citron
- 1 pincée de piment
- 1 cuillère à soupe de sésame
- huile d'olive
- sel, poivre

Lavez et séchez les légumes. Détaillez chaque chou en petits bouquets. Placez le chou romanesco et les deux choux-fleurs sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les séparant. Assaisonnez. Arrosez-les d'huile en les laissant séparés. Ajoutez le curry et le curcuma au chou-fleur blanc. Mélangez. Enfournez à 180ªC pendant 25 minutes. Vérifiez la cuisson, les choux doivent être tendres. Réservez.

Faites sauter les bouquets de brocoli dans une poêle avec 1 filet d'huile d'olive sur feu vif. Laissez-les cuire 5 à 6 minutes en remuant souvent. Ils doivent rester croquants. Assaisonnez en cours de cuisson. 

Pour la sauce, hachez la coriandre. Mélangez le yaourt, le tahini avec le jus et le zeste de citron. Assaisonnez. Ajoutez la coriandre et le piment. Mélange intimement. Vous pouvez aussi mixer le tout. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Mélangez les bouquets de tous les choux dans un saladier. Servez-les dans des assiettes et accompagnez de sauce. Parsemez de sésame. 

lundi 8 avril 2019

Mon "tartare" de betterave

Tous les chemins mènent à Rome. Je pourrais aussi ajouter tous les chemins mènent à la cuisine. Une expo à Barcelone avec ma guide préférée, un café après l'expo pour débriefer, une discussion autour des confitures, les miennes et celles des autres aussi. Et puis de fil en aiguille, les betteraves rentrent dans la danse. Une idée germe. Un tartare de betteraves. Et pourquoi pas? Mais crues les betteraves? C'est un peu "hard". Je pars donc sur cette idée de les cuire quand-même. Et les choses s'enchaînent. Je sais que les betteraves ne sont pas toujours appréciées... encore un traumatisme lié à la cantoche. Et pourtant je vous assure que c'est bon! Et pas qu'au goût mais aussi pour la santé! Je ne saurais que trop vous recommander de vous y mettre... un peu comme je l'ai avec le chou-fleur. Tiens ça me fait penser que je devrais peut-être proposer des betteraves à ma voisine pour voir! Quand le cuisinier aurait besoin de partir, il voyage dans son assiette avec un "tartare" de betteraves!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1 heure

Ingrédients:

- 6 betteraves moyennes
- 2 cuillères à café de moutarde 
- 10 feuilles de basilic + quelques unes pour la déco
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 3 cuillères à soupe de yaourt grec
- le jus d'un demi-citron
- 1 filet d'huile d'olive
- 2 cuillères à café de zaatar
- 1/2 grenade
- sel, poivre

Placez les betteraves sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez à 180ºC et laissez cuire 1 heure environ. Vérifiez la cuisson en enfonçant la pointe d'un couteau au centre d'une betterave, elle ne doit pas rencontrer de résistance. Laissez-les refroidir complètement avant de les peler. Placez-les dans le bol de votre robot. Assaisonnez avec sel et poivre. Ajoutez la moutarde et 10 feuilles de basilic. Mixez par à-coups (touche pulse). L'idée est d'obtenir une sorte de hachis de betterave. Si vous mixez en continu vous aurez une sorte de purée. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement, au besoin vous pouvez ajouter un peu de moutarde. 

Pour la sauce, mélangez le yaourt avec le tahini et le jus de citron. Assaisonnez. 

Servez le tartare de betterave dans une assiette. Ajoutez la sauce au yaourt par-dessus et mélangez un peu au centre. Décorez avec des feuilles de basilic et les graines de la grenade. Saupoudrez de zaatar. Arrosez d'un filet d'huile d'olive. Servez avec du pain grillé.

dimanche 7 avril 2019

Mes tartines petits pois et asperges

Quand le printemps est là, c'est tout de suite visible sur l'étal de Dolors. Le vert prend le dessus. Les petits pois arrivent avec les asperges, les épinards, les laitues, les fèves, les artichauts. Moi qui ne suis pas fan du vert en général, je dois reconnaître que le vert des légumes me met en joie. Depuis un an je me suis découvert une passion pour cette couleur en cuisine, me lançant même des défis de plats monochromes. Un an plus tard, je me retrouve dans le même état (mais un peu plus vieux). Du vert, du vert et encore du vert. Et à chaque fois, toujours la même question: comment trouver toujours de nouvelles recettes avec à chaque fois les mêmes ingrédients? Je ne sais pas comment je fais mais je trouve. Parfois en ayant le temps, parfois en courant, parfois encore en changeant d'avis en cours de route ou parfois parce que Mr R a mangé ce qui restait pour faire la photo. En ce début de période verte, je n'ai pas beaucoup de temps, mais quand-même quelques idées notamment pour profiter de la saison des petits pois dont je suis fanissime! Quand le cuisinier déjeune sur le pouce, il prépare des tartines petits pois et asperges!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 6 + 6 minutes

Ingrédients pour 4 tartines:
- 200 g de petits pois écossés (frais ou surgelés)
- 170 g de ricotta
- 1 oignon frais
- 12 asperges vertes
- 20 g de crème liquide
- 1 bonne pincée de piment
- le zeste d'un demi citron
- 4 pincées de zaatar
- 4 tranches de pain 
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate
- huile d'olive
- sel, poivre

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée additionnée de bicarbonate. Comptez 6 à 7  minutes de cuisson à partir de la reprise de l'ébullition. Vérifiez, les petits pois doivent être tendres. Égouttez-les et passez-les sous un filet d'eau froide. Laissez-les refroidir sur du papier absorbant.

Pendant ce temps-là, pelez et hachez l'oignon. Faites-le revenir 6 à 7 minutes avec un filet d'huile d'olive dans une poêle. Il ne doit pas colorer. Ajoutez-le aux petits pois dans un saladier. Ajoutez la ricotta, le zeste de citron et la crème. Assaisonnez avec du sel, du poivre et du piment. Réservez quelques petits pois pour la déco et mixez le reste finement.

Faites griller les tranches de pain. 

Faites revenir les asperges dans la poêle avec un filet d'huile d'olive en les retournant pour qu'elles soient grillées sur toutes leurs faces. Assaisonnez-les.  Placez-les sur une planche à découper et laissez-les refroidir quelques instants avant de les couper en tronçons. 

Étalez la crème de petits pois sur le pain grillé. Ajoutez quelques morceaux d'asperges par-dessus. Saupoudrez de zaatar et déposez quelques petits pois. Arrosez d'un filet d'huile d'olive et c'est prêt!

samedi 6 avril 2019

Mes steaks de chou-fleur

Chou-fleur, chou-fleur, chou-fleur. Alors que je le pensais sorti de ma cuisine pour un moment, le voilà qui revient. Et pas qu'un peu. Pourtant d'ordinaire, les obsessions me laissent tranquille quand je leur cède. Mais là je ne sais pas ce qui se passe, cette obsession-là est revenue. Je crois que définitivement j'aime le chou-fleur et je me dis que tant qu'à l'aimer, je peux essayer de convertir les autres aussi. J'ai commencé par ma voisine et ça y est elle aime le chou-fleur après avoir goûté mon Gratin de chou-fleur et brocoli puis à mes Pop tarts et enfin à mes Beignets. Elle qui n'aimait pas ça me dit que maintenant elle aime. Elle me met maintenant au défi de lui faire apprécier TOUS les légumes. Je vais continuer sur ma lancée. Et peut-être qu'un jour Mr acceptera d'en manger. Aujourd'hui, je vous propose encore une nouvelle façon de déguster ce légume mal aimé avec l'espoir de vous donner l'envie d'y goûter. Quand l'obsession revient faire un tour, le cuisinier prépare des steaks de chou-fleur avec une sauce à la coriandre.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
Pour les steaks
- 1 chou-fleur
- 1 cuillère à café de curry
- 1 cuillère à café de gingembre
- 1 cuillère à café de curcuma
- 3 cuillères à soupe d'huile
- 1 pincée de chili flakes (ou piment en poudre)
- sel, poivre

Pour la sauce:
- 1/2 bouquet de coriandre
- 1 pincée de piment (ou plus si vous aimez le piquant)
- le zeste d'un citron
- 1 bonne pincée de cumin
- 4 cuillères à soupe d'huile
- sel, poivre

Rincez et séchez le chou-fleur après avoir éliminé les feuilles. Coupez-le ensuite deux tranches épaisses (au moins 1,5cm d'épaisseur) en commençant vers le centre car c'est là que les petits bouquets sont attachés. Vous devez pouvoir faire deux steaks. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Dans un bol, mélangez 3 cuillères à soupe d'huile d'olive avec le curry, le gingembre, le piment et le curcuma. Assaisonnez. Badigeonnez les steaks de chou-fleur avec ce mélange sur toutes leurs faces. Enfournez à 210ºC et laissez cuire environ 15 minutes. Vérifiez la cuisson en piquant de la pointe d'un couteau. 

Pendant la cuisson du chou-fleur, hachez la coriandre (préalablement lavée et séchée) avec un couteau. Placez-la dans un bol, Ajoutez le reste des ingrédients de la sauce et mélangez avec une petite cuillère. 

Déposez les steaks de chou-fleur sur deux assiettes et arrosez-les généreusement de sauce à la coriandre. Servez aussitôt. 

jeudi 4 avril 2019

Mon gâteau d'anniversaire

La pâtisserie et moi c'est pas le grand amour. Mais cela n'a pas toujours été comme ça. Quand j'étais (plus) jeune, j'adorais manger des gâteaux! J'ai eu des phases de pas mal de gâteaux qui aujourd'hui me feraient fuir. Et puis les années passant, je me suis éloigné de plus en plus de tout ça préférant me noyer dans les carottes ou les petits pois plutôt que dans la crème au beurre. Après avoir passé mon CAP cuisine, j'ai pensé un temps m'inscrire à un CAP pâtisserie. Mais rien qu'à l'idée de tous ces gâteaux que j'allais faire et devoir manger, j'ai été écoeuré et j'ai renoncé. Mon maillot de bain me remercie encore! Mais voilà, en parlant avec Dorian, mon ange gardien culinaire, il m'a convaincu de faire de la pâtisserie de temps en temps pour mon projet cuisine. Cette idée est restée dans un coin de ma tête et lors de notre dernière rencontre nous avons tenté un gâteau d'anniv'...mais ayant l'un et l'autre la tête dans les poissons, notre expérience avait manqué d'éclat. Qu'à cela ne tienne, je savais que le gâteau d'anniversaire était sur ma "to cook list". Ayant récupéré l'usage de mon dos depuis quelques jours, je me suis dit que le moment était venu de me lancer dans de la vraie pâtisserie! C'était sans compter sans un ratage technique qui a bien failli avoir raison de mes nerfs hier après-midi: la ganache montée était ratée. Pas de ganache, pas de gâteau. J'ai donc appelé au secours une autre ange gardienne, pâtissière de son état: Céline qui par ses bons conseils m'a aidé à distance pour arriver au bout de ma recette! Aujourd'hui, c'est un cuisinier fier de lui qui vient vous écrire. Quand le cuisinier se lance dans le gâteau d'anniversaire, il prépare un layer cake chocolat/noisettes!

Préparation: 45 minutes

Attente: une nuit

Cuisson: 1 heure

Ingrédients pour un gâteau pour 8 personnes:
Pour le gâteau:
- 100 g de noisettes entières, décortiquées et non salées
- 100 g de beurre
- 160 g de farine
- 1 sachet de levure
- 40 g de cacao non sucré
- 6 oeufs
- 100 g de miel
- 95 g de sucre
- 160 g de crème liquide
- 60 g de chocolat noir à 70%

Pour la ganache:
- 200 g de chocolat noir à 70%
- 240 g + 440 g de crème liquide à 35% de matières grasses

Pour la déco:
- oeufs en chocolat
- noisettes recouvertes de chocolat
- perles en sucre

La veille, préparez la ganache car elle doit reposer toute la nuit. Placez le chocolat dans un saladier. Portez les 240 g de crème à frémissement dans une casserole. Versez-la en trois fois sur le chocolat en mélangeant bien entre chaque ajout avec une spatule. Versez alors les 440 g de crème (bien froide). Mélangez toujours à la spatule. Filmez au contact et placez au frigo jusqu'au lendemain. 

Le jour j, préparez le gâteau. Beurrez et farinez deux moules de 16 cm de diamètre et placez-les au frigo. Faites fondre le beurre dans une casserole jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette. Filtrez-le et laissez-le refroidir. Faites torréfier les noisettes 10 minutes au four à 180ºC, laissez-les refroidir et réduisez-les en poudre fine. Mélangez les ingrédients secs dans un saladier. Dans un autre, battez les oeufs avec le sucre et le miel (vous pouvez aussi le faire au robot...) jusqu'à ce que le tout soit mousseux. Ajoutez les ingrédients secs. Mélangez intimement toujours avec un fouet. Versez la crème et le beurre. Mélangez bien. Faites fondre le chocolat au bain marie et ajoutez-le à la pâte. Mélangez une dernière fois. Versez la pâte dans les moules. Enfournez à 180ºC, Laissez cuire au moins 30 minutes. Vérifiez la cuisson avec une baguette en bois en l'enfonçant au centre. Elle doit ressortir sèche, sinon prolongez la cuisson 10 minutes. Sortez alors les gâteaux du four. Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les démouler. Coupez la partie bombée des gâteaux pour obtenir une surface plate. Enveloppez-les dans du film et placez-les au frais pour une heure.

Sortez la ganache du frigo. Placez-la dans le bol de votre robot muni du fouet. Battez-la jusqu'à ce qu'elle aie la consistance d'une chantilly. Surveillez bien pour éviter la catastrophe. Elle doit être bien brillante.  

Montage: coupez chaque gâteau en deux parties égales. Vous obtenez donc 4 gâteaux. Pour le montage, je vous recommande d'utiliser un disque en carton de même diamètre que vos gâteaux et de travailler sur une assiette retournée. Étalez un peu de ganache au centre du disque en carton et placez-le sur une assiette retournée. Déposez-y un gâteau. Garnissez-le de ganache montée avec une spatule. Recommencez avec les autres gâteaux en les superposant. Recouvrez ensuite le tout de ganache. Lissez avec une spatule coudée. Placez le reste de ganache dans une poche à douille avec une douille en spirale et réalisez des petites fleurs. Il ne vous reste plus qu'à décorer avec des oeufs en chocolat, noisettes chocolatées et perles en sucre. Gardez le gâteau au frais. Sortez-le un petit moment avant de le servir. 

Bonne dégustation et peut-être aussi bon anniversaire!