lundi 27 mai 2019

Mes tartines aux petits pois et aux courgettes

Quand je pense aux petits pois, je pense aussitôt au jardin de mes grands-parents en Normandie où je jouais beaucoup avec ma cousine. Nous passions nos journées dehors quand le soleil était de la partie. Nous adorions jouer à cache-cache dans les pommes de terre. Nous dérobions toujours quelques framboises en allant aux toilettes qui étaient au fond du jardin. Nous nous asseyions dans la terre à la recherche des fraises les plus mûres et puis nous adorions aller voler des petits pois. Ça c'était notre expédition préférée. On attrapait les cosses, on les ouvrait tout contents, tout excités à l'idée de dévorer ces petites boules vertes. Et que dire du plaisir du goût du petit pois cru? Nous adorions ça! Notre grand-père beaucoup moins qui finissait toujours par nous chasser en nous poursuivant et nous de fuir en hurlant de rire. Je garde ce truc de l'enfance avec les petits pois sauf que maintenant ce n'est plus dans les jardins que je les trouve, c'est chez Dolors. Dès qu'elle apporte les premiers, je suis comme ce petit garçon d'autrefois, je souris de plaisir à l'idée d'en manger quelques uns crus avant de les cuisiner. Je profite pleinement de leur saison car je la sais courte. Les petits pois sont un peu ma madeleine de Proust, ce passeport vers la vie d'avant, vers des jours d'insouciance. Quand le cuisinier se replonge dans ses souvenirs d'enfance, il prépare des tartines aux petits pois et aux courgettes.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 + 5 minutes

Ingrédients:
- 300 g de petits pois écossés
- 80 g de feta
- 1 grosse courgette
- 30 g de pignons
- 2 brins de menthe + quelques petites feuilles
- quelques pincées de zaatar (facultatif)
- 2 pincées d'origan
- huile d'olive
- sel, poivre
- tranches de pain de campagne pour le service

Rincez la courgette. Détaillez-la en fines tranches avec une mandoline. Placez-les dans un saladier. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Salez, poivrez et saupoudrez d'origan. Disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé sans les faire se chevaucher. Enfournez à 180ºC et laissez cuire 20 minutes. Surveillez la cuisson. Réservez les tranches de courgette sur une assiette pour les faire refroidir. 

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée et laissez-les cuire 5 minutes. Égouttez-les et plongez-les aussitôt dans un saladier d'eau très froide puis égouttez-les à nouveau. Séchez-les ensuite sur un torchon propre. Réservez une cuillère à soupe de petits pois.

Placez les petits pois restants dans le bol de votre mixeur. Ajoutez la feta et la menthe ciselée. Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Ajoutez-le dans le mixeur. Mixez par à-coups en ajoutant 5 cuillères à soupe d'huile, une à la fois en mixant entre chaque ajout. Le but étant d'obtenir une texture avec des morceaux et non pas une crème lisse. Assaisonnez et mixez à nouveau. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Faites griller les tranches de pain. Tartinez-les de crème de petits pois. Disposez les tranches de courgette par-dessus. Saupoudrez de zaatar et décorez avec des feuilles de menthe.

dimanche 26 mai 2019

Ma soupe d'asperges blanches

ASPERGES. Aujourd'hui, c'est une 1ère pour moi: j'ai cuisiné des asperges blanches! Oui, moi le cuisinier fan de légumes en tout genre, je n'en avais jamais acheté. Pour une raison simple: à Barcelone on ne les trouve pas. Quand on parle d'asperges ici, ce sont les vertes que l'on a en tête. En arrivant à Barcelone, j'ai donc cuisiné des asperges vertes. Oubliant presque qu'il en existe d'autres. Et puis il y a quelques jours sur mon marché, j'ai trouvé les fameuses asperges blanches. Le graal! J'en ai aussitôt fourré quelques unes dans mon panier, bien décidé à en faire une soupe froide! Une femme qui passait par là, m'a demandé ce que j'achetais et ce que j'allais en faire. Elle n'avait jamais vu d'asperges blanches. Et moi de lui expliquer mes intentions culinaires tout en choisissant un morceau de parmesan pour ma recette. La magie des rencontres du marché c'est de pouvoir parler avec tout le monde, de parler cuisine, d'échanger des recettes, des petits trucs. C'est donc tout content que je me suis mis aux fourneaux pour préparer l'idée que j'avais dans la tête! Quand le cuisinier achète des asperges blanches pour la 1ère fois, il prépare une soupe glacée!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 1 kg d'asperges blanches
- 1 gros oignon
- 1 pomme de terre
- 2 litres de bouillon de légumes
- 10 cl de crème liquide
- 30 g de parmesan
- 25 g de beurre
- sel, poivre
- huile d'olive

Pelez les asperges blanches en partant de la base et en remontant vers la pointe. Rincez-les, séchez-les puis coupez-les en tronçons. Pelez, hachez et rincez la pomme de terre avant de la couper en cubes.

Prenez 4 pointes d'asperges et émincez-les très finement avec une mandoline. Plongez-les 1 minute dans une casserole d'eau bouillante salée. Égouttez-les puis épongez-les sur du papier absorbant. 

Pelez et hachez l'oignon. Faites-le suer dans une cocotte avec le beurre pendant quelques minutes sur feu modéré. Il doit devenir translucide. 

Ajoutez la pomme de terre et les asperges (sauf les pointes émincées). Mélangez rapidement le tout. Versez le bouillon. Ajoutez un peu d'eau si besoin pour couvrir les légumes. Portez à ébullition et laissez cuire quelques 25 minutes ou jusqu'à ce que les asperges soient tendres (vérifiez avec la pointe d'un couteau). 

Ajoutez le parmesan, poivrez. Mixez le tout pendant 2 minutes pour obtenir une soupe très lisse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Laissez la soupe refroidir à température ambiante. Quand elle est froide, versez la crème. Mixez à nouveau. Laissez reposer au frigo jusqu'au moment de servir. 

Versez la soupe dans des assiettes(bols, verres, ce que vous avez sous la main) et décorez avec les pointes d'asperges émincées, un ou deux copeaux de parmesan. Donnez un tour de moulin à poivre. Versez quelques gouttes d'huile. C'est prêt!
Il ne reste plus qu'à attendre que les beaux jours reviennent...

vendredi 24 mai 2019

Ma salade de moughrabieh

Aujourd'hui, comme la semaine dernière, nous sommes en novembre et il pleut des cordes. Et les jours de pluie, je n'aime pas ça! Du tout! Étrange pour un cuisinier originaire de Paris et dont la famille est normande. La pluie ça devrait me connaître. Et bien non. À chaque fois que le ciel a des fuites, j'ai le moral qui descend dans les chaussures. Envie de rien. Cuisine en berne. Et dire qu'hier je déjeunais dehors sur ma terrasse au soleil. Les jours de pluie me donnent une impression d'ennui infini.  Barcelone n'est pas une ville adaptée à ce genre de journées, ce qui renforce la déprime du cuisinier. Déjà enfant, la pluie me mettait d'une humeur morose. Je suis fait pour vivre là où il fait beau. J'ai quand même trouvé quelques forces et assez d'énergie pour préparer une salade pour mon déjeuner. Une salade aux influences libanaises. Encore une fois cette cuisine qui m'appelle. Un souvenir de mon voyage là-bas: le moughrabieh, un couscous géant que je regarde souvent dans son bocal en verre sans jamais le sortir. Aujourd'hui, la pluie a eu raison de mon indifférence pour cet ingrédient. Aujourd'hui, je voyage au Liban où il fait bien plus beau et chaud qu'à Barcelone. Quand le cuisinier a besoin de soleil, il prépare une salade de moughrabieh aux légumes!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de moughrabieh (dans les épiceries orientales)
- 400 g d'eau
- 1 oignon
- 100 g de petits pois 
- 80 g de concombre
- 80 g de graines de grenade
- 20 g de pistaches
- 30 g de raisins de Corinthe
- le jus d'un demi-citron
- 80 g de halloumi
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- 1 cuillère à café de zaatar
- 5 brins de menthe 
- 5 brins de coriandre
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et hachez l'oignon. Faites-le suer dans une poêle avec un filet d'huile d'olive pendant 6 à 7 minutes. Assaisonnez. Quand il est translucide, réservez-le sur une assiette.

Rincez le moughrabieh et égouttez-le bien. Faites-le revenir dans la même poêle avec un filet d'huile. Laissez-le cuire 2 à 3 minutes ou le temps qu'il se colore légèrement. Quand il est doré, versez l'eau. Portez le tout à ébullition. Couvrez dès le premier bouillon, baissez le feu et laissez cuire à couvert jusqu'à ce que le liquide ait été absorbé. Selon la marque du couscous le temps peut varier de 8 à 30 minutes. Surveillez et goûtez. Égouttez et rincez le couscous géant. Arrosez-le d'huile et mélangez avec une fourchette pour que les grains ne se collent pas entre eux. 

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée. Laissez-les cuire 5 minutes puis égouttez-les et plongez-les aussitôt dans un saladier d'eau très froide. Égouttez-les à nouveau. Épongez-les sur un torchon propre. Placez le moughrabieh et les petits pois dans un saladier. 

Faites dorer les pignons et les pistaches quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Concassez-les. Coupez le halloumi en petits cubes. Faites-les griller dans la même poêle jusqu'à ce qu'ils soient colorés sur toutes leurs faces. 

Pelez le concombre et taillez-le en petits cubes. Ajoutez-les dans le saladier. Ajoutez les graines de grenade, l'oignon, les pistaches, les pignons, les raisins, le fromage. Versez le jus de citron et la mélasse de grenade. Ajoutez les herbes ciselées (gardez quelques feuilles de menthe pour la déco) ainsi que le zaatar. Arrosez d'un bon filet d'huile d'olive. Assaisonnez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Mélangez bien le tout. Et à table! 

Finalement pas de rhubarbe aujourd'hui. Pas d'humeur à préparer un dessert et pourtant j'en aurais eu bien besoin!

jeudi 23 mai 2019

Mes pâtes au pesto d'épinards

Pas de rhubarbe aujourd'hui, je réfléchis. Et un cuisinier qui réfléchit ça peut prendre du temps. Alors en attendant, je reviens vers ma couleur printanière préférée: le vert. Profiter des légumes verts tant qu'il y en a car les saisons passent vite aussi pour les végétaux. On a peine le temps de se rendre compte que les petits pois sont là qu'ils ont déjà disparu. Ceux de Dolors nous ont quitté. Il faut donc maintenant attendre l'année prochaine pour les revoir. C'est dur de devoir compter les mois avant de pouvoir goûter aux petits pois, aux fraises, aux abricots... et en même temps c'est ce qui fait que je suis super heureux quand ils arrivent. La patience d'antan comme mode de fonctionnement de consommation, qu'en pensez-vous? Mes grands-parents eux savaient attendre. Je veux être comme eux. Alors je m'adapte à ce que Dolors apporte dans ses paniers. Les petits pois s'en sont allés mais les fraises sont à peine arrivées! Et il manque encore les cerises, les abricots et tant d'autres fruits et légumes! Finalement pas le temps de s'ennuyer! Alors aujourd'hui, une recette pour mettre le vert à l'honneur, pour mettre de la couleur dans des jours parfois gris ou pluvieux. Des pâtes parce qu'une fois n'est pas coutume! Quand, entre deux recettes de rhubarbe, le cuisinier se remet au vert, il prépare des pâtes au pesto d'épinards.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 300 g d'épinards frais
- 120 g de petits pois (poids écossés)
- 2 oignons frais
- 1 avocat mûr à point
- 30 g de parmesan râpé + un peu pour la finition
- 15 g de feuilles de basilic plus quelques unes pour la finition
- huile d'olive
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate
- 300 g de pâtes type bucatini
- sel, poivre

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée, additionnée du bicarbonate. Laissez-les cuire 5 minutes, égouttez-les et plongez-les dans un saladier d'eau très froide. Égouttez-les à nouveau. 

Pelez puis émincez les oignons fins quartiers. Faites-les revenir dans une poêle avec un filet d'huile, jusqu'à ce qu'ils prennent une jolie couleur. Retournez-les et poursuivez la cuisson pour obtenir la même coloration de l'autre côté.

Plongez les pâtes dans une grande casserole d'eau bouillante salée. En cours de cuisson, prélevez 200ml d'eau. 

Rincez les épinards plusieurs fois, essorez-les bien. Placez-les dans le bol de votre blender. Ajoutez 80 g de petits pois (le reste servira pour la déco), le parmesan, les 15 g de basilic, l'avocat pelé et dénoyauté. Versez 3 cuillères à soupe d'huile. Versez 100ml d'eau de cuisson des pâtes, assaisonnez. Mixez pour obtenir une sauce lisse et homogène. Si la sauce vous semble très épaisse, ajoutez un peu d'eau et mixez à nouveau. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Quand les pâtes sont cuites, égouttez-les. Versez le pesto dans une poêle et faites-le chauffer rapidement. Versez-y les pâtes. Mélangez pendant 2 minutes pour bien les enrober de sauce. Ajoutez les petits pois que vous avez réservés. 

Servez les pâtes sans attendre avec les oignons colorés. Décorez les assiettes avec quelques de feuilles de basilic. Parsemez de parmesan. Donnez un tour de moulin à poivre et arrosez d'un trait d'huile d'olive. Passez à table sans attendre car les pâtes refroidissent vite. 

mercredi 22 mai 2019

Mon chutney à la rhubarbe

Après la phase chou-fleur, puis la phase choux de Bruxelles et la phase carottes, voici venue celle de la rhubarbe. Cette plante introuvable sous mes latitudes et que je rapporte d'autres contrées dès que j'en trouve. En quelques semaines ce sont pas moins de 8 kg qui ont franchi la frontière. J'en ai d'abord fait des confitures, pour le p'tit déj... souvenir d'enfance.  Ensuite je me suis dit qu'une Tarte à la rhubarbe s'imposait. Et c'est comme ça que je suis tombé dans une nouvelle obsession: cuisiner la rhubarbe dans le plus de recettes possible. Après la tarte, les madeleines, besoin de douceur et piquage de recettes chez l'idole. Mais depuis quelque temps, je me gratte souvent la tête pour essayer la rhubarbe dans des recettes salées. Histoire de changer. Je ne sais pas comment j'en suis arrivé à cette idée de chutney, parfois mon cerveau prend des chemins que j'ai du mal à suivre. Une idée de sandwiches avec de la rhubarbe me plaisait bien. Petite leçon de choses: le chutney est une sorte de condiment aigre-doux à base de fruits ou de légumes, de vinaigre et d'épices (entre autres). Il se marie super bien avec de la viande froide ou du fromage. Une nouvelle envie venait de germer. Chutney pensé, chutney cuisiné! Quand le cuisinier est entré en phase "rhubarbienne", il prépare un chutney à la rhubarbe. 

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 3 pots:
- 500 g de rhubarbe
- 475 g d'oignons (2 gros)
- 1 feuille de laurier
- 1 bâton de cannelle
- 6 gousses de cardamome
- 1/2 cuillère à café de 4 épices
- 1 clou de girofle
- 350 g de sucre
- 200 g de vinaigre de pomme 
- sel, poivre

Pelez et hachez les oignons. Rincez et séchez la rhubarbe avant de la couper en tronçons. Placez le tout dans une grande casserole.

Écrasez les gousses de cardamome et enfermez-les dans une étamine (une boule à thé ou un filtre à café marchent très bien aussi) avec le clou de girofle. Ajoutez-les dans la casserole avec le reste des épices. Assaisonnez. Versez le vinaigre.

Portez le tout à ébullition. Dès le 1er bouillon, baissez le feu pour laisser mijoter sur feu modéré. Comptez environ 40 minutes de cuisson Remuez souvent pour éviter que le chutney n'attache au fond. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. 

Pendant la cuisson, lavez les pots et les couvercles. Passez-les 30 minutes au four à 125ºC pour les stériliser et laissez-les au chaud. Quand le chutney est prêt (il doit avoir épaissi et avoir la consistance d'une confiture un peu épaisse), versez-le dans les pots encore chauds. Fermez-les avec leur couvercle. Plongez ensuite les pots dans une cocotte d'eau. Portez à ébullition et laissez-les stériliser pendant 1 heure. Laissez-les ensuite refroidir dans l'eau jusqu'à ce que celle-ci soit à température ambiante. Conservez les pots dans votre placard. 

D'autres recettes viennent envahir mon cerveau, la rhubarbe est encore de sortie. Mais je ne sais laquelle choisir... Réponse très bientôt par ici!

lundi 20 mai 2019

Mes madeleines matcha/rhubarbe

Je ne me souviens plus comment j'ai connu le blog de Dorian, un hasard diront certains, un rendez-vous plutôt pour moi. En tout cas je me souviens que tout de suite j'ai été impressionné par ses photos et ses histoires qu'il raconte si bien. J'ai rencontré Mr Dorian, à Barcelone, où il était de passage. Je n'étais qu'un tout jeune blogueur culinaire. Je faisais mes photos avec mon téléphone, j'étais encore un instit' avec la foi. Une première rencontre qui m'a laissé un très chouette souvenir. Et puis des rencontres il y en a eu d'autres entre des cafés, des festivals de blogueurs. Et puis finalement une journée cuisine avec lui, chez lui. Et puis des journées cuisine. Et aujourd'hui, ce sont des rendez-vous que l'on se donne dès que je suis de passage en France. Des journées que l'on passe à cuisiner, photographier, discuter, inventer. Des journées comme j'aimerais en avoir tous les jours car ces journées-là me font du bien au moral et à la confiance, moi qui... Je vais voir régulièrement voir ce que mon "amidole" partage sur son blog comme on va voir un ami pour voir comment il va. Et une de ses dernières recettes m'a fait de l'oeil, à moi qui cherchais justement quoi faire avec ma nouvelle obsession, la rhubarbe. Des madeleines. Voilà ce que Dorian avait préparé. Des madeleines. J'adore ces petits gâteaux tout en douceur, parfaits pour le thé de l'après-midi (enfin un des thés car je suis du genre thé addict). Aussitôt vues, aussitôt cuisinées. Quand le cuisinier va piquer une recette à son idole, il l'adapte à son obsession du moment et prépare des madeleines matcha/rhubarbe. 

Préparation: 20 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 12 minutes par fournée

Ingrédients
- 120 g + 20 g de beurre
- 90 g  + 3 cuillères à café rases de sucre
- 2 oeufs
- 2 cuillères à soupe de lait
- 150 g de farine
- 120 g de rhubarbe
- 3 cuillères à café rases de thé matcha
- 1/2 sachet de levure

Rincez, séchez la rhubarbe avant de la tailler en petits dés. Faites-la revenir dans une poêle avec les 20 g de beurre. En cours de cuisson, ajoutez les 3 cuillères à café de sucre. Laissez cuire 7 à 8 minutes en tout. Il doit rester des morceaux, on ne cherche pas à faire de la compote. Réservez.

Faites fondre le beurre restant dans une petite casserole jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. Laissez refroidir un peu, filtrez au-dessus d'un saladier. Ajoutez le sucre restant et fouettez le tout. Ajoutez les oeufs et le lait et mélangez toujours au fouet. 

Tamisez la farine et le thé dans le saladier. Mélangez délicatement avec une spatule. Enfin ajoutez la levure. Versez la pâte dans une boîte hermétique et placez-la au frais pour 1heure.

Beurrez des moules à madeleines, même s'ils sont en silicone. Placez-les également au frigo.

Faites préchauffer votre four à 220ºC.

Étalez un peu de pâte dans les moules. Déposez ensuite une petite cuillère à café de rhubarbe dans chaque empreinte. Recouvrez de pâte en veillant bien à ce qu'elle ne dépasse pas du haut de l'alvéole.

Enfournez et baissez tout de suite la température à 200ºC. Comptez 5 minutes de cuisson puis baissez à 180ºC. Laissez cuire entre 5 et 7 minutes (pour moi c'était 5 mais cela dépend de votre four). Les madeleines doivent être dorées. 

Laissez-les refroidir dans les moules avant de les placer sur une grille. 

Si vous ne connaissez pas l'association matcha/rhubarbe, je ne peux que vous la recommander... 

samedi 18 mai 2019

Ma salade de bouglour: le kisir

Aujourd'hui, je vous emmène en Turquie. Il y a quelques années, dans un défi lancé à moi-même, je suis parti découvrir Istanbul seul. Une sorte de voyage initiatique pour un cuisinier en devenir. Une révélation. J'ai vraiment adoré cette ville où tout et son contraire se croisent. J'ai aimé la lumière sur le fleuve, les marchés aux senteurs épicées, le goût du thé amer, la mosquée bleue, les quartiers populaires où j'ai aimé me perdre, la cuisine que je ne connaissais pas et tant d'autres choses! Bien évidemment j'étais rentré avec quelques ingrédients dans ma valise ainsi qu'un ou deux livres de recettes! Le temps a passé mais le souvenir de ce voyage est encore très présent en moi. L'envie d'y retourner un jour et d'aller voir le reste de ce beau pays se fait sentir souvent. Et donc comme ça aujourd'hui, j'ai eu envie de préparer une recette turque. C'est parce que je l'ai croisée à 3 reprises en quelques jours que je me suis lancé. Le kisir est le taboulé turc préparé, avec des ingrédients cuits et crus, à base de boulgour, de tomate, d'épices et d'herbes fraîches. Une recette à garder sous le coude car c'est facile à faire et vraiment délicieux. Un taboulé qui changent des taboulés traditionnels. Quand le cuisinier rêve d'ailleurs, il prépare une salade de boulgour: le kisir!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 minutes

Attente: 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 250 g de boulgour
- 2 cuillères à soupe de concentré de tomate
- 2 tomates coupées en petits dés
- 1 oignon frais
- 1 gousse d'ail
- 175 g d'eau bouillante
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- 2 cuillères à soupe de cerneaux noix
- 4 brins de menthe plus quelques petites feuilles pour la déco
- 6 brins de coriandre (ou de persil si vous aimez)
- le jus d'un demi-citron
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 bonne pincée de chili flakes ou piment en poudre
- les graines d'1/4 de grenade
- 1 cuillère à soupe de graines de nigelle
- huile d'olive
-sel, poivre

Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les suer avec une cuillère à soupe d'huile dans une grande poêle pendant 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez 1 tomate. Mélangez en augmentant le feu. Laissez cuire 3 à 4 minutes, le temps que l'eau de végétation de la tomate se soit évaporée. Ajoutez alors le cumin et le piment. Mélangez. Ajoutez ensuite le concentré de tomate et remuez le tout pendant 1 minute. Assaisonnez.

Versez l'eau et ajoutez le boulgour. Mélangez rapidement. Couvrez et laissez reposer 15 minutes. Le liquide doit avoir été absorbé.

Ôtez le couvercle de la poêle. Égrainez le boulgour avec une fourchette.  Ajoutez le jus de citron et la mélasse de grenade. Ajoutez aussi les herbes, les noix et les pistaches hachées ainsi que la tomate restante. Arrosez d'huile d'olive. Mélangez.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Répartissez la salade dans des assiettes de service. Parsemez de graines de grenade et de nigelle. Arrosez d'un filet d'huile. Décorez avec quelques feuilles de menthe.
Bon voyage dans votre assiette!

vendredi 17 mai 2019

Ma tarte à la rhubarbe

À quoi pensez-vous si je vous dis rhubarbe? Moi, quand j'entends ce mot, je suis projeté dans le passé direct. Chez ma mamie normande. J'ai 9 ans. Je joue dans le couloir avec ma cousine préférée. Et ça sent la rhubarbe. Ma mamie fait cuire des confitures. Ça sent bon dans toute la petite maison. Ça m'évoque les grosses tartines de pain avec beaucoup de beurre que je manquais pas d'avaler plusieurs fois par jour. La rhubarbe pour moi c'est la Normandie, les vacances, les balades à vélo, l'odeur du foin coupé, la chasse aux grenouilles et aux "bêtes à persil", la douceur de l'enfance, l'insouciance, la gourmandise! Vous l'aurez compris la rhubarbe fait partie de mes ingrédients préférés. Et d'ailleurs à l'heure où je vous écris tout ça, je sens l'obsession culinaire arriver à grands pas. Je me suis d'ailleurs surpris ce matin à avoir des envies de crème brûlée à la rhubarbe... Et je crois que ce n'est qu'un début. En attendant, c'est une tarte qui est née dans mon cerveau culinaire. Une tarte différente de mes autres tartes. Je me suis laissé convaincre par l'idée de mettre une crème d'amande dans le fond à la place de la compote habituelle. Quand le cuisinier pâtisse, il prépare une tarte à la rhubarbe.

Préparation; 25 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 20/25 minutes

Ingrédients pour un moule rectangulaire:
Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 140 g de beurre mou
- 75 g de sucre glace
- 1 oeuf
- 25 g de poudre d'amande
- 1 pincée de sel
(vous n'utiliserez pas tout)

Pour la crème d'amande:
- 75 g de beurre mou
- 75 g de sucre
- 75 g de poudre d'amande
- 75 g d'oeufs (battez deux oeufs dans un bol et prélevez la quantité nécessaire)
- 10 g de maïzena
- 1 cuillère à soupe d'amaretto

Pour la garniture:
- 4 tiges de rhubarbe si possible de même calibre
- 1 cuillère à soupe de sucre

Préparez la pâte. Travaillez le beurre à la spatule jusqu'à ce qu'il ait une consistance de pommade. Ajoutez le sucre. Mélangez. Ajoutez la poudre d'amande. Mélangez. Ajoutez l'oeuf. Mélangez. Ajoutez la farine tamisée et le sel. Mélangez d'abord avec la spatule puis avec les mains sans trop travailler le tout. Si la pâte colle beaucoup aux doigts, ajoutez un peu de farine. Formez un disque avec la pâte dans un film alimentaire. Laissez-la reposer au frais au moins pendant 2 heures.

Sortez la pâte du frigo. Abaissez-la finement avec un rouleau à pâtisserie sur votre plan de travail fariné. Placez-la dans un moule à tarte beurré et fariné. Placez le moule au frigo.

Préparez la crème d'amande. Travaillez le beurre en pommade avec le sucre. Quand le tout est homogène, ajoutez la poudre d'amande. Mélangez. Ajoutez les oeufs. Mélangez bien. Terminez par la maïzena et l'amaretto. Mélangez jusqu'à ce que vous obteniez une crème lisse. 

Sortez le moule du frigo. Versez la crème d'amande sur le fond de tarte. 

Coupez-la rhubarbe rincée et séchée en tronçons de la largeur de votre moule. Disposez-les au fur et à mesure sur la crème d'amande sans trop appuyer. Saupoudrez la tarte de sucre. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 20 et 25 minutes. La pâte doit être bien dorée et les morceaux de rhubarbe tendres. Laissez la tarte refroidir avant de la démouler. 

Bon bah ça y est j'ai de la rhubarbe plein les idées maintenant. Ça va "rhubarber" dans les jours qui viennent. À suivre...

jeudi 16 mai 2019

Ma salade de sarrasin aux légumes verts et pesto d'ail des ours

Sarrasin. C'est marrant mais cet ingrédient est entré dans ma vie il y a peu de temps. Avant, je ne connaissais que la farine faite à partir de cette graine. Farine qui voulait dire "galette complète" dans mon cerveau de gourmand! J'ai acheté du sarrasin l'année dernière pour la première fois, un peu intimidé par ce nouvel ami culinaire. Une salade plus tard, j'étais conquis. Mais ce n'est pas pour ça qu'il est revenu dans mon assiette. Je l'ai oublié aussi vite que j'avais appris à le cuisiner. Il a suffi d'une retraite yoga en France pour que je me souvienne de lui, ce chouette ingrédient vraiment délicieux et surtout sans gluten! Idéal! Depuis, j'ai le sarrasin qui me trotte dans la tête. Maintenant que j'ai délaissé les carottes, je peux me concentrer sur mes autres envies. Après le chou-fleur d'hier, c'est de vert que je voulais vous parler. Le vert qui a été la couleur du printemps 2018. Le vert pour profiter des petits pois et des asperges de Dolors. Le vert des jeunes artichauts. Le vert enfin de l'ail des ours dont le pot de pesto trône au beau milieu du frigo histoire de se faire remarquer à chaque ouverture de la porte. Quand le cuisinier se remet au vert, il prépare une salade de sarrasin aux légumes verts et pesto d'ail des ours.

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 100 g de sarrasin
- 6 petits artichauts type poivrade
- 8 asperges vertes
- 100 g de petits pois écossés
- 3 mini concombres (ou la moitié d'un moyen)
- 1 cuillère à soupe de pistaches
- 2 cuillères à soupe de pignons
- 1 cuillère à soupe de raisins de Corinthe
- 1 cuillère à soupe de cranberries
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
- 4 cuillères à soupe de pesto d'ail des ours 
- le jus d'un citron
- sel, poivre
- huile d'olive

Ôtez les feuilles des artichauts jusqu'à ce que vous arriviez aux feuilles les plus tendres. Éliminer la pointe des feuilles et la tige. Coupez les artichauts en quartiers et plongez-les aussitôt dans un saladier d'eau froide additionnée de jus de citron. Égouttez-les et faites-les sauter dans une poêle avec un filet d'huile d'olive pendant 10 minutes environ. Assaisonnez-les en cours de cuisson. Réservez-les dans un saladier.

Rincez puis séchez les asperges. Éliminez la partie dure puis coupez-le reste en tronçons. Faites-les cuire à la poêle avec un filet d'huile également. Comptez 7 à 8 minutes de cuisson en remuant souvent. Assaisonnez puis réservez dans le saladier. 

Plongez les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée. Laissez-les cuire 5 minutes. Égouttez-les puis plongez-les aussitôt dans un bol d'eau très froide. Égouttez-les à nouveau. Épongez-les sur du papier absorbant.

Faites cuire le sarrasin: plongez-le dans une casserole d'eau bouillante salée. Comptez 8 minutes de cuisson à partir de la reprise de l'ébullition. Égouttez-le et rincez-le. Placez-le dans la poêle. Ajoutez alors les asperges, artichauts et petits pois. Mélangez rapidement sur feu vif. Placez-le tout dans la saladier. Laissez refroidir.

Pelez les concombres puis détaillez-les en petits cubes. Ajoutez-les dans la saladier. Faites griller les pignons à la poêle quelques minutes et ajoutez-les dans le saladier. Ajoutez enfin les raisins, les pistaches concassées, les cranberries et les graines de tournesol. Versez le pesto. Mélangez le tout intimement. C'est prêt!


mercredi 15 mai 2019

Mon chou-fleur rôti aux épices

Ça y est l'obsession des carottes semble terminée. Je me sens comme après une longue période d'activité intense.  Les carottes m'ont épuisé. Il faut dire qu'elles ne m'ont pas laissé beaucoup de répit. Passant d'une recette à l'autre en moins de temps qu'il n'en faut pour éplucher une carotte! J'ai cru que je n'en verrais pas le bout. Et puis pof! d'un coup, comme ça sans prévenir elles sont parties. Elles doivent être en train d'occuper du cerveau culinaire d'un/e autre cuisinier/cuisinière. Donc aujourd'hui, sur le blog, ce n'est plus le temps des carottes et pas encore celui des cerises (même si elles sont déjà arrivées chez Dorlos). Non aujourd'hui, c'est le temps du chou-fleur! Et oui je suis retombé dans une autre obsession, une ancienne cette fois. Mais c'est juste une petite rechute de rien du tout. Promis. Je sens que j'ai de nouveau envie de tester d'autres ingrédients, de me lancer d'autres défis de pâtisserie, de m'occuper de la rhubarbe rapportée de Berlin ce week-end... Bref, finies les obsessions au long cours pour quelque temps en tout cas! Quand le cuisinier en a fini avec les carottes, il prépare du chou-fleur rôti aux épices et au parmesan!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20/25 minutes

Ingrédients:
- 1 petit chou-fleur
- 2 cuillères à café de ras-el-hanout
- 1 cuillère à café de curcuma
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 30 g de parmesan râpé
- sel, poivre
- quelques feuilles de coriandre

Ôtez les feuilles du chou-fleur. Rincez-le puis râpez-le en utilisant une râpe à gros trous. Placez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Ajoutez les épices et les 2/3 du parmesan. Assaisonnez. Arrosez d'huile d'olive. Mélangez intimement. Parsemez du fromage restant.

Enfournez et laissez cuire à 180ºC pendant 20/25 minutes environ en remuant 2 ou 3 fois en cours de cuisson. Le chou-fleur doit être tendre et doré. 

Laissez refroidir quelques instants et parsemez-le de coriandre ciselée. 

lundi 13 mai 2019

Mes egg muffins... aux carottes!


Egg muffins? Kezako? Un peu comme leur nom l'indique ce sont des petits muffins où l'ingrédient principal est l'oeuf. Après comment je suis arrivé à cette idée? J'avais reste de purée de carottes dans le frigo après avoir fait mes tartines aux carottes et au pesto d'ail des ours. Comme je me connais je me suis dit qu'il fallait que je recycle aussitôt ce petit reste sous peine de l'oublier au fond de sa boîte, cachée sous des tonnes de rhubarbe (mon  autre obsession du moment). Recycler, recycler, oui mais comment? Je suis un peu passé par toutes les idées. Avec des oeufs, sans oeufs, en omelette, en quiche, en tarte, en gâteau, en apéro, en plat, en dessert. Je ne savais plus où donner de la tête. Et puis finalement, je me suis souvenu d'une recette préparée pour les #yoguis: des muffins aux jaunes d'oeuf et restes de légumes, sans gluten et sans lactose pour les allergiques. Une idée improvisée qui avait bien plu. Je suis donc reparti sur cette idée de recette sans lait et sans gluten mais j'ai mis les oeufs entiers car j'ai déjà trop de blancs à recycler. Bref egg muffins au menu! Et plus de carottes dans le frigo pour le moment. Mais je reste prudent car je sais qu'elles sont encore dans le coin. Elles me guettent. J'ai presque déjà une envie de soupe à la carotte... Mais chut! Quand le cuisinier recycle un reste de purée de carottes, il prépare des egg muffins! 

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20/25 minutes

Ingrédients pour une vingtaine de mini egg muffins:
- 170 g de purée de carottes
- 4 oeufs
- 40 g de farine de maïs + un peu pour les moules
- 60 g de halloumi
- 6 brins de coriandre
- 50 g de lait végétal
- 1/2 cuillère à café de cumin
- sel, poivre 
- huile 

Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez la purée de carottes, le lait, le cumin. Mélangez intimement. 

Ajoutez la coriandre hachée. Ajoutez la farine. Mélangez délicatement. Assaisonnez.

Huilez et farinez des moules à mini muffins. Versez-y la préparation sans les remplir jusqu'en haut..

Râpez le halloumi avec une râpe à gros trous. Parsemez-en les muffins.

Enfournez à 180ºC. Laissez cuire entre 20 et 25 minutes. Ils doivent être dorés sur toutes leurs faces. 

Servez-les chauds, tièdes ou froids. Seuls en apéro. Avec une salade verte en entrée. 

dimanche 12 mai 2019

Mon carrot cake

Forcément à force de tourner autour, il fallait bien que ça finisse par arriver. J'ai mis des carottes dans le dessert. Au point où j'en étais... Poussé par les autres et moi-même, j'ai craqué! Ah le carrot cake! Un de mes plus beaux souvenirs de New-York! Magnolia Bakery, un carrot cake sublime! J'étais même revenu avec le livre sous le bras. J'ai bien-sûr essayé de le faire. Vous pouvez d'ailleurs trouver ici la recette de mon 1er carrot cake (mais ne prêtez pas attention à la photo). Aujourd'hui, c'est une nouvelle version que je vous propose. Avec moins de sucre car depuis ma première fois, je me suis mis à faire attention aux quantités. Un carrot cake donc parce que les carottes ne me lâchent pas. Un carrot cake aussi parce que c'est bon en dessert, au goûter. Un carrot cake enfin pour avoir l'impression d'être ailleurs le temps d'une bouchée ou deux!  Quand le cuisinier met même des carottes dans le dessert, il prépare un carrot cake! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30/35 minutes

Ingrédients:
Pour les gâteaux:
- 250 g de farine
- 50 g de noix de pécan
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- 2 cuillères à café de levure
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1/2 cuillère à café de noix de muscade
- 1 pincée de fleur de sel
- 4 oeufs
- 150 g de sucre type cassonade
- 240 g de compote de pomme
- 150 g d'huile de tournesol
- 30 g de noix de coco
- 210 g de carottes râpées (environ 3 pièces)

Pour le glaçage:
- 350 g de fromage type Philadelphia 
- 160 g de sucre glace
- 65 g de beurre mou
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

Finition:
- 2 cuillères à soupe de pistaches décortiquées, non salées

Dans un saladier, mélangez la farine avec les noix de pécan hachées, le bicarbonate, la levure, les épices et le sel. 

Dans un autre saladier, battez les oeufs avec le sucre pendant 1 minute. Versez l'huile. Mélangez. Ajoutez la compote. Mélangez. 

Ajoutez les ingrédients secs dans le saladier avec les oeufs. Mélangez intimement. Ajoutez la noix de coco et terminez par les carottes. Mélangez une dernière fois. 

Répartissez la pâte dans deux moules de même diamètre, environ 20cm, (ou alors vous devrez faire cuire les gâteaux en deux fois) beurrés et farinés. Enfournez à 180ºC et laissez-les cuire entre 30 et 35 minutes. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette au centre, elle doit ressortir sèche. Laissez les gâteaux refroidir sur une grille pendant quelques minutes avant de les démouler. 

Préparez maintenant le glaçage. Travaillez le beurre pour lui donner une consistance de pommade. Ajoutez le sucre glace. Travaillez le tout pour obtenir un mélange homogène. Ajoutez le fromage et mélangez le tout avec un fouet. Versez l'extrait de vanille. Mélangez rapidement. 

Coupez les chapeaux des gâteaux. Déposez une cuillère à soupe de glaçage au centre de votre plat de service. Placez-y un gâteau. Recouvrez-le de glaçage. Posez le second gâteau par-dessus. Recouvrez-le à son tour de glaçage. Avec une spatule coudée comblez les trous sur les côtés et lissez bien les contours. J'ai opté pour une version "nude cake" c'est à dire que je n'ai pas souhaité recouvrir les côtés entièrement, laissant apparaître le gâteau. 

Parsemez le dessus du gâteau avec les pistaches concassées. 

Maintenant que j'ai mis des carottes dans mes plats depuis l'entrée jusqu'au dessert, où vais-je bien pouvoir en mettre encore?

samedi 11 mai 2019

Mon crumble sans gluten de carottes

Et oui, les carottes sont toujours là. J'avais prévenu. Quand je pense que j'étais plutôt parti pour des légumes verts il y a quelques semaines. Mais que s'est-il passé pour que mon cerveau vrille à ce point? Après c'est bon les carottes! Pour la peau et l'amabilité selon la légende. Moi je les aime parce que c'est sucré. Je les ai toujours aimées. Petit déjà je croquais dedans à pleines dents, à peine lavées (les carottes pas les dents!) puis cuites dans la poule au pot ou le bourguignon que mon papa cuisinait. Râpées ça le faisait aussi. Aujourd'hui, oublié le boeuf bourguignon, envolée la poule au pot, remisée la râpe. Non aujourd'hui, je rêve de carottes dans d'autres recettes, loin très loin de celles traditionnelles de mon enfance. Le cuisinier se creuse fort la cervelle pour toujours troouver de nouvelles idées "carottiennes" pour vous donner envie aussi de les acheter et de les cuisiner à votre sauce. Quand le cuisinier prépare un crumble salé sans gluten, c'est forcément avec des carottes! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients
- 1,5 kg de carottes
- 4 gros oignons
- 2 gousses d'ail
- 250 g de farine de sarrasin 
- 1/2 cuillère à café (ou plus si vous aimez) de harissa
- 2 cuillères à café de ras-el-hanout
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et émincez les oignons, hachez les gousses d'ail. Faites suer les oignons dans une grande poêle sur feu modéré avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient légèrement caramélisés. Ajoutez alors la moitié de l'ail. Assaisonnez. et ajoutez le ras-el-hanout ainsi que la harissa. Poursuivez la cuisson 5 minutes. Réservez.

Épluchez et rincez les carottes. Coupez-les en rondelles. Faites-les revenir dans la même poêle avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive. Assaisonnez. Ajoutez l'ail restant. Versez un petit verre d'eau. Couvrez et laissez cuire environ 45 minutes en remuant souvent. Il ne doit plus rester de liquide. Écrasez les carottes grossièrement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Réservez.

Préparez les miettes: placez la farine de sarrasin dans un saladier. Ajoutez du sel et du poivre. Ajoutez 4 cuillères à soupe d'huile d'olive. Sablez entre vos doigts pour obtenir une sorte de sable mouillé. Ajoutez un petit peu d'eau avec une cuillère à soupe pour pouvoir former de grosses miettes.  

Huilez un grand plat à gratin. Répartissez-y la purée de carottes. Recouvrez-la avec les oignons. Terminez par les miettes. 

Enfournez à 180ªC et laissez cuire 20 minutes ou jusqu'à ce que les miettes soient dorées. 

Dégustez votre crumble avec une bonne salade verte! 

vendredi 10 mai 2019

Mes tartines aux carottes et au pesto d'ail des ours

Je crois que c'est la première fois que je suis autant obsédé par un ingrédient. Peut-être est-ce parce que je les ai ignorées ou en tout cas pas assez mises en valeur, je ne sais pas en tout les carottes sont là et ne semblent pas décidées à partir. Elles ont pris leurs quartiers printaniers dans mon cerveau et mon frigo. Et moi, pauvre cuisinier que je suis, je ne peux que céder. Alors encore des carottes au menu aujourd'hui! Je dirais même plus, carottes au menu demain, après-demain et même lundi. À ce rythme je vais devenir aussi orange que Casimir. Aujourd'hui, une petite recette pour un déjeuner sur le pouce. Des carottes associées avec l'ail des ours que j'ai trouvé finalement à Paris avant la fin de la saison. Des carottes, de l'ail des ours: le bonheur dans l'assiette. Il ne me restait plus qu'à éplucher une petite salade pour que le repas soit complet. Je me demande maintenant ce que je vais bien pouvoir faire quand mon obsession des carottes sera passée. Je sens que je vais me sentir un peu perdu sans elle. Il va falloir vite que je trouve une autre obsession! Et si une ancienne revenait faire un tour dans mon cerveau? J'ai le chou-fleur qui me trotte encore dans la tête. Quand le cuisinier continue son obsession "carottienne", il prépare des tartines aux carottes et au pesto d'ail des ours.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients pour 4 tartines:
- 1 botte de carottes
- 1 feuille de laurier
- 15 g de beurre
- 1 gousse d'ail
- 80 g de feta
- 2 cuillères à soupe de noix
- 1 cuillère à soupe de sésame noir
- 4 tranches de pain de campagne

Pour le pesto:
- 1 bouquet d'ail des ours
- 20 g de parmesan
- 20 g de noix 
- huile d'olive

- sel, poivre

Pelez, rincez et séchez les carottes avant de les couper en rondelles. Placez-les dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu feu vif. Laissez-les revenir 5 minutes. Versez 1 fond d'eau, ajoutez le laurier. Assaisonnez. Couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que les carottes soient tendres. Comptez environ 35/40 minutes, il ne doit plus y avoir de liquide dans la poêle. Ajoutez l'ail pelé et haché en cours de cuisson. Quand les carottes sont cuites, ôtez le laurier puis écrasez-les avec une fourchette pour les réduire en purée. Ajoutez le beurre et laissez cuire 5 minutes supplémentaires à découvert.

Préparez ensuite le pesto. Rincez et séchez l'ail des ours. Placez-le dans le bol de votre mixeur. Ajoutez les noix et le parmesan. Assaisonnez. Versez de l'huile tout en mixant. Arrêtez dès que le pesto a la consistance que vous désirez. 

Étalez la purée de carottes sur le pain. Émiettez la feta par-dessus. Enfournez pour 5 minutes sous le grill en surveillant pour éviter que ça brûle. La feta doit être dorée.

À la sortie du four, versez un peu de pesto sur les tartines. Parsemez ensuite de noix concassées et de sésame noir. 

Vous pouvez toaster les tranches de pain avant de les garnir de purée de carottes. 

Mon tajine de carottes

Bon cette fois c'est sûr, j'ai été piqué par une bestiole bizarre. Je pensais que ma phase carottes était passée mais à peine avais-je tourné le dos, qu'elle était revenue. Les carottes ont de nouveau envahi mon frigo et mon cerveau culinaire. Des carottes, des carottes et encore des carottes! Pour un peu j'en prendrais presque dès le saut du lit. Je croyais entrer dans une nouvelle obsession comme à mon habitude. C'était sans compter sur la persévérance "carottienne". De nouvelles idées me sont venues. Je me suis donc surpris à remplir le frigo avec des tonnes de carottes pour de nouvelles recettes. Des carottes encore pour quelques jours. Et une idée au milieu: un tajine. J'adore ce plat venu du Maroc. Quand je suis allé dans ce beau pays, j'ai mangé des tajines tous les jours tellement j'aime! Et puis il a fallu un dîner de présentation à Paris pour que je retrouve l'envie d'en manger et surtout d'en cuisiner! Encore une envie de voyage... Le cuisinier a la bougeotte! Quand le cuisinier fait voyager les carottes, il prépare un tajine!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 800 g de carottes
- 6 petites pommes de terre
- 5 oignons
- 2 gousses d'ail
- 1/4 de citron confit
- 2 cuillères à café de ras-el-hanout
- 1 cuillère à café de gingembre moulu
- 1 cuillère à café de miel
- 1/2 verre d'eau 
- 1/2 bouquet de coriandre
- 200 g d'olives kalamata 
- 1 cuillère à soupe de sésame
- sel, poivre
- huile d'olive

Pelez et émincez les oignons. Pelez et hachez les gousses d'ail. Épluchez les carottes et les pommes de terre. Coupez les carottes en bâtonnets et les pommes de terre en quartiers. 

Faites suer les oignons et l'ail dans une cocotte passant au four pendant 10 grosses minutes avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive en remuant souvent. On ne cherche pas à les colorer. Ajoutez les épices et poursuivez la cuisson 2 minutes. 

Ajoutez les légumes, le miel, le citron confit haché, l'eau et les olives. Assaisonnez. Mélangez. Couvrez. Enfournez à 180ºC et laissez cuire à couvert pendant 1 heure environ. Sans ouvrir la cocotte.

Au moment de servir, ôtez le couvercle. Parsemez le tajine de coriandre ciselée et de sésame. 

Variantes:
Si vous aimez quand ça pique, ajoutez une petite cuillère de harissa aux oignons en même temps que les épices. Vous pouvez aussi ajouter une poignée de raisins de Corinthe et remplacer le sésame par des amandes effilées. 

mercredi 8 mai 2019

Mon granola

Je ne suis pas un gros mangeur. J'avoue que je suis un cuisinier qui aime plus cuisiner que manger. J'aime trouver de nouveaux ingrédients, les essayer et voir si c'est bon mais une fois goûtés, je passe vite à autre chose. Je n'ai jamais très envie de passer à table. Et si je cuisine toute la journée, c'est encore pire, je n'ai pas faim du tout et souvent me contente d'une pomme ou d'une tranche de pain. Étrange pour un cuisinier. Déjà le matin, je n'ai pas envie de manger. Quand je mets le pied par terre, je me jette tout de suite sur la bouilloire et ma tasse de thé mais je peux rester des heures sans rien avaler. Je peux cuisiner au saut du lit mais ne me demandez pas d'avaler autre chose que mon Earl Grey. Et question p'tit déj, je suis plutôt tradi: pain, beurre (de Normandie bien sûr) et confitures (maison!). Mais quand je pars cuisiner pour les autres, je m'adapte. Exit le gluten ou les oeufs ou les produits laitiers. Pour celles et ceux qui n'aiment pas le pain, je trouve toujours des idées pour varier les plaisirs dès le matin. Pour la dernière retraite de yoga à laquelle j'ai participé, j'ai préparé un granola, un peu improvisé... qui a rencontré un franc succès. À refaire donc à l'occasion! Quand le cuisinier s'occupe du p'tit déj de 9 femmes yoguis, il prépare un granola maison!

Préparation: 20 minutes 

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 500 g de flocons d'avoine
- 160 g de compote de pommes (maison idéalement)
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 3 cuillères à soupe de miel
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame noir
- 1 cuillère à soupe de graines de sésame blanc
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol non salées
- 2 cuillères à soupe de noix
- 2 cuillères à soupe de raisins secs blonds
- 2 cuillères à soupe de cranberries
- 1 pincée de fleur de sel

Placez les flocons d'avoine sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Ajoutez le miel, le sucre, l'huile, la fleur de sel et la compote. Mélangez intimement, directement avec les doigts pour bien amalgamer le tout. Veillez à ce qu'il n'y ait pas de "paquets". Ajoutez les deux sésames et les graines de tournesol. Mélangez encore une fois. Enfournez à 180ºC pour 30 minutes  environ. Remuez 3 fois en cours de cuisson. Les flocons d'avoine doivent être dorés et croustillants. Laissez refroidir sur la plaque. 

Quand le granola est à température ambiante, ajoutez les noix concassées, les raisins et les cranberries. Mélangez. Gardez le granola dans un pot hermétique.

À déguster avec du yaourt, du lait ou de la compote.

Vous pouvez y ajouter des rondelles de banane séchée, des noisettes torréfiées, des pistaches ou des pépites de chocolat pour un granola plus gourmand!