lundi 20 juillet 2015

Confiture de prunes jaunes

Avant de partir pour quelques jours à Paris, je voulais préparer quelques petits trucs à ranger dans mes placards pour pouvoir les retrouver avec bonheur à mon retour.
J'ai donc préparé une sauce tomate/basilic (que je posterai en rentrant car je n'ai pas encore fait les photos) et une confiture aux prunes jaunes.
Pourquoi des prunes jaunes? Je cherchais une idée de confiture et ce sont les prunes qui m'ont fait de l'oeil. Je suis donc allé voir Dolors ma marchande préférée. Elle en avait de trois sortes. Je lui ai demandé si elle avait déjà fait des confitures avec toutes ces prunes. Elle m'a dit que non, qu'elle prenait en général plutôt les quetsches ou les Reine Claude.  Par esprit de contradiction, j'ai eu aussitôt envie d'essayer les prunes jaunes, les seules qu'elle n'avait pas utilisées
Je lui ai dit que je la tenais au courant de mes expériences confiturières.

J'ai juste eu le temps de préparer ma confiture et de la goûter avant de m'envoler. Je sens que je progresse dans la maîtrise de la cuisson, je comprends comment ça fonctionne.
Voici une nouvelle recette à ranger dans mes placards à moi pour mettre du soleil au petit déjeuner quand les jours seront plus gris.

Préparation: 20 minutes

Repos: 1 nuit

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 3 pots:

- 1kg de prunes jaunes (poids sans les noyaux soit 1,2 /1,3 k au total)
- 710 g de sucre ( je n'aime pas les confitures trop sucrées)
- le jus d'un demi-citron
- 1 gousse de vanille

La veille, lavez et séchez les fruits dans un torchon propre.

Ouvrez les prunes, ôtez les noyaux et placez la chair dans un grand saladier en verre. Pesez le sucre et ajoutez-le aux fruits. Versez le jus de citron. Mélangez.
Couvrez de film alimentaire et placez au frigo. Laissez reposer toute la nuit.

Le jour J, stérilisez vos pots et les couvercles: lavez-les et rincez-les bien puis placez-les dans une grande cocotte. Couvrez-les d'eau. Portez à ébullition et laissez 15 minutes. Sortez-les avec précaution . Retournez-les sur un torchon et laissez-les s'égoutter.

Versez les fruits avec le jus rendu dans une grande cocotte à fond épais (ou idéalement une marmite en cuivre), ajoutez la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur. Portez à ébullition sur feu moyen. Comptez 20 minutes de cuisson à partir de l'ébullition. Écumez la mousse qui se forme au début. Si vous observez votre confiture quand elle cuit, vous verrez que les bouillons très forts au départ, vont devenir plus faibles au fur et mesure que le temps passe.

Pour vérifier si la confiture est cuite, j'utilise ce que l'on appelle le test de l'assiette froide. Mais qu'est ce donc que ce test me demanderez-vous? Et bien voici comment on procède: placez une assiette au frigo quand vous mettez les fruits à cuire. Au bout de 15 minutes sortez l'assiette et faites couler une goutte de confiture dessus, si elle coule rapidement, c'est que ce n'est pas encore cuit. Il faut poursuivre la cuisson encore un peu. Quand la goutte se fige rapidement, STOP! C'est prêt! Il faut bien surveiller la cuisson, car une confiture trop cuite c'est plus une pâte de fruits qu'autre chose.

Récupérez les moitiés de gousse de vanille et coupez-les en deux. Versez la confiture encore chaude dans les pots. Ajoutez un morceau de vanille dans chaque pot. Placez les couvercles sans attendre et retournez aussitôt les pots. Laissez-les la tête en bas jusqu'à ce qu'ils aient complètement refroidi.

Rangez-les ensuite dans votre placard préféré.

Cette confiture a une jolie couleur et une saveur toute douce. Un vrai délice au saut du lit!

10 commentaires:

  1. je ne sais pas où tu as exporté tes prunes car celles du jardin français ne sont pas mûres

    RépondreSupprimer
  2. J'habite à Barcelone, et là-bas les prunes sont déjà sur le marché. On a les fruits en gros un mois avant vous. Ces prunes sont km 0 puisque je les achète directement chez la productrice. Pour toi, ce sera une recette à faire à la fin de l'été.

    RépondreSupprimer
  3. tu t'es mis le soleil en bocal pour ton retour!

    RépondreSupprimer
  4. Même si les prunes sont arrivées par avion, cela n'empêche pas cette confiture d'être à coup sûr délicieuse ! Bon séjour à Paris Nicolas !

    RépondreSupprimer
  5. je viens de cueillir mes prunes jaunes aujourd'hui même, en Bretagne, Elles sont mûres plus tôt cette année ; elles commencent même à pourrir (il a plu ce matin !!). Dans la foulée, j'ai fait ma confiture : 4 kg de prunes dénoyautées, 2 kg de sucre + jus de 2 citrons + 2 sachets d'agar-agar pour compenser le sucre et éviter de trop cuire. Pour moi c'est suffisamment sucré.
    Il m'en reste encore 4 kg que je viens de mettre dans la bassine avec le sucre et que je vais laisser reposer toute la nuit

    RépondreSupprimer
  6. J adore faire les confitures maison, je n avais pas encore essayé les prunes jaunes ni les quetsches
    Je vais voir si j en trouve,
    Merci pour la recette, moi non plus j aime pas quabd c est trop sucré
    Top l astuce sur le test de l assiette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette confiture me plaît beaucoup! Ce week end j'ai ramassé plein de petites prunes rouges et je me lance dans une autre recette de confiture...à découvrir dans les prochains jours!

      Supprimer
  7. Merci pour cette recette. Je viens de tester, mes pots sont en train de refroidir !

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour, j'ai cueilli une quart des prunes jaunes de mon prunier le 14/07/2017 et je suis dans le département du nord. A noter que quelques premières mûres sont à point, et sauf erreur de ma part, j'ai plutôt le souvenir de cueillettes des mûres au cours de la deuxième quinzaine d'août auparavant, soit 1 mois d'avance...?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, en effet normalement les mûres arrivent plus tard. Dans le Nord je ne sais pas mais quand j'étais petit en Normandie, on les cueillait plutôt fin août.
      Mais avec la chaleur de cet été les fruits arrivent sûrement plus vite.
      Profitez-en pour faire des confitures de mûres. C'est trop bon!

      Supprimer