lundi 31 mai 2021

Ma tarte rustique aux fraises

tarte aux fraises

Les fraises, encore les fraises, toujours les fraises. En devenant cuisinier, j'ai changé ma façon de consommer. Au début, je faisais toutes mes courses au supermarché. Réflexe de jeunesse, habitude parisienne. Ensuite, j'ai découvert le marché. Une révélation. Et en me baladant entre les étals, j'ai rencontré Dolors. C'est comme si tout d'un coup un autre monde s'était ouvert à moi. Dolors était dans un petit coin du marché, ses fruits et légumes n'étaient pas les plus beaux, pas les plus brillants mais c'étaient les seuls qui ne venaient pas du Rungis local. C'est comme ça que j'ai commencé à changer ma façon de faire les courses. Petit à petit, j'ai délaissé le supermarché pour acheter l'essentiel de ce que je mange au marché. En rencontrant Dolors, je me suis intéressé aux producteurs locaux. J'ai fini par trouver d'autres marchés avec de bons produits. Et je suis devenu intraitable sur le fait qu'il faut suivre la saison. La nature nous donne ce qu'il faut au bon moment. Avec cette façon de voir les choses, j'ai redécouvert le plaisir d'attendre. On ne peut pas avoir tout tout de suite. Les fraises par exemple arrivent chez Dolors en mai et la saison dure environ 1 mois. Après c'est fini. Je dois donc en profiter. Chaque semaine, je reviens toujours avec des fraises dans mon panier. Des fraises que je mange directement ou que j'essaie de cuisiner. Les fraises en Espagne ont été massacrées par l'agriculture intensive dans le sud du pays, elles ont perdu le goût. Avec les fraises de Dolors, c'est le retour de la "vraie" fraise, savoureuse au bon parfum de fraise. Et pas de chimie là-dedans. Donc tant que Dolors aura des fraises, le cuisinier que je suis s'amusera à les mettre en valeur comme par exemple avec cette tarte rustique!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 210 g de farine
- 165 g de beurre très froid
- 45 g de pistaches en poudre
- 40 g d'eau très froide
- 1 pincée de sel

Pour la crème de pistache
- 75 g de beurre mou
- 75 g de sucre
- 75 g de pistaches en poudre
- 1 gros oeuf 
- 10 g de maizena

Pour la garniture
- 600 g de fraises
- 1 cuillère à soupe de maïzena
- 2 cuillères à soupe de sucre glace
- 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
- 1 jaune d'oeuf 
- 1 cuillère à soupe de pistaches concassées
- quelques feuilles de menthe

Commencez par préparer la pâte. Placez la farine, le beurre, les pistaches et le sel dans le bol de votre mixeur à lame. Mixez par à-coups pour réduire le beurre en pépites. Ajoutez l'eau petit à petit en mixant toujours en mode pulse jusqu'à ce qu'une boule de pâte se forme. Débarrassez-la sur votre plan de travail. Formez un disque, enveloppez-le dans du film alimentaire. Placez-le au frigo et oubliez-le pendant 1 heure. 

Pendant ce temps, préparez la crème de pistache. Travaillez le beurre en pommade avec le sucre. Quand le tout est homogène, ajoutez la poudre de pistache. Ajoutez l'oeuf. Mélangez bien et terminez en ajoutant la maïzena. Mélangez jusqu'à ce que vous obteniez une crème lisse. 

Rincez et séchez les fraises. Coupez-les en deux ou en quatre selon leur taille. Ajoutez le sucre glace et la maïzena. Mélangez délicatement. 

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné pour former un grand rectangle ou un grand cercle. Transférez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Étalez la crème de pistache sur la pâte en laissant une bordure de 5 cm. Recouvrez la crème avec les fraises en une seule couche. Rabattez les bords de la pâte sur les fruits en laissant le centre apparent. Badigeonnez la pâte avec du jaune d'oeuf battu. Saupoudrez-la ensuite de sucre en poudre. 

Enfournez la tarte à 180ºC. Laissez-la cuire entre 40 et 45 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée. 

Laissez la tarte refroidir sur une grille. Parsemez-la ensuite de pistaches concassées et de feuilles de menthe. 

Astuce: pour réaliser cette pâte, il faut que le beurre et l'eau soient très froids. Coupez-le beurre en morceaux et replacez-le au frigo pendant 20 minutes. Placez l'eau au frais 30 minutes avant de préparer la pâte.

Conseil anti-gaspi: ne jetez pas le blanc d'oeuf. Congelez-le. Quand vous en avez suffisamment, vous pouvez réaliser un financier géant par exemple. 

vendredi 28 mai 2021

Mes empanadillas thon/ épinards

empanadillas thon

Encore une fois, je pars vers le passé. Le passé est mon meilleur ami culinaire en ce moment. J'ai découvert les empanadillas lors d'un de mes premiers séjours en Espagne. C'était en Andalousie. À Grenade pour être plus précis. Ville envoûtante que j'ai adoré découvrir. Je logeais chez une femme à la retraite qui me préparait ses spécialités. Chaque soir au moment du repas, nous parlions traditions, histoire et cuisine bien sûr. Déjà à l'époque, j'étais reparti avec des victuailles dans ma valise pour essayer de refaire quelques recettes à la maison (que j'avais notées dans mon cahier de voyage). Les empanadillas faisaient partie de ces recettes que j'avais envie de refaire. À cette époque, je vivais encore à Paris. La recette des empanadillas a dormi dans mon cahier pendant quelque temps. Quand je suis arrivé à Barcelone, j'ai ressorti ce fameux cahier. Le fait d'être en Espagne m'a donné envie de refaire les recettes espagnoles de la petite dame de Grenade. Une façon de me sentir chez moi ici et de commencer à m'acclimater. J'ai donc fait et refait les empanadillas de Rosa en suivant sa recette à la lettre. Et puis avec le temps, les empanadillas sont devenues un terrain de jeu comme les quiches et comme beaucoup d'autres plats. J'aime varier les garnitures selon mon humeur ou le contenu de mon frigo. Lundi, pour un déjeuner au soleil avec un ami, j'ai eu envie de préparer des empanadillas. Ça faisait longtemps. Inspiration du jour: une version proche de la version d'origine mais avec une pâte maison et des épinards pour végétaliser un peu la recette. 

Préparation: 45 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 25 minutes par fournée

Ingrédients pour une quarantaine d'empanadillas:
Pour la pâte
- 375 g de farine
- 240 g de beurre très froid
- 120 g d'eau très froide
- 10 g sel

Pour la garniture
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 oeufs durs
- 300 g d'épinards frais
- 280 g de thon en boîte
- 1 pot de sauce tomate (environ 300g)
- 1 cuillère à café d'origan
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 jaune d'oeuf

Commencez par préparer la pâte. Placez la farine, le sel et le beurre coupé en morceaux dans la cuve de votre mixeur à lame. Mixez par à-coups pour réduire le beurre en petites pépites. Versez l'eau tout en mixant jusqu'à ce qu'une boule de pâte se forme. Elle est molle. C'est normal mais elle ne doit pas coller. Enveloppez-la dans du film alimentaire. Placez-la au frigo et laissez-la reposer pendant 1 heure.

Pendant ce temps, préparez la garniture. Pelez puis hachez l'oignon et l'ail. Hachez grossièrement les épinards. Égouttez puis émiettez le thon. Écalez les oeufs puis hachez-les.

Faites revenir l'oignon et l'ail dans une poêle sur feu modéré avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Laissez cuire 7 à 8 minutes en remuant souvent. Ajoutez les épinards en plusieurs fois en mélangeant bien entre chaque ajout. Laissez-les "tomber" et attendez que leur eau de végétation se soit évaporée avant d'ajouter le thon et l'origan. Mélangez puis versez la sauce tomate. Laissez réduire le tout. Il ne faut pas que la garniture soit liquide sinon vous ne pourrez pas bien remplir les empanadillas. Assaisonnez en cours de cuisson. Hors du feu, ajoutez les oeufs durs. Mélangez et laissez refroidir. 

Sortez la pâte du frigo. Farinez votre plan de travail et abaissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur un épaisseur de 2mm. Détaillez des cercles de 10 cm de diamètre environ avec un emporte-pièces. Garnissez-les du mélange thon/épinards (environ une bonne cuillère à café). Humidifiez les contours avec un peu d'eau et refermez les disques pour former des demi-lunes, appuyez bien avec les doigts sur les contours pour les souder. Avec une fourchette appuyez ensuite sur la bordure pour faire apparaître le dessin des dents. Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients. Dorez les empanadillas au jaune d'oeuf à l'aide d'un pinceau de cuisine. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. 

Enfournez à 180ºC. Comptez environ 25 minutes de cuisson. La pâte doit être dorée sur toutes ses faces. Laissez refroidir les empanadillas quelques minutes sur une grille avant de les déguster. 

J'ai dû faire cuire mes empanadillas en deux fois avec les quantités données.

Ces empanadillas se dégustent aussi bien en entrée que pour l'apéro, aussi bien chaudes que froides. Si vous les mangez froides, elles seront meilleures le jour même.

Astuce: vous pouvez préparer les empanadillas à l'avance et les faire réchauffer au dernier moment pendant 15 minutes à 160ºC.

Conseil: il est important que le beurre et l'eau soient vraiment très froids pour préparer la pâte. Pensez à les placer au frais (l'eau au frigo et le beurre au congélateur) 20 minutes avant de les utiliser.
empanadillas thon

mercredi 26 mai 2021

Mes lasagnes roulées épinards/ricotta

lasagnes épinards ricotta

Dans la cuisine, il y a des choses comme ça que j'adore faire. Quelques unes. Mais vraiment je les adore. Et d'ailleurs ce sont celles que je fais et refais assez régulièrement pour retrouver le plaisir de la préparation qui annonce celui de la dégustation. En haut de la liste se trouve la pâte à tarte. J'adore faire ça! Le processus de la préparation me fascine à chaque fois. Et puis quand on fait une pâte (qu'elle soit brisée, sablée, feuilletée, sucrée) soi-même ça n'a rien à voir avec celle que l'on peut acheter. Car en plus d'aimer la faire, j'aime aussi la manger! Depuis quelques années maintenant, je n'achète plus de pâtes toutes faites, ce serait passer à côté d'un petit plaisir culinaire. Ensuite, j'aime tout autant préparer un houmous. Le moment où je sais qu'il est prêt car il a exactement le goût que je veux lui, c'est un petit moment d'extase. La simplicité du plat, l'attente pour qu'il soit onctueux comme j'aime, trouver le juste point d'acidité, mettre ce qu'il faut d'épice... J'aime! Et puis, j'adore aussi préparer des lasagnes. Ah les lasagnes! J'en ai fait des versions! La première fois il y a mille ans qui a failli me coûter une casserole pour la préparation de ma première béchamel. Depuis ce jour, j'ai toujours adoré préparer des lasagnes. Végétariennes la plupart du temps. J'aime y mettre plein de légumes, je me lance des défis "lasagniens" pour toujours trouver de nouvelles façons de les préparer. Faire la sauce tomate, en saison avec des tomates fraîches, avec des tomates en boîte le reste du temps (oui parce que j'adore aussi préparer des sauces tomate). Pour la garniture, c'est selon l'humeur du jour. Et puis maintenant, je m'amuse aussi avec la présentation: j'ai fait des lasagnes roulées, des lasagnes à la poêle aussi. Et je pense que je vais encore trouver d'autres versions pour continuer de m'amuser! Aujourd'hui, les lasagnes sont roulées pour les servir un peu comme des cannelloni. Pour la farce j'ai opté pour des épinards avec de la ricotta. 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 1 paquet de feuilles de lasagnes fraîches
- 700 g d'épinards frais
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 300 g de ricotta
- 100 g de fromage râpé
- 2 cuillères à soupe de pignons
- 1 cuillère à café de thym
- 1 oeuf
- 1 boule de mozza
- 2 pots de sauce tomate de bonne qualité 
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez les épinards plusieurs fois (sauf si vous les acheter en sachet). Séchez-les puis hachez-les.

Faites griller les pignons quelques minutes à la poêle. Réservez.

Pelez puis hachez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les revenir 7 à 8 minutes dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Ils doivent devenir translucides. Ajoutez les épinards en plusieurs fois en mélangeant bien entre chaque ajout pour les laisser "tomer". Laissez cuire le tout jusqu'à ce que les épinards aient rendu leur eau de végétation et que celle-ci se soit évaporée. Assaisonnez. Ajoutez une cuillère à soupe d'huile d'olive en cours de cuisson. Quand les épinards sont prêts, placez-les dans une passoire et pressez avec une cuillère pour extraire le maximum de liquide. 

Placez-les dans un saladier. Ajoutez la ricotta et le thym. Écrasez le tout à la fourchette pour bien mélanger. Ajoutez l'oeuf, le fromage râpé et les pignons. mélangez. 

Versez la moitié de la sauce tomate dans un plat à gratin. 

Prenez une feuille de lasagne. Coupez-la en deux dans le sens de la longueur. Étalez de la farce aux épinards sur toute la surface d'une bande. Enroulez-la sur elle-même en serrant. Placez le rouleau dans le plat. Recommencez avec le reste des ingrédients. Versez la sauce tomate restante sur les lasagnes. Égouttez et séchez la mozzarella. Coupez-la en cubes et parsemez-en les lasagnes. 

Enfournez à 180ºC, laissez cuire environ 30 minutes. Vérifiez que les lasagnes sont cuites en enfonçant la pointe d'un couteau.

Attendez quelques minutes et servez les lasagnes avec une salade verte.

Conseil: les lasagnes font partie de ces plats que je trouve meilleurs le lendemain. Donc je vous conseille de les préparer à l'avance et de les faire réchauffer au dernier moment

Astuce: vous pouvez aussi présenter ces lasagnes en mode traditionnel en faisant des couches. Dans ce cas-là, il faut verser un peu de sauce dans le fond du plat, déposer une couche de lasagnes, une couche d'épinards, du fromage râpé, une couche de sauce tomate. Et vous alternez les couches jusqu'à épuisement des ingrédients.

Recette bis: je vous donne les indication pour une sauce tomate maison qui déchire. Il vous faut 800 g de tomates pelées en boîte, 2 oignons, 2 gousses d'ail, 1 feuille de laurier, 5 brins de basilic, 1 cuillère à café d'origan frais, 15 g de sucre, de l'huile d'olive, 2 cuillères à soupe de concentré de tomate, du sel et du poivre. Vous commencez par faire revenir les oignons et l'ail pelés et hachés sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes. Pour ajoutez les tomates. Vous laissez mijoter minimum 45 minutes en remuant souvent. Vous ajoutez les herbes et le sucre en cours de cuisson. Il faut ajouter aussi de l'huile d'olive pendant que le tout mijote (environ 2 à 3 cuillères à soupe). La sauce doit épaissir. N'hésitez pas à poivrer généreusement. Au final, elle doit être assez épaisse. Ajoutez le concentré de tomate puis mixez finement. Cette sauce peut vous servir pour les lasagnes, pour une pizza, pour du riz... bref après vous en faites ce que vous voulez.
lasagnes roulées

lundi 24 mai 2021

Ma tarte aux fraises

tarte aux fraises

En ce moment, je voyage dans le temps. Je vais voir mes anciennes recettes. L'inspiration me déserte quelque peu. J'ai besoin de retrouver un espace où les idées pourraient s'épanouir. En attendant, je fais de la spéléo sur le blog. Et à chacune de mes expéditions, je me retrouve en 2013. Deuxième année du blog. Une année où je commençais à faire des recettes plus complexes après avoir écumé toutes mes recettes traditionnelles. Lors de ma dernière promenade dans le passé, je suis retombé sur une recette de tarte aux fraises avec une crème de pistache. Recette de mon idole de l'époque, Julie Andrieu. Comme souvent, quand je vois la photo d'origine, j'ai toujours un spasme d'horreur. Alors, je remonte mes manches, je me mets en cuisine. Une fois que la recette est refaite, il ne me reste plus qu'à attraper mon appareil photo pour essayer de faire mieux que la première fois. Souvent quand je refais une recette, je ne peux pas m'empêcher de la customiser un peu. Dans la recette originale, il n'y avait pas de chantilly mais je me suis dit que ça pourrait le faire maintenant que je maîtrise cette crème. Aujourd'hui, 2013 fait un bond dans le temps pour une tarte vraiment délicieuse. 

Préparation: 45 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 300 g de farine
- 150 g de beurre doux
- 30 g de poudre de pistache
- 75 de sucre glace
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel

Pour la crème de pistache
- 60 g de pâte de pistache
- 160 g de beurre mou
- 130 g de sucre
- 100 g de poudre de pistache
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe de maïzena

Pour la chantilly mascarpone
- 250 g de mascarpone
- 200 g de crème liquide à 35% de matières grasses très froide
- 30 g de sucre glace
- quelques gouttes d'extrait de pistache (facultatif)

Pour la déco
- 400 g de fraises
- 1 cuillère à soupe de pistaches
- quelques feuilles de menthe

Placez le fouet de votre robot au frigo.

Pour la pâte, dans un saladier, mélangez le beurre mou avec la farine pour obtenir une sorte de sable. Ajoutez le sucre glace, la poudre de pistache, l'oeuf et le sel. Travaillez le tout jusqu'à pouvoir former une boule. Enveloppez dans du film transparent et placez au frais pendant 1 heure.

Pendant ce temps, préparez la crème de pistache. Travaillez tous les ingrédients pour obtenir un mélange lisse et homogène. 

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné. Placez-la dans un cercle/plat à tarte. Ôtez l'excédent en passant le rouleau sur les bords. Versez la crème de pistache sur le fond de tarte. Égalisez la surface avec une spatule. Enfournez à 180ºC et laissez cuire 30/ 35 minutes. La crème de pistache doit être bien dorée. Sortez la tarte du four et laissez-la refroidir.

Pour la chantilly, placez le mascarpone et la crème dans la cuve de votre robot. Fouettez le tout en commençant à vitesse faible et en l'augmentant petit à petit. Quand le tout commence à être pris, ajoutez le sucre et l'extrait de pistache. Continuez à fouetter jusqu'à ce que la chantilly soit bien ferme. Placez-la dans une poche à douille cannelée. 

Rincez et séchez les fraises. Coupez-les plus grosses en deux. 

Quand la tarte est froide, étalez une fine couche de chantilly sur toute la surface. Alternez les fraises avec de la crème en commençant par l'extérieur. Décorez la tarte avec les feuilles de menthe et les pistaches restantes concassées. 

Astuce: si la poche à douille n'est pas votre amie, étalez la chantilly avec une cuillère à soupe et disposez les fraises par-dessus. 
tarte aux fraises

tarte aux fraises

vendredi 21 mai 2021

Mon risotto aux petits pois

risotto petits pois

En ce moment, comme les semaines sont compliquées, je n'ai pas l'esprit libre pour inventer des recettes. La créativité a besoin d'espace, de calme pour faire son boulot. Quand je n'ai pas l'esprit libre, je décide souvent de me replonger dans mes archives pour voir si j'aurais une photo atroce à refaire... Et je peux vous dire que j'en ai quelques dizaines. En gros quelques années de blog seraient à refaire. Je replonge dans mes archives comme on replonge dans un album photo. Parfois je redécouvre des souvenirs oubliés avec émotions. Parfois c'est avec horreur quand je vois la photo. Je vois le chemin parcouru. Mais je vois aussi le chemin qu'il me reste à faire pour arriver à un autre niveau. Aujourd'hui, j'ai refait une de mes vieilles recettes pour un défi culinaire. Je m'étais inscrit à ce défi sur le thème du risotto. Une semaine compliquée, un confinement ont eu raison de ma bonne volonté de faire ma recette en temps et en heure. Je me suis rattrapé avec un peu de retard. La recette est la même qu'à l'origine mais la photo a subi un relooking. Si l'envie vous prend, allez voir l'original pour vous rendre compte de la différence. J'ai donc refait ce risotto avec des petits pois car il m'en reste encore! Je profite, je profite avant que la saison ne se termine. Après je sais qu'il me faudra attendre jusqu'à l'année prochaine pour en remanger car je n'achète pas de légumes surgelés. Aujourd'hui, je vous emmène donc en Italie avec ma recette de risotto aux petits pois! Buon viaggio! 

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes


Ingrédients pour 2 personnes:

- 160 g de riz spécial risotto

- 200 g de petits pois (poids sans les cosses)
- 1 oignon ou 2 échalotes
- 6 cl de vin blanc
- 25 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de crème liquide
- 45 g de parmesan + un peu pour la déco
- 700 ml de bouillon de légumes 
- sel, poivre

Pelez et hachez l'oignon ou les échalotes. 
Râpez finement le parmesan.

Faites cuire les petits pois dans une casserole d'eau bouillante salée additionnée d'une cuillère à café de bicarbonate pendant 5 minutes . Égouttez-les. Réservez.


Placez la moitié des petits pois dans le bol de votre mixeur ou dans votre blender. Ajoutez la crème liquide. Assaisonnez. Mixez finement.


Faites fondre 15 g de beurre dans une poêle et faites-y revenir l'oignon ou les échalotes à feu doux pendant 5 minutes. 
Ajoutez le riz et laissez-le nacrer en remuant souvent.

Versez le vin blanc. Remuez et laissez-le s'évaporer. 
Ajoutez le bouillon louche après louche. En attendant que la précédente ait été absorbée avant d'en rajouter. À la fin, ajoutez la purée de petits pois. Laissez-la bien se mélanger avec le riz et attendez que le liquide soit presque totalement absorbé. La cuisson du riz dure entre 20 et 23 minutes.

Quand il est cuit mais encore un peu ferme, ajoutez le beurre restant, les 45 g parmesan et les petits pois restants. Goûtez et salez éventuellement. Poivrez généreusement. Mélangez. Couvrez et laissez reposer 5 minutes.


Servez aussitôt le risotto parsemé de parmesan.

Astuce: je prépare toujours le bouillon moi-même car c'est meilleur que celui que l'on peut trouver dans le commerce. Pour cette recette, j'ai préparé un bouillon avec les cosses de petits pois pour renforcer le goût. Lavez les cosses. Placez-les dans une grande casserole d'eau avec une carotte épluchée, un oignon pelé et coupé en morceaux, une feuille de laurier et 10 grains de poivre. Portez à ébullition. Salez. Laissez-cuire une trentaine de minutes. Filtrez le bouillon dans un chinois. Maintenez le bouillon au chaud. Nous aurons besoin de 700 ml de bouillon. S'il vous en reste, congelez-le pour une prochaine fois!

jeudi 20 mai 2021

Ma soupe de petits pois et ricotta

soupe petits pois

Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais à Barcelone, le mois de mai est absolument désastreux. On se croirait en octobre voire en novembre. Quand je suis arrivé ici il y a plus de 15 ans (ça ne me rajeunit pas), je me souviens que dès les premiers jours de mai, je pouvais aller à la plage. Je me baignais même. Là c'est juste impensable. Il pleut un jour sur deux, le mercure fait de la résistance. Pas encore question de ranger les vestes et les pantalons longs. Dans ce contexte météorologique incertain, ma cuisine hésite elle aussi. Je rêve de recettes fraîches, froides. Mais parfois c'est finalement la soupe qui l'emporte pour mettre un peu de chaleur dans les soirées frisquettes. La saison des petits pois se termine pour nous, malheureusement. Maintenant je sais qu'il va me falloir attendre de nombreux mois avant de pouvoir en trouver chez Dolors à nouveau. J'en ai quand-même bien profité. Je les ai mangés en cake (et je me rends compte que je n'ai pas posté la recette), en pesto, en deviled eggs même... et je n'avais pas encore préparé de soupe avec! Comment ai-je pu oublier de préparer une soupe de petits pois alors que j'adore ça? Les mystères des méandres de mon cerveau culinaire. Tant que je trouve des petits pois, j'en achète. J'ai réussi à mettre la main encore une fois sur ces petites boules vertes. Il était encore temps de me rattraper sur cette histoire de soupe. Deux recettes sont sorties de mon dernier achat dont la fameuse soupe!!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de petits pois (poids sans les cosses)
- 1 grosse pomme de terre
- 1 gousse d'ail
- 2 brins de thym
- 3 cuillères à soupe de ricotta
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- quelques feuilles de menthe (facultatif)
- sel, poivre

Portez une petite casserole d'eau à ébullition. Jetez-y les petits pois. Salez et ajoutez le bicarbonate (qui va permettre de garder la belle couleur verte). Laissez cuire 6 minutes. Égouttez et rincez les petits pois. Réservez.

Pelez l'oignon et l'ail avant de les émincer. Épluchez la pomme de terre puis coupez-la en morceaux. 

Faites revenir l'oignon, l'ail et la pomme de terre dans une grande casserole avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 grosses minutes. Couvrez d'eau à hauteur (il vous faut environ 1 litre d'eau). Ajoutez le thym. Portez à ébullition, salez et laissez cuire jusqu'à ce que la pomme de terre soit tendre. Ajoutez alors les petits pois. Arrêtez le feu. Ôtez le thym. 

Mixez votre soupe soit dans un blender soit avec un mixeur plongeant. Ajoutez la ricotta et mixez à nouveau. Poivrez généreusement. 

Cette soupe peut se déguster aussi bien chaude (si comme chez moi il fait encore un peu frisquet) que froide si ça sent déjà l'été. Décorez la soupe avec quelques feuilles de menthe. 

Astuce: je fais cuire les petits pois à part pour mieux maîtriser leur cuisson et ainsi garder leur belle couleur.

mardi 18 mai 2021

Le cake à l'orange de François-Régis

Cake orange

Depuis des années maintenant, j'écoute "On va déguster" sur France Inter tous les dimanches. Je ne sais même plus comment j'ai découvert cette émission. J'en étais à mes balbutiements de blogueur culinaire. Je découvrais un monde que je ne soupçonnais pas. Tout ce qui touchait à la cuisine me fascinait (et me fascine encore, j'ai gardé mon âme de cuisinier amateur). J'étais comme un explorateur qui vient d'arriver en terre inconnue. Humblement je rentrais dans ce monde nouveau. La découverte de cette émission a été une révélation. Je suis devenu accro du créneau de 11h à 12h le dimanche matin. J'aime les thèmes abordés. Souvent je ne connais pas les invités. Grâce à François-Régis, je découvre de purs endroits à Paris lorsque j'y vais. J'apprends toujours quelque chose. Je me suis offert les livres. Un vrai fan quoi! Quand j'ai trois minutes, je vais voir les réseaux sociaux de François-Régis Gaudry, l'animateur de l'émission. Il rencontre des cuisiniers, des cuisinières, il cuisine lui-même et j'adore les recettes qu'il propose. Il y a quelques semaines ou mois (je ne sais plus, le temps passe tellement vite), il proposait une recette de cake à l'orange qui m'a semblé super appétissante. J'avais justement des oranges dans la corbeille de fruits et une envie de pâtisserie. Une recette facile à faire pour un cake absolument délicieux. Je vous le recommande vivement tout d'écouter comme cette émission!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients
- 2 oranges moyennes non traitées
- 250 g de farine
- 150 g de sucre de canne
- 3 oeufs
- 15 cl d'une bonne huile d'olive
- 1 pincée de sel
- 1 sachet de levure chimique
- 1 sachet de sucre vanillé (facultatif)
- beurre pour le moule

Rincez puis séchez les oranges avant d'en prélever le zeste. Ensuite, pressez-les pour récupérer le jus dans un bol. 

Dans un saladier, mélangez les oeufs avec le sucre après en avoir prélevé 2 cuillères à soupe. Ajoutez le jus et le zeste des oranges. Mélangez. 

Incorporez la farine, la levure et le sucre vanillé. Mélangez délicatement. 

Enfin ajoutez l'huile et le sel. Mélangez une dernière fois.

Beurrez un moule à cake. Saupoudrez-le ensuite avec les deux cuillères à soupe de sucre réservé. versez-y la pâte. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 40 minutes. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette en bois au centre du cake, elle doit ressortir sèche. 

Laissez-le refroidir quelques minutes avant de le démouler. 

Conseil: il faut vraiment une bonne huile d'olive pour préparer ce cake car elle donne beaucoup de goût.

vendredi 14 mai 2021

Mes petits muffins aux myrtilles

blueberry muffins
Je ne me sers pas trop du congélateur. Quand je n'en avais pas je rêvais d'en avoir un. Depuis que je n'en ai bah j'y stocke des restes que je finis souvent par oublier. Je n'achète jamais de produits surgelés. Je ne mange pas de glaces. Le congélateur me sert à préparer des glaçons pour mon houmous parfait. J'y entrepose les blancs d'oeuf que je garde pour de futures recettes de financiers. J'y remise les restes de pâte à tarte. J'y garde précieusement le beurre rapporté de ma Normandie. Avant je congelais les restes de plats mais j'avoue que je ne le fais plus. Le congélateur est un peu devenu l'oubliette de ma cuisine. Alors parfois ça me prend, j'ouvre le congélateur. Je pars en exploration. Et je me donne comme mission de faire sortir au moins un ingrédient pour préparer une recette. La dernière fois que j'ai fait ça, je suis tombé sur un sachet de myrtilles. Reste de l'été dernier. Les myrtilles, j'adore ça. Ça me fait toujours penser au Québec où on les appelle "bleuets". Je me revois sur les différents marchés de Québec ou Montréal. Des souvenirs de tartes, de bleutières (=une plantation de bleuets), de smoothies. Les myrtilles c'est aussi bon juste comme ça. Dernier souvenir, chez une amie qui habite au pied d'une montagne à l'extérieur de Québec, où j'avais cueilli les derniers bleuets de la saison. Le bonheur! Pour utiliser mes myrtilles congelées, je me suis dit que des muffins c'était une bonne option. Après les muffins apéro, des muffins pour le goûter. Encore une fois, j'ai opté pour la version mini mais vous pouvez bien sûr les faire en grand!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 25 minutes 

Ingrédients:
- 280 g de farine
- 150 g de sucre
- 3 oeufs
- 20 cl de crème épaisse
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 60 g de beurre
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 1/2 cuillère à café de bicarbonate
- 1 pincée de sel
- 200 g de myrtilles fraîches ou surgelées

Pour le crumble
- 30 g de beurre
- 60 g de farine
- 30 g de sucre
- 1 pincée de fleur de sel
- 1 pincée de cannelle

Prélevez 2 cuillères à soupe des 280g pour les ajouter aux myrtilles. Mélangez. Réservez. 

Mélangez la farine restante avec le sel, la levure et le bicarbonate. Tamisez le tout. 

Faites fondre le beurre jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. En gros quand le beurre ne grésille plus c'est bon. Surveillez tout de même car s'il devient noir, il faut recommencer. Laissez refroidir un peu avant de filtrer à travers une passoire fine.

Fouettez les oeufs dans la cuve de votre robot (ou avec votre fouet électrique) pendant quelques minutes pour que les oeufs soient très mousseux. Ajoutez le sucre et continuez de fouetter pendant 3 minutes. Cette étape vous donnera des muffins très légers!

Ajoutez maintenant l'extrait de vanille, le jus de citron et la crème fraîche tout en fouettant le tout. 

Ajoutez ensuite la farine en trois fois en attendant qu'elle soit bien incorporée avant d'en rajouter. 

Ajoutez le beurre noisette. Mélangez avec une spatule.

Ajoutez les myrtilles. Mélangez une dernière fois pour les répartir dans toute la pâte. 

Versez la pâte dans des moules à muffins. 

Préparez le crumble: mélangez la farine, le sucre et la cannelle. Ajoutez le beurre froid. Sablez entre les doigts pour obtenir une sorte de sable mouillé. Répartissez le crumble sur les muffins. 

Enfournez à 180ºC et comptez 20/25 minutes de cuisson. Vérifiez que les muffins sont cuits en insérant un cure-dents au centre, il doit ressortir propre. Laissez-les refroidir complètement avant de les déguster. 

Conseils: conservez les muffins dans une boîte hermétique s'il en reste. Vous pouvez beurrer et fariner les moules à muffins ou bien les garnir de caissettes en papier. 

mercredi 12 mai 2021

Mes petits cakes tomate/feta

cake apéro

Partager. C'est la base de la cuisine. Enfin je crois. Quand je me mets aux fourneaux c'est toujours dans l'esprit de partager avec les autres. Évidemment quand je fais des desserts car je sais que je ne les fais pas pour moi. Mais c'est aussi vrai pour les autres plats. Je donne souvent ce que je prépare aux autres. Mes voisins me voient ainsi sonner à leur porte pour leur proposer quelques petits trucs à grignoter ou une part de gâteau ou un peu de soupe. L'idée de faire plaisir me plaît. Ma voisine est habituée à me voir débarquer avec un pot de quelque chose pour elle. J'ai sympathisé avec de nouveaux voisins et eux aussi ont le droit à leurs petites boîtes de mes préparations. Au début je n'ose pas trop et puis un jour je me lance et c'est parti. Après il y a bien sûr les gens de mon travail. J'apporte régulièrement les desserts que je fais, des houmous, des mini tartes, des mini muffins, des biscuits. L'idée du partage pendant la pause déjeuner me séduit. Partager avec les amis aussi bien évidemment. Pour un déjeuner, un dîner ou un simple apéro. J'aime le moment de l'apéro. Ça m'inspire souvent des recettes à partager, à grignoter. Comme des petits muffins salés. Il y a longtemps (c'était au siècle dernier), je suis passé par la case cake apéro (d'après une recette de ma maman, une des premières que j'ai faite seul) et puis un jour je me suis dit qu'en version mini ça le ferait aussi. Depuis, j'aime préparer des mini cakes. Déclinables à l'infini, on n'en fait qu'une bouchée. Je les trouve mignons, tout petits, tout ronds. En voici une version presque estivale. En tout cas ça donne envie d'été, de dîner ou d'apéro dehors avec les amis avec un verre de bière ou de vin à la main. 

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20/25 minutes

Ustentile: une plaque de mini muffins

Ingrédients:
- 200 g de farine
- 1 sachet de levure
- 100 ml de lait
- 100 g d'huile d'olive
- 3 oeufs
- 3 cuillères à soupe de concentré de tomate
- 150 g de feta
- 10 tomates séchées
- 15 olives noires
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 60 g de fromage râpé
- 1 yaourt grec
- sel, poivre

Hachez les tomates et les olives en touts petits dés. Émiettez la feta.

Dans un saladier, mélangez l'huile, le lait, le yaourt, le concentré de tomate et les oeufs. 

Ajoutez la farine et l'origan. Mélangez intimement. 

Ajoutez les tomates séchées, les olives, la feta et le fromage râpé. Mélangez juste ce qu'il faut pour les incorporer. Assaisonnez selon votre goût (allez-y mollo sur le sel vu que la feta est déjà très salée). Enfin ajoutez la levure. Mélangez une dernière fois. 

Versez 1 bonne cuillère à café de pâte dans des moules à mini muffins beurrés et farinés. 

Enfournez à 180ºC. Comptez environ 20/25 minutes de cuisson. Vérifiez qu'ils sont cuits en enfonçant un cure-dent au centre. Il doit ressortir propre.

Laissez-les refroidir sur une grille. 

Ces petits muffins sont meilleurs le jour même. S'il vous en reste, conservez-les dans une boîte en métal.

Variante: vous pouvez utiliser l'herbe aromatique qui vous plaît basilic, thym, romarin...

lundi 10 mai 2021

Ma tarte chocolat/noisettes

tarte chocolat

Quand j'étais petit, j'étais un ventre sur pattes. Je mangeais tout le temps. De tout. Ma mère m'a raconté je ne sais combien de fois que vers 3 ans, elle m'avait retrouvé avec une tranche de rosbif dans les mains. Après j'ai découvert tout ce qui était sucré... ce fut ma perte. Tout y passait: biscuits, bonbons, chocolat, pâte à tartiner, céréales, barres chocolatées, sodas. Quand je pense à ce que j'étais capable de manger j'en ai le vertige. Ado, j'avais toujours les poches pleines de bonbons. Je dépensais tout mon argent de poche pour les bonbons. Et puis un jour, ça s'est arrêté. Aujourd'hui, je suis à des années lumières de cette frénésie sucrée. Quand je prépare un gâteau, j'en mange un morceau pour vérifier qu'il est bon et ensuite je donne le reste. Je n'achète plus de biscuits. Une boîte de chocolat me dure des mois. Je ne bois plus de boissons sucrées. Quant aux bonbons, je crois que je ne peux plus en manger. J'ai dû faire une overdose. Le seul survivant de cette époque c'est le chocolat. J'en mange un peu tous les jours mais je suis raisonnable. Je ne fais finalement des desserts que pour faire plaisir aux autres. Vendredi soir, pour un dîner à la maison, j'ai préparé une tarte au chocolat. Ma tarte au chocolat. Je l'avais déjà faite plusieurs fois. Mais allez savoir pourquoi, cette fois-ci, elle m'a paru meilleure que jamais. J'avais 8 ans à nouveau et je me suis surpris à manger beaucoup! Pas le temps d'en apporter au travail! La tarte n'a pas passé le week-end... Oups! L'invitée du dîner qui n'est pas du tout dessert m'a avoué que c'était à tomber! 
Vive la tarte au chocolat!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 15 + 15 minutes

Attente: 3h30

Ingrédients
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 50 g de poudre de noisette
- 50 g de sucre glace
- 30 g de cacao en poudre non sucré
- 130 g de beurre en morceaux 
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel

Pour la garniture
- 200 g de crème fleurette 
- 180 g de chocolat noir 
- 1 cuillère à café de miel
- 30 g de beurre à température ambiante

- 50 g de chocolat au lait

Pour la déco
- 50 g de noisettes
- 2 cuillères à soupe de sucre

Pour la pâte, tamisez la farine avec le sucre glace et le cacao dans un saladier. Ajoutez la poudre de noisette et le sel. Mélangez. Ajoutez l'oeuf. Mélangez le tout avec une fourchette. Ajoutez le beurre. Travaillez la pâte directement avec les doigts jusqu'à ce que vous puissiez former une boule. Écrasez la pâte sur votre plan de travail 2 ou 3 fois avec la paume de votre main. Formez un disque. Enveloppez-le dans du film alimentaire. Laissez reposer la pâte 1 heure au frigo.

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Abaissez la pâte avec un rouleau à pâtisserie sur votre plan de travail fariné pour obtenir une épaisseur de 2 à 3 mm. Placez-la dans un plat ou un cercle à tarte. Ôtez l'excédent de pâte avec un couteau. Piquez-la avec une fourchette sur toute sa surface. Placez une feuille de papier sulfurisé sur le fond de tarte. Recouvrez de pois de cuisson (ou de légumes secs). Enfournez et laissez cuire 15 minutes. Ôtez les pois et le papier. remettez le plat au four pour 12/15 minutes environ. La pâte doit être bien dorée. Laissez-la refroidir.

Faites fondre le chocolat au lait au bain marie. Quand il est complètement fondu, versez-le sur le fond de tarte. Lissez la surface. Laissez refroidir puis placez au frais pendant 30 minutes pour que le chocolat durcisse.

Pour la ganache, hachez le chocolat et placez-le dans un saladier. Faites chauffer la crème avec le miel jusqu'à frémissement. Versez 1/3 de la crème sur le chocolat. Attendez quelques instants puis mélangez délicatement avec une spatule. Ajoutez la crème restante en deux fois en mélangeant doucement entre les ajouts. Enfin ajoutez le beurre. Attendez quelques secondes. Mélangez jusqu'à ce qu'il soit bien incorporé. Versez la ganache sur le fond de tarte. Lissez la surface avec une spatule. Replacez le moule au frigo. Laissez la tarte reposer 2h minimum. 

Pour la déco, placez les noisettes dans une poêle sans matière grasse sur feu un peu vif. Laissez-les griller 3 minutes. Ajoutez le sucre en poudre. Attendez qu'il devienne caramel pour mélanger. Quand il a un belle couleur ambrée, mélangez pour en enrober les noisettes. Débarrassez sur une feuille de papier sulfurisé. Attendez quelques minutes pour laisser refroidir le tout. Enfin concassez les noisettes et le caramel grossièrement avec un couteau.

Sortez la tarte du frigo, parsemez-la d'éclats de noisettes caramélisées!

Variante: vous pouvez remplacer le chocolat au lait par du chocolat noir ou blanc et les noisettes par des pistaches. Dans ce cas, utilisez de la poudre de pistache pour la pâte.

Astuce: pour étaler la pâte plus facilement, placez-la entre deux feuilles de papier sulfurisé.
tarte chocolat

vendredi 7 mai 2021

Le gâteau basque de Raymonde

gâteau basque

Les grands-mères et leur cuisine! Tout un programme. Quand je repense à mes grand-mères, j'ai des souvenirs de bouffe qui remonte à la surface. Avec ma grand-mère de Versailles, je me souviens de petites billes de pommes de terre qu'elle faisait cuire à la poêle, de tartines généreuses avec beurre et gelée de mûres accompagnées de chocolat chaud. Chez ma grand-mère normande, j'adorais le lapin en ragout ou à la poêle, les crêpes préparées sur une grande poêle en fonte (qu'elle appelait une tuile), la maïzena au chocolat, la quiche au surimi et au thon. Des plats d'enfance. Des souvenirs plein la tête et le coeur. Une grand-mère qui s'en va c'est un morceau de l'enfance qui nous quitte. Mes grands-mères sont parties depuis déjà pas mal de temps voir ailleurs si le ciel pouvait être plus bleu ailleurs. J'ai rencontré Raymonde il y a plusieurs années. Grand-mère gâteau par excellence. Grand-mère comblée. Une grand-mère d'un autre temps et pourtant tellement connectée avec le monde dans lequel elle vivait (et sans l'aide d'aucune machine). Une grand-mère qui accueillait chaque nouveau venu de la famille comme s'il/elle était son petit-fils ou sa petite-fille. Une grand-mère qui a passé sa vie à cuisiner pour faire plaisir aux autres. Chez Raymonde pendant longtemps, c'était orgie de gâteaux et de desserts le dimanche. Toute la famille était réunie autour d'elle. Avec les années, elle en faisait moins mais le rendez-vous était pris. Elle a continué à préparer sa tarte aux pommes tous les dimanches jusqu'à il y a un an. Son rituel à elle pour faire plaisir aux autres. Raymonde est partie elle aussi. Pour lui dire au revoir, nous avons décidé de reprendre sa tradition du dimanche en préparant ses recettes emblématiques: le gâteau au chocolat, la tarte aux pommes, les merveilles, le gâteau basque et les crêpes. Beaucoup de douceur pour lui dire qu'elle va nous manquer et que nous gardons tous en nous tout ce qu'elle nous a donné. J'ai fait mon premier gâteau basque en suivant sa recette. Ma manière à moi de lui dire au revoir!

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour un moule de 22 cm de diamètre:
- 300 g de farine type 45
- 200 g de sucre
- 200 g de beurre mou
- 1 oeuf entier + 3 jaunes
- 1 pincée de sel
- le zeste d'un citron non traité
- 320 g de confiture de cerises noires

Tamisez la farine dans un saladier. Ajoutez le sel, et le sucre. Mélangez. Creusez un puits au centre. Battez rapidement l'oeuf entier et deux jaunes dans un bol et ajoutez-les dans le saladier. Ajoutez le beurre et le zeste de citron. 

Mélangez le tout avec une fourchette en écrasant. Petit à petit la pâte va se former. Utilisez vos mains quand ça devient difficile avec la fourchette. Vous devez obtenir une pâte homogène. Elle est très molle. C'est normal. Formez une boule. Filmez-la et laissez-la au frigo pendant 2 heures pour qu'elle se raffermisse.

Beurrez et farinez votre moule. 

Coupez les 2/3 de la pâte. Étalez cette portion entre deux feuilles de papier sulfurisé farinées. C'est plus facile de cette façon car la pâte ramollit vite et elle colle. Vous devez obtenir un disque plus grand que le diamètre de votre moule. Placez-le dans le moule, la pâte doit remonter sur les bords du moule. Étalez la confiture de cerises sur tout la surface de la pâte.

Étalez la pâte restante toujours selon le même procédé. Disposez-la sur la confiture. Soudez bien les bords en appuyant avec les doigts pour fermer le gâteau. 

Décorez le gâteau avec les dents d'une fourchette sans trop appuyer pour ne pas percer la pâte. Dorez-le gâteau avec le jaune d'oeuf restant, légèrement battu. 

Enfournez dans un four préchauffé à 180ºC. Comptez 45 minutes de cuisson. Placez le moule au centre du four pour commencer. Au bout de 25 minutes, placez-le en bas. La pâte doit être bien dorée. 

Laissez le gâteau refroidir sur une grille. 

Il ne vous reste plus qu'à le découper et à le partager.

Note: Le gâteau basque est traditionnellement garni de confiture de cerises noires ou de crème pâtissière. Pour le goûter avec la famille, j'ai respecté la recette de Raymonde avec la crème. Mais en refaisant le gâteau pour moi, j'ai choisi l'autre option car je ne suis pas fan de la crème.

mercredi 5 mai 2021

Mon omelette au chou-fleur et aux champignons

omelette légumes

Parfois quand j'ai une idée de recette dans la tête, je la réalise, enfin il vaut mieux que je la réalise sinon elle ne me lâche pas les baskets. Je me mets en cuisine, j'attrape mon tablier du moment, mes ustensiles et mes épices. J'improvise un peu au fur et à mesure de la recette. Je visualise ou j'essaie de visualiser ce que je veux obtenir comme résultat. Quand le plat est prêt, le moment vient alors de faire la photo et c'est là que les choses parfois se compliquent. Cela fait presque 9 ans que je prends mes plats en photo... et bien c'est toujours aussi stressant car je veux faire la plus belle photo possible pour mettre en valeur ce que je viens de cuisiner. Pour certains plats, ça va vite, très vite même. Et puis pour d'autres je galère. Je mets une feuille en plus, une miette en moins. Je fais la photo du dessus, de 3/4, de profil, juste un détail. Les clichés s'enchaînent. Il me faut souvent plus de 20 photos pour un plat. Je dois vérifier à chaque fois si la lumière a la bonne couleur, si le plat ne penche pas d'un côté ou de l'autre, si le flou est bien là où il doit être... Mille petites choses à régler pour essayer d'obtenir la plus jolie photo. Avec le temps, je repère plus vite les défauts et j'arrive à peu près à les corriger. Quand le photo est prise, c'est elle qui décide si le plat sera posté ou non. Quand la photo me plaît, je garde la recette dans mon cahier, la photo dans mon ordi. Sinon ça passe à la trappe. Quand la recette me plaît beaucoup et que la photo me déçoit, je recommence le lendemain ou je refais la recette pour que la photo soit à la hauteur de mes attentes. C'est un travail de fourmi. Mais qu'est-ce que j'aime ça! Aujourd'hui, la recette a changé de peau car la photo ne me plaisait pas trop. J'avais préparé une poêlée de chou-fleur avec des champignons. La photo ne m'a pas convaincu. J'ai alors décidé de transformer le plat en un autre pour changer la photo. Je vous mets les deux. Vous me direz ce que vous en pensez.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 1 petit chou-fleur
- 300 g de champignons de Paris
- 1 oignon rouge
- 100 g de pousses d'épinards
- 3 cuillères à soupe d'eau
- 1 cuillère à café de thym
- 5 oeufs
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 2 cuillères à soupe de crème de coco
- 1 petite pincée de piment
- 1 poignée de fromage râpé
- 5 brins de coriandre
- huile d'olive
- sel, poivre

Détaillez le chou-fleur en petits bouquets. Coupez les pieds des champignons puis détaillez les têtes en quartiers. Pelez puis émincez l'oignon.

Faites suer l'oignon 7 à 8 minutes dans une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive en remuant souvent. Ajoutez les champignons et poursuivez la cuisson pendant 5 bonnes minutes. Ajoutez le chou-fleur et laissez cuire 10 minutes environ en mélangeant. Ajoutez l'eau et le thym puis couvrez 5 minutes. Ôtez le couvercle, une fois passé ce temps, ajoutez les épinards. Laissez cuire 2 minutes de plus, juste le temps de les faire "tomber". Le chou-fleur doit être cuit mais encore un peu ferme. Assaisonnez. Réservez.

Battez les oeufs dans un saladier avec la crème de coco, le fromage, le piment, du sel et du poivre. 

Versez 3 cuillères à soupe d'huile dans la poêle qui vous a servi à faire cuire les légumes. Versez-y le mélange à base d'oeufs. Répartissez ensuite les légumes sur toute la surface des oeufs. Laissez cuire sur feu modéré pendant une petite dizaine de minutes sans toucher l'omelette. Vérifiez en soulevant le bord que le fond de l'omelette est doré. Couvrez et laissez cuire 5 minutes supplémentaires. Les oeufs doivent être pris. 

Parsemez l'omelette avec de la coriandre ciselée. Servez sans attendre avec une petite salade verte!

Variante: vous pouvez ajouter quelques pignons grillés sur l'omelette pour apporter un peu de croquant et quelques copeaux de parmesan.

poêlée champignons

omelette

lundi 3 mai 2021

Mon gâteau fraises et pistaches

Gâteau fraises

Quand le mois de mai arrive, je commence à sautiller sur place car je sais que Dolors va avoir ses premières fraises. Celles que j'attends depuis longtemps. Chaque année, c'est la même impatience! Mais cette année, c'est encore plus fort car il y a an en plein confinement, elle n'a pas eu de fraises. La météo avait eu raison de mon fruit préféré. Elle m'en avait juste donné une petite barquette des rares qui avaient poussé. Cette année, c'est donc fébrilement que j'attendais l'arrivée des fraises de Dolors. Vendredi en passant par hasard devant son stand, j'ai aperçu son panier reconnaissable entre mille avec des fraises dedans! Non seulement elle en a cette année mais en plus elle les a plus tôt que les autres années! Le bonheur!! Après une année 2020 sans petits pois et sans fraises, 2021 est plus clémente! Il me fallait donc une recette à la hauteur de ma joie. Pendant le confinement, j'avais préparé un gâteau aux pistaches avec Dorian. J'ai eu envie de le customiser en ajoutant une crème chantilly et des fraises. Un gâteau un peu comme une tarte aux fraises. Avec de belles couleurs et beaucoup, beaucoup de gourmandise!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour un moule de 20 cm de diamètre:
Pour le gâteau
- 200 g + 50 g de pistaches décortiquées, non salées
- 80 g de semoule fine
- 4 oeufs
- 150 g de sucre
- 225 g de beurre mou
- 1/2 sachet de levure
- 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger + un peu en finition
- 1 pincée de sel

Pour la crème chantilly
- 250 g de mascarpone
- 200 ml de crème liquide à 35% de matières grasses
- 1 gousse de vanille
- 40 g de sucre glace

Pour la déco
- 250 g de fraises
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- quelques feuilles de menthe

Mixez les pistaches en poudre. Ne mixez pas trop sinon elles vont se transformer en pâte. Placez le fouet de votre robot au frigo. 

Travaillez le beurre en pommade avec une spatule. Ajoutez le sucre. Fouettez l'ensemble pour obtenir un mélange clair et aérien. 

Ajoutez les oeufs un par un en mélangeant bien entre chaque ajout. Versez l'eau de fleur d'oranger.

Ajoutez ensuite les ingrédients secs: semoule, pistaches, sel et levure. Incorporez-les délicatement avec la spatule. La pâte doit être bien homogène. Versez-la dans votre moule beurré et fariné.

Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 45 minutes. Vérifiez la cuisson en enfonçant une baguette au centre du gâteau. Elle doit ressortir sèche. Dès la sortie du four, badigeonnez le gâteau de fleur d'oranger avec un pinceau. Laissez-le refroidir quelques minutes avant de le démouler. Laissez-le refroidir complètement. 

Pendant ce temps-là, préparez la chantilly. Versez le mascarpone et la crème liquide dans la cuve de votre robot. Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et récupérez les graines avec la pointe d'un couteau. Ajoutez-les dans la cuve. Fouettez le tout d'abord à vitesse moyenne puis en augmentant la puissance. Quand le mélange commence à épaissir, ajoutez le sucre. Fouettez juste ce qu'il faut pour obtenir une crème chantilly bien ferme. 

Rincez et séchez les fraises, équeutez-les puis coupez-les en deux.

Étalez la chantilly sur le gâteau refroidi puis disposez les fraises en les faisant se chevaucher légèrement. 

Concassez les pistaches restantes et parsemez-en le gâteau. Décorez avec les feuilles de menthe. 

Variantes: vous pouvez remplacer la semoule par de la farine et la fleur d'oranger par de l'eau de rose.

Astuces: j'ai utilisé un moule à charnières pour préparer ce gâteau. Cela facilite grandement le démoulage! Pensez toujours à placer le fouet de votre robot au frais avant de monter la chantilly. 
gâteau fraises pistaches

fraises