dimanche 31 juillet 2016

Ma confiture rhubarbe/abricots (recette familiale)

























La semaine dernière, Normandie. À moi veaux, vaches, cochons, poules et bon air frais. Pendant de nombreuses années l'idée d'y aller me plongeait dans un abîme abyssal d'ennui (il faut dire que le village où nous allons compte à peine 500 âmes et que la 1ère ville digne de ce nom est à 20 minutes en voiture, le cauchemar quand on est ado).

Et bien aujourd'hui, c'est justement cet isolement que je recherche. Vivant dans une grande ville très bruyante, j'ai besoin de calme de temps en temps.

J'en ai passé des vacances dans ce fameux petit village! 
J'en ai des souvenirs!
Et notamment un: les confitures!
Je revois ma grand-mère dans sa cuisine, dénoyautant des tonnes d'abricots. Je vois encore ma tante tordre des torchons pour en extraire le jus de cassis pour en faire de la gelée. Je sens encore l'odeur de la confiture de mûre cuisant pendant des heures, je revois les pots se remplir. J'ai encore le goût de la confiture sur des grosses tartines de pain avec une légère (euh...en fait pas si légère que ça) couche de beurre.

Les confitures ont pour moi un vrai goût d'enfance.
Aujourd'hui, quand je rentre en cuisine pour en préparer, j'ai l'impression de reprendre le flambeau de ma mamie et de continuer cette histoire culinaire.

Pour la recette d'aujourd'hui, ma cousine préférée m'a donné de la rhubarbe. Elle sait mon amour pour cette plante. Et c'est avec ma tata Clo que j'ai trouvé l'idée de l'association avec les abricots!
Une vraie recette de famille.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30 minutes

Repos: 12 heures

Ingrédients pour 6 pots et demi (le demi c'est pour manger tout de suite ;-))

- 1,4 kg de rhubarbe
- 500 g d'abricots
- 1,100 kg de sucre
- 1/2 jus de citron
- 2 sachets de sucre vanillé

La veille, effilez la rhubarbe et coupez-la en tronçons. Cette étape prend pas mal de temps. Courage!

Dénoyautez les abricots et coupez-les en morceaux.

Placez le tout dans un saladier. 

Ajoutez les deux sucres et le jus de citron.
Mélangez.

Laissez reposer toute la nuit.

Faites préchauffer votre four à 100ºC.

Le lendemain, lavez les pots et les couvercles.

Remplissez-les d'eau. Placez-les sur une plaque allant au four. Enfournez et laissez stériliser pendant 20 minutes. 
À la sortie du four, videz les pots et les couvercles. Retournez-les sur un torchon propre et laissez s'égoutter.

Placez une petite assiette au congel.

Versez le mélange dans une grande casserole (en Normandie, j'ai pu utiliser ma bassine en cuivre). 

Portez le tout à ébullition sur feu assez vif en remuant constamment. 

Laissez cuire la confiture environ 30 minutes.
Vérifiez la cuisson en faisant tomber une goutte de confiture sur l'assiette sortie du congel, si elle se fige aussitôt, c'est cuit, si elle coule très vite, il manque encore quelques minutes.

Dès que la confiture est cuite, versez-la avec une louche dans les pots. Remplissez-les à ras-bords.

Placez les couvercles aussitôt et retournez les pots. Laissez refroidir complètement avant de les ranger dans vos placards.

samedi 30 juillet 2016

Comme un pesto de tomates séchées (recette inclassable)

De retour en cuisine, mais pas dans la mienne encore. Pour le moment je squatte celle de mes parents.
Après quatre jours au vert je suis de nouveau dans les starting casseroles ou poêles pour vous mijoter toujours de nouvelles recettes.

Aujourd'hui, une petite tartinade, un peu pesto, un peu je ne sais quoi...Inclassable en quelque sorte. Recette inventée pour un apéro dînatoire pour l'anniv' de mon papa.

Une recette que j'ai visualisée bien avant de m'y mettre. Une évidence!
Pour une fois, je savais ce que je voulais comme ingrédients et même la quantité....je m'étonnes moi même!

J'ai eu un peur au moment du goûtage que personne n'apprécie mon invention... Et puis mon papa a été le premier à s'écrier " C'est vachement bon ton truc!"...Comme il n'est pas aventurier de la bouffe, je fais toujours attention à ce qu'il dit.

Si mon papa a aimé, alors c'est bon la recette plaira!
Foi de cuisinier!

Préparation : 10 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients pour 4 personnes:

- 10 tomates séchées à l'huile
- 3 grosses poignées de roquette
- 12 cerneaux de noix (soit 6 noix entières )
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Égouttez les tomates séchées.

Lavez et séchez la roquette.

Placez tous les ingrédients dans le bol de votre mixeur à lame. 

Mixez finement.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Placez au frais 1 heure au moins.

Servez avec des petits toasts de pain grillé.

Cette tartinade va divinement avec un petit verre de rosé...mais avec modération bien sûr!

vendredi 29 juillet 2016

Mon gazpacho jaune (recette monochrome)

Quelques jours sans rien poster, depuis lundi rien. J'avais disparu...Juste le temps d'une escapade en Normandie pour prendre l'air. Quatre jours au vert au milieu des vaches et des moutons.
Quatre jours en famille. Quatre jours à découvrir des endroits incroyables et complètement insoupçonnés. En quatre jours de Normandie, j'ai eu l'impression de voyager plus loin et plus longtemps.
Et j'ai quand-même trouvé deux minutes pour cuisiner. Pas de grands plats car pas le temps ni l'occasion mais juste de quoi partager un bon moment en famille.

La semaine dernière, j'ai vu plusieurs posts de soupe froide jaune sur différents blogs. J'ai eu aussitôt l'envie d'en proposer ma version.
Une seule règle: essayer de n'y mettre que des ingrédients jaunes!

Cette recette ensoleillée a été parfaite pour ces quelques jours  car le ciel était plutôt gris.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 + 15 minutes

Repos: 12 heures

Ingrédients pour 6 personnes:

- 3 tomates citron (grosses tomates jaunes avec très peu de pépins)
- 2 poivrons jaunes
- 1 grosses courgette jaune
- 2 petits oignons
- 1 demi-citron
- 6 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à café de curcuma
- 1 cuillère à café de curry 
- 1, 5 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
- fleur de sel
- poivre du moulin

Faites préchauffer votre four à 200ºC. Lavez et séchez les poivrons. Placez-les sur une plaque et enfournez. Laissez cuire 40 minutes environ ou jusqu'à ce que la peau noircisse. 
Placez les poivrons dans un saladier et couvrez de papier alu. Laissez refroidir avant de les peler et d'ôter les pépins.

Pendant que les poivrons cuisent, mondez les tomates (= pelez). Ôtez les pédoncules et incisez le côté opposé en croix. Plongez-les ensuite dans une grande casserole d'eau bouillante pendant 30 secondes. Égouttez-les et rafraîchissez-les aussitôt.
La peau s'en va toute seul. 
Épépinez-les et coupez-les en morceaux.

Si la courgette est très grosse, ôtez les pépins. Coupez la chair en cubes. 

Pelez et émincez les oignons.
Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 minutes sur feu modéré en remuant constamment.
Salez, poivrez et ajoutez le curcuma en cours de cuisson.
Réservez.

Faites ensuite revenir la courgette à la poêle avec une cuillère à soupe d'huile sur feu vif pendant 10 minutes en remuant. La courgette doit être tendre. Salez, poivrez et ajoutez le curry en cours de cuisson.
Mélangez les oignons aux courgettes et poursuivez la cuisson 2 minutes.

Pressez le demi-citron.

Placez tous les ingrédients dans le bol de votre blender. Mixez le plus finement possible.
Si la soupe est un peu épaisse, ajoutez un petit peu d'eau et mixez à nouveau.

Salez à la fleur de sel et donnez un tour de moulin à poivre.
Placez le gazpacho au frigo et laissez reposer toute la nuit.

Au moment de servir, goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Servez le gazpacho bien fais.

Décorez avec une feuille de basilic ou un petit morceau de thym frais.

lundi 25 juillet 2016

Involtini d'aubergines en salade (recette de sauvetage à la veille des vacances)

À la veille d'un départ en vacances, je fais toujours un peu le tour du frigo pour voir ce que je dois utiliser avant de partir (Roch Voisine sors de ma tête!) pour éviter de retrouver 3 légumes et 2 fruits fossilisés au fond du bac à mon retour.

C'est donc souvent des recettes sauvetages que je fais avant de fermer la maison. Des recettes que j'invente souvent en allant nager. Pendant que les longueurs défilent j'élabore le plat auquel je pense. Je réfléchis à quoi faire avec les ingrédients en voie de "moisissement".

Aujourd'hui, voici le résultat de ma dernière recette sauvetage: des petits roulés d'aubergines servis en salade.

Une recette toute estivale!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 2 x 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 aubergine
- 6 tomates séchées
- 1 courgette
- 2 tranches de jambon blanc
- quelques feuilles de basilic
- 1 boule de mozzarella di buffala 
- 150 g de roquette
- quelques noisettes entières non salées
- huile d'olive
- vinaigre balsamique
- sel, fleur de sel, poivre du moulin

Préchauffez votre four à 180ºC.

Lavez et séchez l'aubergine et la courgette. 

Détaillez-les en fines tranches dans le sens de la longueur avec une mandoline.

Placez les tranches d'aubergine sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ( sulfu pour les intimes). Badigeonnez-les d'huile d'olive avec un pinceau de cuisine. Salez et poivrez. Enfournez et laissez cuire 20 minutes en surveillant. Sortez-les quand elles sont tendres et dorées.

Faites de même avec les tranches de courgette.

Détaillez le jambon en lanières.

Coupez les tomates séchées en deux.

Coupez la mozzarella en fines tranches puis chaque tranche en deux.

Lavez et séchez le basilic.

Quand les tranches de courgette sont cuites, laissez-les refroidir quelques minutes.

Pour réaliser les involtini:

prenez une tranche d'aubergine, déposez une lanière de jambon vers le côté arrondi. Par-dessus, déposez un morceau de mozza, une feuille de basilic et une demi-tomate séchée. Salez et poivrez légèrement. 
Roulez ensuite la tranche. Fermez avec un cure-dents.


Renouvelez l'opération jusqu'à épuisement des ingrédients.

Roulez les tranches de courgette mais sans garniture.

Émincez finement les noisettes en tranches avec un couteau bien aiguisé (attention aux doigts!!)

Pour le service, répartissez la roquette dans les assiettes. Déposez 2 ou 3 involtini d'aubergine.
Ajoutez quelques tranches de courgette roulée. Parsemez de noisettes effilées.
Arrosez d'un filet d'huile d'olive et de vinaigre balsamique.

Déposez quelques grains de fleur de sel et donnez un tour de moulin à poivre. 

dimanche 24 juillet 2016

Sauce tomate (recette fourmilienne nº2)







































La fourmi s'étant réveillée

Il fut difficile de l'ignorer...

Telle pourrait être la suite de la fable.
Aujourd'hui, encore, je fais des réserves pour les mois d'hiver.
Je commence toujours en juillet à mettre de côté tous les trésors de l'été pour pouvoir les retrouver en des jours plus gris, plus froids.

C'est comme ça que les placards se remplissent d'été. À ce rythme-là je vais bientôt devoir mettre des lunettes de soleil à chaque fois que je les ouvre!

Après la confiture d'hier, je vous propose donc une pure sauce tomate...qui ira aussi bien dans des pâtes que dans un... rendez-vous dans les prochains jours pour savoir ce que j'en ai fait!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 3h

Stérilisation: 20 minutes pour les pots/ 1h pour la sauce

Ingrédients pour 6 pots:

- 2,5 kg de tomates mûres
- 1 kg d'oignons
- 2 gousses d'ail
- 1 branche de romarin
- 2 branches de thym frais
- 20 feuilles de basilic
- 15 pétales de tomates séchées
- 20 g de sucre
- 10 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Stérilisez les pots et les couvercles. Après les avoir lavés, placez-les dans une marmite. Couvrez d'eau froide. Portez à ébullition. Laissez bouillir pendant 20 minutes puis sortez les pots et couvercles. Laissez-les s'égoutter sur un torchon propre.

Ôtez les pédoncules des tomates. Incisez le côté opposé et plongez-les dans une marmite d'eau bouillante pendant 30 secondes. Égouttez-les et laissez refroidir quelques instants puis pelez-les.
Ensuite il faut les épépiner. Placez les pépins dans une passoire au dessus d'un saladier pour récupérer le jus.

Pelez et émincez les oignons et les gousses d'ail.

Lavez et séchez les herbes aromatiques.

Faites revenir oignons + ail dans une cocotte avec une cuillère à soupe d'huile pendant 15 minutes en remuant souvent. Laissez colorer légèrement. Salez et poivrez.

Ajoutez les tomates et leur jus dans la cocotte. Mélangez et portez à ébullition.

Ajoutez le sucre, les tomates séchées et les herbes effeuillées.

Laissez mijoter pendant 2h30 en remuant de temps en temps. Quand la sauce atteint l'ébullition, baissez le feu. Salez et poivrez.

Ajoutez l'huile d'olive en plusieurs fois en cours de cuisson. Goûtez régulièrement pour ajuster l'assaisonnement.

Laissez réduire. La sauce doit réduire quasiment de moitié.

Quand elle a bien réduit, arrêtez le feu. Laissez reposer 5 minutes puis mixez finement avec votre mixeur plongeant. Mixez pendant 1 à 2 minutes pour obtenir une sauce bien onctueuse, sans morceaux.

Versez la sauce dans les pots sans remplir à ras-bord. Placez les couvercles, serrez bien.

Maintenant il ne vous reste plus qu'à stériliser la sauce. Placez les pots dans une marmite. Couvrez d'eau. Portez à ébullition et laissez frémir pendant 1h.
Laissez ensuite les pots refroidir dans la marmite.
Une fois froids, égouttez-les, essuyez-les, étiquetez-les (date de fabrication) et rangez-les dans vos placards (à côté des confitures).

La fourmi ayant bien travaillé
Elle peut aller se reposer
Et la cigale lui chanter
Toutes ses chansons préférées.

samedi 23 juillet 2016

Ma confiture Abricots/pêches (recette fourmilienne)

L'été, la belle saison que voilà. On a envie de vivre dehors, de sortir le plus possible...surtout à Paris!

Et pourtant une petite rengaine me trotte dans la tête: "La cigale ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue"...
Après Daho, c'est donc La Fontaine qui me hante. Entre les deux quelques siècles et aucun rapport si ce n'est ce qu'ils provoquent en moi au niveau culinaire.

Et je me rends compte avec cette fable que je suis à la fois cigale et fourmi...C'est grave docteur?

Mon côté cigale me fait profiter de Paris, du soleil, des soirées avec les amis. La belle vie quoi, où chaque jour apporte son lot de bons moments et où j'oublie presque quel jour on est.

J'ai aussi un côté très fourmi. Alors que nous sommes au coeur de l'été, je suis déjà en train de penser à l'hiver. Je prépare mes provisions pour quand la bise [sera] venue. Point de "mouche ou vermisseau" pour moi, je suis plus sauce tomate et confiture (chacun son truc!).

Pour la sauce tomate, rendez-vous demain. Pour la confiture c'est aujourd'hui.
Une vraie recette estivale à garder dans les placards pour les jours gris.
Cette confiture mettra de l'été au coeur de l'hiver!

Préparation: 30 minutes

Repos: 1 nuit

Stérilisation des pots : 20 minutes

Cuisson: 30 minutes environ

Ingrédients pour 7 à 8 pots:

- 1,2 kg d'abricots (poids avec les noyaux)
- 900 g de pêches (jaunes ou blanches)
- 1,3 kg de sucre
- 200 g de miel d'acacia
- 3 belles branches de thym

La veille, lavez et séchez les abricots et pelez les pêches.

Dénoyautez-les et coupez-les en morceaux.

Rincez et séchez le thym.

Placez les fruits dans un saladier. Ajoutez le sucre et les feuilles de thym. Mélangez. Couvrez de film alimentaire, placez au frigo et laissez reposer toute la nuit.

Le lendemain, stérilisez les pots: après les avoir lavés, plongez-les ainsi que les couvercles dans une grande marmite d'eau (ils doivent être bien recouverts d'eau). Portez à ébullition et laissez stériliser pendant 20 minutes. Sortez-les de l'eau passé ce temps et retournez-les sur un linge propre.

Placez une petite assiette au congélateur.

Versez le contenu du saladier dans une cocotte. Ajoutez le miel et portez à ébullition sur feu modéré.
Écumez dès qu'une mousse blanche apparaît.
Remuez souvent pour faciliter l'évaporation.

Au bout de 20 minutes de cuisson, vérifiez la cuisson, faites couler une goutte de confiture sur l'assiette congelée. Si la confiture se fige aussitôt, c'est cuit, si elle coule très vite, ce n'est pas cuit et cela veut dire qu'il faut poursuivre la cuisson encore.

Refaites le test de l'assiette plusieurs fois pour être sûr de l'appoint de cuisson.

Une fois que la confiture est cuite, mixez-la rapidement avec votre mixeur plongeant. Ne mixez pas trop finement, il doit rester des morceaux.

Remplissez les pots jusqu'en haut avec une louche. Placez les couvercles sans attendre et retournez-les pots aussitôt.

Laissez-les refroidir complètement avant de les ranger dans vos placards.

Pensez à étiqueter les pots avec les ingrédients et la date.

Une fois que vous avez bien fait la fourmi, c'est bon lâchez la cigale et "Dansez maintenant".

vendredi 22 juillet 2016

Mon houmous aux poivrons ( retour en ailleurs)

L'houmous!
C'est je crois un de mes plats préférés. Une des premières recettes que j'ai testées et aussi customisées.
J'adore la texture fondante de ce mezzé. 
J'ai trouvé ma version de cette entrée à force de chercher. 
Aujourd'hui, je suis même capable d'en préparer les yeux fermés. 

L'houmous est un habitué de ma cuisine à moi. J'en ai posté plusieurs recettes:
- aux Carottes
- aux Carottes (version 2.0)
- aux Lentilles
- à la Patate douce
- aux Petits pois
Aujourd'hui, ce sont les poivrons qui rencontrent l'houmous pour une version colorée et savoureuse.

Allez on repart en voyage!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 50 minutes si vous faites griller vos poivrons sinon 10 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 300 g de pois chiches en boîte
- 1 oignon blanc
- 1 gousse d'ail
- 3 cuillères à soupe de jus de citron
- 3 cuillères à soupe de tahiné (pâte de sésame)
- 2 cuillères à café de cumin en poudre
- 240 g de pimientos del piquillo (poivrons rouges en conserve venant d'espagne pour gagner du temps) OU 2 poivrons rouges frais 
- huile d'olive
- fleur de sel
- poivre du moulin
- chili flakes ou piment d'Espelette (facultatif)

Option1: vous choisissez les poivrons frais. 
Faites préchauffer votre four à 180ºC. Lavez et séchez les poivrons. Ôtez les pédoncules et les pépins. Enfournez les poivrons et laissez-les cuire 40 minutes environ ou jusqu'à ce que leur peau soit noire (retournez-les en cours de cuisson).
Quand ils sont cuits, placez-les dans un saladier et recouvrez de papier alu. Laissez refroidir. 
Enfin, pelez les poivrons.

Option 2: vous choisissez les pimientos del Piquillo. Égouttez-les. Et c'est tout!

Pelez et émincez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 10 minutes sur feu modéré en remuant constamment. Salez et poivrez en cours de cuisson.

Égouttez et rincez les pois chiches.

Placez ensuite tous les ingrédients (sauf l'huile d'olive) dans le bol de votre mixeur à lame. Mixez finement tout en versant de l'huile. La quantité d'huile dépend de la consistance que vous souhaitez obtenir. Il en faut au moins 5 cuillères à soupe.
La quantité de chili flakes ou piment d'Espelette dépend du degré de piquant que vous voulez donner à votre houmous. Ayez la main légère au départ il vaut mieux en rajouter plusieurs fois que d'en mettre beaucoup en une seule fois.

Une fois que votre houmous a la consistance et le piquant que vous aimez, placez-le dans un bol au frais jusqu'au moment de servir.

Accompagnez-le de pain pita ou de petits légumes type tomates cerises, carottes...

jeudi 21 juillet 2016

Mon gazpacho à la pastèque







































Je quitte l'Orient que je visite culinairement parlant depuis quelque temps pour aller en Espagne...alors que je n'y suis plus depuis hier...Compliqué ma cuisine en ce moment?
C'est juste qu'elle et moi voyageons dans des ailleurs parfois communs, parfois différents.

Je ne suis pas très cuisine espagnole en général. Je reconnais qu'il y a des plats que j'aime bien mais dans l'ensemble ce n'est pas ma cuisine préférée. Je suis beaucoup plus tourné vers l'Italie ou vers le monde arabe.

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, je vais piquer une recette espagnole pour la mettre à ma sauce.
Le gazpacho, qui ne connaît pas cette soupe de tomate froide?  Tout le monde en goûté une version industrielle ou faite maison.
J'avoue que je ne suis pas très fan de cette soupe...car j'ai souvent du mal à la digérer à cause de la présence d'ail et d'oignons crus...
J'ai donc décidé de réadapter ce monument culinaire espagnol à ma façon.

J'ai changé deux trois trucs pour vous proposer ma version du gazpacho.
Olé!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 minutes

Repos : 2 heures

Votre meilleur ami pour cette recette: un blender

Ingrédients pour 4/6 personnes:

- 900 g de pastèque (soit environ 1,5kg)
- 500 g de tomates bien mûres
- 1 demi citron vert
- un morceau de gingembre frais de 3 cm
- 1 oignon blanc
- 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique
- 25 g de pain rassis
- sel, poivre
- huile d'olive

Ôtez la peau et les pépins de la pastèque et coupez la chair en cubes que vous mettrez dans un saladier.

Pelez et épépinez les tomates (pour les peler facilement, incisez-le sur le côté opposé au pédoncule et plongez-les dans une casserole d'eau bouillante pendant 30 secondes). Coupez-les en morceaux.

Ôtez la croûte du pain et détaillez la mie en cubes.

Ajoutez les tomates, le pain et le vinaigre dans le saladier avec la pastèque. Mélangez et laissez reposer le temps de faire cuire l'oignon.


Pelez et hachez l'oignon.
Faites-le revenir avec une cuillère à soupe d'huile dans une poêle sur feu modéré. Laissez-le cuire environ 10 minutes pour qu'il commence à caraméliser. Salez et poivrez en cours de cuisson.
Laissez-refroidir complètement.

Prélevez le zeste et le jus du citron vert.
Ajoutez le tout dans le saladier ainsi que le gingembre pelé et haché.

Placez tous les ingrédients dans le bol de votre blender.
Mixez finement pendant 2 minutes tout en versant 6 cuillères à soupe d'huile d'olive.

Vérifiez la consistance et l'assaisonnement.

Placez au frais et laissez reposer au moins deux heures.

Servez votre gazpacho bien froid en entrée!

mercredi 20 juillet 2016

Mes petits chaussons aux légumes (je recycle ma ratatouille)

Changement de pays, changement de climat. C'est depuis Paris que j'écris ma recette du jour. Tout aussi chaud qu'à Barcelone mais ici la chaleur est suffocante, j'avais oublié.

Pour deux semaines, la France pour profiter des amis et de la famille.

Chose promise, chose due, hier je vous disais que si vous préparez mes Oeufs à la ratatouille pour quatre alors que vous n'êtes que deux, je vous proposerais une idée pour recycler les restes de ratatouille.

J'aime tenir les promesses que je fais.
Avec ma ratat', j'ai eu envie de faire des petits chaussons farcis. Et une fois encore j'ai essayé de faire la pâte pour ne plus en acheter une version industrielle. Je crois que je vais vraiment continuer sur cette voie du tout fait maison car c'est quand-même bien meilleur pour nous et pour la planète.

Une recette recyclage pour ce soir.

Préparation: 10  minutes pour la pâte (il faut aussi rajouter le temps nécessaire à la préparation de la ratat')

Cuisson: 30 minutes pour les chaussons (plus le temps de cuisson de la ratatouille le cas échéant)

Ingrédients pour 25 chaussons:

- 250 g de farine
- 26 cl d'eau
- 2 cuillères à café de levure de boulanger déshydratée
- 2 pincées de sel
- 150 g de restes de ratatouille
- 1 boule de mozzarella
- 4 branches de basilic
- 1 jaune d'oeuf (pour la version cuisson au four)

Avant tout, il vous faut un reste de ratatouille...Donc si vous n'avez pas de restes commencez par aller regarder la recette que j'ai postée hier.

Une fois la ratat' prête, préparez la pâte: dans un saladier, mélangez la farine, le sel et la levure en veillant à séparer les deux derniers ingrédients. Ajoutez l'eau pour former une pâte homogène et non collante (sinon rajoutez un peu de farine).
Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et laissez reposer au frais pendant 1h.

Faites préchauffer votre four à 180ºC si vous optez pour une cuisson au four.

Lavez, séchez et hachez le basilic.

Égouttez la mozzarella et détaillez-la en tout petits dés. Ajoutez-la à la ratatouille refroidie ainsi que le basilic.

Après ce petit temps de repos, abaissez la pâte finement avec votre rouleau à pâtisserie. Il faut insister un peu au départ.

Détaillez la pâte en ronds avec un verre de 6,5 cm de diamètre ou un appareil à faire des chaussons.


Déposez une cuillère de farce, au centre de chaque rond de pâte.


Humidifiez légèrement les contours des cercles. Fermez les chaussons en appuyant bien sur les contours pour éviter qu'ils ne s'ouvrent pendant la cuisson. Déposez-les au fur et à mesure sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Badigeonnez-les de jaune d'oeuf battu dilué avec une cuillère à soupe d'eau froide.

Enfournez et laissez cuire 30 minutes environ en surveillant.
Vous pouvez aussi les faire frire (comme moi) dans une grande poêle avec de l'huile de tournesol jusqu'à ce qu'ils soient dorés.

Servez-les en apéro ou bien en entrée (dans ce cas, une petite salade verte est la bienvenue).

mardi 19 juillet 2016

Mes oeufs à la ratatouille (recette bicéphale improvisée)

Des légumes d'été dans le frigo m'ont donné une idée: faire une ratatouille nouvelle formule. Après ma Ratatouille au four, j'avais envie de changer un peu la recette.
J'ai repensé à mes cours de CAP et cette coupe spéciale : la brunoise (je vous en ai reparlé hier à propos de mon Taboulé).

Je suis donc parti sur cette idée de ratatouille en brunoise...
C'est à ce moment-là que Mr R est venu me souffler: "Et si tu mettais des oeufs dedans, un peu comme pour une piperade?"

Super intervention de Mr R qui a transformé une très bonne ratatouille en plat sublime!

Une nouvelle recette bicéphale donc!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h40

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 grosse aubergine
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 courgettes
- 2 poivrons rouges
- 3 cuillères à soupe d'origan séché
- 30 cl de Coulis de tomate (maison si possible)
- 4 oeufs
- 1 tranche de jambon sec un peu épaisse
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC. Lavez et séchez les poivrons et enfournez-les. Laissez-les cuire 25 minutes environ en les retournant plusieurs fois. Leur peau va noircir et se boursouffler. Placez-les ensuite dans un saladier. Laissez-les refroidir puis pelez-les et ôtez les pépins. Détaillez les poivrons en brunoise (tout petits dés).

Détaillez la tranche de jambon en brunoise.

Lavez et séchez les courgettes et l'aubergine. Ôtez leurs extrémités puis détaillez-les séparément en brunoise.

Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail.

Faites revenir l'oignon dans une grande poêle avec une cuillère à soupe d'huile sur feu modéré pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite la gousse d'ail et poursuivez la cuisson pendant 3 minutes.
Réservez.

Faites ensuite revenir l'aubergine. Versez 2 cuillères à soupe d'huile dans la poêle. Remuez. Ajoutez de l'huile dès que les dés d'aubergines accrochent un peu. Il faudra en rajouter plusieurs fois.
Laissez cuire sur feu vif pendant 15 minutes environ. Salez et poivrez en cours de cuisson et ajoutez la moitié de l'origan.
À la fin les dés d'aubergine doivent être tendres.
Réservez.

Terminez par les courgettes. Faites-les revenir avec deux cuillères à soupe d'huile. Laissez-les cuire 15 minutes environ en remuant souvent. Salez, poivrez et parsemez de l'origan restant.
Quand ils sont tendres, remettez l'oignon et l'aubergine dans la poêle.
Mélangez.

Ajoutez le coulis de tomate. Mélangez et laissez mijoter pendant une bonne demi-heure sur feu doux. Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Il ne manque plus que les oeufs...
Cassez-les dans un ramequin pour vérifier qu'ils sont frais (déformation du CAP).
Réalisez des puits dans la ratatouille et déposez-y les oeufs.
Laissez-les cuire tranquillement jusqu'à ce que les blancs soient coagulés. Salez et poivrez légèrement les oeufs.

Parsemez alors les oeufs ratatouille avec le jambon.

Servez sans attendre!

Vous pouvez préparer la ratatouille à l'avance et la faire réchauffer au dernier moment pour cuire les oeufs.
Vous pouvez aussi préparer cette ratatouille pour deux...et je vous donne demain une recette recyclage de ratat'.

lundi 18 juillet 2016

Mon taboulé

Une phrase me poursuit depuis hier. Une phrase d'une chanson de mon chanteur préféré, Étienne Daho.
Une phrase qui résume à peu près mon état d'esprit du moment.
" Je suis ailleurs mais où est-ce d'ailleurs."

Ses chansons me suivent depuis des années et souvent elles m'aident à comprendre certains moments de ma vie. J'ai eu de vrais flashs en écoutant Daho!

Aujourd'hui, je me sens ailleurs, j'ai des envies d'ailleurs.
D'ailleurs en Orient. Des envies de découvrir des parfums, des goûts. Des envies de paysages nouveaux. Des envies de rencontrer de nouvelles cultures.

À défaut de pouvoir le faire pour de vrai cette année, je me réfugie dans ma cuisine. Grâce à elle je voyage sans sortir de chez moi. J'ouvre un livre de recettes juives, turques ou libanaises et je suis ailleurs.
Une bouchée et je pars en voyage.

Aujourd'hui encore, une recette qui m'emmène loin.
Vous venez avec moi?

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Repos: 2 heures

Ingrédients pour 4 personnes:

- 100 g de boulgour fin
- 3 tomates
- 1 courgette
- 1 oignon
- 1/2 bouquet de coriandre
- le jus d'un citron vert + le zeste
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Versez le boulgour dans une passoire et rincez-le bien. Laissez-le s'égoutter quelques instants.Placez-le ensuite au frais et laissez-le gonfler 1heure.

Pendant ce temps-là, pelez, lavez, séchez et hachez l'oignon.

Lavez et séchez la courgette.
Ôtez-en les extrémités  et coupez-la en brunoise (souvenir CAPétien...cela veut dire en tout petits dés).

Lavez et séchez les tomates. Ouvrez-les et épépinez-les. Coupez la chair en brunoise également.

Faites revenir l'oignon dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile pendant 6 minutes sur feu modéré.

Ajoutez ensuite la courgette et une cuillère à soupe d'huile. Laissez revenir jusqu'à ce que la courgette soit cuite mais encore un peu croquante. Salez et poivrez en cours de cuisson. Laissez refroidir.

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre.

Quand le boulgour est prêt, ajoutez les tomates, la courgette et la coriandre.

Versez le jus et le zeste de citron. Ajoutez 3 cuillères à soupe d'huile. Mélangez. Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Replacez au frigo au moins pendant 1 heure.

Servez le taboulé bien frais.

Vous pouvez remplacer la coriandre par du persil si vous préférez et éventuellement vous pouvez y ajouter quelques feuilles de menthe.

 Ps: pour les curieux/ses, la chanson de Daho s'appelle Bleu comme toi si vous voulez l'écouter tout en préparant le taboulé...

dimanche 17 juillet 2016

Mes petits flans à la semoule (recette toute douce)

Dimanche soir, retour de la plage. Envie de douceur. Encore!

Ce soir, je viens partager cette recette venue d'ailleurs comme toutes celles que je poste depuis une semaine (à part mon Cake abricots/caramel).
Ailleurs mais où est ce?
Ce peut être n'importe où?

Pour moi l'ailleurs en ce moment se situe au Proche/Moyen Orient. Une région du monde qui me fascine par sa cuisine, ses parfums, sa culture.
Je voulais y aller cet été. L'Iran était la destination que j'avais choisie...et puis les plans ont changé.
Une autre fois peut-être.

Qu'à cela ne tienne, je voyage au travers de mes recettes.

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 50 cl de lait
- 50 g de sucre
- 50 g de semoule
- 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger
- quelques pistaches non salées

Placez le lait dans une casserole. Versez la semoule en pluie tout en mélangeant.

Portez à ébullition sur feu modéré et remuez constamment.

Quand le lait bout, ajoutez le sucre et l'eau de fleur d'oranger. Baissez un peu le feu et laissez cuire environ 10 minutes en remuant sans cesse. Le mélange va épaissir petit à petit.

Versez aussitôt dans des verres ou des ramequins.

Laissez refroidir complètement avant de placer au frais.

Au moment de servir, concassez les pistaches et parsemez-en les flans.

Encore une fois, il suffit de prendre une cuillère de ce dessert et l'on se retrouve ailleurs!


samedi 16 juillet 2016

Les crêpes aux 1000 trous (pour adoucir ce monde que je ne comprends pas)

Encore une fois les réveils sont difficiles. Encore une fois l'incompréhension. Encore une fois. Toujours une fois de trop.
Et des questions, encore. Toujours les mêmes. Et au fond pas vraiment de réponses à tous ces pourquoi?

Écrire, partager des recettes, cela paraît tellement ridicule, dérisoire face à ces horreurs. Et pourtant je crois qu'il ne faut rien lâcher, pas même ces petits riens. Car c'est tout cela qui fait que nous sommes vivants et que nous continuerons à vivre malgré tout.

Aujourd'hui, plus qu'hier encore, j'ai choisi une recette qui vient d'ailleurs et pas de n'importe quel ailleurs. J'ai trouvé cette recette dans le livre "Recettes des 1001 nuits" pour mettre un peu de douceur dans ce monde décidément de brutes.

Préparation: 10 minutes

Repos: 2 heures

Cuisson: 3 minutes par crêpes max

Ingrédients pour 6/7 crêpes:

- 100 g de farine
- 100 g de semoule fine (pas de couscous!)
- 1/2 sachet de levure de boulanger déshydratée
- 1 bonne pincée de sel
- 30 cl d'eau tiède
- huile de tournesol

Pour le service:
- miel d'acacia
- beurre doux
- canelle

Mélangez la farine, la semoule, la levure et le sel dans un saladier.

Ajoutez l'eau petit à petit tout en mélangeant avec un fouet.

Vous devez obtenir une pâte fluide et sans grumeaux.

Couvrez avec un linge et laissez reposer deux heures dans un endroit chaud à l'abri des courants d'air.

Quand la pâte s'est bien reposée et qu'elle est en pleine forme, ôtez le linge et mélangez-la pour la réveiller.

Faites chauffer un peu d'huile dans une poêle. Quand elle est chaude, versez une petite louche de pâte au centre de la poêle. La pâte va s'étendre un peu, laissez cuire jusqu'à ce que les trous apparaissent.

Quand le dessus de la crêpe est "sec", débarrassez-la sur un assiette recouverte d'un ligne propre. Répétez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Servez les crêpes badigeonnées de beurre fondu. Versez un filet de miel et saupoudrez avec une toute petite pincée de cannelle.

Fermez les yeux. Vous êtes ailleurs.

Prenez le temps de vous faire un bon jus d'orange, un thé ou un café. Prenez le temps de savourer ce petit déj voyageur.



jeudi 14 juillet 2016

Mon cake abricots/caramel (recette fond de frigo)







































Il y a des jours comme ça, une envie nous prend et nous fait faire du tri dans les placards et le frigo à la recherche d'ingrédients en danger, gravement menacés par une mort par moisissure ou pourrissement (au fond ne serait-ce pas la même chose?).


Alors nous nous retrouvons à traquer le moindre tupperware caché, la moindre boîte ouverte depuis x temps, le moindre légume aux feuilles en berne. Bref c'est comme une chasse aux sorcières version anti-gaspi!

C'est ce que j'ai fait pour préparer ce cake. Quelques Abricots rôtis un fond de caramel et l'idée tout de suite: en faire un cake!
Et pour une fois l'expression est plutôt sympa!

Cake goûté et validé par Agnès (ma cobaye culinaire préférée), Julio et Margo! Recette trouvée dans le dernier "Saveurs magazine" et adaptée à mon frigo.

Préparation: ça dépend si vous recyclez ou si vous devez tout faire

Cuisson: 50 minutes pour le cake seul (plus si vous devez faire rôtir les abricots et préparer le caramel)

Ingrédients pour un cake:

Pour les abricots:
- 8 abricots
- 2 cuillères à soupe de sucre
- 50 g de beurre doux

Pour le caramel:
- 100 g de sucre
- 50 g de crème liquide
- 10 g de beurre
- 2,5 cuillères à soupe d'eau

Pour l'appareil à cake:
- 250 g de farine
- 160 g de sucre
- 75 g d'huile
- 1/2 sachet de levure
- 125 g de yaourt grec
- 3 oeufs
- 1 belle branche de thym frais
- 1 pincée de fleur de sel

Faites préchauffer votre four à 180ºC (je peux le faire sans inquiétude car les températures ont baissé depuis hier)...

Pour les abricots rôtis, je vous laisse aller jeter un oeil à la recette d'origine en cliquant Ici.

Préparez le caramel, je vous laisse aller voir tout seuls ma recette de Tarte chocolat/caramel.

Une fois que les abricots sont prêts, faites fondre 10 g de beurre dans une poêle, ajoutez-les quand il est grésillant et laissez-les rendre leur jus de cuisson pendant 2 minutes. Ils doivent être compotés. Réservez.

Versez le caramel dans la poêle et mélangez pendant deux minutes sur feu doux pour que le jus des abricots s'incorpore bien dans le caramel. Laissez épaissir un peu.
Réservez.

Dans un saladier, fouettez le yaourt, les oeufs et le sucre.

Ajoutez la farine, la levure et le sel. Mélangez.

Versez l'huile. Mélangez délicatement.

Ajoutez les abricots, mélangez sans trop insister pour que l'on retrouve des couches de compote dans le cake.

Beurrez et farinez un moule à cake.

Versez-y la pâte.

Ajoutez le caramel sur le dessus et répartissez-le avec une baguette en bois un peu si vous faisiez un gâteau marbré.

Enfournez et laissez cuire environ 50 minutes. Pour vérifiez la cuisson, enfoncez une baguette en bois au centre du cake, elle doit ressortir sèche.

Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler sur une grille.

Laissez ensuite refroidir complètement.

Cake à déguster à l'heure du goûter avec un café ou un thé glacés.

mercredi 13 juillet 2016

Mes wraps au poulet


Un jour de pique-nique, Mr R avait décidé de préparer des sandwiches (une fois n'étant pas coutume je l'avais laissé faire).
C'est fier de lui qu'il avait arboré des wraps au jambon/roquette fait avec des tortillas genre Old el Paso. Depuis, c'est souvent que j'en préparais aussi.
Et toujours j'achetais ces tortillas... Toujours... jusqu'à hier où j'ai trouvé une recette qui va changer le cours des choses.
Une recette hyper simple! Et qui marche pour de vrai!

Une fois les tortillas faites, il ne me restait plus qu'à les garnir.


Une vraie recette de street food que l'on peut manger à la maison, dans la rue, à la plage, au bureau. Aussi bien chaude que froide.


Pour moi le temps des tortillas industrielles est révolu! Un pas de plus vers le monde du tout fait maison.


Une question subsiste cependant: comment prononcer wraps? Vraps? Ouarps?


Préparation : 45 minutes


Repos: 1 heure


Cuisson: 5 + 5 minutes


Ingrédients pour deux wraps:


Pour les tortillas:

- 110 g de farine
- 6 cuillères à soupe d'eau tiède
- 1 pincée de sel

Pour le poulet:

- 250 g de blancs de poulet
- 1 gousse d'ail
- 1 cuillère à café de curcuma en poudre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 5 brins de coriandre
- sel, poivre

Pour l'houmous:

- 100 g de pois chiches
- le jus d'un demi-citron
- 1 pincée de cumin moulu
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour le montage:

- 6 tomates cerises
- 4 pincées de sumac
- sel, poivre
- 2 pincées de piment d'Espelette
- 1 yaourt grec
- 6 brins de coriandre

Pour la pâte, mélangez le sel et la farine dans un saladier. Ajoutez l'eau. Mélangez bien jusqu'à ce que la pâte ne colle plus aux doigts. Si besoin, ajoutez un peu de farine. Formez une boule. Enveloppez-la dans du film alimentaire et placez au frais pendant 1 heure au moins.


Pour le poulet, coupez les blancs en cubes.


Pelez et hachez l'ail. Lavez, séchez, effeuillez et ciselez les 5 brins de coriandre.


Dans un saladier, mélangez l'ail, le curcuma, la coriandre, le jus de citron et l'huile. Salez et poivrez. Placez-y le poulet. Mélangez. Couvrez et placez au frais.


Pendant ce temps, préparez l'houmous: Le mixeur plongeant de la soupe suffit. Mixez les pois chiches avec le citron, le cumin tout en versant de l'huile d'olive (entre 3 et 4 cuillères à soupe devraient faire l'affaire). L'houmous doit être bien lisse. Salez et poivrez.
Réservez.

Lavez et séchez les tomates cerises puis détaillez-les en rondelles.  Placez-les dans un bol. Ajoutez 2 pincées de sumac, 1 pincée de sel et 1 de poivre ainsi que le piment d'Espelette. Mélangez.


Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre restante.


Sortez la pâte du frigo et divisez-la en deux. Farinez votre plan de travail.
Étalez finement une portion de pâte en cercle, avec votre rouleau à pâtisserie fariné. Il faut l'étaler très finement.
Faites de même avec l'autre portion.

Faites cuire les tortillas, l'une après l'autre dans une poêle sèche 30 secondes de chaque côté (le feu doit être assez fort). Elles doivent se colorer et gonfler. Réservez-les sur une assiette.


Faites revenir le poulet et la marinade dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu fort pendant 5 minutes. Mélangez constamment. Quand le poulet est cuit, hachez-le grossièrement avec un grand couteau.


Pour le montage, étalez l'houmous sur les tortillas. Répartissez le poulet et les tomates cerises. Parsemez de coriandre hachée. Ajoutez un peu de yaourt grec.


Saupoudrez de sumac. Poivrez.


Rabattez la partie du bas vers le centre puis roulez les wraps.


C'est prêt!

lundi 11 juillet 2016

Salade d'aubergine































Pique-nique d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Voilà à quoi se résument mes activités culinaires du moment. Même si j'ose encore allumer le four pour préparer mes salades, je pense que je vais rendre les armes car la chaleur continue à monter. Je chercherai des recettes sans besoin de four ou de plaque. Juste une cuisine à froid...
En même temps, je ne dois pas me plaindre, nous avons attendu l'été assez longtemps cette année. De plus quand je vois le temps à Paris, je me dis que nous avons de la chance.

Il fait chaud. C'est comme ça. Je dois juste m'adapter.

Et puis je ne suis pas là pour vous parler de la météo mais plutôt pour partager quelques modestes recettes avec vous.

Donc au diable  le thermomètre! Vive la cuisine...même si pour cela je dois finir en maillot entre mes casseroles!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:

- 1 aubergine
- 2 tomates
- 2 gousses d'ail
- 1 oignon frais (avec le vert)
- 1/4 de bouquet de coriandre
- 3 cuillères à soupe d' huile d'olive
- le jus d'un demi-citron
- sel, poivre

Faites préchauffer le four à 200ºC.

Lavez et séchez l'aubergine. Transpercez-la avec une baguette en bois. Placez-la ensuite sur une plaque allant au four. Enfournez et laissez cuire 30 minutes environ en la retournant deux ou trois fois. La peau doit devenir noire. Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les gousses d'ail dans le four.

Laissez refroidir complètement puis ouvrez l'aubergine en deux dans le sens de la longueur et prélevez la chair avec une cuillère à soupe.

Pelez et hachez les gousses d'ail.

Placez la chair dans une passoire et laissez-la s'égoutter. L'aubergine doit rendre le plus possible de liquide, si besoin pressez avec une cuillère.

Hachez la chair égouttée avec un couteau.

Pelez les tomates, épépinez-les puis détaillez la chair en tout petits dés.

Pelez et hachez l'oignon (blanc d'un côté/ vert d'un autre).

Faites revenir le blanc de l'oignon avec une cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 5 minutes sur feu modéré. Il doit devenir translucide. Salez et poivrez.

Lavez, séchez, effeuillez et hachez la coriandre.

Dans un saladier, mélangez la chair d'aubergine, les dés de tomates, le blanc d'oignon, l'ail. Salez et poivrez.

Versez le jus de citron et l'huile d'olive restante.

Ajoutez la moitié de la coriandre. Mélangez.

Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.

Disposez la salade dans un bol. Parsemez-la de vert d'oignon et de coriandre.

Placez au frais jusqu'au moment de servir.