dimanche 20 octobre 2019

Ma tarte poires & prunes meringuée

Quand j'étais petit, j'adorais tout ce qui était sucré. Autant vous dire que j'en ai mangé des gâteaux, des biscuits, des bonbons, du chocolat! Souvent, à peine sorti de table, je fouillais déjà dans les placards à la recherche d'un truc sucré à me mettre sous la dent. J'aurais donné tout l'or du monde (encore une référence musicale, saurez-vous la retrouver?) pour des gâteaux. Le dimanche, je ne savais que demander comme dessert que mon père achetait à la pâtisserie. Mon estomac hésitait entre moka, tarte au citron, Saint-Honoré, Paris-Brest et Opéra. Si j'avais pu, j'aurais tout pris! Au resto, même après un repas bien chargé, il me fallait un dessert, des profiteroles par exemple... Avec le temps, mes goûts ont changé. Si le chocolat fait toujours parti de mon quotidien, le reste a presque disparu. Les desserts ne me fascinent plus et la plupart du temps je n'en prends même pas! Alors que m'arrive-t-il en ce moment de vouloir faire des desserts? J'ai eu une envie de sucre encore aujourd'hui. Encore de la pâtisserie. Et je vais m'y remettre encore dans quelque temps car j'ai des recettes à essayer sur ma "to cook list". Quand le cuisinier reste en mode pâtissier, il prépare une tarte poires & prunes meringuée!

Préparation: 45 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 20 + 25 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 125 g de beurre à température ambiante
- 70 g de sucre
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel

Pour la garniture:
- 1 kg de prunes 
- 3 belles poires
- 3 cuillères à soupe de sucre roux
- 3 cuillères à soupe de poudre d'amande
- 8 gousses de cardamome
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

Pour la meringue:
- 2 blancs d'oeuf
- 40 g de sucre

Pour la pâte, travaillez le sucre et le beurre dans un bol, avec une spatule pour bien les amalgamer. Tamisez la farine dans un saladier, ajoutez le sel. Creusez un puits au centre. Cassez-y l'oeuf et ajoutez le mélange beurre/sucre. Mélangez avec les doigts en incorporant la farine petit à petit. Quand toute la farine est incorporée, renversez le tout sur votre plan de travail et écrasez la pâte avec la paume de la main. Renouvelez l'opération 2 fois. La pâte doit être homogène et non collante sinon ajoutez un peu de farine. Formez un disque avec la pâte. Enveloppez-le dans du film et placez au frigo pour 1 heure de repos.

Pendant ce temps, rincez les fruits. Dénoyautez les prunes et coupez leur chair en morceaux. Pelez les poires, ôtez le coeur et les pépins. Coupez la chair en morceaux. Ouvrez les gousses de cardamome, réduisez les graines en poudre dans un mortier. Placez le tout dans une grande poêle. Faites cuire en remuant avec une cuillère en bois. Dès que le tout arrive à ébullition, baissez le feu. Ajoutez alors la cardamome, la vanille et le sucre. Laissez cuire jusqu'à épaississement. Comptez 20 minutes. Environ 5 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez la poudre d'amande. Réservez la compote obtenue sur un grand plat pour la faire refroidir.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné. Garnissez-en un moule à tarte. Versez la compote sur le fond de tarte. Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 25 minutes. Laissez la tarte refroidir complètement. 

Quand elle est froide, montez les blancs en neige. Quand ils sont prêts, versez le sucre tout en fouettant pour obtenir une meringue brillante. Déposez-la sur la tarte en laissant une bordure apparente. Passez-la au chalumeau de cuisine pour la colorer ou quelques instants sous le grill du four. 

samedi 19 octobre 2019

Ma tarte aux figues

Nicolas le Cuisinier, c'est comme ça que j'aime me présenter. Après le jardinier, il fallait bien un Nicolas en cuisine. J'aurais bien aimé que ce nom d'emprunt soit bien le mien...S'il n'en est rien, je sens juste que ce nom me colle à la peau et me va comme un gant, moi qui passe ma vie à cuisiner ou à parler cuisine ou encore à chercher des idées, des magazines et des ingrédients pour cuisiner. J'ai bien dit cuisiner, pas pâtisser. Je ne suis que Nicolas le Cuisinier, pas le Pâtissier. La pâtisserie me fait un peu peur, j'avoue. Trop technique, trop précise pour moi. Et puis, je dois aussi dire que je ne suis pas très dessert. Après avoir passé mon CAP cuisine, j'ai hésité à me présenter à celui pour devenir pâtissier. Mais quand j'ai visualisé tous les gâteaux que j'allais devoir faire et donc manger, j'ai eu le vertige et j'ai renoncé. Aujourd'hui, je ne regrette pas ce choix mais de temps en temps, j'ai envie de me frotter à la pâtisserie. Quand c'est comme ça, je demande à mon amie R de m'apprendre à faire des recettes. Un jeudi après-midi, rendez-vous était pris pour une session pâtissière. J'ai pris de l'avance en pâtissant un petit quelque chose à grignoter avec mon amie! Quand le cuisinier est en mode pâtissier, il prépare une tarte aux figues.

Préparation: 20 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 25/30 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte sucrée:
- 250 g de farine
- 125 g de beurre à température ambiante
- 70 g de sucre
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel

Pour la garniture:
- 100 g de poudre d'amande
- 100 g de beurre à température ambiante
- 60 g de sucre
- 1 cuillère à soupe d'amaretto 
- 6 figues (ou plus en fonction de la taille de votre moule)
- 3 cuillères à soupe de confiture de figues

Préparez la pâte: travaillez le beurre avec le sucre pour bien les amalgamer. Tamisez la farine dans un saladier. Ajoutez le sel et creusez un puits au centre. Cassez-y l'oeuf et ajoutez le beurre. Mélangez-les avec les doigts en incorporant la farine petit à petit. Quand toute la farine est incorporée, versez le tout sur votre plan de travail et écrasez la pâte avec la paume de votre main. Rassemblez la pâte et recommencez cette opération 2 fois. La pâte doit être homogène et non collante sinon ajoutez un peu de farine. Formez un disque de pâte et enveloppez-le dans du film alimentaire. Placez au frigo pour 1h de repos.

Pour la crème d'amande, travaillez le beurre à la spatule pour lui donner une consistance de pommade. Ajoutez le sucre et travaillez le tout pour obtenir une crème lisse. Ajoutez alors la poudre d'amande et l'amaretto. Mélangez toujours à la spatule. Ajoutez l'oeuf. Mélangez pour avoir une crème homogène.

Abaissez votre pâte sur un plan de travail légèrement fariné. Garnissez-en un moule à tarte. Étalez la confiture de figue sur le fond de tarte. Versez le crème d'amande par-dessus. Rincez, séchez les figues avant de les couper en 2. Enfoncez les moitiés de figues dans la crème. Enfournez à 180ºC et laissez cuire 25/ 30 minutes. La pâte et la crème d'amande doivent être dorées.

Laissez refroidir la tarte avant de la déguster.

vendredi 18 octobre 2019

Mes oeufs brouillés aux champignons

Ô temps suspends ton vol! Voilà ce que j'aimerais dans la vie aujourd'hui. Je voudrais du temps en plus, pour me poser, pour travailler plus en cuisine, pour créer de nouvelles recettes, pour laisser l'inspiration venir. J'voudrais bien mais j'peux point (encore une haute référence musicale!)... Alors pour le moment je cours, je cours! À tel point que j'ai parfois du mal à trouver 5 minutes pour écrire mes recettes. Le soir épuisé, mes livres de cuisine me tombent des mains. À peine le temps de manger et c'est souvent debout que j'attrape un truc! Hier, entre travail administratif et aprèm pâtisserie programmé, pas beaucoup de temps pour me soucier du déjeuner. C'est donc en courant que j'ai pris quelques trucs dispo dans le frigo pour monter un plat vite-fait bien-fait. Un plat qui a été plus long à photographier qu'à cuisiner! Quand le cuisinier n'a pas beaucoup de temps, il prépare des oeufs brouillés aux champignons!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
- 5 oeufs
- 100 g de champignons de Paris
- 4 mini oignons rouges ou la moitié d'un gros
- 3 cuillères à soupe de crème liquide
- 1 petit morceau de parmesan taillé en copeaux (avec le rasoir à légumes)
- 2 brins de persil
- 15 g de beurre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Rincez et séchez les champignons avant de les couper en 4 (ou en 6 s'ils sont gros). Pelez les oignons puis coupez-les en quartiers. Faites revenir le tout dans une poêle avec le beurre pendant une dizaine de minutes, en remuant souvent. Assaisonnez. Ils doivent être bien dorés. Réservez. Baissez le feu.

Dans un bol, battez les oeufs avec la crème. Assaisonnez. Versez dans la même poêle. Mélangez délicatement avec une spatule pendant bonnes 5 minutes pour des oeufs crémeux, si vous les aimez plus cuits, prolongez la cuisson. 

Répartissez les oeufs dans deux assiettes. Faites un puits au centre et déposez-y les champignons. Parsemez de parmesan. Déposez le persil.

Servez vos oeufs sans attendre avec des tranches de pain grillé.

mercredi 16 octobre 2019

Ma fajita comme une pizza

Petit à petit, je sens que les patates douces prennent possession de ma cuisine et de mon cerveau. Je commence à sentir la naissance d'une obsession. Une idée est en train de germer. Et si je préparais tout un menu à base de patates douces, depuis l'apéro jusqu'au dessert? Une idée un peu folle mais pourquoi pas... Une nouvelle obsession, ce serait pas mal car la dernière date un peu. C'était celle des aubergines. Et si j'avais une obsession par saison? Mais peut-on contrôler l'apparition des obsessions? Est-ce que je peux vraiment "m'obsessionner" pour des ingrédients au fil des mois? Que de questions  pour un mercredi après-midi! En même temps que les patates douces, je pense aussi à des desserts que je veux essayer, je suis entre chia pudding et baklava. Je pense aussi aux prochaines confitures à cuire (avec des figues) et à mes prochaines recettes avec mes élèves de l'école. Comme d'habitude, j'ai le cerveau qui tourne à 100 à l'heure...La fatigue me guette parfois. En attendant, je me suis bien amusé avec ma recette d'aujourd'hui. Au départ, c'était une fajita automnale et c'est devenu une pizza tout autant de saison! Quand le cuisinier joue avec les mots, il prépare une fajitzza (ou quand la fajita se prend pour une pizza)!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 2 tortillas type tex-mex
- 3 patates douces
- 2 oignons
- 100 g de shitakes
- 200 g de champignons de Paris
- 1 gousse d'ail
- 50 g de coriandre fraîche
- 2 cuillères à soupe de crème liquide
- 1/2 bûche de fromage de chèvre
- 20 g de parmesan râpé
- 1 pincée de piment d'Espelette
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et rincez les patates douces avant de les couper en morceaux. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez puis émincez un oignon, ajoutez-le sur la plaque en le séparant des patates douces. Arrosez le tout d'huile d'olive. Assaisonnez. Ajoutez le piment sur les patates douces. Enfournez à 180ªC. Comptez 30 minutes de cuisson environ. Vérifiez que les patates douces soient cuites.

Pendant la cuisson des patates douces, hachez les champignons de Paris après les avoir rincés et séchés. Pelez et hachez l'oignon restant ainsi que l'ail. Faites suer le tout dans une poêle pendant 10 minutes. Assaisonnez. Rincez, séchez et ciselez la coriandre. Ajoutez-la. Mélangez. Réservez. 

Coupez les shitakes en fines lamelles et faites-les sauter 5 minutes dans la même poêle. Assaisonnez-les. 

Coupez le fromage de chèvre en tranches. Écrasez les patates douces avec une fourchette tout en versant la crème pour obtenir une purée sans morceaux. Si elle vous semble très épaisse, ajoutez un peu plus de crème. 

Étalez la purée sur les tortillas en laissant une petite bordure libre. Répartissez le mélange champignons/coriandre par-dessus. Ajoutez les shitakes et de l'oignon rôti. Enfin, ajoutez le parmesan et quelques tranches de fromage de chèvre. Passez au four à 180ºC le temps que le fromage fonde. Servez sans attendre. 

mardi 15 octobre 2019

Mes mini carrot cakes

Je me souviens quand je vivais à Paris, je ne parlais pas trop à mes voisins. D'ailleurs, je ne savais pas vraiment qui ils étaient. Et puis j'étais jeune et j'avoue que faire leur connaissance n'était pas dans mes priorités. En arrivant à Barcelone, les voisins sont devenus des gens que l'on croise, avec lesquels on parle, avec lesquels on se rend des services. En arrivant ici, j'ai découvert que c'est chouette d'avoir des voisins. Et encore plus chouette d'avoir une voisine comme la mienne, qui accepte de faire le cobaye de mes créations culinaires, qui accepte du gratin de chou-fleur alors qu'elle n'aime pas ce légume (mais finit par adorer le plat), une voisine que je convertis à mes confitures (notamment la rhubarbe, saveur inconnue de ce côté des Pyrénées). Une voisine qui me soutient et m'encourage dans mon projet de cuisine. Une voisine qui me fait confiance. Une voisine qui fait appel à moi pour les événements importants de sa vie! Quand c'est l'anniversaire de sa voisine, le cuisinier prépare des mini carrot cakes! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 15 minutes par fournée

Ingrédients:
Pour le gâteau:
- 200 g de farine
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- 1 pincée de sel
- 1/2 cuillère à café de cannelle
- 1 pincée de noix de muscade
- 1 bonne pincée de gingembre en poudre
- 50 g d'huile de tournesol
- 145 g de cassonade
- 2 oeufs
- 125 g de compote de pomme sans sucre ajouté
- 1/2 cuillère à café d'extrait de vanille
- 150 de carottes râpées (soit environ 2 carottes moyennes)
- 35 g de noix hachées

Pour le glaçage:
- 225 g de fromage type Philadelphia
- 115 g de beurre à température ambiante
- 150 g de sucre
- 2 cuillères à café d'extrait de vanille
- 25 g de noix concassées

Faites préchauffer votre four à 180ºC.
Dans un saladier, mélangez la farine avec le bicarbonate, le sel, la cannelle, le gingembre et la noix de muscade.

Dans un autre saladier, battez les oeufs avec le sucre et l'huile pendant 2 minutes pour que le tout blanchisse et mousse. Ajoutez la compote, l'extrait de vanille ainsi que les carottes râpées. 

Ajoutez les ingrédients secs et mélangez le tout juste assez pour former une pâte sans grumeaux. Ne mélangez pas trop. Ajoutez les 35 g de noix. 

Versez la pâte dans des mini moules à muffins garnis de mini caissettes en papier. Enfournez et laissez cuire environ 15 minutes. Vérifiez la cuisson en enfonçant un cure-dent au centre d'un gâteau, il doit ressortir propre sinon prolongez la cuisson de quelques minutes. Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les sortir des moules. Laissez-les refroidir sur une grille. Lancez une deuxième fournée de mini carrot cakes.

Pendant la cuisson des gâteaux, préparez le glaçage: fouettez le beurre mou avec le fromage frais et la vanille pendant 2 minutes puis ajoutez le sucre tout en battant. Vous devez obtenir une crème lisse. Placez-la au frigo le temps que les mini carrot cakes refroidissent.

Il ne vous reste plus qu'à garnir chaque gâteau de crème. Parsemez ensuite vos carrot cakes des noix restantes. Placez-les au frigo jusqu'au moment de les déguster.

lundi 14 octobre 2019

Mes crumbles aux patates douces

Patates douces. Je crois qu'avant de venir vivre à Barcelone, je n'en avais mangé qu'une seule fois. Chez une amie, une fée, lors d'un dîner chez ses parents. Une papillote de poisson et de la purée de patates douces. Une révélation. En venant à Barcelone, j'ai craqué pour ces tubercules qui font leur apparition sur les étals des marchés dès le début du mois d'octobre ou que l'on mange grillés dans la rue. Les patates douces m'accompagnent tout l'hiver. Tant que j'en trouve, j'en achète et je les décline à chaque d'une manière différente. En suivant les saisons, on mange souvent les mêmes légumes. Alors pour ne pas me/nous lasser, je change de recette très souvent pour avoir l''impression de manger quelque chose de différent à chaque fois. Ça fait travailler ma créativité pour trouver des recettes toujours nouvelles. Revenir d'un séjour avec les yoguis avec des patates douces finalement non cuisinées, les mettre au four sans trop savoir quoi en faire. Et puis un flash car il y en a toujours un! Une idée de plat qui fait du bien. Une idée à garder pour des jours plus froids et plus gris. Quand le cuisinier déclare la saison des plats réconfortants ouverte, il prépare des crumbles aux patates douces.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients pour 4/6 personnes:
Pour la pâte à crumble:
- 100 g de farine complète
- 75 g de beurre
- 30 g de parmesan râpé
- sel, poivre

Pour la garniture:
- 5 grosses patates douces
- 2 oignons
- 400 g d'épinards frais
- 1 beau poireau
- 20 cl de crème de coco
- 3 cuillères à café de curry en poudre
- 75 g de coriandre fraîche
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 200ºC. Pelez et rincez les patates douces avant de les couper en cubes. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez et émincez les oignons. Ajoutez-les sur la plaque. Arrosez d'huile d'olive. Assaisonnez. Enfournez et laissez cuire 30 minutes environ en remuant deux fois en cours de cuisson. Les patates douces doivent être tendres. 

Pendant qu'elles cuisent, rincez les épinards plusieurs fois pour éliminer toute trace de terre. Essorez-les bien avant de les hacher. Rincez le poireau après avoir éliminé les racines. Coupez-les en fines lanières. Pelez puis hachez l'ail. Rincez, séchez puis hachez la coriandre. Faites revenir le poireau dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent. Ajoutez ensuite les épinards et la gousse d'ail. Mélangez bien et laissez l'eau de végétation des épinards s'évaporer. Ajoutez alors le curry. Mélangez. Ajoutez enfin les patates douces avec les oignons ainsi que la coriandre. Versez la crème de coco. Mélangez le tout en écrasant les patates douces. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Réservez.

Préparez les miettes de crumble: dans un saladier mélangez la farine et le parmesan avec le beurre coupé en morceaux, du bout des doigts pour obtenir une sorte de sable humide. Assaisonnez. Essayez de casser les morceaux les plus gros pour avoir des miettes assez fines. 

Répartissez les légumes dans des plats à gratin. Recouvrez de miettes. Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ ou jusqu'à ce que les miettes soient dorées et croustillantes. Attendez quelques minutes avant de servir les crumbles ou même laissez refroidir complètement puis gardez au frais jusqu'au lendemain et faites-les réchauffer dans un four préchauffé à 150ºC.

samedi 12 octobre 2019

Ma tarte fine aux pommes et aux poires

Courir, travailler. Travailler, courir. Ne pas arrêter. Le cuisinier n'a plus 20 ans et doit parfois lever le pied pour tenir le rythme toujours effréné. Hier, c'était le jour où j'avais décidé de prendre du temps pour moi. Radio, expo, déj avec une copine et pas de cuisine. J'avais tout programmé. Un petit déj en prenant le temps. Savourer mes tartines avec ma confiture de groseilles tout en écoutant ma radio préférée. Tout avait bien commencé. Et puis soudain, une furieuse envie de pâtisser. Une envie de tarte aux pommes. Et moi je suis difficile en matière de tarte aux fruits car je ne suis pas très crème ni très flan. J'aime la tarte avec des fruits, rien que des fruits. En même temps que je pensais aux pommes, les poires m'ont fait de l'oeil. Mon cerveau culinaire avait pris possession de moi. Et que fait un cuisinier quand son cerveau culinaire prend le contrôle? Il se laisse faire et se met en cuisine! Une tarte, rien qu'une petite tarte. C'est pas grand chose. Et puis c'est tellement bon! Et puis ça va tellement avec le temps automnal que nous avons! Alors, tarte! Aux pommes! Et aux poires! Quand le cuisinier fait une pause, il prépare une tarte fine aux pommes et aux poires!

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 3 pommes 
- 3 poires
- 30 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de cassonade
- 1 cuillère à soupe d'amandes non salées
- le jus de 2 citrons

Faites préchauffer votre four à 210ºC.

Évidez et pelez les pommes et les poires. Taillez-les en tranches très fines avec une mandoline. Placez-les dans deux saladiers. Ajoutez le jus d'un citron dans chacun, mélangez.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail. Étalez-la un peu plus finement avec un rouleau à pâtisserie. 

Disposez une rangée de pommes en laissant une petite bordure libre. Disposez ensuite une rangée de poires. Continuez ainsi en alternant les rangées de fruits en allant vers le centre de la pâte. 

Déposez des noisettes de beurre sur les fruits. Saupoudrez la tarte de cassonade. Enfournez et laissez cuire environ 30 minutes. La pâte doit être bien dorée et les fruits commencer à caraméliser. 

Concassez les amandes et parsemez-en la tarte. Servez tiède!

vendredi 11 octobre 2019

Mes crumbles pommes/poires/prunes

Hier encore, c'était l'été. Nous allions à la plage le week-end. Hier encore, les nuits étaient étouffantes. Hier encore, le soleil brillait haut dans le ciel, brûlant tout sur son passage! Hier encore, pas besoin de regarder la météo, il faisait beau, un point c'était tout! Mais aujourd'hui, le ciel a changé de tenue. Au placard, les rayons du soleil et les débardeurs. Le ciel fait grise mine. Et nous aussi. Même s'il fallait bien que ça arrive un jour! Je commençais à m'y préparer. Pour le moment, nous avons la tête dans les nuages et un peu les pieds dans l'eau. Quand l'été fout le camp, je dégaine vite mes fruits et légumes d'automne. Car depuis un moment j'ai les courges et les patates douces en tête! J'étais dans les starting-blocks, attendant le signal météorologique qui allait me donner le feu vert pour les recettes automnales! C'est chose faite! Quand le cuisinier se met à l'automne, il prépare des crumbles pommes/poires/prunes!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 1 heure en tout

Ingrédients:
- 1 kg de pommes
- 1 kg de poires
- 1 kg de prunes
- 100 g de flocons d'avoine
- 1 cuillère à soupe d'amandes effilées
- 1 cuillère à soupe de graines de tournesol
- 3 cuillères à café de miel
- 1 petite pincée de fleur de sel
- 1 gousse de vanille
- 20 g de beurre
- 1 cuillère à soupe d'huile de tournesol
- 1 pincée de cannelle
- 1 étoile d'anis 

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, mélangez les flocons d'avoine avec les graines de tournesol, les amandes, l'huile, le sel et le miel. Mélangez bien avec une cuillère à soupe ou directement avec les mains. Enfournez dans un four préchauffé à 180ºC. Comptez 15/20 minutes de cuisson en remuant 3 fois. Quand les flocons d'avoine sont dorés et croustillants, sortez la plaque du four et laissez le granola refroidir.

Réduisez l'étoile d'anis en poudre dans un mortier. Rincez les fruits. Dénoyautez les prunes et coupez leur chair en morceaux. Placez-les dans une casserole avec la cannelle et l'anis. Faites cuire sur feu modéré jusqu'à ce que vous obteniez une compote assez sèche. Comptez une bonne trentaine de minutes. Laissez refroidir.

Pendant ce temps-là pelez les pommes et les poires. Ôtez les pépins et les coeurs. Coupez la chair en cubes. Faites fondre le beurre dans une grande poêle. Ajoutez les pommes et les poires. Faites-les sauter pendant 10/15 minutes. Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-en les graines, ajoutez-les dans la poêle (vous pouvez aussi remplacer par de l'extrait de vanille) en cours de cuisson. Les fruits doivent être encore un peu fermes mais cuits. Laissez refroidir. 

Montage: versez la compote de prunes dans des verres. Ajoutez un peu du mélange pommes/poires par-dessus et terminez par une petite poignée de granola. 
Un vrai dessert de saison. Il ne manque plus que le feu de la cheminée...

jeudi 10 octobre 2019

Mes wraps végétariens

De retour à la ville, Barcelone. De retour à la civilisation. Par la fenêtre, des immeubles de tous les côtés. Le voisin fait des travaux et la perceuse m'accompagne pour le petit déjeuner. Revenir à la ville, reprendre un rythme effréné. Foncer sur le vélo. Courir dans les escaliers de l'école pour la 20ème fois de la matinée. Retrouver mes tentacules pour gérer mes 30 monstres. Ah! J'aimerais être à nouveau dans la maison de la semaine dernière avec les yoguis. Voir la montagne par la fenêtre de la cuisine. Écouter la nature dès le lever du jour. Voir le soleil sortir dans un silence presque surnaturel. Entendre les oiseaux chanter. Je me surprends, moi l'urbain, à rêver de campagne, de forêt, de vastes étendues sans personne autour. Est-ce l'âge? La lassitude de la frénésie? Allez savoir. En tout cas l'idée fait son chemin! Faire une pause, repenser à la sérénité de la semaine dernière. Faire une pause, retrouver le calme. Respirer. Me replonger dans des souvenirs culinaires pour le groupe pour lequel j'ai cuisiné, improvisé. Un déjeuner à prendre sur le pouce. Une contrainte. Des légumes plein le frigo: des carottes, de la betterave cuite (reste de ma salade de sarrasin), du concombre. Un flash comme souvent au moment de m'y mettre! Quand le cuisinier prépare un pique-nique pour les yoguis, ses wraps se prennent pour des rouleaux de printemps! 

Préparation: 30 minutes

Pas de cuisson

Ingrédients:
- 6 tortillas pour wraps
- 5 carottes
- 2 betteraves cuites
- 1 petit concombre
- 75 g de coriandre
- 6 cuillères à soupe de houmous
- poivre
- huile d'olive

Pelez et rincez les carottes avant de les tailler en julienne. Coupez les betteraves en julienne également en les séparant des carottes. Pelez le concombre, ôtez-en les pépins avant de couper la chair en fins bâtonnets. Hachez la coriandre.

Prenez une tortilla. Étalez dessus une bonne cuillère à soupe de houmous. Sur la partie qui se trouve devant vous, déposez des carottes (cf photo). Ajoutez ensuite quelques morceaux de betterave. Ensuite ajoutez du concombre. Terminez par de la coriandre. Poivrez. Arrosez d'un petit filet d'huile d'olive. Roulez le tout en serrant bien. Coupez le boudin obtenu en tronçons d'environ 2 cm de large. Procédez de même avec le reste des ingrédients.

lundi 7 octobre 2019

Ma salade de sarrasin à la betterave

Partir. Cuisiner pour les autres. Partager. Échanger. Découvrir. S'ouvrir. Voici en gros à quoi se résume ma vie en ce moment. Des échanges autour de la cuisine. Partir toujours pour voir ceux que j'aime ou pour cuisiner pour ceux que je ne connais pas encore. Découvrir des gens venus d'ailleurs plus ou moins proches. Parler toutes les langues que je connais. Me sentir bien, à ma place. Avoir envie de faire plaisir. Se faire confiance le temps d'une ou deux improvisations culinaires. Échanger sur la vie, nos vies, la cuisine. Parler pendant des heures, cuisiner des journées entières. Et tout ça parfois dans un cadre paradisiaque! Que demander de plus? Que cela dure! Que cela recommence! Vite! Avec de nouvelles personnes, avec les mêmes! Et au milieu de tout ça, ma cuisine prend du sens, ma cuisine voyage et s'enrichit. Le cuisiner est plus serein, plus heureux, plus confiant à chaque retour. Les idées viennent, l'inspiration est au rendez-vous. Des idées de salades, de recyclages culinaires, de recettes pas si végétariennes que d'habitude... bref, le cuisinier a la pêche en ce lundi 7 octobre! Et des envies de recettes à tester! Quand le cuisinier voit la vie en rose, il prépare une salade de sarrasin à la betterave!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients:
- 250 g de sarrasin
- 2 betteraves cuites 
- 1 oignon
- 1 grenade pas trop grosse
- 2 cuillères à soupe de noix
- 1/2 bouquet de coriandre (ou de persil si vous préférez)
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de raisins de Corinthe
- sel, poivre

Faites cuire le sarrasin de suivant les instructions sur le paquet. Égouttez-le et laissez-le refroidir dans un saladier en l'arrosant d'une cuillère à soupe d'huile d'olive.

Pelez et hachez l'oignon. Faites-le suer dans une poêle avec un filet d'huile d'olive sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes. Ajoutez-le au sarrasin. Mélangez.

Pelez et coupez les betteraves en tout petits dés. Ajoutez-les dans le saladier. Mélangez le tout directement avec les mains (propres bien-sûr!) pour que le sarrasin prenne une jolie teinte "betteravesque".

Coupez la grenade en deux. Tapez sur chaque moitié, côté peau, avec une cuillère en bois au-dessus d'un bol pour récupérer les graines. Concassez les noix. Rincez, séchez puis hachez la coriandre. Ajoutez le tout au sarrasin. 

Arrosez votre salade avec la mélasse de grenade et 2 cuillères à soupe d'huile. Assaisonnez. Goûtez et rectifiez si besoin. Servir la salade à température ambiante!

samedi 5 octobre 2019

Mon gazpacho tomates/prunes

En partant à la montagne pour quelques jours santé à cette période de l'année, je pensais que les nuits allaient être frisquettes les journées juste douces. J'avais donc pensé à des soupes réconfortantes. Je me voyais déjà avec un grand bol de potage brûlant dans les mains, regardant les feuilles jaunies par la fenêtre. Et bien en fait d'automne, pas la moindre trace. Il fait encore chaud pendant la journée. Le t-shirt est de rigueur. Et la nuit, c'est la fenêtre ouverte qu'il faut dormir sous peine d'insomnie. L'été joue les prolongations en Catalogne. Comme souvent, il dure jusqu'à la fin du mois d'octobre et ensuite nous basculons dans un pré-hiver. Étrange pour moi alors que la semaine dernière, à Paris, l'automne était déjà là. Entre un lieu et un autre, une activité et une autre j'en perds mon latin  et je finis par ne plus savoir ni où je suis ni à quelle saison je vis. Quand le cuisinier mélange les saisons, il prépare un gazpacho aux tomates et aux prunes.

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson sauf si besoin pour l'ail (cf conseil en bas de la recette)

Ingrédients:
- 1,5 kg de tomates
- 200 g de prunes rouges
- 1 gousse d'ail rôtie
- 1 cuillère à soupe de crème baslsamique
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 pincée de piment
- sel, poivre

Pour le service:
- tranches de pain au levain
- fromage de chèvre en bûche
- feuilles de basilic

Rincez puis séchez les tomates et les prunes. Placez les tomates coupées en morceaux dans le bol de votre blender. Dénoyautez les prunes, coupez-les en morceaux également puis ajoutez-les aux tomates.

Versez l'huile, la crème balsamique. Ajoutez l'ail pelé. Assaisonnez, ajoutez le piment. Mixez pendant 2 minutes. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Passez le gazpacho au chinois pour éliminer les pépins et la peau des tomates. Versez la soupe dans une carafe et placez-la au frigo pour qu'elle soit froide au moment du service.

Quand vous êtes prêt(e)s à passer à table, faites griller quelques tranches de pain. Coupez-les en "mouillettes", déposez par dessus un petit morceau de fromage de chèvre et une feuille de basilic.

Je ne sais pas où vous êtes, ni quelle saison c'est par chez vous mais aujourd'hui, je fais durer l'été encore un peu!

Conseil: je ne digère pas l'ail cru, c'est pour ça que je le fais rôtir. Je profite de la cuisson d'autre chose pour y glisser une ou deux gousses d'ail. Si vous le supportez cru, pas besoin de le faire cuire.

mercredi 2 octobre 2019

Mon crumble aux prunes

Jusqu'à peu je n'aimais pas l'automne... trop gris, trop pluvieux, trop de rentrée scolaire... J'avais la nostalgie des beaux jours quand arrivait l'automne. Et puis j'avoue qu'avec la cuisine, j'ai appris à aimer cette saison. Je me surprends maintenant à attendre cet automne que j'ai si longtemps détesté. Il faut dire qu'il nous apporte plein de bonnes choses: les patates douces, les figues, le raisin, les prunes, les poires, les courges... La semaine dernière, lors d'un bref séjour parisien, j'ai adoré voir le changement de couleurs dans les arbres, sentir l'odeur de l'automne dans les parcs, voir les marrons et les châtaignes tomber, sentir les jours rafraîchir un peu, voir la lumière changer. Quand l'automne s'installe, ça donne envie de faire des balades en forêt, ça sent presque le feu de cheminée et la soupe qui cuit. Ça sent la tarte aux pommes. C'est donc sans nostalgie que j'ai vu l'été s'envoler cette année... Quand le cuisinier a une grosse envie de prunes, il prépare un crumble de mirabelles et quetsches!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
Pour les fruits:
- 250 g de mirabelles
- 250 g de quetsches
- 2 cuillères à café de casonnade
- 1 pincée d'anis étoilé en poudre
- 1 pincée de cannelle

Pour le crumble:
- 20 g de poudre d'amande
- 20 g de poudre de noix
- 20 g de sucre
- 50 g de farine
- 50 g de beurre

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Pour les miettes, placez tous les ingrédients dans un saladier et travaillez-les du bout des doigts pour obtenir une sorte de sable mouillé. Étalez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Faites cuire 10 minutes en remuant à mi cuisson. Laissez refroidir et hachez les plus gros morceaux. 

Pendant la cuisson du crumble, rincez, séchez et dénoyautez les prunes. Faites revenir les mirabelles entières 7 à 8 minutes dans une poêle, sans matière grasse. Réservez. Coupez les questsches en morceaux. Faites-les revenir dans la même poêle. Quand elles commencent à se défaire, ajoutez le sucre et les épices. Mélangez régulièrement. Laissez les prunes se défaire complètement et réduire pour obtenir une compote assez sèche. Laissez refroidir.

Répartissez la compote de questsches dans 4 assiettes. Disposez quelques mirabelles par dessus. Parsemez de crumble et servez avec un yaourt grec. 

lundi 30 septembre 2019

Ma salade de couscous géant

Le cuisinier court, court et court encore...Il passe la moitié de sa vie à Barcelone et l'autre en France. Entre visites familiales, amicales et autres événements. Il court, il prend un avion pour s'en aller. Il court et prend un vélo pour aller à l'école où l'attendent 30 petits monstres! Il recourt, prépare des recettes pour lui, pour les autres. Il cuisine dès qu'il a trois secondes. Pas facile quand on court tout le temps! À Barcelone, c'est encore l'été. À Paris, où j'ai passé le week-end, c'était déjà l'automne. J'ai eu des envies de prunes, de poires, de courges... et suis d'ailleurs rentré quelques denrées dans mon sac à dos. De retour à Barcelone, voyage dans le temps, retour en été. Ici, on trouve encore de bonnes courgettes, aubergines ou tomates...même si on sent que la fin approche. Quand c'est la fin des légumes d'été, il prépare une salade de couscous géant!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 200 g de couscous géant (dans les épiceries orientales)
- 1 oignon
- 1 échalote
- 1 gousse d'ail
- 1 poivron vert
- 1 courgette
- 2 cuillères à soupe de graines de courge
- 1/2 bouquet de coriandre
- 50 g de feta
- 8 tomates cerises
- 10 cerneaux de noix
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et hachez l'ail, l'échalote et l'oignon. Faites-les suer dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu modéré pendant 5 bonnes minutes. Ajoutez alors le couscous géant. poursuivez la cuisson pendant 5 minutes en remuant souvent. Versez 500 ml d'eau. Portez à ébullition. Dès le premier bouillon, baissez le feu et couvrez. Pour le temps de cuisson, reportez-vous aux instructions du paquet. Le liquide devrait avoir été absorbé sinon égouttez-le.

Pendant ce temps-là, rincez, séchez et ouvrez les poivrons en deux. Ôtez-en les pépins et coupez la chair en brunoise. Rincez et séchez la courgette puis détaillez-la également en brunoise. Faites sauter le poivron dans une poêle avec un filet d'huile sur feu assez vif pendant 5 minutes. Remuez constamment puis ajoutez la courgette. Poursuivez la cuisson pendant 5 à 6 minutes. Ajoutez alors le couscous géant. Mélangez. Réservez.

Rincez et séchez les tomates cerises avant de les couper en tout petits dés. Émiettez la feta. Rincez la coriandre. Hachez-la. Hachez grossièrement les noix.

Répartissez le couscous géant aux légumes dans 4 assiettes. Parsemez de dés de tomates, de feta, de coriandre, de noix et de graines de courge. Arrosez d'huile d'olive et de mélasse de grenade. Donnez un tour de moulin à poivre. 
C'est prêt!

dimanche 29 septembre 2019

Mon Bouddha bowl au quinoa

À l'instant une chanson vient de me passer dans la tête. Pas ma préférée, loin de là (mais d'ailleurs ai-je vraiment une chanson préférée?... bon j'y réfléchirai une autre fois). Chanson dont j'ignore l'interprète original mais qui a été reprise plusieurs fois notamment par un boys band des années 90 français... je vous laisse le loisir d'aller voir sur Youtube, si le coeur vous en dit! Cette fameuse chanson ("Le temps qui court"), colle tellement (le titre au moins)à ma vie du moment. Le temps court vite et moi je lui cours après. Entre une chose et mille autres, j'ai même du mal à trouver le temps de venir papoter avec vous et à partager mes recettes. Il va vraiment falloir que le Père Nono m'apporte ce dont je rêve depuis très longtemps, à savoir des journées avec plus d'heures! Si je n'ai pas le temps d'écrire mes recettes, je n'en ai pas non plus beaucoup pour créer des recettes. Et c'est en peu en coup de vent que je cuisine en ce moment. Quand par chance je peux déjeuner à la maison, j'attrape tout ce que j'ai sous la main et je bricole quelque chose. Alors quand le repas approche, j'essaie de me déconnecter de tous mes projets pour me mettre aux fourneaux. Et parfois c'est l'ingrédient qui provoque la recette. Il a suffi d'une découverte sur le marché de Bayonne. Des mini kiwis, les kiwaïs, produits au Pays Basque. Une envie pour les mettre dans une salade. Et ça a donné... Quand c'est l'heure du déjeuner, le cuisinier prépare un Bouddha  bowl au quinoa!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 2 bowls:
- 100 g de quinoa
- 8 mini kiwis
- 1/4 d'ananas
- 6 tomates cerises
- 1 avocat
- 150 g de pois chiches en boîte
- 4 grosses poignées de jeunes pousses
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 1 cuillère à café de curcuma en poudre
- 1 pincée de piment
- 1 cuillère à soupe de sarrasin grillé
- 1 cuillère à café de graines de nigelle
- 2 cuillères à café de sésame
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à soupe de sauce soja
- 2 cuillères à soupe de graines de grenade
- 1 cuillère à soupe de raisins secs
- 1/2 citron vert
- sel, poivre

Faites cuire le quinoa en suivant les indications sur le paquet. Égouttez-le bien et laissez-le refroidir.

Faites sauter les pois chiches dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile et les épices (curry, curcuma, piment). Ils doivent devenir croustillants. Couvrez pour éviter qu'ils ne sautent partout. Assaisonnez et laissez refroidir.

Coupez les kiwis en rondelles et les tomates en quartiers. Détaillez l'ananas en fines tranches. Dénoyautez l'avocat. Coupez-le en 4, pelez-le et coupez la chair en tranches. 

Disposez les jeunes pousses. Ajoutez le quinoa et les pois chiches refroidis par-dessus. Répartissez ensuite les kiwis et les tomates harmonieusement. Déposez deux quartiers d'avocat. Parsemez chaque bowl de graines de nigelle et de grenade, de sésame, de sarrasin et raisins secs. 

Dans un bol, mélangez l'huile restante avec la sauce soja et le jus du citron vert. Poivrez. Arrosez les bowls avec la sauce. C'est prêt!

mercredi 25 septembre 2019

Mes coonies (quand les cookies rencontrent les brownies)

7 comme 7 ans de réflexion, le temps nécessaire au cuisinier pour construire son projet de nouvelle vie. 7 comme l'un des 7 péchés capitaux, la gourmandise évidemment. 7 comme 7 ans, l'âge de raison, dit-on. 7 car aujourd'hui, le blog a 7 ans. 7 ans de recettes partagées avec vous, 7 ans de passion culinaire chaque fois plus importante. 7 ans de photos de plats. Plus de 1500 recettes en tout genre. 7 ans pour trouver ma vraie cuisine à moi. 7 ans à passer des heures et des heures à cuisiner, à chercher des recettes, des ingrédients, de la vaisselle. 7 ans de vie du cuisinier qui se cache derrière chaque plat. 7 ans déjà. 7 ans seulement. Je me revois chez Mme D il y a 7 ans pour créer ce blog qui sans que je le sache allait changer le cours de ma vie. 7 ans depuis cette première recette de tomates confites, avec une photo qui me fait peur. Le cuisinier d'alors me semble bien loin de celui d'aujourd'hui. Aujourd'hui, Ma cuisine à moi a 7 ans et j'en suis fier. Et j'espère être encore là dans 7 ans avec toujours plus de recettes, toujours plus d'idées. Pour mon 7ème blogversaire, j'ai voulu de la gourmandise! Quand ça fait 7 ans que le cuisinier blogue, il prépare des cookies comme des brownies... des coonies en quelque sorte! 

Préparation: 20 minutes

Attente: 30 minutes

Cuisson: 10 minutes par fournée

Ingrédients:
- 340 g de chocolat entre 60 et 70% de cacao
- 115 g de beurre
- 3 oeufs
- 130 g de sucre (muscovado pour moi)
- 100 g de farine
- 35 g de cacao non sucré
- 150 g de noix grossièrement concassées
- 80 g de pépites de chocolat
- 50 g de pépites de nougatine (rayon pâtisserie)- facultatif
- 1 cuillère à café de levure chimique
- 1 bonne pincée de fleur de sel

Faites fondre le beurre et le chocolat noir au bain marie (ou au micro-ondes). Laissez refroidir. 

Pendant ce temps, cassez les oeufs dans la cuve de votre robot, ajoutez le sucre, l'extrait de vanille, la levure et la fleur de sel. Battez le tout pendant 5 minutes à pleine puissance. Baissez la puissance et versez le mélange chocolat/beurre.

Ajoutez la farine et le cacao. Mélangez juste le temps de les incorporer. 

Ajoutez enfin les noix, la nougatine et les pépites de chocolat. Mélangez à la spatule. Versez la pâte dans un saladier et placez celui-ci au frigo. Laissez reposer 30 minutes environ. 

À l'aide d'une cuillère à glace, prélevez des portions de pâte et déposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant. Enfournez à 180ºC pendant une dizaine de minutes. Laissez-les refroidir sur une grille. 

Variante: vous pouvez préparer la pâte sans robot bien-sûr. Vous pouvez remplacer les noix par des noix de macadamia 

lundi 23 septembre 2019

Mon granola chocolat/noix

Il y a des jours où la liste des plats à préparer est longue comme le bras et où je me demande comment faire pour tout cuisiner en une seule journée. Et puis il y a des jours où je me demande comment je vais trouver 3 minutes pour cuisiner quelque chose tellement j'ai de trucs à faire. Il y a aussi des jours où je me dis que je DOIS cuisiner car le week-end étant chargé ou voyageur, je sais que je ne pourrai pas le faire le samedi ni le dimanche. Ce sont ces derniers jours qui sont les plus compliqués car je me retrouve à préparer quelque chose en très peu de temps avec ce que j'ai sous la main car je n'ai pas une minute pour aller acheter quoi que ce soit. Un jeudi matin, veille d'un petit séjour au Pays Basque pour un anniversaire que je ne manquerais pour rien au monde, rien à manger pour le p'tit déj. Flemme de traverser la ville pour aller chez mon boulanger préféré. Pas le choix: je dois cuisiner! Après avoir éliminé les pancakes, les brioches et autres recettes pâtissières ou boulangères faute de temps ou d'ingrédients, je me suis rabattu sur un truc facile et pour lequel j'avais tout ce qu'il fallait. Quand le cuisinier improvise pour le p'tit déj, il prépare un granola (très) chocolat et (très) noix! 

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 25 minutes 

Ingrédients:
- 200 g de petits flocons d'avoine

- 60 g de flocons de riz
- 30 g de quinoa soufflé 
- 30 g de pistaches non salées
- 30 g de noix de cajou non salées
- 30 g d'amandes non salées
- 30 g de cerneaux de noix
- 6 cuillères à soupe de sirop d'érable
- 4 cuillères à soupe d'huile de coco fondue
- 4 cuillères à soupe de cacao non sucré
- 2 cuillères à soupe de tahini
- 1 pincée de fleur de sel
Pour la finition
- 50 g de chocolat noir à 70%
- 50 g de chocolat au lait
- 50 g de raisins secs blonds

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Garnissez une plaque de papier sulfurisé. 

Placez les flocons d'avoine et de riz, le quinoa, les fruits secs sur la plaque. Ajoutez le cacao, le sel. Versez avec le sirop d'érable, le tahini et l'huile de coco. Mélangez le tout intimement d'abord avec une cuillère à soupe puis directement avec les doigts. Étalez le tout sur toute la surface de la plaque. Enfournez et comptez environ 25 minutes de cuisson. Mélangez 3 fois pendant que le granola cuit. 
Laissez-le refroidir complètement. 

Hachez grossièrement les chocolats et ajoutez-les au granola quand celui-ci est à température ambiante. Ajoutez aussi les raisins secs. Mélangez. Servez votre granola avec du lait ou un yaourt!

Conservez le granola dans une boîte hermétique.