mardi 26 mai 2020

Mon caviar de carottes


Depuis hier, nous avons le droit de revoir des gens à Barcelone. Pas n'importe quels gens. Les amis, la famille! Plus de deux mois et demi sans voir les personnes les plus importantes, ça devenait très dur. J'attendais ce moment avec une impatience difficile à transcrire. Voir des amis est certainement ce qui m'a le plus manqué pendant cette période de confinement. Je peux très bien vivre sans aller au resto, sans aller dans des bars, sans faire de shopping. Mais ne pas voir mes amis, ça c'était vraiment difficile. J'en ai passé des heures au téléphone pour palier à cette impossibilité de les voir. Une envie maintenant: reprendre les dîners et les apéros. Rire, parler, vivre des moments ensemble. Retrouver une vie sociale et humaine. Qui dit revoir les amis, dit forcément retrouver des recettes à partager avec eux, innover toujours plus pour leur faire plaisir. C'est dans mon frigo que j'ai trouvé l'inspiration aujourd'hui. Une botte de carottes m'a fait de l'oeil. Une idée venue de je ne sais où. Une inspiration orientale comme souvent. Un voyage culinaire vers un ailleurs encore. Quand le cuisinier se prépare à retrouver ses amis, il prépare un caviar de carottes!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 500 g de carottes
- 1 gros oignon
- 1 gousse d'ail
- 2 cuillères à café de zaatar
- 1 yaourt grec
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 1 cuillère à café de sauce sriracha
- 2 cuillères à café de jus de citron
- 3 brins de coriandre ( ou de persil)
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez les carottes et l'oignon. Coupez les carottes en deux dans le sens de la longueur. Recoupez-les en deux si elles sont très grosses. Coupez l'oignon en quartiers. Placez le tout sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Ajoutez la gousse d'ail entière et le zaatar. Arrosez d'huile. Assaisonnez. Mélangez. Enfournez à 180ºC et laissez cuire 30 minutes environ ou jusqu'à ce que les carottes soient tendres.

Quand les carottes sont cuites, laissez-les refroidir quelques minutes avant de les placer avec l'oignon et la gousse d'ail pelée dans le bol de votre mixeur. Ajoutez la sauce sriracha, 1 cuillère à café de jus de citron. Mixez par à-coups (en utilisant la fonction pulse) pour réduire le tout en purée grossière. Il ne doit plus y avoir de gros morceaux mais on ne cherche pas à obtenir une purée lisse. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Placez la purée obtenue dans une assiette de service.

Dans un bol, mélangez le yaourt avec le tahini et le jus de citron. Assaisonnez. La sauce doit être assez consistante.

Rincez, séchez puis hachez la coriandre. Concassez les pistaches. 

Versez la sauce sur la purée de carottes. Parsemez de coriandre et pistaches. Arrosez d'un filet d'huile. Servez avec du pain pita ou dégustez à la fourchette!

Variantes: si vous n'avez pas de sauce sriracha (sauce pimentée que l'on trouve dans les épiceries asiatiques), remplacez par du piment en poudre. Vous pouvez remplacer le zaatar par du thym séché.

dimanche 24 mai 2020

Mon houmous parfait


Si vous me suivez un peu, vous savez sûrement que j'adore la cuisine orientale! La cuisine libanaise, la cuisine israélienne, la cuisine syrienne me fascinent. J'aime les saveurs de toutes ces cuisines. Je rêvais d'aller au Liban pour goûter aux vrais plats typiques. C'est chose faite. Je rêve maintenant d'aller en Israel pour les mêmes raisons. Dans la cuisine libanaise, il y a deux incontournables pour moi: le labneh et l'houmous. Ces deux-là sont toujours sur ma table quand j'invite des amis pour l'apéro! Impensable de ne pas en préparer! Le problème avec l'houmous c'est qu'on l'a tellement vu que la déception est souvent au rendez-vous. Je suis donc à la recherche de l'houmous parfait. L'houmous ultime. Comme celui que j'ai pu manger à Beyrouth! Et je pense que je l'ai trouvé! Un houmous très crémeux, onctueux, pas gras. Un houmous doudou, qui fait du bien! Un appel aux apéros avec les amis! Quand le cuisinier vise la perfection, il prépare son meilleur houmous!

Préparation: 20 minutes

Ingrédients:
- 400 g de pois chiches en boîte
- 2 cuillères à soupe de tahini
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- 4 glaçons
- 1 ou 2 cuillères à soupe d'eau
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 bonne pincée de sumac
- huile d'olive
- sel, poivre

Commencez par égoutter et peler les pois chiches. Si cette opération peut sembler fastidieuse, elle permet à l'houmous d'être plus digeste et plus onctueux.

Placez-les dans le bol de votre mixeur. Mixez pour obtenir une sorte de poudre.

Ajoutez le tahini, le jus de citron, le cumin. Assaisonnez. Mixez pendant 1 minute. 

Ajoutez les glaçons. Mixez pendant 5 minutes. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Si l'houmous vous semble encore un peu sec, ajoutez une cuillère à soupe d'eau. Mixez à nouveau. Vérifiez la texture, ajoutez une cuillère à soupe d'eau si besoin.

Versez l'houmous dans une assiette. Arrosez d'huile d'olive. Saupoudrez de sumac.

Conseil: servez votre houmous avec mon petit frichti que j'ai proposé hier. 

samedi 23 mai 2020

Ma poêlée de carottes et broccolini


Quand on me demande de définir ma cuisine, j'ai toujours du mal à trouver les mots. Je cuisine végétarien mais je n'utilise pas de tofu, ni de seitan ni de tempeh et je me méfie du soja. Je suis français mais je n'aime pas la cuisine traditionnelle de mon pays. Je vis en Espagne mais je ne suis pas fan de la cuisine d'ici non plus. J'adore les légumes et aussi le chocolat. J'aime cuisiner vraiment passionnément et j'apprends à aimer pâtisser de temps en temps. J'aime improviser avec ce que j'ai sous la main, même si parfois je suis les recettes pas à pas. Bref pas facile de me définir dans tout ça! Et si il n'y avait pas de définition? Et si ce qui me caractérisait c'était justement le fait de ne pas  pouvoir être défini? C'est au milieu de cette question existentielle, que j'ai dû passer en cuisine pour préparer le dîner. J'ai fait ce que je sais si bien faire: improviser! Des légumes de saison, une poêle et en avant! Quand le cuisinier improvise un petit frichti, il prépare une poêlée de carottes et broccolini!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients:
- 500 g de carottes
- 200 g de broccolini
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 morceau de gingembre frais de 2cm
- 200 g de pois chiches en boîte
- 1/2 bouquet de coriandre
- 2 cuillères à soupe d'olive kalamata
- 1 pincée de piment en poudre (ou mieux de chili flakes)
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et hachez l'oignon, le gingembre et l'ail. Épluchez, rincez et séchez les carottes avant de les couper en petits cubes. Éliminer le bas de la tige du broccolini et coupez le reste en tronçons. Égouttez puis rincez les pois chiches et laissez-les égoutter à nouveau. 

Faites chauffer une poêle sur feu vif. Faites-y revenir les carottes avec une cuillère à soupe d'huile pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent. 

Ajoutez le mélange oignon/ail/gingembre. Poursuivez la cuisson 5 à 6 minutes en baissant légèrement le feu. Assaisonnez à ce moment-là. Ajoutez le piment.

Ajoutez le broccolini. Poursuivez la cuisson pendant 2 minutes. Si les légumes ont tendance à attacher, versez un petit peu d'eau. Goûtez et vérifiez l'assaisonnement. Réservez dans un saladier. 

Faites ensuite revenir les pois chiches pendant quelques minutes avec 1 cuillère à soupe d'huile toujours sur feu vif. Poivrez-les généreusement. Quand ils commencent à être croustillants, ajoutez les légumes réservés. Mélangez le tout pendant 1 minute. Coupez le feu.

Rincez, séchez et ciselez la coriandre. Coupez les olives en rondelles. Ajoutez le tout aux légumes et mélangez. Servez aussitôt!

Demain, je vous montrerai une autre façon de servir cette délicieuse poêlée!

vendredi 22 mai 2020

Salade de fenouil et concombre


J'aime l'été. Cela n'a pas toujours été le cas. Petit, je fuyais le soleil et la chaleur, préférant rester enfermé, caché, confiné bien avant l'heure. Mes parents se fâchaient pour que je sorte. J'étais donc assez pâle. Et puis les années passant, je me suis mis à aimer le soleil et la chaleur. J'étais capable de passer la journée à la plage même sous 40 degrés en me retournant régulièrement comme un rôti. Aujourd'hui, je fais attention et le soleil finit par me taper sur le système quand je reste trop longtemps sous ses rayons. Mais je continue d'aimer l'été, même si à Barcelone les températures montent parfois trop haut avec un taux d'humidité qui amplifie le tout. Depuis quelques jours, le thermomètre s'affole et nous a plongé en plein coeur de la saison chaude! Le four est donc au chômage technique en ce moment. J'ai envie de salades, de crudités. Entre deux appels avec les enfants, j'ai trouvé un moment pour préparer une salade qui m'a fait voyager loin, très loin de chez moi. J'avais déjà fait une salade concombre et fenouil en revenant de Marrakech, aujourd'hui, c'est vers l'Asie que je suis allé puiser l'inspiration. Quand les températures montent, le cuisinier prépare une salade de fenouil et concombre aux saveurs asiatiques.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
- 1 bulbe de fenouil
- 1 concombre pas trop gros
- 12 brins de coriandre 
- 3 brins de menthe
- 1 cuillère à café d'huile de sésame
- 1 cuillère à soupe de sauce soja sucrée
- le jus d'un demi citron
- 1 cuillère à soupe de sésame blanc
- 1 cuillère à soupe de sésame noir
- 2 cuillères à soupe de cacahuètes non salées
- 2 pincées de chili flakes ou 1 cuillère à café de sauce sriracha
- sel, poivre

Rincez et séchez le fenouil avant de le couper en petits dés, réservez les pluches. Pelez le concombre en laissant une bande de peau sur deux. Coupez-le également en petits dés. Mélangez le tout dans un saladier.

Rincez, séchez puis hachez les herbes. Ajoutez-les dans le saladier. 

Faites dorer les cacahuètes dans une poêle sans ajouter de matière grasse. Concassez-les grossièrement. 

Dans un bol, mélangez le jus de citron vert avec l'huile de sésame, la sauce soja et la sriracha (ou le piment). Assaisonnez en ayant la main légère. 

Versez la sauce dans le saladier. Ajoutez les herbes. Mélangez.

Disposez la salade sur un plat de service. Parsemez de sésame blanc et des cacahuètes. 

C'est prêt!

mercredi 20 mai 2020

Mes pâtes bolognaise végétariennes


Parfois je cherche longtemps ce que je vais bien pouvoir cuisiner. Parfois c'est simple comme bonjour. Depuis le début du confinement, l'inspiration joue avec mes nerfs en venant et partant au gré de ses envies. Certains jours je dois me torturer les méninges pour trouver l'ombre d'une idée. Le télétravail n'est pas évident pour moi. La limite entre école et maison n'existant plus, je me suis beaucoup laissé envahir par le boulot laissant peu de place aux idées. Heureusement que j'ai mes moments de cuisine à 4 mains avec Dorian pour égayer mon quotidien. Aussi quand il n'est pas dispo, je me bouge et j'essaie de reprendre mes légumes sous le bras pour les cuisiner du mieux que je peux. Samedi matin, aller au marché comme chaque semaine. L'étal de Dolors fait grise mine, le trop de pluie ayant eu raison de ses fraises, petits pois et cerises. Je dois donc aller trouver l'inspiration ailleurs. Quelques champignons de Paris m'ont fait de l'oeil. Une idée soudain! Quand le cuisinier revisite un classique de la cuisine, il prépare des pâtes bolognaise sans viande! 

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients:
- 200 g de tagliatelle (ou d'autres pâtes longues)
- 300 g de champignons de Paris
- 1 bel oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 boîte de tomates cerises entières (ou tomates entières à défaut)
- 4 brins de basilic
- 30 g de parmesan râpé plus un peu pour le service
- 1 cuillère à café de sucre (facultatif)
- huile d'olive
- sel, poivre

Pelez et hachez les champignons, l'oignon et l'ail. Faites revenir le tout avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive dans une grande poêle pendant 10 minutes. Il ne doit plus y avoir d'eau dans la poêle et les champignons doivent être bien cuits. Ajoutez les tomates en boîte. Laissez réduire sur feu modéré pendant 10 minutes en remuant de temps en temps. Assaisonnez et ajoutez les 30 g de parmesan et la moitié du basilic haché en cours de cuisson. Goûtez. Si la sauce vous semble acide, ajoutez le sucre.

Faites cuire les pâtes pendant ce temps-là en respectant les instructions sur le paquet. Prélevez une petite louche d'eau de cuisson et versez-la dans la poêle si la sauce est trop sèche. Égouttez les pâtes. Ajoutez un filet d'huile d'olive pour éviter qu'elles ne se collent entre elles. Mélangez.

Répartissez les pâtes dans des assiettes de service. Versez la sauce au centre. Parsemez du basilic restant et de parmesan. Servez sans attendre!

Variante: vous pouvez utiliser d'autres champignons ou d'autres herbes pour cette recette!

mardi 19 mai 2020

Tarte rustique tomates et oignons


Un samedi soir comme les autres samedis soirs du confinement ou presque puisque j'ai rendez-vous avec Dorian pour cuisiner. Une recette de brioche japonaise que nous avons dans le collimateur depuis le début de cette étrange période. Une recette que j'ai vue plusieurs fois passer sur des blogs... mais pour l'instant revenons à nos tomates. En attendant Dorian, comme j'avais 30 minutes devant moi et comme il fallait penser au dîner, je me suis dit tiens je ferais bien une tarte. J'avais dans la tête une histoire de pissaladière à ma façon et puis j'ai bifurqué sur une histoire de tomates cerises car celles de Dolors viennent d'arriver sur le marché. Retrouver mon amidole pour notre fameuse recette venue du pays du soleil levant. J'avais encore les mains dans la farine. Intrigué, il me tint à peu près ce langage: "Mais que fais-tu donc? Une tarte? À quoi? Et si..." Et de fil en aiguille, mon complice a lui mis aussi les mains dans la pâte pour préparer cette recette imprévue et improvisée! Une tarte rustique car j'adore le principe de la tarte sans moule où la forme importe peu. Quand les cuisiniers font une recette au dernier moment, il préparent une tarte rustique aux tomates et aux oignons!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 130 g de beurre
- 1 oeuf
- 1 cuillère à soupe de parmesan râpé
- 2 pincées d'origan  séché
- 1/2 cuillère à café de sel
- poivre

Pour la garniture:
- 5 oignons
- 1 gousse d'ail
- 300 g de tomates cerises
- 2 cuillères à soupe de vinaigre balsamique
- 1 brin de romarin
- 3 brins de basilic
- 1 morceau de fromage de chèvre très sec (ou de parmesan à défaut)
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
- quelques gouttes de crème balsamique
- 1 jaune d'oeuf
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la pâte, placez la farine, le sel, le parmesan et l'origan dans un saladier. Ajoutez l'oeuf. Mélangez le tout avec une fourchette pour bien incorporer l'oeuf. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Mélangez avec les mains pendant quelques instants puis renverser le saladier sur votre plan de travail. Écrasez la pâte avec la paume de la main. Rassemblez-la et écrasez à nouveau. Écrasez-la 4 fois. Elle doit être bien homogène. Enveloppez-la dans du film alimentaire et placez-la au frais pendant une heure. 

Pelez et émincez les oignons très finement. Pelez puis hachez l'ail. Faites suer le tout dans une grande poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile sur feu modéré. Ajoutez le romarin haché et le vinaigre en cours de cuisson. Assaisonnez. Les oignons doivent être bien cuits, presque confits. Réservez.

Abaissez la pâte au rouleau à pâtisserie sur votre plan de travail fariné pour former un grand disque. Placez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Étalez les oignons au centre de la pâte en laissant une bordure de 3 à 4 cm tout autour. Parsemez les oignons de parmesan. Rincez, séchez les tomates et disposez-les sur les oignons. Rabattez les bords vers le centre en laissant la garniture visible. Arrosez les tomates d'un filet d'huile d'olive. Assaisonnez. Badigeonnez la pâte de jaune d'oeuf avec un pinceau de cuisine. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 30 et 35 minutes ou jusqu'à ce que la pâte soit bien dorée. Les tomates doivent être cuites. 

Laissez refroidir quelques minutes. Parsemez la tarte de copeaux de fromage de chèvre ou de parmesan, de feuilles de basilic. Arrosez de crème balsamique. 

Variante: choisissez des tomates de différentes couleurs pour une tarte encore plus belle. 

dimanche 17 mai 2020

Nos bolos do caco


Aujourd'hui, c'est une autre de mes fidèles lectrices (la pétillante Chauba, qui me soutient dans mes moments de doute, qui m'encourage à me dépasser...) qui m'a conseillé d'aller voir une recette de pains à la patate douce. Quand j'ai vu le nom de cette recette je me suis vraiment demandé ce que c'était. J'ai donc couru voir cette histoire de pains, maintenant que les recettes boulangères ne me font plus peur... même si je ne me suis pas encore lancé dans le levain maison. Après avoir cru quelques minutes que c'était une recette brésilienne, je me suis rendu compte qu'en fait pas du tout. Ces petits pains sont originaires de Madeire. Une destination de plus à rajouter sur ma liste d'endroits à voir dans le monde si des jours meilleurs reviennent. J'ai une nouvelle fois entraîné mon complice Dorian vers de nouveaux horizons culinaires. Quand les cuisiniers "s'envolent" sur l'île de Madeire, ils préparent des bolos do caco. 

Préparation: 20 minutes

Attente: 1h 15

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 8 petits pains:
- 280 g de farine
- 10 g de levure boulangère fraîche
- 5 g de sel
- 15 cl d'eau tiède
- 100 g de patate douce cuite (au four ou à l'eau)

Délayez la levure dans l'eau et laissez reposer quelques minutes. 

Écrasez la patate douce en purée, il ne doit pas y avoir de morceaux. 

Placez la farine, le sel et la patate douce dans le bol de votre robot muni d'un crochet pour pétrir. Commencez à mélangez. Ajoutez le mélange eau/levure. Pétrissez la pâte pendant 8 à 10 minutes. Elle ne doit plus coller. Sinon ajoutez un peu de farine. Placez la pâte obtenue dans un saladier légèrement fariné et laissez pousser pendant 1 heure dans un endroit chaud.

Dégazez la pâte en enfonçant votre poing au centre. Divisez-la en 8 portions égales. Façonnez chaque portion en boule. Vous aurez peut-être besoin de les fariner. N'hésitez pas. Laissez à nouveau reposer pendant 15 minutes sous un torchon.

La cuisson se fait à la poêle sur feu modéré et à couvert. Comptez 7 à 8 minutes de cuisson par face. Avant de les retourner, vérifiez qu'ils sont bien dorés. 

Traditionnellement, ces petits pains sont servis avec un beurre aillé et persillé. Impossible pour moi. Je les ai donc juste beurrés. Ils sont meilleurs quand ils viennent d'être cuits mais ils peuvent très bien se manger le lendemain aussi, dans ce cas coupez-les en deux et passez-les au grille-pain!

vendredi 15 mai 2020

Mes mini muffins tomate/basilic

En ce moment, la cuisine à distance est devenue une nouvelle façon de cuisiner. À défaut de pouvoir croiser les gens pour mettre les mains à la pâte ensemble, les ordi nous permettent de passer des moments culinaires agréables. Si on m'avait dit qu'un jour je cuisinerais avec mes amis sans être physiquement avec eux, je ne l'aurais pas cru. Idem pour les ateliers culinaires, le présentiel étant encore impossible, je me retrouve donc à animer des cours en ligne. Comme quoi tout peut arriver. Je me lance dans la cuisine à distance. J'avance pas à pas dans ce monde virtuel. Les cours virtuels me plaisent, je commence à m'y sentir à l'aise. Étape suivante, faire des "live" car c'est devenu une autre norme. Là encore, je ne me voyais pas le faire et puis... Mon deuxième live sur Instagram est déjà prévu. Mais avant il faut s'entraîner à faire la recette pour voir si ça marche. Rendez-vous pris avec ma complice du direct, Silvie du blog Citronnelle & Cardamome. Au menu : une recette pour l'apéro! Pour quand la vie sociale pourra reprendre. Quand le cuisinier s'entraîne
pour un "live", il prépare des mini-muffins tomate/basilic!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15/16 minutes

Ingrédients pour 36 mini muffins environ:
- 100 g de farine + un peu pour les moules
- 100 g de polenta
- 3 oeufs
- 100 ml de lait
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 5 cl d'huile d'olive
- 60 g de yaourt grec
- 3 cuillères à soupe de sauce tomate
- 2 cuillères à soupe de basilic haché
- 75 g de fromage râpé
- 20 g de parmesan
- 1 sachet de levure
- beurre pour les moules
- sel, poivre

Versez le jus de citron dans le lait. Mélangez et laissez reposer 5 minutes.

Pendant ce temps-là, fouettez les oeufs avec l'huile et le yaourt grec. Versez ensuite le lait et la sauce tomate. 

Ajoutez les deux fromages et le basilic. Mélangez. 

Ajoutez la farine et la polenta. Assaisonnez. Mélangez délicatement. Terminez par la levure. 

Beurrez et farinez vos moules. J'ai utilisé des moules à mini muffins. Remplissez-les aux 3/4. Enfournez à 180ºC. Comptez environ 15 minutes de cuisson. Les muffins doivent être bien dorés! 

Attendez quelques secondes à la sortie du four avant de les démouler sur une grille. Laissez-les refroidir ou pas avant de vous jeter dessus. Moi j'avoue que je n'ai pas pu attendre!

Variante: vous pouvez remplacer la sauce tomate par une cuillère à soupe de concentré de tomate, le basilic par de l'origan. Amusez-vous avec ces mini muffins dont vous ne ferez qu'une bouchée!

jeudi 14 mai 2020

Nos marathopitas


Aujourd'hui, j'ai une pensée spéciale pour une de mes fidèles lectrices: Aude. Fidèle parmi les fidèles. Elle ensoleille mes recettes avec ses commentaires encourageants et sa bienveillance. Elle est une de mes sources d'inspiration aussi car elle me parle souvent de recettes que je connais pas. Nous parlons de temps en temps de nous croiser pour faire connaissance et cuisiner aussi. Un jour peut-être! Dans un de ses derniers commentaires, elle me parlait d'une recette venue de Grèce, la marathopita! Recette inconnue au bataillon! Ma curiosité était piquée. J'ai donc entraîné mon amidole en Grèce pour découvrir cette spécialité. Une recette facile et savoureuse que nous avons trouvée chez Valérie du blog 1,2,3dégustez avant de la mettre à notre sauce. Un nouveau voyage culinaire, une nouvelle destination: la Grèce donc, où je rêve pouvoir aller un jour. Allez je garde l'espoir qu'un jour nous pourrons à nouveau partir vers d'autres horizons! Quand les cuisiniers s'envolent vers la Grèce, ils préparent des marathopitas! 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 8 marathoopitas:
Pour la pâte
- 300 g de farine
- 120 g d'eau
- 1/2 cuillère à café de levure chimique
- 1 cuillère à café de sucre
- 1 pincée de sel
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive

Pour la garniture
- 90 g d'herbes fraîches (épinards frais, coriandre, menthe)
- 60 g de feta
- 2 oignons nouveaux
- huile d'olive
- sel, poivre

Mélangez la levure avec l'eau et le sucre. Laissez reposer quelques minutes.

Hachez les oignons très, très finement. Faites-les suer quelques minutes à la poêle avec une filet d'huile d'olive. Assaisonnez. Laissez refroidir.

Hachez les herbes (après les avoir rincées et séchées). Ajoutez l'oignon. Assaisonnez. Ajoutez 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Mélangez. 

Pour la pâte, placez la farine, le sel, le sucre, la levure  et l'huile dans la cuve de votre robot munie de la feuille. Ajoutez l'eau petit à petit. Pétrissez pendant 10 minutes. La pâte ne doit pas coller. Elle est lisse et souple. Divisez-la en 8 portions égales. Formez des boules avec chacune d'entre elles.

Prenez une boule et abaissez-la en un disque de 12 cm de diamètre environ avec un rouleau à pâtisserie. Déposez une cuillère à soupe d'herbes au centre. Parsemez de feta émiettée. Repliez la pâte pour la refermer puis étalez-la à nouveau en un disque de 12cm. Procédez de même avec les autres boules de pâte. 

Faites chauffer une poêle avec un filet d'huile. Déposez-y une marathopita. Laissez-la cuire 2 à 3 minutes de chaque côté ou jusqu'à ce qu'elle soit bien dorée! Faites de même avec les autres marathopitas! 

Vous pouvez les servir avec une salade d'herbes fraîches ou de pousses d'épinards. 

Variante: variez les herbes que vous mettez dedans, persil, ciboulette, cerfeuil... Faites-vous plaisir!

mardi 12 mai 2020

Mes cookies chocolat et noisettes


Si les légumes sont toujours présents dans mon frigo, dans ma tête et dans mon assiette, le chocolat n'est jamais loin. Et entre les deux mon coeur ne peut pas choisir, mon ventre non plus. Je suis addict aux deux! C'est mon équilibre alimentaire à moi! Un peu de douceur, un peu de santé! Un peu de gourmandise, un peu de fibres et vitamines. J'alterne. Selon mon humeur. Et j'assume. Aujourd'hui, c'est vers la gourmandise que je me suis tourné. L'inspiration est revenue sans faire de bruit. L'école prenant moins de place dans ma tête cette semaine, je sens les envies reprendre leur place. Il était temps. J'ai donc eu un flash: des cookies car ça fait longtemps. La dernière fois c'était en janvier, des cookies chocolat et fleur de sel. Depuis pas de cookies. D'autres recettes sucrées mais pas de cookies. Alors aujourd'hui, j'en refais. J'en avais envie et besoin. Il faut savoir se faire plaisir parfois. Et aujourd'hui, je pense fort à ma copine Céline du blog Mon Maraîcher À la casserole qui fête son anniversaire. Céline ces cookies sont pour toi!!  Quand le cuisinier retrouve l'inspiration, il prépare des cookies chocolat et noisettes!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 14/15 minutes

Ingrédients pour une douzaine de cookies:
- 250 g de farine
- 200 g de chocolat noir
- 45 g de noisettes
- 160 g de beurre mou
- 1 oeuf
- 70 g de sucre
- 1 cuillère à café de levure 
- 1 pincée de fleur de sel

Pour faire cette recette, j'ai utilisé mon robot muni de la feuille mais vous pouvez bien sûr la faire à la main!

Concassez le chocolat et les noisettes avec un couteau.

Placez le beurre et le sucre dans la cuve de votre robot et mélangez pendant 1 minute.

Ajoutez l'oeuf et mélangez pendant 3 minutes. 

Ajoutez la farine, la levure et le sel. Mélangez juste ce qu'il faut pour les incorporer.

Enfin ajoutez les noisettes et le chocolat. Mélangez avec une spatule.

Prélevez des portions de pâte et déposez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez à 180ºC. Laissez cuire les cookies entre 14 et 15 minutes. Ils doivent être dorés dessus et dessous. Laissez-les reposer quelques minutes sur la plaque hors du four avant de les laisser refroidir sur une grille. 

Astuces: Pour des cookies de taille égale, j'utilise ma cuillère à glace pour les façonner! Les cookies obtenus sont assez épais d'où le temps de cuisson un peu plus long. Vous pouvez bien sûr en faire des plus fins dans ce cas-là comptez seulement 10/12 minutes au four!

lundi 11 mai 2020

Mon risotto comme chez Sonia Ezgulian


Depuis que je suis blogueur culinaire, j'en ai fait de belles rencontres. En haut de la liste, il y a bien-sûr celle avec Dorian alors que je n'étais qu'un tout jeune blogueur aux photos plus que moyennes et aux recettes un peu bancales. Le début d'une belle complicité. La cuisine m'a permis de m'ouvrir aux autres, d'apprendre à me jeter à l'eau pour oser faire des choses nouvelles. Je suis allé trois fois au festival des blogueurs culinaires sans connaître personne, j'ai animé des ateliers divers et variés avec des gens que je ne connaissais pas, j'ai dit oui pour des projets qui me semblaient trop grands pour moi mais qui finalement m'ont permis de trouver ma place. J'ai cuisiné pour des mariages, des retraites de yoga, des anniversaires. J'ai rencontré des gens qui sont devenus des amis, entre autres Céline du blog Mon maraîcher à la casserole (une évidence). Et puis j'ai aussi croisé la route de cuisiniers à travers des bouquins, des magazines. Des cuisiniers qui me donnent l'envie de me dépasser, de continuer, de cuisiner toujours plus. Des gens inspirants. Aujourd'hui, je voulais vous parler de Sonia Ezgulian que j'ai découverte en lisant une BD à mourir de rire: À boire et à manger (de Guillaume Long). Je ne la connaissais pas avant ça. J'ai adoré sa personnalité et les recettes qu'elle proposait dans les pages de cette BD. Je suis alors allé jeté un oeil chez elle pour voir ce qu'elle faisait. J'ai adoré. Maintenant, je rêve secrètement de croiser un jour sa route... qui sait! Quand le cuisinier trouve l'inspiration chez Sonia Ezgulian, il prépare un risotto aux épinards!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients:
- 200 g de riz spécial risotto
- 60 cl de bouillon de légumes (maison si possible)
- 100 g de pousses d'épinards
- 1 oignon
- 20 g + 10 g de beurre
- 30 g de parmesan râpé plus quelques copeaux
- 20 g de noisettes  grillées, non salées
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez et séchez les pousses d'épinards. Pelez et hachez l'oignon. Concassez les noisettes.

Faites tomber les épinards dans une poêle avec un filet d'huile d'olive. Assaisonnez. C'est très rapide. Réservez. 

Faites fondre les 20 g de beurre dans une casserole. Faites-y suer l'oignon jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajoutez le riz et mélangez rapidement le tout. Versez 50 cl de bouillon. Portez à ébullition et laissez cuire sur feu modéré en remuant de temps en temps. Comptez 20 minutes de cuisson. Goûtez à partir de 15 minutes. Si le liquide est absorbé alors que le riz n'est pas cuit, rajoutez-en peu. Quand le riz est cuit, ajoutez les épinards, le beurre restant et le parmesan. Assaisonnez (ayez la main légère sur le sel). Mélangez et couvrez pendant 5 minutes. 

Servez le risotto sans attendre, parsemé de noisettes concassées et de copeaux de parmesan. 

dimanche 10 mai 2020

Ma soupe de carottes au lait de coco


La soupe. Des souvenirs. Un plat que j'affectionne particulièrement. Je me revois petit chez mes grands-parents. La Normandie. Pour eux la soupe c'était tous les jours, été comme hiver. Deux soupes au menu. La traditionnelle soupe au biscuit (une sorte de pain très cuit que l'on rajoute dans un bouillon de légumes) et la soupe mixée. Mon grand-père ne mangeait que la soupe au biscuit. Ma grand-mère changeait d'avis un jour sur deux. Pour moi pas question de manger celle au biscuit. J'ai toujours eu horreur du pain trempé. Je me délectais donc de la soupe aux légumes. Avec les années, j'ai préparé moi-même mes propres soupes. Mono légumes au début, j'ai peu à peu inventé, pris des libertés. La soupe c'est la vie (comme le beurre et le chocolat). Même si je n'en prépare pas trop depuis quelque temps, cela reste mon plat de dernière minute. Quand certains dégainent leur paquet de pâtes pour un dîner, je prends mes plus beaux légumes et prépare une soupe. Alors que la pluie est de retour, l'envie d'une bonne soupe s'est fait sentir. Une recette toute simple pour une soupe qui fait voyager: une soupe de carottes au curcuma!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:
- 1 botte de carottes
- 100 g de lentilles corail
- 3 oignons
- 1 gousse d'ail
- 20 cl de lait de coco
- 2 cuillères à café de curcuma moulu
- 1 cuillère à café de gingembre moulu
- 1 cuillère à soupe de d'huile de coco
- sel, poivre

Pour le service:
- quelques brins de coriandre 
- 2 cuillères à café de cacahuètes grillées

Pelez et rincez les carottes avant de les couper en morceaux.

Pelez et émincez les oignons et l'ail. Faites-les suer dans une cocotte avec l'huile de coco sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes. Ajoutez le curcuma. Mélangez.

Ajoutez les carottes et les lentilles. Couvrez le tout d'eau et portez à ébullition, Laissez cuire environ 30 minutes ou jusqu'à ce que les lentilles et les carottes soient très tendres. 

Mixez alors très finement en ajoutant le lait de coco. Assaisonnez à ce moment-là. 

Servez la soupe parsemée de coriandre ciselée et cacahuètes hachées.

Variante: vous pouvez utiliser du curcuma et du gingembre frais. 

vendredi 8 mai 2020

Mes egg muffins aux épinards


Depuis que nous sommes confinés (mais c'était quand la vie d'avant?), mon bonheur est de retrouver mon amidole pour cuisiner. Entre son emploi du temps et le mien, nous y arrivons en gros un jour sur deux. J'attends ces moments avec impatience car le reste du temps mon cerveau culinaire est un peu en berne.L'enfermement a un vraiment un effet négatif sur mon inspiration. Plus les semaines passent, plus c'est difficile de trouver des idées en étant tout seul. Que voulez-vous, j'ai besoin de me balader, de rencontrer, d'être libre pour laisser cours à mes idées. Alors que soit disant nous avons beaucoup de temps, je devrais pouvoir cuisiner deux ou trois fois par jour sans souci. Mais non. J'espère que des temps meilleurs viendront et avec eux mon inspiration. Elle qui était encore présente au début de cette étrange expérience a fait ses valises et ne semble pas prête à revenir. La recette d'aujourd'hui est née après un des ces moments de cuisine à 4 mains. Nous avions utilisé un oeuf pour dorer je ne sais plus trop quoi. Je n'avais pas tout utilisé et puis j'avais le blanc. J'avais un reste d'épinards et de fromage aussi (ça y est je me souviens c'était après avoir fait les pides turques). Pas question de jeter quoi que ce soit. J'ai recyclé comme j'aime si bien le faire. Parce que le cuisinier aime la cuisine des restes, il prépare des egg muffins!

Préparation: 15 minutes 

Cuisson : 25 minutes

Ingrédients:
- 4 oeufs
- 50 g de feta
- 50 g de cheddar (ou fromage râpé)
- 150 g d'épinards frais
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- sel, poivre
- beurre et farine pour les moules

Rincez puis séchez les épinards. 

Pelez puis hachez l'ail et l'oignon. Faites-les suer pendant 5 grosses minutes sur feu modéré avec une cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils sont translucides, ajoutez les épinards. Faites-les juste cuire le temps qu'ils tombent. Assaisonnez. Hachez-les hors du feu. 

Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez les épinards et les fromages. Mélangez. Assaisonnez. 

Beurrez et farinez soigneusement vos moules à muffins. 

Versez-y la préparation. Remplissez-les alvéoles aux 3/4.

Enfournez à 180ºC et laissez cuire 15 minutes environ. Les egg muffins doivent être bien dorés. Attendez quelques minutes avant de les démouler. 
Servez-les avec une salade verte et un peu de ketchup maison par exemple! 

Variante: vous pouvez garnir vos egg muffins avec ce que vous voulez ou avez sous la main. C'est une recette parfaite pour recycler les petits restes...

jeudi 7 mai 2020

Notre financier pistaches et framboises

Aujourd'hui, pas de voyage culinaire. Juste un peu de gourmandise. Juste une recette sucrée parce qu'il faut savoir se faire plaisir même et j'allais dire surtout quand les temps sont durs. Les premières recettes que j'ai faites avec Dorian au début du confinement étaient surtout des desserts. Après 3 ou 4 jours, je l'ai supplié de mettre des légumes dans nos plats car je n'ai pas l'habitude de manger autant de desserts. Depuis nous sommes passés en mode recettes salées et surtout en boulange avec pas mal d'essais de pains du monde entier. Alors depuis deux jours je parle à Dorian de cette recette de financier que j'ai vue chez Celinblog, mon ange gardienne de la pâtisserie. Quand j'ai des soucis techniques, je l'appelle au secours et elle vient toujours me filer un coup de spatule virtuel pour me sortir de mes problèmes. J'adore ce qu'elle fait.Il n'a pas fallu parler bien longtemps pour convaincre mon amidole que cette recette c'était de la bombe. Petit brainstorming rapide sur comment nous allions nous approprier ce financier. Et voilà le résultat! Quand les cuisiniers ont besoin de légèreté et de douceur, ils préparent un financier pistaches et framboises.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 20/25 minutes

Ingrédients pour un moule de 16cm:
Pour le financier
- 60 g de poudre de pistaches
- 60 g de sucre
- 60 g de beurre
- 2 blancs d'oeuf
- 30 g de farine
- 2 cuillères à soupe de jus de citron 
- 1 cuillère à café de zeste
- 1/2 cuillère à café de levure 
- 120 g de framboises

Pour la chantilly
- 15 cl de crème fleurette très froide
- 20 g de sucre glace
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

Pour le coulis de fruit de la passion
- 1 fruit de la passion
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 1 cuillère à soupe d'eau

Faites fondre le beurre sur feu doux jusqu'à ce qu'il prenne une jolie couleur noisette. Filtrez-le et laissez-le refroidir.

Mélangez la farine, le sucre, la poudre de pistache et la levure dans un saladier.

Montez les blancs en neige ferme. Ajoutez les ingrédients secs et mélangez délicatement avec une maryse. Ajoutez le jus et le zeste de citron ainsi que le beurre refroidi. Mélangez.

Versez la préparation dans votre moule beurré et fariné. 

Enfournez à 180ºC. Et comptez entre 20 et 25 minutes de cuisson. Retournez le moule à la moitié du temps. Vérifiez que le financier est cuit en enfonçant une baguette en bois au centre, elle doit ressortir sèche. Laissez le financier refroidir complètement. 

Fouettez la crème, le sucre glace et la vanille en chantilly très ferme. 

Pour le coulis, placez tous les ingrédients dans une petite casserole. Portez-le tout à ébullition et laissez réduire jusqu'à ce que l'ensemble prenne une consistance sirupeuse. Filtrez et laissez refroidir. 

Recouvrez le financier de chantilly. Déposez des framboises et arrosez le tout de coulis. 

Astuce: pour monter la chantilly, placez le fouet au frigo pour qu'il soit bien froid lui aussi. Pour la poudre de pistache, j'ai réduit les pistaches émondées en poudre avec mon mixeur à lame.

Variantes: vous pouvez remplacer les framboises par des fraises. Si vous ne trouvez pas de fruit de la passion, mixez quelques fraises et arrosez le financier avec ce coulis. 




mardi 5 mai 2020

Mon pain au lait venu d'ailleurs


Aujourd'hui, je vous emmène en voyage vers un pays que je rêve de visiter: Israël! Je ne sais pas d'où me vient cette fascination pour ce pays. J'aime sa culture et sa cuisine bien-sûr. La cuisine de cette région du monde me parle. Je suis fasciné par les saveurs qui sont utilisées. Les plats que je connais sont toujours une invitation au voyage. À Paris, déjà j'adorais me perdre vers la rue des Rosiers où je mordais à pleines dents dans des sandwiches aux falafels ou aux aubergines frites. J'adorais aller manger Chez Marianne. Israël est en haut de la liste des pays que je veux visiter un jour... en espérant qu'on puisse re-voyager! En attendant, je cuisine, je collectionne les livres de recettes de ce pays. J'essaie. Je voyage dans ma cuisine. La fascination perdure. Aujourd'hui, encore une recette boulangère. Décidément le confinement aura eu des effets sur ma cuisine. Envolée ma peur de faire du pain ou des pains... Pas de levain pour le moment mais des pains venus de loin car le besoin de m'évader est encore fort même si nous pouvons maintenant sortir une heure par jour. Pas d'avion pour partir en voyage. Mon robot fera l'affaire! Quand le cuisinier s'envole dans sa cuisine, il prépare un pain au lait venu d'ailleurs!

Préparation: 30 minutes

Repos: 2 heures

Cuisson: 25 minutes

Ingrédient:
- 250 g de farine spéciale pain
- 50 + 60 ml de lait
- 20 g de levure boulangère fraîche
- 25 g de sucre
- 5 g de sel
- 1 oeuf + 1 jaune
- 50 g de beurre à température ambiante
- 1 cuillère à soupe graines de pavot/ sésame
- 1 pincée de fleur de sel

Faites tiédir les 50 ml de lait. Ajoutez-y le sucre et la levure. Mélangez. Laissez reposer quelques minutes.

Placez la farine et le sel dans le bol de votre robot muni d'un crochet. Ajoutez l'oeuf, le beurre et le mélange lait/levure. Commencez le pétrissage. Versez le lait restant petit à petit pour obtenir une pâte souple, non collante et légèrement brillante. Vous n'aurez peut-être pas besoin de verser tout le lait. Formez une boule avec la pâte. Placez-la dans un saladier légèrement fariné. Couvrez avec du film alimentaire. Laissez reposer 1 heure dans un endroit chaud.  La pâte doit avoir doublé de volume.

Sortez la pâte du saladier. Pétrissez-la quelques instants sur votre plan de travail. Si elle colle un peu farinez légèrement le plan de travail. Formez un long rouleau de pâte d'environ 75 cm de long. 

Coupez un morceau de 25 cm soit un tiers du rouleau. Prenez le morceau le plus long et donnez-lui la forme d'un U à l'envers. Placez le petit morceau au milieu comme sur la photo. 

Tressez le pain en ne serrant pas trop car la pâte va continuer de pousser. Couvrez avec du film alimentaire. Laissez reposer une heure ou jusqu'à ce que la pâte double de volume. 

Faites préchauffer votre four à 200ºC. Ôtez le film délicatement. Posez le pain sur une plaque. Badigeonnez le pain avec le jaune d'oeuf. Parsemez-le de graines et fleur de sel. Enfournez au milieu de votre four. Au bout de 8 minutes baissez la température à 180ºC, retournez la plaque et laissez cuire encore 8 minutes. Enfin baissez la température à 160ºC et laissez cuire 8 minutes supplémentaires. Les températures indiquées le sont en mode chaleur tournante. Si votre four n'a que la position chaleur statique, faites cuire le pain d'abord à 220ºC, puis 200ºC et enfin 180ºC. Les temps dépendant de votre four. 

Laissez refroidir le pain quelques minutes avant de le déguster. Il est meilleur le jour même. Néanmoins vous pourrez le manger le lendemain en le passant au grille-pain.

lundi 4 mai 2020

Nos sticky buns rhubarbe et framboises

Quand le confinement a été décrété, ma première pensée a été de me dire que je n'allais pas pouvoir aller en France pour les vacances de Pâques. Pas d'amis pour des dîners à rigoler, pas de balades dans Paris, pas d'odeur de lilas, pas d'ail des ours, pas de Normandie où le printemps fait exploser la nature, pas de chasse aux oeufs dans le jardin, pas de cuisine chez Dorian, pas de fous rires avec ma nièce, l'intrépide Élisou. Les premières semaines d'enfermement ont donc été dures. Accepter ce qui ne pourrait pas être. Et puis comme pour tout, entrevoir la lumière au bout du tunnel. Trouver des solutions. Cuisiner en visio, profiter du soleil sur le toit, écouter les oiseaux. Faire du vide dans les placards et le congélateur, ce que je devais faire depuis... bref ce que je devais faire et ne faisais pas. C'est justement en fouillant dans le congél que j'ai retrouvé de la rhubarbe surgelée. Souvenir de l'année dernière quand on pouvait encore aller où l'on voulait. Rhubarbe de ma Normandie. Un peu de mon village à Barcelone. Une pensée pour mon oncle et ma tante qui l'ont plantée juste pour moi. Pour cette rhubarbe d'exception, il me fallait une recette d'exception. C'est sur le blog Cloudy Kitchen que j'ai trouvé mon bonheur! Avec Dorian, nous nous sommes envolés de l'autre côté de l'Atlantique pour "boulanger" encore une fois! Quand les cuisiniers déclarent la saison de la rhubarbe ouverte, ils préparent des sticky buns rhubarbe et framboises!

Préparation: 45 minutes

Attente: 2 heures 30

Cuisson: 50/55 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 600 g de farine
- 1 sachet de levure de boulanger
- 240 g de lait
- 60 g de sucre
- 90 g de beurre mou
- 1/2 cuillère à café de sel
- 2 oeufs

Pour la compote:
- 400 g de rhubarbe
- 60 g de framboises surgelées
- 140 g de sucre
- le jus d'un demi citron

Pour la glace royale:
- 2 cuillères à soupe de blanc d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de jus de citron vert
- 1/2 cuillère à café de zeste de citron vert
- 100 g de sucre glace

Commencez par préparer la pâte. Faites tiédir le lait. Versez-le dans un saladier avec la levure et 2 cuillères à soupe de sucre. Mélangez rapidement et laissez reposer quelques minutes. 
Placez la farine, le sel et le sucre restant dans la cuve de votre robot muni du crochet pour pétrir. Mélangez rapidement. Incorporez ensuite les oeufs légèrement battus et le lait. Laissez le robot pétrir la pâte pendant une 10aine de minutes. Au début la pâte a du mal à s'amalgamer mais ça finit par former une pâte qui se tient.  Ajoutez le beurre morceau par morceau en attendant qu'il soit bien incorporé avant d'en rajouter. Quand tout le beurre a été ajouté, poursuivez le pétrissage pendant 10 minutes. En tout il faut environ 25 minutes. Formez une boule avec la pâte. Déposez-la dans un saladier légèrement huilé. Couvrez d'un torchon propre et laissez lever pendant 1h30 dans un endroit chaud sans courant d'air.

Pendant ce temps-là, préparez la compote. Épluchez rapidement la rhubarbe avant de la rincez et la détaillez en tronçons. Placez-les dans une casserole avec 40 g de framboises, le sucre et le jus de citron. Faites cuire une 20aine de minutes. La compote doit être un peu sèche. Mixez-la finement avec votre mixeur plongeant. Réservez.

Étalez la pâte sur votre plan de travail bien fariné pour obtenir un rectangle d'environ 60x45 cm. Étalez la compote sur toute la surface. Parsemez la compote avec les framboises restantes. Roulez la pâte dans la longueur pour obtenir un rouleau de 60 cm de long. Coupez-le en tronçons de 5 cm avec un bon couteau. Placez-les au fur et à mesure dans un grand plat rectangulaire. Couvrez de film alimentaire et laissez reposer 1 heure supplémentaire. 

Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 30 et 35 minutes. La brioche doit être bien dorée. Laissez refroidir hors du four. 

Pour la glace royale, mélangez le blanc d'oeuf avec le jus et le zeste de citron. Incorporez le sucre petit à petit jusqu'à ce que vous obteniez une glace royale assez épaisse. Faites-la couler sur la brioche refroidie pour faire de jolis motifs. Décorez avec des framboises fraîches si vous en avez. 

Conseil: pour le citron vert, choisissez-le bio pour utiliser le zeste. Si vous n'en trouvez pas, ne mettez que le jus.

dimanche 3 mai 2020

Nos pains farcis aux pommes de terre

Chanson du jour: Voyage, voyage... Plus loin que la nuit et le jour! Qui ne connaît pas ce tube des années 80? Alors que la perspective de pouvoir partir cet été fond comme neige au soleil, je me réfugie dans mes voyages culinaires avec mon compagnon globe-trotter le bien connu Dorian. Aujourd'hui, nous vous emmenons au Maroc avec une recette que nous avons trouvée chez Culinaire Amoula. Moi qui flippais sur les recettes boulangères, depuis le début du confinement je les enchaîne... même plus peur! Donc aujourd'hui, des petits pains farcis. Une recette que nous avons mise un peu à notre goût parce que les recettes sont faites pour être adaptées. Quand les cuisiniers "s'envolent" au Maroc avec leurs ustensiles, ils préparent des petits pains farcis aux pommes de terre et au thon!

Préparation: 45 minutes

Attente: 1 heure 30

Cuisson: 1heure

Ingrédients pour 8 pains:
Pour la pâte:
- 300 g de farine
- 15 cl d'eau 
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1/2 sachet de levure de boulanger déshydratée
- 1/2 cuillère à café de sel
- 1 cuillère à café de sucre
- 30 g de yaourt grec
- 1 jaune d'oeuf

Pour la garniture:
- 250 g de pommes de terre
- 20 g de cheddar ou parmesan râpé
- 30 g de fromage râpé
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 cuillère à café de ras-el-hanout
- 1 cuillère à café de curcuma
- 100 g de thon en boîte
- 10 brins de coriandre ou de persil
- 1 oignon
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

Pour le streusel:
- 10 g de parmesan râpé
- 10 g de beurre froid
- 20 g de farine
- 1/2 cuillère à café de ras-el-hanout
- 1 bonne pincée d'origan ou de thym séché
- une pincée de sel
- poivre

Commencez par préparer la pâte. Mélangez l'eau, la levure et le sucre dans un verre. Laissez reposer quelques minutes. Placez la farine, l'huile d'olive, le yaourt et le sel dans la cuve de votre robot muni du crochet pour pétrir. Ajoutez la levure. Mélangez pendant une 10aine de minutes sur vitesse moyenne. La pâte ne doit pratiquement pas coller, sinon ajoutez un peu de farine. Débarrassez-la dans un saladier légèrement fariné. Couvrez avec du fil alimentaire et laissez reposer dans un endroit "chaud" pendant 1 heure.

Pendant ce temps, préparez la garniture et le streusel. 

Faites cuire les pommes de terre à l'eau. Égouttez-les avant de les peler. Placez-les dans un saladier. Écrasez-les à la fourchette.

Pelez et hachez l'oignon. Faites-le revenir 5 minutes dans une poêle avec l'huile d'olive ou jusqu'à ce qu'il soit translucide. Ajoutez le cumin et poursuivez la cuisson 2 minutes supplémentaires.

Ajoutez l'oignon, les épices, les fromages, la coriandre ciselée et le thon émietté dans le saladier avec les pommes de terre. Mélangez intimement. 

Pour ls streusel, mélangez le beurre, le parmesan, le ras-el-hanout et la farine du bout des doigts pour obtenir une sorte de sable très fin. Assaisonnez.

Coupez la pâte en 8 portions. Roulez chacune en boule. Écrasez-les pour obtenir des disques de la taille de la paume de votre main. Déposez une cuillère à soupe de garniture sur chaque disque. Fermez la pâte sur la garniture et formez une boule. Aplatissez-la légèrement pour reformer un disque de la taille de votre paume. N'appuyez pas trop sous peine de déchirer la pâte. Laissez les petits pains lever 30 minutes sous un torchon propre. 

Après la deuxième pousse, badigeonnez les pains de jaune d'oeuf à l'aide d'un pinceau. Parsemez-les de streusel. 

Enfournez à 180ºC. Laissez-les cuire 30 minutes environ. Les petits pains doivent être dorés. 

Laissez-les refroidir avant de les servir en accompagnement d'une soupe de légumes ou d'une salade verte.

Variante: si vous n'avez pas de cheddar ou de parmesan, remplacez par du fromage râpé.

vendredi 1 mai 2020

Nos rouleaux de printemps au thon & mayo pimentée

Le voyage continue. En ce moment, je ne rêve que d'une chose pouvoir sortir pour voir mes amis, aller en France pour voir ma famille et les amis de Paris. Je rêve de partir. L'enfermement pour moi qui ne supporte pas de passer un jour à la maison, c'est vraiment dur. Moi qui ai la bougeotte, je tourne en rond dans ma cuisine comme un lion en cage. Je fais donc des voyages intérieurs. Des voyages culinaires aussi. Je vais dans les cuisines d'ailleurs avec Dorian un jour sur deux. Nos rencontres ont lieu via les écrans et nous emmènent autour du monde pour prendre l'air le temps d'une recette. Nous nous envolons à chaque fois vers une nouvelle destination. Aujourd'hui, c'est vers l'Asie que nos assiettes nous ont entraînés. Une revisite au menu. Des boîtes de thon parce que le thon c'est bon! Une recette toute en fraîcheur car le soleil brille haut et fort à Barcelone. Un nouveau voyage à chaque bouchée. Quand les cuisiniers revisitent les un classique de la cuisine asiatique, ils préparent des rouleaux de printemps au thon & mayo pimentée

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients:
- 12 feuilles de sucrine (prenez les plus larges)
- 210 g de thon en boîte au naturel
- 1 petit morceau de gingembre frais
- 1 cuillère à soupe de jus de citron vert
- le zeste d'1/4 citron vert 
- 1 cuillère à café de sauce sriracha
- quelques gouttes d'huile de sésame
- 5 brins de coriandre
- quelques petites feuilles de menthe
- 1 morceau de concombre
- 1 oignon frais ou 2 oignons nouveaux
- 1 cuillère à soupe de farine
- 1 petite carotte
- 1 cuillère à soupe de cacahuètes hachées 
- 2 radis
- 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol plus pour la cuisson des oignons
- sel

Pour la mayo:
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuillère à café de moutarde
- 1 cuillère à café de sauce sriracha
- 1 cuillère à café de curry
- 15 cl d'huile d'olive
- 3 brins de coriandre
- sel

Détachez les feuilles de sucrine en prenant soin de ne pas les casser.  Rincez-les puis séchez-les délicatement avec du papier absorbant.

Égouttez  puis émiettez le thon en boîte. Placez-le dans un bol. 

Pelez et râpez le gingembre. Vous devez en obtenir au moins une cuillère à café. Ajoutez-le dans le bol. 

Pelez la carotte. Rincez-la ainsi que l'oignon. Taillez la carotte en julienne. Émincez l'oignon. Réservez le blanc. Hachez les 5 brins de coriandre. Pelez le concombre et coupez-le en brunoise. Détaillez les radis en très fines rondelles.

Ajoutez la carotte, le concombre, la coriandre, le vert de l'oignon, la sauce sriracha, l'huile de sésame,  l'huile de tournesol, le zeste et le jus de citron vert dans le bol. Salez légèrement. Mélangez le tout. Goûtez et ajustez l'assaisonnement. Laissez reposer quelques minutes. 

Mélangez le blanc d'oignon avec la farine. Faites chauffer de l'huile de tournesol dans une poêle. Quand elle est chaude, ajoutez-y le blanc d'oignon et faites-le frire jusqu'à ce qu'il soit bien doré et croustillant. Remuez régulièrement et surveillez bien pour éviter qu'il ne brûle. Récupérez-le avec une écumoire et épongez-le sur du papier absorbant. Salez légèrement. 

Garnissez généreusement les feuilles de salade avec le mélange au thon. Placez-les au fur et à mesure sur un plat de service. Parsemez chaque rouleau d'oignons frits, radis, feuilles de menthe et cacahuètes hachées.

Pour la mayo, fouettez le jaune d'oeuf avec la moutarde, la sauce sriracha, une pincée de sel et le curry. Ajoutez l'huile en filet tout en fouettant, La mayo doit bien se tenir. Ajoutez la coriandre restante hachée. 

Servez les rouleaux avec la mayo.

Variantes: Si vous avez du basilic thaï, vous pouvez le mettre à la place de la menthe. Si vous n'avez pas de sauce sriracha (sauce pimentée), remplacez-la par du piment en poudre ou du tabasco (dans ce cas allez-y mollo sur les quantités, goûtez!)

Astuce: pour une mayo réussie, tous vos ingrédients doivent être à température ambiante