samedi 17 novembre 2018

Mes thumbprints au chocolat

T.H.U.M.B.P.R.I.N.T.S.
Empreintes de pouce. La traduction en français n'est pas très jolie et pourtant elle dit bien ce que sont ces petits biscuits. Je les ai dans la tête depuis près de 3 ans. Je les ai découverts dans un livre acheté par hasard à NYC. Livre acheté et comme souvent jamais utilisé si ce n'est pour regarder, lire les recettes en me jurant de les faire un jour. Et puis le livre a rejoint les autres dans la bibliothèque. Et je n'ai jamais fait ces petits biscuits. J'y pensais parfois et puis à chaque fois, je trouvais le moyen de faire autre chose. Aujourd'hui, c'en est fini de la procrastination culinaire. Assez attendu. J'ai une furieuse envie de thumbprints! Quand le cuisinier a une envie de douceur, il prépare enfin ses premiers thumbprints garnis de ganache au chocolat noir!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 14 minutes par fournée

Ingrédients pour 46 thumbprints environ:
Pour les biscuits
- 200 g d'amandes non salées
- 200 g de farine
- 115 g de beurre à température ambiante
- 100 g de sucre + 4 cuillères à soupe pour la finition
- 1 oeuf
- 1 cuillère à café rase de levure
- 1/2 cuillère à café de fleur de sel
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille

Pour la ganache:
- 110 g de crème liquide 
- 15 g de beurre
- 150 g de chocolat noir

Placez les amandes sur une plaque. Enfournez-les à 180ºC pendant 10 minutes environ ou jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Laissez-les refroidir complètement. Placez-les dans le bol de votre mixeur avec la farine. Mixez en mode "pulse" jusqu'à ce que les amandes soient réduites en poudre. Ajoutez la levure et la fleur de sel, mixez rapidement. Réservez.

Placez le beurre et les 100 g de sucre dans la cuve de votre robot muni du fouet. Fouettez le tout pendant 2 minutes à vitesse moyenne en raclant les bords de temps en temps. Ajoutez l'oeuf et l'extrait de vanille. Continuez de fouetter pendant 3 minutes. 

Baissez la vitesse du fouet et incorporez les ingrédients secs petit à petit. Arrêtez le robot dès que la farine est ajoutée, il ne faut pas trop travailler la pâte.Sortez-la de la cuve, elle ne doit pas être trop collante, sinon placez-la au frigo pendant une vingtaine de minutes. Versez le sucre restant dans une assiette creuse. Prélevez une portion de pâte de 14g environ, formez une boule, roulez-la dans le sucre et placez-la sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Enfoncez alors votre pousse au centre de la boule. Recommencez jusqu'à épuisement de la pâte. Enfournez à 180ºC. Faites cuire 14 minutes environ en retournant la plaque à mi-cuisson. Vous devrez faire 2 fournées. Les thumbprints doivent être bien dorés. Laissez-les refroidir sur une grille.

Pendant ce temps, préparez la ganache. Cassez le chocolat en morceaux dans un petit saladier. Placez la crème et le beurre dans une petite casserole. Portez le tout à ébullition. Dès le premier bouillon, versez le tout sur le chocolat. Laissez reposer une minute puis mélangez avec une maryse. Garnissez vos thumbprints avec la ganache. Attendez encore un peu avant de vous jeter dessus.

Variante: vous pouvez également les garnir avec de la confiture. J'en ai fait quelques uns avec ma Confiture Bergamote/pomelo... C'était tellement bon!

vendredi 16 novembre 2018

Tarte au chou-fleur

O.B.S.E.S.S..I.O.N.
J'ai des idées culinaires comme ça qui rentrent dans ma tête, y font leur trou puis refusent d'en sortir tant que je ne les ai pas mises à exécution, j'ai aussi des ingrédients obsessionnels que Mr R appelle mes "phases". Quand je suis en "phase" truc ou machin, cela veut dire que l'ingrédient en question vient s'inviter souvent dans mes assiettes. "Souvent" cela peut durer quelques jours, une semaine ou beaucoup plus. Ou alors la répétition s'étale dans le temps à raison d'une fois par semaine (ça c'était ma phase du risotto mercredien). Bref l'obsession est mon amie. Quelle qu'elle soit, je sais qu'elle ne fera que passer, suivie aussitôt par une autre et ainsi de suite. Quand j'ai croisé Dorian la dernière fois, il était question de pâte feuilletée sans trop savoir ce qu'on allait en faire. C'est alors que je suis tombé sur une pâtisserie dont la vitrine débordait de tartes fines aux pommes. Je la tenais mon idée: une tarte fine au chou-fleur. Après un essai peu concluant, nos deux cerveaux bouillonnants ont trouvé LA bonne recette! Quand le cuisinier a une idée en tête, il ne la lâche pas et il prépare une tarte au chou-fleur avec Dorian!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 5 + 30 minutes

Ingrédients:
- 1 rouleau de pâte feuilletée
- 1 chou-fleur
- 1 boule de mozzarella
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à café d'origan séché
- 1 cuillère à soupe de parmesan râpé
- 1 jaune d'oeuf battu
- 2 cuillères à soupe de noisettes entières non salées
- sel, poivre

Éliminez les feuilles du chou-fleur. Rincez-le ensuite et séchez-le. Détaillez-le en petits bouquets. Plongez-le dans une grande casserole d'eau bouillante et salée.  Laissez cuire 5 minutes dès la reprise de l'ébullition. Égouttez-le d'abord dans une passoire puis sur du papier absorbant. 

Faites torréfier les noisettes quelques minutes dans une poêle sans matière grasse puis hachez-les grossièrement avec un bon couteau. Égouttez la mozza, coupez-la en tranches. Placez-les sur du papier absorbant pour éliminer le plus d'humidité possible. Coupez-la ensuite en cubes. Placez-les dans un saladier. Ajoutez l'origan, le chou-fleur et l'huile d'olive. Salez légèrement, poivrez généreusement. Mélangez. 

Découpez la pâte feuilletée en un grand rectangle. Piquez le fond avec une fourchette. Badigeonnez les contours de jaune d'oeuf. Répartissez la garniture sur la pâte. Parsemez de parmesan. Enfournez à 180ºC et laissez cuire environ 30 minutes. La pâte doit être bien dorée.

À la sortie du four, parsemez la tarte de noisettes hachées!

jeudi 15 novembre 2018

Mes légumes racines rôtis

R.Ô.T.I.R.
Une révélation il y a quelques années, le four est un merveilleux instrument en cuisson et pas que pour les gâteaux ou les lasagnes! Mais pour moi pas il n'est pas question de poulet (ou de manière exceptionnelle) mais plutôt de légumes à la pelle. Je ne sais plus comment j'en suis arrivé à mettre ces légumes sur la plaque pour voir ce qui se passerait. Je suis passé ensuite en mode rôtisseur légumier compulsif, jetant sur la plaque tous les légumes qui passaient entre mes mains. Ils y sont presque tous passés parfois même ceux auxquels on ne penserait jamais pour une cuisson au four comme les Poireaux. Ma phase obsessionnelle s'est calmée quand j'ai eu rôti tous les légumes que je trouvais. Mes obsessions culinaires ne durent jamais, chassées toujours par de nouvelles. Alors que l'automne semble reculer à Barcelone, je me surprends à espérer le froid. Quand le cuisinier rêve d'hiver et de voyage, il prépare des légumes racines rôtis.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients:
- 400 g de carottes pas trop grosses avec les fânes
- 400 g de petites patates douces
- 400 g de petits panais
- 1 cuillère à soupe de sirop d'érable
- 3 + 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 cuillère à soupe de tahini
- 3 cuillères à soupe de yaourt grec
- le jus d'un demi-citron vert
- 4 brins de coriandre
- 2 cuillères à soupe de Dukah
- sel, poivre

Pelez, rincez et séchez les légumes. Placez-les sur une plaque. Coupez les plus gros en 2 ou 4 pour avoir des morceaux de la même taille. Dans un bol, mélangez le sirop d'érable avec 3 cuillères à soupe d'huile, une bonne pincée de sel et du poivre. Versez le tout sur les légumes, mélangez. Faites cuire à 180ºC pendant 45 minutes environ en remuant 3 fois en cours de cuisson. Les légumes doivent être tendres.

Dans un bol, mélangez le yaourt avec l'huile restante, le jus de citron vert. Assaisonnez selon votre goût. Rincez et séchez la coriandre avant de la hacher. 

Quand les légumes sont cuits, débarrassez-les sur des assiettes ou un grand plat. Versez la sauce au yaourt sur les légumes encore chauds. Parsemez-les de dukah et de coriandre. Servez sans attendre.

mercredi 14 novembre 2018

Nos coquilles Saint-Jacques à la crème de chou-fleur

C.O.Q.U.I.L.L.E.S. 
Quand je repasse deux fois par Paris à quelques jours d'intervalle, c'est parce que Dorian me fait des propositions que je ne peux pas refuser. Il y est question de cuisine, d'atelier culinaire lors d'un festival et de moments à partager tous les deux. À chacune de nos rencontres, nous nous lançons des défis ou nous nous imposons des thèmes ou bien nous improvisons totalement. Pour cette fois-ci nous devions faire de la pâte feuilletée (à suivre bientôt ici). Le rendez-vous était pris. Mais quelques jours avant de nous retrouver, Le monsieur en question me demande si les coquilles Saint-Jacques m'inspirent. J'avoue que si j'aime les manger, je ne les cuisine jamais pour la simple raison qu'à Barcelone on ne les trouve pas facilement et aussi parce que Mr R est réfractaire aux produits de la mer. Je réponds donc que oui bien-sûr et que je vais sûrement leur coller des légumes parce que quand-même on ne change pas une équipe qui gagne. En ce moment, mon obsession culinaire tourne autour du chou-fleur, ce mal aimé! Alors j'ai aussitôt eu envie de l'associer aux savoureux coquillages. Quand le cuisinier sort un peu de sa zone de confort, il prépare des coquilles Saint-Jacques au curry sur une crème de chou-fleur avec Dorian.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 + 5 + 5 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 petit chou-fleur ou la moitié d'un gros
- 2 pommes de terre moyennes
- 2 oignons nouveaux
- 8 coquilles Saint-Jacques nettoyées (avec leur corail)
- 1 cuillère à café de curry en poudre + un peu pour la finition
- 1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 20 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de crème liquide
- 1 cuillère à soupe de noisettes entières non salées
- quelques feuilles d'origan frais
- sel, poivre

Rincez le chou-fleur et coupez-le en morceaux. Épluchez puis rincez les pommes de terre, coupez-les en 4. Pelez et émincez les oignons. Faites-les suer dans une casserole avec le beurre sur feu modéré pendant 5 minutes. Ajoutez ensuite le chou-fleur et les pommes de terre. Versez de l'eau à hauteur, salez. Portez à ébullition et laissez cuire 15 minutes environ à couvert, les légumes doivent être tendres. Mixez finement tout en ajoutant la crème. Poivrez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Faites torréfier les noisettes dans une poêle sans matière grasse. Quand elles sont dorées, concassez-les. Dans un bol, mélangez les épices avec l'huile d'olive. Placez-y les coquilles Saint-Jacques, mélangez pour bien les enrober d'épices. Laissez-les mariner 10 minutes. Faites chauffer la poêle qui a servi pour les noisettes, quand elle est bien chaude, déposez-y les coquilles avec la marinade et laissez-les cuire 2 minutes de chaque côté. Assaisonnez. Passez le corail dans la poêle encore chaude pendant quelques secondes juste pour les saisir.

Versez la crème de chou-fleur dans des assiettes creuses. Déposez-y deux coquilles avec leur corail au centre. Parsemez de noisettes hachées. Décorez avec les feuilles d'origan. Saupoudrez le tout de curry en poudre. Servez sans attendre.

dimanche 11 novembre 2018

Ma tartinade de chou-fleur comme un houmous

C.H.O.U-F.L.E.U.R.
Légume ô combien polémique à la maison. La guerre du chou-fleur n'est jamais loin d'être déclarée entre moi qui adore ce légume et Mr qui le déteste et est capable de le détecter à 100m à la ronde. J'avoue ne pas comprendre qu'on puisse ne pas aimer le chou-fleur. Je l'ai découvert il y a fort longtemps au gratin, noyé sous des tonnes de béchamel avec quelques patates, et du bacon. J'adorais ce plat très hivernal. Aujourd'hui, si la fameuse sauce blanche me fait un peu reculer par contre le chou-fleur lui me plaît sous toutes les coutures. Il en a d'ailleurs été question lors de ma dernière rencontre culinaire avec Dorian il y a quelques jours (suite de cette histoire cette semaine!). Alors que l'heure du retour a une fois de plus sonné, l'envie de chou-fleur ne m'a pas quitté. Profitant d'une absence momentanée de Mr R, j'ai tout de suite su ce que j'allais cuisiner! Quand le cuisinier se remet aux fourneaux alors que le chat n'est pas là, il en profite et prépare une tartinade de chou-fleur façon houmous!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 6 minutes

Ingrédients:
- 1/2 chou-fleur
- 1 cuillère à soupe de tahini clair
- 2 cuillères à café de jus de citron vert
- 1 pincée de piment
- 1 pincée de sésame noir
- 1 pincée de zaatar (dans les épiceries orientales)
- 1 cuillère à soupe de graines de grenade
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Ôtez les grosses tiges et les feuilles du chou-fleur et coupez le reste en morceaux. Plongez-les dans une grande casserole d'eau bouillante salée. À la reprise de l'ébullition, comptez 6 minutes de cuisson, le chou-fleur doit être tendre. Égouttez-le dans une passoire puis placez-le sur du papier absorbant pour éliminer le plus possible d'eau. Placez-le ensuite dans un saladier.

Écrasez-le avec une fourchette. Ajoutez le tahini et l'huile d'olive. Continuez d'écraser. Vous allez obtenir une purée avec des petits morceaux. Ajoutez le piment, salez, poivrez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

Versez la tartinade dans une assiette creuse. Saupoudrez-la de sumac, zaatar et sésame noir. Parsemez-la de graines de grenade. Arrosez d'un filet d'huile d'olive. Servez avec du pain grillé.

Les quantités de jus de citron et d'huile d'olive sont à adapter selon votre goût. Vous pouvez ajouter une gousse d'ail hachée à votre plat si vous le souhaitez.

samedi 10 novembre 2018

Mes tagliatelle de carottes au pesto de carottes

C.A.R.O.T.T.E.S.
Est ce que c'est parce que ma maman en a mangé plein pendant qu'elle était enceinte? Je ne sais pas en tout cas une chose est sûre: j'adore les carottes! Même tout petit, j'adorais croquer dans une carotte à peine épluchée! Je les aime, c'est comme ça. Et dans tous les états: crues, cuites, râpées, en rondelles, en purée, frites, au four, en dessert. Je les aime! Et en même temps je ne les cuisine peut-être pas assez. Avec elles je fonctionne plus par pulsion, un "tiens, je mangerais bien des carottes" me suffit pour passer à l'action. En deux jours cette semaine, j'ai liquidé deux bottes des ces précieux légumes, inspiré que j'étais. La recette d'aujourd'hui, m'est venue sur mon vélo. Alors que je cherchais l'inspiration, le nez au vent, les idées sont passées. Tout d'abord une envie de carottes, peut-être de courgettes. Mais quoi en faire? Et puis les connexions se sont faites. J'avais THE idea! Quand le cuisinier voit la vie en orange, il prépare des tagliatelle de carottes et récupère les fanes pour en faire un pesto!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 12 minutes

Ingrédients pour 2 personnes:
- 600 g de carottes avec les fanes
- 1 gousse d'ail
- 45 g de parmesan
- 30 g de noisettes décortiquées, non salées
- 10 cl d'huile d'olive + un peu pour la cuisson
- sel, poivre

Coupez les fanes des carottes. Éliminez les tiges et gardez-les feuilles. Passez-les sous l'eau puis séchez-les bien sur un torchon propre. Placez-les dans le bol de votre mixeur. Faites torréfier les noisettes quelques minutes dans une poêle sans matière grasse, laissez-les refroidir quelques instants, ajoutez-les aux fanes. Ajoutez également le parmesan. Assaisonnez en ayant la main légère sur le sel. Versez l'huile. Mixez par à-coups pour obtenir un pesto avec des morceaux. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Versez le pesto dans pot en verre propre.

Pelez, rincez puis séchez les carottes. Détaillez-les en tagliatelle à l'aide d'un rasoir à légumes. Quand vous ne pouvez plus les couper, hachez ce qu'il reste en brunoise. Pelez et hachez la gousse d'ail.

Dans une poêle, faites chauffer une cuillère à soupe d'huile. Faites-y suer la gousse d'ail pendant 2 minutes. Ajoutez les tagliatelle de carottes. Mélangez et laissez cuire une dizaine de minutes en remuant. Les carottes doivent être cuites mais encore un peu croquantes. Assaisonnez. 

Faites ensuite revenir la brunoise de carottes sur feu vif pendant 3 minutes avec une cuillère à soupe d'huile. Quand les dés sont dorés, épongez-les sur une feuille de papier absorbant. 

Répartissez les tagliatelle dans deux assiettes. Recouvrez-les de pesto. Parsemez de brunoise de carottes. Un tour de moulin à poivre et à table!

Et maintenant que vais-je faire de mes dernières courgettes retrouvées au fond de mon bac à légumes?

mercredi 7 novembre 2018

Mon trio de purées aux champignons et cerfeuils tubéreux

P.A.T.A.T.E.S.
Une image me vient soudain en pensant aux pommes de terre. J'ai 9 ans. Grandes vacances. Je suis avec ma cousine chez nos grands-parents. Nous jouons à nous cacher dans les rangs de patates de notre papi. Très bon endroit pour disparaître quand les tiges sont hautes. Un terrain de jeux incroyable qui n'était pas pour plaire au grand-père qui finissait par nous en faire sortir en criant. Nous riions beaucoup! Aujourd'hui, je ne vais plus jouer entre les pieds de pommes de terre car ils ne courent pas les rues de Barcelone. Ces tubercules sont juste une inspiration supplémentaire dans ma cuisine. Lors de ma dernière journée cuisine avec Dorian, nous sommes passés chez sa marchande préférée à lui, Gisèle. Elle a toujours un ou deux trucs hors du commun. Et moi pour peu que ça sorte de l'ordinaire, forcément je suis attiré. C'est ainsi que je suis reparti avec des pommes de terre roses et des cerfeuils tubéreux dans mon sac! Retour à Barcelone, retrouver des patates douces dans le placard. Et voici l'inspiration qui revient m'allumer le cerveau! Quand le cuisinier a la patate, il en a même de trois sortes pour préparer un trio de purées aux champignons et cerfeuils tubéreux.

Préparation 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients :
- 500 g de pommes de terre
- 500 g de pommes de terre roses (ou vitelottes à défaut)
- 500 g de patates douces
- 25 cl de crème liquide
- 60 g de beurre
- 300 g de champignons de Paris
- 200 g de cerfeuils tubéreux
- 1 échalote
- 2 gousses d'ail
- 3 brins de cerfeuil
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez les champignons de Paris. Coupez-les en quatre. Pelez puis hachez l'ail et l'échalote. Faites-les suer dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils sont translucides, ajoutez les champignons et laissez-les cuire 15 minutes environ sur feu vif pour qu'ils soient bien dorés et que leur eau de végétation se soit évaporée. Assaisonnez en cours de cuisson. Réservez.

Pelez , rincez et séchez les cerfeuils tubéreux. Coupez-les en 4 dans le sens de la longueur. Faites-les revenir dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu vif pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent. Assaisonnez. Quand ils sont tendres, coupez le feu. Réservez.

Faites cuire les pommes de terre, patates douces et pommes de terre colorées 20 minutes à la vapeur ou jusqu'à ce qu'elles soient très tendres. Laissez-les refroidir un peu avant de les peler. Placez-les chacune dans un saladier. Ajoutez alors 1/3 de la crème et du beurre dans chaque saladier. Écrasez les patates avec une fourchette. Assaisonnez selon votre goût.

Faites réchauffer rapidement les champignons et cerfeuils tubéreux. Disposez les trois purées dans un grand plat. Recouvrez-les de champignons et cerfeuil tubéreux. Parsemez de cerfeuil frais haché.  Arrosez d'un trait d'huile d'olive. C'est prêt!

lundi 5 novembre 2018

Mon risotto au potimarron et aux cèpes

R.I.S.O.T.T.O.
C'est mon paradoxe à moi (enfin un de mes... mais je ne vais pas m'étendre ici sur les autres). Je n'aime pas le riz, mais j'adore le risotto! Allez comprendre. Et pourtant. En fait, je sais pourquoi je dis que je n'aime pas le riz, c'est surtout le riz blanc que je n'aime pas. Des souvenirs de riz trop cuit, de riz de cantoche, de riz fade, de riz de jour de mal au bide. Malgré mon inimitié pour le riz, je me surprends parfois à en avoir une furieuse envie. J'ai trouvé dans le risotto un terrain de jeux assez vaste pour me motiver. Quand j'ai commencé à en préparer, j'ai d'abord avancé sur la pointe des spatules. Et oui le risotto était une de mes angoisses culinaires. Et puis une fois maîtrisé, j'ai eu envie de m'amuser avec! Une idée m'est alors venue: en préparer de toutes les couleurs! J'en ai fait un vert, un fushia, un jaune et un orange. Et puis parfois c'est parce que j'ai un ingrédient dans la tête que l'envie de risotto se réveille. La semaine dernière, j'étais sous l'emprise du potimarron, cette courge que j'aime tellement! Ajoutons à cela, quelques cèpes ramassés dans la forêt lors de mon séjour en Normandie. J'avais tout ce qu'il me fallait. Un dîner. Des amis. Un risotto! Quand le cuisinier a l'obsession qui dure, il prépare un risotto au potimarron et aux cèpes!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 25 et 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 300 g de riz spécial risotto
- 1 échalote
- 1 oignon
- 5 cl de vin blanc
- 300 g de cèpes
- 250 g de potimarron
- 30 g de parmesan râpé
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
- 800 ml de bouillon de légumes (maison si possible)
- 50 g de beurre
- 2 cuillères à soupe de noisettes.
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez puis séchez le potimarron avant de le couper en tranches. Ôtez les filaments et les graines. Détaillez la chair en petits cubes. Essuyez les cèpes avec du papier absorbant humide, ôtez le bout du pied. Coupez-les champignons en lamelles. Pelez puis hachez l'oignon et l'échalote sans les mélanger.

Faites griller les noisettes quelques minutes dans une poêle sans matière grasse puis concassez-les. Faites cuire les dés de potimarron dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu assez vif. Mélangez régulièrement et assaisonnez. Ils doivent être tendres. Réservez. Faites suer ensuite l'échalote dans la même poêle avec 20 g de beurre sur feu modéré. Quand elle est translucide, ajoutez les cèpes. Mélangez et laissez cuire jusqu'à ce que leur eau de végétation se soit évaporée. Assaisonnez en cours de cuisson. Ils doivent être tendres. Réservez.

Mettez votre bouillon à chauffer pour qu'il soit bien, bien chaud. Faites revenir l'oignon dans une grande poêle sur feu modéré avec le beurre restant. Quand il est translucide, ajoutez le riz et mélangez pendant 3 minutes le temps qu'il soit nacré. Versez alors le vin blanc. Mélangez jusqu'à ce qu'il soit dissous. Versez alors le bouillon louche après louche, en attendant que le liquide soit absorbé par le riz avant d'en rajouter. Mélangez constamment. Le risotto a besoin d'attention. Assaisonnez en cours de cuisson en faisant attention au sel car le bouillon et le parmesan en contiennent déjà. La cuisson du riz prend entre 22 et 25 minutes en fonction du riz. Goûtez-le régulièrement, il doit être cuit mais encore un peu ferme.  Rectifiez l'assaisonnement si besoin. Quand la cuisson est top, ajoutez le parmesan et la crème. Mélangez rapidement. Couvrez et laissez reposer 5 minutes. Profitez-en pour faire réchauffer le potimarron et les cèpes.

Servez-le aussitôt en le parsemant de potimarron, cèpes et noisettes. 

À peine avalé, le risotto revient me chatouiller les papilles... Et peut-être que le noir sera ma prochaine expérience!

dimanche 4 novembre 2018

Nos aubergines rôties à l'indienne

A.U.B.E.R.G.I.N.E.
Ah elle je l'aime beaucoup! Amie de l'été! Elle passe souvent à la casserole ou à la poêle ou au four quand les beaux jours sont de sortie. Un légume que j'ai découvert assez tard car chez mes parents nous n'en mangions pas. Ma première rencontre avec l'aubergine, une ratatouille forcément. Depuis elle est devenue une compagne fidèle de ma cuisine. Avec elle, je voyage dans toutes les cuisines du soleil. J'aime découvrir de nouvelles recettes pour la mettre encore plus en valeur. Lors de ma dernière rencontre avec Dorian, nous avons préparé un délicieux Flan au potimarron aux saveurs automnales. Mais Mr Dorian avait encore sous la main quelques aubergines qui s'ennuyaient ferme dans le bas du frigo. La mine triste d'une aubergine fait vraiment peine à voir et nous avons du coeur. Four allumé en 4ème vitesse et nous voici prêts pour les accommoder. Quand le cuisinier croise Dorian, round 2, ils se remettent en cuisine pour préparer des aubergines rôties à l'indienne.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients:
- 2 aubergines
- un morceau de gingembre de 2 cm environ
- un morceau de curcuma frais de 1 cm environ
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- sel  poivre

Pour la sauce au yaourt:
- 4 cuillères à soupe de yaourt grec
- 2 cuillères à café de jus de citron vert
- quelques gouttes d'huile d'olive
- sel, poivre

Pour la salsa:
- 1 cm de curcuma frais 
- 1 cm de gingembre frais
- 2 brins de menthe
- 2 brins de coriandre
- 1 cive
- sel, poivre
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive

Pour la finition
- quelques graines de grenade
- quelques feuilles de menthe et coriandre

Rincez et séchez les aubergines. Coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Quadrillez-les avec un petit couteau en veillant à ne pas percer la peau. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez et hachez le gingembre, l'ail et le curcuma. Placez-les dans un bol. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Assaisonnez. Mélangez. Badigeonnez les moitiés d'aubergines avec ce mélange. Faites-les cuire environ 30 minutes à 180ºC. Elles doivent être bien tendres et dorées, sinon prolongez la cuisson quelques minutes.

Pendant ce temps, préparez la salsa et la sauce au yaourt : 
Pour la salsa, pelez et hachez le curcuma et le gingembre restants. Placez-les dans un bol. Lavez, rincez, séchez puis hachez la menthe, la cive et la coriandre. Ajoutez-les dans le bol. Assaisonnez. Ajoutez 3 cuillères à soupe d'huile. Mélangez. 
Pour la sauce au yaourt, mélangez le yaourt, l'huile, le jus de citron vert. Assaisonnez à votre goût. 

Quand les aubergines sont cuites, laissez-les reposer 5 grosses minutes à température ambiante. Couvrez-les avec une bonne cuillère de sauce au yaourt puis versez de la salsa par dessus. Enfin parsemez de graines de grenade, de feuilles de menthe et de coriandre. Servez tiède.

Après le potimarron et les aubergines, je n'oublie pas le thème de la prochaine rencontre avec mon complice Dorian...La pâte feuilletée nous attend!

jeudi 1 novembre 2018

Ma tarte butternut/potimarron

H.A.L.L.O.W.E.E.N.
Le potimarron, ce n'est plus un secret si vous passez par là de temps en temps, c'est ma courge chouchoute! Depuis notre première rencontre il y a plus de quinze ans, c'est une belle histoire culinaire qui s'écrit entre nous à chaque nouveau plat. À tel point que cette semaine, j'en ai fait la semaine du potimarron en particulier et de la courge en général! Une ode culinaire à ces légumes d'automne. Cette tarte me trotte dans la tête depuis un certain temps. Une recette pour Halloween, moi qui ne suis pas très recettes halloweenesques d'habitude. Je crois même que c'est ma première fois. Il en faut une!  Quand le cuisinier se prépare pour Halloween, il fait une tarte butternut/potimarron.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 + 40 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 300 g de farine
- 150 g de beurre
- 1 oeuf
- 3 cl d'eau très froide
- 1 pincée de sel
- poivre du moulin
- 2 pincées de noix de muscade

Pour la garniture:
- 800 g de butternut
- 750 g de potimarron
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail
- 200 g de lardons fumés
- 4 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
- 20 feuilles de sauge
- 2 pincées de noix de muscade
- 6 cl de vin blanc
- 1 jaune d'oeuf
- huil d'olive
- sel, poivre

Pour la pâte, mélangez la farine, le sel, le poivre et la noix de muscade dans un saladier. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Sablez du bout des doigts. Ajoutez l'oeuf légèrement battu et l'eau. Mélangez juste ce qu'il faut pour que la pâte se tienne. Placez-la sur le plan de travail puis écrasez-la avec la paume de votre main. Ramenez-la en boule et renouvelez l'opération 2 fois. Formez un disque avec la pâte obtenue (elle ne doit pas coller aux doigts), filmez-le puis laissez-le reposer une heure au frigo.

Pendant ce temps, pelez la courge butternut. Coupez-la en morceaux tout comme le potimarron en éliminant les filaments et graines. Pelez puis hachez les oignons et gousses d'ail. Faites-les suer dans une grande sauteuse avec 2 cuillères à soupe d'huile sur feu modéré pendant 5 grosses minutes en remuant souvent. Ajoutez les morceaux de courge butternut et de potimarron. Augmentez légèrement le feu. Ajoutez les lardons au bout d'un quart d'heure de cuisson. Ajoutez la noix de muscade. Assaisonnez à votre goût. Versez le vin blanc en cours de cuisson et laissez-le s'évaporer. Laissez cuire jusqu'à ce que les morceaux de courges s'écrasent facilement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Ajoutez la crème, mélangez pendant 2 minutes. Lavez, séchez et hachez les feuilles de sauge. Ajoutez-les dans la sauteuse. Mélangez. Réservez.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné avec un rouleau à pâtisserie. Garnissez-en un moule à tarte. Ôtez l'excédent de pâte, reformez une boule, abaissez-la au rouleau. Détaillez des bandes de pâte de 1cm de large environ. Placez le moule au frais 10 minutes.

Sortez le moule du frigo, versez-y le mélange à base de courge. Égalisez-le niveau avec une spatule. Dorez le contour au jaune d'oeuf. Disposez ensuite des bandes de pâte sur le dessus comme pour faire un bandage. Pour les coller, ajoutez un peu de jaune d'oeuf à l'endroit de jonction. Dorez les bandes au jaune d'oeuf.

Enfournez votre tarte et faites-la cuire 40 minutes à 180ºC. Servez-la aussitôt!

Bon et maintenant quelle sera ma prochaine recette obsession courgienne?