mercredi 18 juillet 2018

Ma tarte tatin aubergines/pommes de terre

La cuisine ne se limite pas à attraper des trucs et des machins dans le frigo ou le placard pour en faire quelque chose de bon. Pour moi la cuisine c'est aussi une façon de faire de belles rencontres. Et depuis quelque temps, des rencontres j'en ai fait! Et des belles en plus! À Barcelone tout d'abord où ma cuisine commence à plaire. En France aussi évidemment, où je rencontre chaque fois plus de monde soit virtuellement soit réellement! Les cuisiniers ou blogueurs rencontrés depuis deux ans m'ont ouvert à d'autres univers, d'autres techniques. À chaque fois, la même excitation! Un miracle pour moi qui ai eu une peur bleue des gens inconnus pendant très, très, trop longtemps! Aujourd'hui, j'aime la rencontre et même je la provoque, osant écrire à certaines personnes que j'adore leur travail et que je suis ouvert à une rencontre pour voir ce qui se passe. C'est comme ça que j'ai croisé la route de Marion dont j'ai tout de suite adoré le travail! Quelques messages plus tard je me suis retrouvé chez elle pour cuisiner et photographier. Une belle rencontre. Encore une! Quand le cuisinier fait une nouvelle rencontre culinaire, il prépare une tarte tatin aubergines et pommes de terre!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h10 en tout

Ingrédients:
- 1 rouleau de pâte feuilletée pur beurre
- 350 g d'aubergines longues (cf sur la photo)
- 350 g de petites pommes de terre nouvelles (du même calibre que les aubergines si possible)
- 10 tomates cerises
- 1/2 bouquet de coriandre
- 2 gros oignons rouges
- 2 gousses d'ail
- 4 cuillères à café de curry
- quelques copeaux de fromages de chèvre très sec (type crottin)
- 20 g de beurre
- huile d'olive
- sel, poivre

Rincez les pommes de terre, la coriandre, les tomates et les aubergines. Hachez la coriandre. Placez les pommes de terre dans une casserole d'eau froide. Portez à ébullition et laissez cuire 10 minutes, salez en cours de cuisson. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau, les pommes de terre doivent être encore un peu fermes. Égouttez-les et laissez-les refroidir avant de les peler et de les couper en tranches d'un bon centimètre d'épaisseur. Réservez.

Pendant la cuisson des pommes de terre, pelez puis hachez les oignons et les gousses d'ail. Faites-les revenir à la poêle pendant 5 bonnes minutes en remuant souvent, quand ils sont translucides, ajoutez 2 cuillères à café de curry et la moitié de la coriandre. Mélangez pendant 2 minutes. Réservez.

Coupez les aubergines en tronçons de la même épaisseur que les pommes de terre. Faites-les cuire à la poêle entre 7 et 10 minutes seulement sur les côtés coupés, en les retournant régulièrement. Salez, poivrez et saupoudrez de curry. Dès que les aubergines sont cuites stoppez la cuisson. Réservez-les sur une assiette. 

Faites revenir ensuite les rondelles de pommes de terre dans la même poêle pendant 6 minutes  minutes en les retournant à mi-cuisson. Assaisonnez. 

Beurrez un moule à tarte. Disposez les pommes de terre et les aubergines au fond. Dans les espaces vides, ajoutez des rondelles de tomates cerises. Répartissez le mélange oignon/ail/coriandre par dessus. Recouvrez avec la pâte feuilletée en faisant rentrer les excédents de pâte à l'intérieur du moule. 

Faites cuire au four à 180ºC, en mode chaleur tournante pendant 30 minutes. La pâte doit être bien dorée. Attendez quelques minutes à la sortie du four avant de retourner votre tarte sur un plat de service. Laissez-la refroidir un peu. Parsemez-la de coriandre hachée et de copeaux de fromage. Dégustez votre tarte avec quelques feuilles de salade.

lundi 16 juillet 2018

Ma chakchouka verte

Il y a comme ça des recettes que je suis de loin depuis un certain temps. Elles sont ancrées dans mon cerveau culinaire, y ont trouvé une petite place bien au chaud et elles y ont pris leurs quartiers. Elles se font discrètes mais savent de temps en temps se rappeler à mon bon souvenir. Ce sont souvent des recettes venues d'ailleurs, que j'ai ou non goûtées car parfois juste l'idée du plat me plaît. C'est le cas de la chakchouka, plat originaire du Maghreb, à base de tomates, oignons et poivron, un peu comme une ratatouille. Après l'avoir découverte je ne sais plus comment, la chakchouka est devenue une de ces recettes qui restent dans ma tête jusqu'à ce que je la cuisine. Mes quelques jours en Normandie ont été l'occasion de me lancer mais comme à chaque fois, je n'ai pas pu m'empêcher de modifier légèrement la recette traditionnelle. Quand le cuisinier retombe dans le vert, il revisite la chakchouka!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1 heure en tout

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 kg de tomates vertes (type green zebra)
- 300 g de courgettes
- 1 gros poivron vert
- 2 oignons nouveaux
- 1 gousse d'ail
- 2 pincées de curcuma
- 1 pincée de cumin
- piment de Cayenne (selon votre goût)
- 5 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 15 g de coriandre
- 4 oeufs
- 10 g de sucre (facultatif)
- sel, poivre

Rincez et séchez tous les légumes et la coriandre. Pelez et hachez les oignons et la gousse d'ail. Coupez les tomates en quartiers en les épépinant après avoir ôté les pédoncules. Coupez les courgettes en cubes. Hachez les feuilles de coriandre.

Faites préchauffer votre four en mode grill. Placez le poivron sur une plaque. Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ en le retournant souvent pour qu'il noircisse sur toutes ses faces. Quand la peau est boursoufflée partout, placez le poivron dans un saladier et couvrez de film alimentaire. Attendez quelques minutes puis pelez-le. Coupez-le en lanières, ôtez les membranes blanches ainsi que les graines. Recoupez les lanières en morceaux pas trop gros. 

Pendant que le poivron cuit, faites suer les oignons et la gousse d'ail dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile pendant 5 grosses minutes sur feu assez vif en remuant constamment. Ajoutez les courgettes et une cuillère à soupe d'huile, poursuivez la cuisson pendant 8 minutes environ.  Saupoudrez d'épices, mélangez bien. Ajoutez les tomates. Laissez mijoter le tout pendant 15 minutes sur feu assez vif. Dès que les légume semblent attacher un peu, ajoutez un peu d'huile. Assaisonnez. Ajoutez le poivron et laissez cuire encore 10 minutes en remuant. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Ajoutez le sucre si vous trouvez le tout un peu acide. Ajoutez la moitié de la coriandre.

Réalisez 4 puits au milieu des légumes et cassez-y les oeufs. Laissez cuire environ 7 à 8 minutes ou jusqu'à ce que le blanc soit cuit. Salez et poivrez les oeufs. Avant de servir parsemez votre chakchouka avec la coriandre restante. 

Vous pouvez aussi préparer les légumes à l'avance, les faire réchauffer et cuire les oeufs au dernier moment. 

samedi 14 juillet 2018

Ma tarte tomate mozza

Quand je cuisine, je pense toujours aux personnes avec lesquelles je vais partager mes recettes, mes cobayes en quelque sorte, car j'ai besoin de goûteurs tout le temps vu que tout ce que je fais est nouveau. Leur avis compte beaucoup car le partage ou non d'une recette dépend du retour que j'ai. Et en fonction du type de recettes, mes goûteurs ne sont pas les mêmes. Mr R est le privilégié des plats du quotidien, de mes idées folles ou sages, avec un peu, beaucoup ou énormément de légumes. Les gens de l'école et ma voisine sont là pour tester mes desserts aux fruits. Mon oncle et ma tante de Normandie, sont les goûteurs des vacances, quand je laisse libre cours à mon inspiration dans leur cuisine. C'est chez eux que j'ai préparé mes dernières recettes lors d'un (trop) court séjour. L'été étant là même au fin fond de la Normandie, j'ai eu envie de profiter des fruits et légumes estivaux! Quand le cuisinier est très tarte en ce moment, il en prépare une tomates/mozza!

Préparation: 45 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 40 + 30 minutes

Ingrédients :
Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 130 g de beurre froid
- 1 oeuf
- 2 cuillères à café d'origan
- 4 g de sel
- poivre

Pour la sauce tomate:
- 800 g de tomates
- 2 oignons nouveaux
- 1 gousse d'ail
- 10 brins de thym
- 15 g de sucre (facultatif) 
- sel, poivre
- huile d'olive

Pour la garniture:
- 300 g de tomates jaunes
- 300 g de tomates noires
- 450 g de tomates rouges
- 2 boules de mozzarella
- thym frais
- sel, poivre

Pour la pâte, mélangez la farine, l'origan, le sel et le poivre dans un saladier. Ajoutez l'oeuf et mélangez du bout des doigts. Ajoutez le beurre coupé en morceaux. Incorporez-le sans trop travailler la pâte. Dès qu'elle est homogène, formez une boule et aplatissez-la un peu. Enveloppez-la dans du film alimentaire et laissez reposer deux heures au frais.

Pour la sauce: rincez et séchez les tomates puis coupez-les en morceaux. Épépinez-les. Pelez et émincez les oignons et l'ail puis faites-les revenir dans une grande poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand ils sont translucides, ajoutez les tomates et 2 cuillères à soupe d'huile. Mélangez. Laissez cuire 25 minutes environ en remuant souvent. La sauce doit s'assécher en cours de cuisson. Assaisonnez. Goûtez. Si la sauce vous semble acide, ajoutez le sucre. Mixez rapidement. La sauce obtenue doit être vraiment sèche sinon elle va apporter trop d'humidité et détremper la pâte. Réservez.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné, avec un rouleau à pâtisserie. Placez-la dans un moule à tarte. Retirez l'excédent de pâte. Versez la sauce sur le fond.

Pour la garniture, rincez et séchez les tomates. Coupez-les en rondelles. Égouttez et séchez les boules de mozza et coupez-les en tranches. Rangez les rondelles de tomates en les alternant avec de la mozza sur la sauce tomate. Assaisonnez à votre goût. Enfournez et laissez cuire 40 minutes. La pâte doit être dorée. Servez votre tarte chaude, tiède ou même froide, parsemée de thym frais. 

vendredi 13 juillet 2018

Ma tarte rhubarbe/fraises meringuée

Je vis en décalage horaire depuis que je suis à Barcelone. Décalage horaire des repas pour commencer. Les déjeuners se prennent aux alentours de 15h quand ce n'est pas après 16h. Le soir, pas la peine de vouloir dîner avant 21h (sauf dans les endroits touristiques), certains restaurants ont même un 2ème service à 23h30!... Et puis il y a le décalage des saisons. Les fruits et légumes arrivent plus tôt de l'autre côté des Pyrénées. Alors que la France goûte ses premières fraises début juin, nous en sommes déjà à la fin, les abricots rentrent alors en scène. En juillet, ce sont les prunes que nous découvrons. Chez mon oncle, les petits pois et pois gourmands sont bons à manger en juillet, quand je les trouve en avril sur les étals de mon marché. Quand je viens l'été en France, j'ai ainsi un peu l'impression de voyager dans le temps! La preuve en dessert aujourd'hui. Quand le cuisinier trouve quelques fraises dans sa Normandie, il prépare une tarte rhubarbe/fraises meringuée!

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 130 g de beurre froid
- 55 g de sucre
- 1 oeuf
- 4 g de sel
- 1 cuillère à café de levure

Pour la garniture:
- 750 g de rhubarbe
- 250 g de fraises
- 80 g + 3 cuillères à soupe de sucre
- 2 blancs d'oeuf

Préparez la pâte, mélangez la farine, le sel et la levure dans un saladier. Ajoutez l'oeuf et mélangez du bout des doigts. Ajoutez le sucre, mélangez bien. Enfin incorporez le beurre pour former une pâte homogène. Placez la pâte dans du film alimentaire et laissez reposer au frais pendant 2 heures.

Pendant ce temps, préparez la garniture. Rincez et épluchez rapidement la rhubarbe et coupez-la en tronçons. Placez-les dans une casserole avec les 80 g de sucre et une cuillère à soupe d'eau. Laissez cuire 30 minutes environ en remuant constamment. Vous devez obtenir une compote assez sèche. Laissez refroidir complètement et placez au frais.

Sortez la pâte du frigo. Abaissez-la sur votre plan de travail fariné sur une épaisseur de 3 mm environ. Placez-la dans un moule à tarte. Ôtez les excédents de pâte. Couvrez-la de papier sulfurisé et garnissez de billes de cuisson (ou de légumes secs). Faites cuire 20 minutes au four à 180ºC. Ôtez le papier et les billes et poursuivez la cuisson 7 à 8 minutes. Laissez la pâte refroidir sur une grille.

Rincez et séchez les fraises. Coupez-les en deux. Montez les blancs en neige. Quand ils se tiennent presque, ajoutez le sucre en 3 fois en fouettant bien entre chaque ajout, vous obtenez une belle meringue!

Versez la compote sur le fond de tarte. Placez les demi-fraises sur le tour de la tarte. Au centre, versez la meringue avec une cuillère à soupe. Passez un coup de chalumeau de cuisine sur la meringue pour la colorer. Pas de chalumeau? Allumez le grill de votre four, passez-y la tarte quelques minutes en surveillant bien. 

Servez votre tarte aussitôt! Une tarte peu sucrée pour bien profiter des fruits!

mercredi 11 juillet 2018

Notre salade de courgettes rôties aux herbes

La cuisine tout seul dans son coin, c'est sympa mais c'est quand-même mieux de la partager. Quand je cuisine pour moi, j'apprécie ce que je fais mais à chaque fois je regrette qu'il n'y ait pas quelqu'un d'autre pour déguster mes petits plats avec moi. La cuisine en solitaire c'est bien mais en collectif c'est tellement mieux, que ce soit pour goûter ou pour préparer. Si j'ai souvent l'occasion de partager mes petits plats avec les autres, en revanche, je suis souvent seul aux fourneaux. À Barcelone, je n'ai pas encore rencontré de cuisiniers/ères avec lesquels préparer des recettes. C'est aussi pour ça que j'aime tant revenir en France car depuis quelque temps, je croise souvent la route de Dorian pour des journées cuisine. Et grâce à lui, j'ai aussi rencontré Valérie. Et c'est un vrai plaisir de cuisiner ensemble! Trois cerveaux, six mains, des millions d'idées, des échanges de recettes, tuyaux, conseils et peut-être plus si les dieux de la cuisine sont avec nous! Le genre de rencontre qui fait du bien à la cuisine et à la vie! Quand le cuisinier retrouver Dorian et Valérie pour une super journée, ça se finit autour d'une bonne salade de courgettes rôties aux herbes!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
Pour la salade:
- 2 courgettes jaunes
- 1 courgette verte
- 1 courgette violon
- 4 mini pâtissons (à défaut 2 petites courgettes rondes)
- 4 gousses d'ail
- 3 brins de basilic
- 2 brins de marjolaine
- 1 branche de romarin
- quelques feuilles de basilic pourpre
- 1 cuillère à soupe d'amandes
- 1 cuillère à soupe de graine de grenade
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour les sablés de Valérie:
- 100 g de farine
- 1 sachet de parmesan râpé
- 1 oeuf
- 15g de beurre mou
- 1 branche de romarin haché

Commencez par réaliser les sablés: dans un saladier, mélangez tous les ingrédients jusqu'à ce que vous obteniez une pâte homogène. Formez deux boudins et placez-les au frais pendant 30 minutes. Coupez ensuite les boudins en rondelles épaisses, en les plaçant au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez à 180ºC et laissez cuire entre 10 et 15 minutes. Laissez-les refroidir.

Rincez et séchez les courgettes et les pâtissons. Pelez et écrasez les gousses d'ail. Placez le tout sur une plaque. Arrosez avec 3 ou 4 cuillères à soupe d'huile d'olive. Salez, poivrez. Enfournez à 210ºC pendant 15/20 minutes. Les légumes doivent être encore croquants. Laissez tiédir. 

Rincez, séchez puis effeuillez les herbes. Quand les légumes sont à température ambiante, ajoutez les herbes. Mélangez. Hachez les amandes grossièrement. Récupérez les graines de grenade. Écrasez quelques sablés sans les réduire en poudre.

Répartissez les courgettes dans des assiettes. Parsemez-les d'amandes, de graines de grenade et de sablés écrasés. Décorez avec quelques feuilles de basilic ou de marjolaine. Un petit tour de poivre et à table!
C'est bien tout ça mais quand reverrai-je mes deux acolytes de cuisine?... Affaire à suivre!

mardi 10 juillet 2018

Ma salade de tomates et courgettes rôties

Quand les beaux jours arrivent, tout le monde pense aux vacances. Avant, j'étais très excité à l'idée de ne plus aller travailler pendant quelque temps. Mais c'était avant car depuis que je cuisine de manière obsessionnelle et très intense, je ne me sens plus vraiment en vacances car où que je sois je finis toujours par prendre une poêle et quelques légumes pour cuisiner, avancer, m'améliorer. Je ne suis déconnecté de tout ça que quand je vais dans des endroits sans cuisine. Si je pars chez des amis, je squatte direct les ustensiles et je cours à la première occasion au marché le plus proche pour attraper quelques légumes. L'année dernière, un long et beau voyage m'avait tenu éloigné de ma cuisine pendant 4 semaines, cette été c'est vers une destination plus proche que je m'envole, et je sais déjà que je serai réquisitionné pour la préparation des repas. Quand le cuisinier se met en condition pour l'Italie, il prépare une salade de tomates et courgettes rôties!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 800 g de tomates cerises de toutes les couleurs
- 2 courgettes
- 2 petits oignons frais 
- 1 gousse d'ail
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 2 cuillères à café de thym
- 4 brins de basilic
- sel, poivre
- 1 burrata

Rincez les et séchez les tomates et les courgettes. Placez les tomates sur une plaque. Coupez les courgettes en tronçons. Pelez puis émincez les oignons. Écrasez la gousse d'ail sans la peler. Ajoutez le tout aux tomates. Arrosez avec 3 cuillères à soupe d'huile. Assaisonnez et parsemez de thym. Mélangez. Enfournez et faites cuire à 200ºC pendant 40 minutes environ en mélangeant deux ou trois fois en cours de cuisson. 

Quand les légumes sont cuits, laissez-les refroidir quelques minutes. Quand ils sont tièdes, déposez la burrata au milieu. Arrosez-la avec un peu d'huile d'olive. Ajoutez les feuilles de basilic rincées et séchées. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin.

dimanche 8 juillet 2018

Ma tarte aux courgettes jaunes/feta/basilic

Que font des gens qui partagent la même passion quand ils se rencontrent? Et bien ils parlent de ce qu'ils ont en commun bien-sûr. Ils peuvent même y passer des heures! Si rien ni personne ne vient les séparer ils peuvent y passer la nuit. C'est que la passion est souvent dévorante, débordante. Pas facile d'y mettre des limites quand on est seul, alors à plusieurs... Depuis que j'ai commencé à cuisiner vraiment beaucoup, je me rends compte que je passe ma vie à cuisiner, à chercher des ingrédients pour cuisiner, à regarder des sites de cuisine, à parler de mes recettes faites ou à faire... Bref la cuisine je l'ai dans la peau. Tout seul, je suis capable de cuisiner pendant 8 heures sans problème et sans voir le temps passer. Lors de mes séjours parisiens, je croise souvent mon idole culinaire, Mr Dorian. Et avec lui nous parlons évidemment de cuisine, nous cuisinons parfois ensemble et faisons des photos. En passionnés que nous sommes, nous avons toujours de quoi échanger. Quand le cuisinier parle de courgettes avec son idole, ça lui donne des idées. Celle du jour: une tarte aux courgettes jaunes/feta/ basilic.

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients:
Pâte:
- 250 g de farine
- 150 g de beurre bien froid
- 1 oeuf
- 2 cuillères à café de thym 
- fleur de sel, poivre

Garniture:
- 750 g de petites courgettes jaunes
- 4 oignons nouveaux rouges
- 130 g de feta
- 2 branches de thym
- 1 bouquet de basilic
- 5 oeufs
- 15 cl de crème épaisse
- huile d'olive
- sel, poivre

Déco:
- graines de courge

Pour la pâte, placez la farine dans un saladier. Ajoutez une bonne pincée de fleur de sel, du poivre et le thym. Mélangez. Cassez l'oeuf au centre de la farine. Mélangez du bout des doigts. Ajoutez ensuite le beurre et travaillez la pâte juste ce qu'il faut pour pouvoir former une boule. Si besoin, fraisez la pâte sur votre plan de travail en l'écrasant avec la paume de la main. Dès que la pâte se tient, formez un disque, enveloppez-le dans du film alimentaire et placez-le au frais pendant 2 heures minimum.

Pendant ce temps, préparez la garniture. Rincez et séchez les courgettes. Coupez les plus grosses  en cubes. Gardez les plus petites pour les couper seulement en deux dans le sens de la longueur, vous les disposerez sur le dessus de votre tarte. Pelez les oignons. Coupez-en deux en quartiers. Placez les courgettes et les oignons coupés sur une plaque. Arrosez d'huile d'olive. Salez, poivrez et parsemez de thym. Mélangez. Enfournez dans un four préchauffé à 200ºC. Laissez cuire 20 minutes environ. Les courgettes doivent être encore un peu croquantes. 

Laissez-les refroidir. Rincez, séchez et hachez le basilic. Dans un saladier, mélangez les oeufs et la crème. Assaisonnez. Coupez les deux oignons restants en rondelles.

Abaissez la pâte sur votre plan de travail fariné avec un rouleau à pâtisserie sur une épaisseur d'environ 3 mm. Garnissez-en un moule à tarte. Placez-les cubes de courgettes sur le fond de tarte. Ajoutez la feta émiettée et le basilic haché. Versez l'appareil oeuf/crème sur les courgettes. Sur le dessus, ajoutez les courgettes coupées en deux et les rondelles d'oignons. Faites cuire au four à 200ºC en mode chaleur tournante pendant 35 minutes environ. Vérifiez la cuisson de la pâte. Laissez-la refroidir. Parsemez la tarte de graines de courge. Elle est prête.

Cette tarte est parfaite froide pour un pique-nique! Quant à l'idole, je vous en reparlerai dans quelques jours pour une autre histoire de courgettes!

vendredi 6 juillet 2018

Mes financiers framboises/matcha

Il y a des évidences dans la vie comme dans la cuisine. Certaines personnes sont faites pour s'entendre à merveille dès qu'elles se croisent. J'ai rencontré quelques âmes soeurs amicales au cours de ma vie, de ces personnes avec lesquelles le coup de foudre fut immédiat. Je crois qu'en cuisine la même chimie opère entre certains ingrédients. Le fromage de chèvre est fait pour s'entendre avec les épinards, idem pour le chocolat noir et les noisettes, la tomate et la mozza, la quiche et la Lorraine (euh je sens que je digresse, recentrons-nous un instant). À la veille de mon départ, alors que j'étais en train de faire deux milles choses en même temps pour ranger la maison et faire ma valise tout en cuisinant (et après on dit que les hommes ne savent pas faire deux choses à la fois), j'ai retrouvé quelques framboises esseulées et surtout flippées d'être oubliées et abandonnées à leur triste sort pendant mon absence. Ce sont elles qui sont à l'honneur aujourd'hui, avec leur grand ami matcha! Quand le cuisinier fait les fonds de ses bacs à fruits et légumes, il prépare des financiers framboises/matcha!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15/20 minutes

Ingrédients pour une 20aine de financiers:
- 20 framboises
- 50 g de farine
- 50 g de sucre glace
- 90 g d'huile d'olive
- 60 g de poudre d'amande
- 50 g de poudre de pistaches
- 2 blancs d'oeuf
- 2 cuillères à café de thé matcha

Battez légèrement les blancs d'oeuf (on ne cherche pas à les monter en neige). Lavez et séchez les framboises.

Mélangez la farine, la poudre d'amande et celle de pistache, le thé et le sucre dans un saladier. Versez l'huile petit tout en mélangeant. Terminez par les blancs d'oeuf. Mélangez intiment. Mettez votre four à chauffer à 180ºC.

Versez la pâte dans des petits moules. Enfoncez une framboise dans chaque alvéole. Enfournez et faites cuire entre 15 et 20 minutes en fonction de votre four. Les financiers sont cuits quand ils sont dorés dessus et dessous.

Laissez-les refroidir quelques minutes avant de les démouler et de les placer sur une grille pour qu'ils soient à température ambiante. Et après vous pouvez les manger sauvagement.

jeudi 5 juillet 2018

Ma salade de tomates aux fruits rouges

Avant, je veux dire quand je vivais encore chez mes parents, les repas suivaient toujours le même schéma: entrée, plat, dessert. C'était immuable! Seule entorse à la règle, le dimanche soir car le déjeuner dominical était toujours très, très copieux, et pour le dîner c'était juste un grignotage. Entrée, plat, dessert. D'où venait cette tradition de l'ordre non échangeable? De la Normandie sûrement où mes grands-parents servaient rituellement les repas dans cet ordre. En grandissant, j'ai commencé à mettre le bazar dans les repas et en les mettant à mon goût. Quand j'ai enfin pris les commandes de la cuisine, j'ai décidé que les repas seraient différents de ceux que j'avais connus. Finis les plats multiples! J'aime l'idée du plat unique. Et souvent le dessert est inexistant. Quand le cuisinier confond l'entrée et le dessert, il prépare une salade de tomates aux fruits rouges!

Préparation: 20 minutes

Pas de cuisson:

Ingrédients pour 4 personnes
- 300 g de tomates cerises
- une dizaine de fraises
- une dizaine de cerises
- 50 g de myrtilles
- 50 g de framboises
- 1 mozzarella di bufala
- 1 avocat mûr à point
- une dizaine de feuilles de basilic

Sauce:
- 100 g de framboises
- le jus d'un citron vert
- 1 cuillère à café de moutarde
- 1 cuillère à café de sirop d'érable
- 1 pincée de piment
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Rincez et égouttez les fruits et les tomates. Dénoyautez les cerises et coupez-les en deux. Coupez les fraises en tranches, les framboises en deux. Pelez et dénoyautez l'avocat, arrosez-le de jus de citron vert puis émincez-le en lamelles. Coupez les tomates cerises en deux ou quatre en fonction de leur taille. Disposez le tout dans un plat de service. Ajoutez les myrtilles. 

Pour la sauce, mixez tous les ingrédients avec un mixeur plongeant. Égouttez la mozzarella et posez-la au centre de la salade. 

Arrosez de sauce et décorez de feuilles de basilic.

mercredi 4 juillet 2018

Mes aubergines sautées

Les départs en vacances c'est toute une histoire chez moi. Petit, je me souviens de grands moments d'excitation mélangée à un stress de haute voltige. Ma mère courait partout pour ranger la maison, faire les valises, barrer les choses à faire sur ses listes interminables, faire décongeler le mini bar, faire du tri dans le frigo... Chaque veille de grand départ, on avait l'impression de partir pour toujours tellement la concentration était intense. De tout ça, j'ai gardé une forme de stress et j'avoue que la veille du départ, je suis toujours un peu nerveux. Et je me retrouve moi aussi à faire des listes et à vider mon frigo tout comme le faisait ma mère, tout en préparant ma valise d'une main et en rangeant la maison d'une autre. Quand le cuisinier vide son frigo avant de s'envoler, il prépare des aubergines sautées!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 3 belles aubergines
- 3 cuillères à café de ras-el-hanout
- 1 gros oignon nouveau
- 1 gousse d'ail
- 15 brins de coriandre
- 2 cuillères à soupe de pignons
- 2 cuillères à soupe de raisins de corinthe
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Réservez. Lavez, égouttez et effeuillez la coriandre. Rincez et séchez les aubergines puis coupez-les en cubes de 1cm de côté (à peu près). Pelez et émincez l'oignon et l'ail puis faites-les revenir dans une poêle avec une filet d'huile pendant 5 bonnes minutes; ils doivent devenir translucides. Réservez.

Faites ensuite sauter les aubergines dans la même poêle avec pas mal d'huile sur feu assez vif. Remuez régulièrement. Salez, poivrez en cours de cuisson. Quand elles commencent à être tendres, ajoutez le ras-el-hanout. Si elles dorent trop vite, baissez un peu le feu et versez un petit verre d'eau.
Laissez-les cuire environ 15 minutes en tout, elles doivent être tendres. 

Ajoutez alors le mélange ail/oignon, laissez cuire 1 minute supplémentaire. Hors du feu, ajoutez les pignons, les raisins secs et la coriandre.

Le conseil du cuisinier:
servez les aubergines avec du riz basmati à côté ou alors vous faites cuire le riz à l'avance et vous le rajoutez dans les aubergines quand elles sont presque cuites. 

lundi 2 juillet 2018

Ma bruschetta tomate/pesto

Parfois on retrouve des amis. Un samedi soir pas comme les autres. Quelques uns viennent prendre un verre avant de rejoindre le dernier. Et puis parfois les plans changent en cours de route. Une erreur de MC (private joke) et la soirée fête se transforme en soirée papotage et bières. Le problème c'est que parfois la bière coule un peu trop à flot. Et le lendemain c'est un cuisinier en vrac, au cerveau ramolli qui met les pieds sans sa cuisine. Quand le cuisinier a la tête à l'envers, il prépare une bruschetta tomate/pesto!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour une personne:
- 1 belle tranche de pain
- 2 cuillères à soupe de Pesto (je vous laisse aller voir ma dernière recette)
- 1 tomate moyenne
- 20 g de fromage râpé
- 1 oeuf
- quelques feuilles de basilic pourpre
- quelques feuilles de de basilic vert
- 15 g de parmesan
- 1 tranche de bacon 
- sel, poivre
- huile d'olive

Lavez et séchez la tomate et coupez-la en tranches. Lavez et séchez les feuilles de basilic. Détaillez le bacon en fines allumettes. Réalisez des copeaux avec le parmesan.

Étalez le pesto sur le pain. Recouvrez de fromage râpé puis rangez les tranches de tomates par-dessus. Parsemez de bacon. Poivrez généreusement, salez avec parcimonie.

Placez votre four en mode grill. Placez la tartine sur une plaque recouverte de papier sulfu et laissez-la cuire jusqu'à ce que le fromage soit gratiné et le pain doré. 

Faites cuire l'oeuf au plat dans une poêle avec un filet d'huile d'olive. Salez, poivrez. Déposez-le sur la bruschetta quand elle sort du four. Parsemez de feuilles de basilic et de copeaux de parmesan.

dimanche 1 juillet 2018

Ma tarte aux abricots

À quelques jours de m'envoler pour ma ville de coeur, je fais l'inventaire de ce que j'ai dans le frigo à cuisiner avant de partir pour éviter de retrouver des ingrédients fossilisés à mon retour. Si je rajoute à ça les confitures que je fais en parallèle pour ne pas perdre une occasion de conserver tous les fruits que Dolors apporte chaque semaine. Sans parler des recettes qui me poursuivent régulièrement ou de celles qui surgissent sans prévenir...les dernières heures barcelonaises vont être bien remplies. Je sais déjà que je vais partir avec quelques légumes dans ma valise. Pour une fois ils me suivront de Barcelone à Paris (je sais aussi que j'en aurai d'autres au retour pour faire le voyage dans l'autre sens). Entre aubergines, basilic pourpre, abricots, cerises, fraises et autres courges, c'est la valse des recettes dans ma tête et ma cuisine. Certains ingrédients m'inspirent plus que d'autres mais tous devront passer à la casserole ou au four ou ... Quand le cuisinier a une envie d'abricots, il en fait une tarte à sa façon!

Préparation: 30 minutes

Attente: 2 heures

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients:
Pour la pâte
- 250 g de farine
- 60 g de poudre d'amande
- 50 de sucre glace
- 150 g de beurre
- 1 oeuf
- 4 g de fleur de sel

Pour la garniture:
Curd aux abricots
- 400 g d'abricots
- 12 feuilles de verveine
- 1 cuillère à soupe d'amandes effilées

Mélangez la farine, le sel et le sucre glace dans un saladier. Ajoutez l'oeuf au centre et sablez entre vos doigts. Ajoutez le beurre et malaxez juste assez pour que vous puissiez former une boule avec la pâte. Elle colle encore un peu aux doigts, c'est normal. Enveloppez-la dans du film alimentaire et placez-la au frais pour 2 heures. Quand elle est bien froide, abaissez-la sur votre plan de travail fariné. Attention, elle est un peu fragile. Garnissez-en un moule à tarte et ôtez l'excédent de pâte avec un couteau. Garnissez le fond de tarte de papier sulfu et remplissez de légumes secs ou de billes de cuisson. Faites cuire 20 minutes dans un four préchauffé à 180º. Ôtez le papier et les légumes secs, remettez au four pour 10 minutes en surveillant bien. Laissez refroidir hors du four. sur une grille. 

Rincez, séchez et dénoyautez les 400 g d'abricots. Coupez-les en 8/10 quartiers en fonction de leur taille. Faites dorer les amandes quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Lavez et séchez les feuilles de verveine. 

Quand le fond de tarte est froid, versez-y le curd aux abricots. Lissez avec une spatule. Déposez ensuite les abricots bien rangés ou un peu comme vous voulez (ce sera beau et bon quand même). Passez la tarte quelques minutes sous le grill de votre four pour légèrement colorer les abricots. Laissez refroidir. Décorez de feuilles de verveine et d'amandes effilées.

Vous pouvez présenter cette tarte en mode individuel. 

samedi 30 juin 2018

Mon curd aux abricots

C'est drôle ça mais je me rends compte aujourd'hui que les goûts changent au cours de la vie. Moi qui étais très très sucre, aujourd'hui, je préfère largement manger de la purée ou de la ratatouille plutôt que des biscuits, je me jetterais volontiers sur un bol d'houmous alors qu'un gros gâteau me laisserait de marbre. Enfant et ado, je dévorais des tonnes et des tonnes de bonbons. Aujourd'hui, si j'en mange un je me sens mal car trop de sucre. C'est pour ça que sur le blog, les recettes de dessert ne sont pas très nombreuses. Mais voilà, j'ai rencontré un ange gardien culinaire qui à chacune de nos rencontres me pousse dans mes retranchements. Entre photos et desserts, Mr Dorian, ne me laisse pas le choix. C'est donc à lui que je pense à chaque fois que je prépare une recette sucrée. Voulant profiter des abricots de Dolors tant que c'est encore la saison, j'en achète toutes les semaines. Après en avoir fait des Confitures rhubarbe/abricots, il m'en restait quelques uns. Quand le cuisinier prépare un bon dessert, il vous montre la première étape: un curd aux abricots!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Attente: 30 minutes

Ingrédients pour un gros pot:
- 500 g d'abricots
- 65 g de sucre (ou plus selon votre goût)
- 2 jaunes d'oeufs
- 20 g de beurre
- 1 pincée de fleur de sel
- le jus d'un demi-citron
- 10 g d'eau

Rincez, séchez puis dénoyautez les abricots. Coupez-les en morceaux et placez-les dans une casserole. Ajoutez le sucre, l'eau et le jus de citron. Portez le tout à ébullition et laissez bouillir 5 minutes en remuant constamment puis baissez le feu et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes. Les abricots doivent être défaits. Mixez avec un mixeur plongeant jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de morceaux. Laissez refroidir complètement. 

Versez la purée d'abricots dans un saladier résistant à la chaleur. Ajoutez les jaunes d'oeufs et fouettez le tout. Placez le saladier sur une casserole contenant un fond d'eau frémissante (l'eau ne doit pas être en contact avec le saladier). Faites cuire au bain marie pendant une dizaine de minutes en remuant régulièrement avec une cuillère en bois. Le tout doit avoir épaissi. Pour vérifier la cuisson, plongez la cuillère dans le curd, tracez une ligne sur la cuillère avec un doigt, le curd ne doit pas couler.  Ajoutez la fleur de sel. 

Hors du feu, ajoutez le beurre en parcelles en mélangeant bien entre chaque ajout.

Versez le curd dans un grand pot, lavé et séché et stérilisé (plongez-le 10 minutes dans une casserole d'eau bouillante et laissez-le s'égoutter sur un linge propre ). Laissez-le refroidir à température ambiante avant de le placer au frigo.

Réservez au frais et attendez demain pour voir ce que j'en ai fait ;-)

jeudi 28 juin 2018

Mes zughetti aux légumes

Les pâtes, chez tout le monde c'est un incontournable, c'est au moins une fois par semaine quand ce n'est pas deux et parfois plus. C'est le truc vite fait qu'on prépare aux enfants, le plat qu'on est sûr de les voir manger. Bref les pâtes c'est la vie! Sauf pour moi. Je ne tiens pas de carnet de bord sur notre consommation de pâtes, mais je sais que si on en mange une fois par mois, c'est déjà bien. Mon premier réflexe en cuisine c'est "quels légumes vais-je cuisiner?"... Et quand l'envie de pâtes arrive mon deuxième réflexe  c'est "avec quels légumes vais-je les cuisiner?" Loin de moi l'idée des spaghetti carbo ou bolo. Et puis parfois j'ai des envies étranges. Quand le cuisinier a envie de pâtes sans pâte, il prépare des zughetti (contraction de zucchini -courgette en italien/anglais et spaghetti) aux légumes!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 500 g de courgettes
- 200g d'aubergines
- 120 g d'oignons nouveaux
- 400 g de tomates cerises
- 2 branches de romarin
- 1 cuillère à café d'origan séché
- 1 boule de mozza
- 2 brins de basilic

Pesto:
- 25 g de basilic
- 25 g de pignons
- 15 g de graines de courge
- 1 cuillère à café de jus de citron
- 1 cuillère à café de zeste de citron (non traité)

- sel, poivre
- huile d'olive

Préparez le pesto: rincez et séchez les feuilles de basilic. Faites griller les pignons et les graines de courge dans une poêle sans matière grasse pendant 5 bonnes minutes en remuant souvent. Laissez-les refroidir quelques minutes et placez-les dans le bol de votre mixeur avec le basilic. Salez, poivrez et versez environ 10 cl d'huile d'olive tout en mixant. Versez le pesto dans un pot propre et réservez au frais.

Lavez et séchez les légumes. Placez les tomates cerises sur une plaque. Ajoutez le romarin, arrosez d'huile d'olive et assaisonnez. Mélangez le tout. faites cuire environ 40 minutes à chaleur tournante. Remuez une fois. Réservez.

Pendant ce temps, avec un rasoir à julienne détaillez les courgettes en spaghetti. Arrêtez-vous avant d'arriver aux pépins. Coupez le centre des courgettes et les aubergines en petits dés. Pelez et hachez les oignons. 

Faites suer les oignons 5 minutes avec une cuillère à soupe d'huile dans une poêle. Ajoutez les dés d'aubergines et de courgettes. Poursuivez la cuisson pendant 10 grosses minutes sur feu vif ou jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Assaisonnez et ajoutez l'origan. Réservez.

Placez les spaghetti de courgettes dans la poêle et baissez le feu. Laissez-les cuire 5 minutes en les remuant délicatement. Assaisonnez. 

Égouttez et coupez la mozzarella en dés.

Répartissez les zughetti dans des assiettes. Ajoutez le mélange aubergine/courgettes. Déposez quelques tomates rôties et parsemez de mozza. Décorez avec des feuilles de basilic et arrosez de pesto.
Plat à servir chaud, tiède ou froid.

lundi 25 juin 2018

Ma tarte aux cerises

Le problème quand on cuisine beaucoup, c'est qu'il faut beaucoup d'ingrédients. Tout le temps! Et comme je suis d'un naturel curieux, dès que j'en trouve un étrange ou un nouveau, il me le faut et je l'achète en me disant qu'un de ces quatre c'est sûr, je vais m'en servir! Et puis un ingrédient en chasse un autre, et puis un autre encore et à chaque fois mon frigo et mes placards se remplissent un peu plus. Et arrive le moment fatidique où je ne sais même plus ce que j'ai. C'est alors l'heure de remonter les manches de ma veste de cuisine pour aller fouiller au fond du bac à légumes. J'avance à tâtons car dans ces cas-là, je ne sais jamais ce que je vais trouver ni dans quel état ça va être. Parfois je suis surpris car je découvre que certains légumes ont une force de survie assez incroyable. Parfois je sors des cadavres oubliés là depuis un certain temps (ou un temps certain). Hier, j'ai découvert dans mon frigo un sachet qui devait y être depuis au moins deux semaines! Quand le cuisinier sauve des cerises d'une mort atroce, il en fait une tarte!

Préparation: 40 minutes

Cuisson: 40 minutes

Attente: 2 heures

Ingrédients:

Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 60 g d'amandes en poudre
- 50 g de sucre glace
- 150 g de beurre très froid en morceaux
- 1 oeuf
- 4 g de fleur de sel

Pour la garniture:
- 600 g de cerises
- 60 g de pistaches
- 40 g de pépites de chocolat à 70% (que voulez-vous j'avais besoin de douceur et je suis gourmand!)
- 20 g de sucre vanillé

Placez la farine, le sucre glace et le sel dans un saladier. Ajoutez l'oeuf au centre. Sablez entre vos doigts. Ajoutez le beurre et malaxez le tout juste assez pour que la pâte forme une boule. Elle colle encore aux doigts mais ça ira quand-même. Enveloppez-la dans du film alimentaire. Laissez-la reposer deux heures (ou toute une nuit). Quand elle est bien froide, abaissez-la sur votre plan de travail fariné. Attention elle est un peu fragile. Garnissez-en un moule à tarte. Ôtez l'excédent de pâte avec un couteau. Placez le moule au frais le temps de préparer la garniture.

Lavez et égouttez les cerises. Faites griller les pistaches quelques instants dans une poêle, sans matière grasse. Mixez-les finement avec 10g de sucre vanillé. Répartissez ce mélange sur le fond de tarte. Dénoyautez ensuite les cerises et garnissez-les de pépites de chocolat puis rangez-les sur la pâte. Saupoudrez du sucre restant. 


Enfournez et laissez cuire à 180ºC pendant 35/40 minutes environ. La pâte doit être bien dorée. Laissez refroidir avant de la déguster. 

Merci à Graine de faim Kely pour sa recette que j'ai un peu transformée!

dimanche 24 juin 2018

Mes pâtes aux tomates rôties

Quand j'étais plus jeune, je savais qu'il ne fallait pas que j'ouvre un paquet de bonbons ou de gâteaux car à peine entamé, je ne pouvais plus m'arrêter, enfin si, quand j'avais tout mangé. Je peux le dire maintenant, j'en ai avalé des bonbecs et des biscuits! Sans parler du chocolat. Ça tournait parfois à l'obsession! Depuis, je me suis bien calmé sur les sucreries et mes obsessions se portent aujourd'hui sur bien d'autres produits. Ce plutôt les fruits et les légumes qui m'obsèdent, ils peuvent parfois prendre le contrôle de mon cerveau culinaire tant que je ne les ai pas cuisinés, ou alors ils m'inspirent des recettes à répétition! Quand le cuisinier a la tomate obsessionnelle, il prépare des pâtes aux tomates rôties!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes + le temps des pâtes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 800 g de tomates
- 2 oignons nouveaux
- 2 cuillères à soupe de basilic
- 1 gousse d'ail
- 60 g de parmesan en copeaux
- huile d'olive
- sel, poivre
- 400 g de pâtes de votre choix

Rincez et séchez les tomates. Coupez-les en 6 quartiers. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Pelez et émincez les oignons. Ajoutez-les aux tomates avec la gousse d'ail en chemise. Arrosez d'huile d'olive. Salez, poivrez. Mélangez. Enfournez et faites-cuire 45 minutes environ à 180ºC. Remuez une ou deux fois en cours de cuisson. 

Prélevez environ 300 g de tomates rôties et la moitié des oignons. Mixez-les en ajoutant 3 cuillères à soupe d'huile d'olive. Réservez.

Lavez et séchez le basilic. Gardez quelques feuilles pour la déco, hachez le reste et ajoutez-le aux tomates rôties restantes. Mélangez. 

Faites cuire les pâtes en suivant les instructions sur le paquet. Égouttez-les. Placez la sauce dans une poêle et faites-la réchauffer sur feu modéré. Quand elle est bien chaude, versez-y les pâtes. Mélangez pendant 2 minutes. Servez-les sans attendre dans des assiettes. Ajoutez des tomates rôties. Parsemez de parmesan et feuilles de basilic. Donnez un tour de moulin à poivre.

La tomate obsessionnelle sera-t-elle encore là demain? Pour le savoir, passez par sur le blog...