samedi 18 mai 2019

Ma salade de bouglour: le kisir

Aujourd'hui, je vous emmène en Turquie. Il y a quelques années, dans un défi lancé à moi-même, je suis parti découvrir Istanbul seul. Une sorte de voyage initiatique pour un cuisinier en devenir. Une révélation. J'ai vraiment adoré cette ville où tout et son contraire se croisent. J'ai aimé la lumière sur le fleuve, les marchés aux senteurs épicées, le goût du thé amer, la mosquée bleue, les quartiers populaires où j'ai aimé me perdre, la cuisine que je ne connaissais pas et tant d'autres choses! Bien évidemment j'étais rentré avec quelques ingrédients dans ma valise ainsi qu'un ou deux livres de recettes! Le temps a passé mais le souvenir de ce voyage est encore très présent en moi. L'envie d'y retourner un jour et d'aller voir le reste de ce beau pays se fait sentir souvent. Et donc comme ça aujourd'hui, j'ai eu envie de préparer une recette turque. C'est parce que je l'ai croisée à 3 reprises en quelques jours que je me suis lancé. Le kisir est le taboulé turc préparé, avec des ingrédients cuits et crus, à base de boulgour, de tomate, d'épices et d'herbes fraîches. Une recette à garder sous le coude car c'est facile à faire et vraiment délicieux. Un taboulé qui changent des taboulés traditionnels. Quand le cuisinier rêve d'ailleurs, il prépare une salade de boulgour: le kisir!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 minutes

Attente: 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 250 g de boulgour
- 2 cuillères à soupe de concentré de tomate
- 2 tomates coupées en petits dés
- 1 oignon frais
- 1 gousse d'ail
- 175 g d'eau bouillante
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- 2 cuillères à soupe de cerneaux noix
- 4 brins de menthe plus quelques petites feuilles pour la déco
- 6 brins de coriandre (ou de persil si vous aimez)
- le jus d'un demi-citron
- 2 cuillères à soupe de mélasse de grenade
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 bonne pincée de chili flakes ou piment en poudre
- les graines d'1/4 de grenade
- 1 cuillère à soupe de graines de nigelle
- huile d'olive
-sel, poivre

Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail. Faites-les suer avec une cuillère à soupe d'huile dans une grande poêle pendant 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez 1 tomate. Mélangez en augmentant le feu. Laissez cuire 3 à 4 minutes, le temps que l'eau de végétation de la tomate se soit évaporée. Ajoutez alors le cumin et le piment. Mélangez. Ajoutez ensuite le concentré de tomate et remuez le tout pendant 1 minute. Assaisonnez.

Versez l'eau et ajoutez le boulgour. Mélangez rapidement. Couvrez et laissez reposer 15 minutes. Le liquide doit avoir été absorbé.

Ôtez le couvercle de la poêle. Égrainez le boulgour avec une fourchette.  Ajoutez le jus de citron et la mélasse de grenade. Ajoutez aussi les herbes, les noix et les pistaches hachées ainsi que la tomate restante. Arrosez d'huile d'olive. Mélangez.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Répartissez la salade dans des assiettes de service. Parsemez de graines de grenade et de nigelle. Arrosez d'un filet d'huile. Décorez avec quelques feuilles de menthe.
Bon voyage dans votre assiette!

6 commentaires:

  1. Moi je rêve d'Amsterdam et toi de Turquie 😏😏
    Comme je te comprends, j'ai des envies d'évasion, j'aimerai passer une semaine en Espagne cet été, mais ça risque de me coûter cher cette histoire, alors si tu as des bons plans location et compagnie, je prends !!!
    Le kisir a l'air fabuleux. J'adore le boulgour, comme le quinoa aussi. Mais je vais attendre mes tomates du jardin pour faire honneur à ta recette. On n'achète plus de tomates du commerce que qd c'est la saison, sinon aucun goût. Bref, merci pour cette recette qui donne envie de soleil et de barbecues. Mais le temps est à la pluie aujourd'hui et demain sera pire. Voilou.
    Des bises et j'attends tes bons plans en Espagne. Ah oui stp Nico, tu peux nous (me) faire un petit billet sur l'Espagne, tes endroits préférés, ou tu t'approvisionnes, ou tu aimes être, etc. Je suis très curieuse. Je réitère ma demande. Si d'autres personnes veulent appuyer ma demande pour que ce cher monsieur daigne nous faire ce petit cadeau. Bon je m'en vais après avoir trop parlé.
    À +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello!
      Les tomates viennent de chez mes petits producteurs. Ce sont les 1ères. Je n'en ai acheté que deux pour la recette. Je suis comme toi, pas de tomates hors saison.
      Pour l'Espagne, je te dirais bien d'aller vers l'Andalousie où la vie n'est pas chère... par contre il y fait très, très, très chaud! J'adore Grenade qui est une ville vraiment belle. L'Alhambra est magique.
      Pour le post sur mes adresses préférées de Barcelone, tu sais je sors peu. Je suis souvent déçu par les resto alors... je n'ai pas tant d'adresses que ça à partager.
      Je parle souvent de Dolors ma marchande de fruits et légumes. Je peux faire une liste des endroits où j'achète mes produits. Après tu sais, je ne suis pas fan de Barcelone... je ne suis donc pas très bon pour la vendre aux autres!

      Supprimer
    2. Oui parle moi de Dolors, comment elle est. Attend je vais te dire comment je l'imagine : comme une maman, la cinquantaine, brune et les cheveux bien frisés, avec un gilet sans manche, un jean bleu, toujours le sourire, et qui te dis des qu'elle te voit arriver : tient j'ai pensé à toi ce matin, je t'ai mis de côté des carottes (ou du choux fleur, choux de Bruxelles, petit pois, enfin tu vois quoi, tes obsessions culinaires 😅😅😋). Je m'égare comme tu le vois.
      Alors, donc pourquoi avoir choisi Barcelone ? Hé hé, je suis curieuse. J'aimerais en fait connaître celui qui se cache derrière le Cuisinier. Oh que je te vois trembler en disant :mais qu'est ce qu'elle me veut celle là ??? Un billet spécial. Peut être glisser un billet de temps en temps plus perso, tes aspirations, tes découvertes, ta routine, tes envies, etc...
      Merci de partager tes recettes avec nous, à tantôt !!!

      Supprimer
    3. Et bien tu sais quoi, ta description de Dolors n'est pas éloignée de la réalité. Je ne sais pas trop quel âge elle a mais je dirais une 50 aine d'années. Elle pense à moi pour des recettes plus que pour des ingrédients car nous parlons souvent cuisine. Cela fait des années que je vais la voir. Et plus le temps passe plus je réduis ma consommation au supermarché. Dolors c'est ma fournisseuse officielle!
      Quant au billet personnel... je divulgue des indices dans les présentation des recettes! Pour le reste, ma vie n'est pas très intéressante. Ma passion numéro est la cuisine, c'est ce qui donne du sens à mon existence!

      Supprimer
  2. Merci Nicolas pour cette escapade....
    On voyage avec et grâce à toi....c'est tellement plaisant !
    Belle proposition que je garde sous le coude !
    A bientôt ciao !

    RépondreSupprimer