lundi 22 février 2016

Ma tourte aux pommes de terre

Voilà une recette qui me suit depuis très longtemps. Je ne sais plus quand j'y ai pensé la 1ère fois mais j'ai l'impression que c'était il y a 1000 ans.
Une recette d'hiver même si à Barcelone, cette saison semble avoir déserté puisque le thermomètre frise les 20ºC.

Est-ce parce que je suis né au coeur du mois de janvier? Ou est-ce parce que je viens de Paris? Je ne sais pas mais ce que je peux dire c'est que l'hiver me manque. Alors à défaut de gelées matinales, de températures négatives ou bien de chutes de neige, je me console comme je peux avec... ma cuisine!
Et quoi de mieux qu'une tourte aux patates pour se réconforter?



Je peux vous dire qu'à la 1ère bouchée, vous oublierez le ciel bleu et la douceur atmosphérique si vous êtes vous aussi victime du réchauffement climatique.
Pour un peu on sentirait le froid qui pourtant n'est pas là.


Préparation: 45 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: une mandoline

Repos: 1heure

Cuisson: 20 minutes + 1h30




























Vous allez commencer par préparer la pâte:
Dans la cuve de votre robot, travaillez le beurre en pommade avec la feuille (en forme de K). Ajoutez ensuite les farines et 1 pincée de sel. Laissez tourner jusqu'à ce que le tout forme une sorte de sable.

Ajoutez l'oeuf et 2cl d'eau. Continuez à travailler jusqu'à ce que la pâte soit homogène et ne colle plus aux bords de la cuve. Si la pâte est collante, ajoutez un peu de farine.
Vous pouvez aussi réaliser ces étapes à la main.

Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez-la au frigo pour 1 heure de repos.

Lavez bien le poireau après avoir ôté les premières feuilles et les racines. Détaillez-le ensuite en fines lanières.

Pelez et hachez les échalotes.

Coupez le bacon en fines lanières.

Faites chauffer une grande poêle. Faites-y revenir le bacon pendant 7 à 8 minutes, le temps qu'il rende sa graisse et devienne croustillant. Récupérez-le avec une écumoire et déposez-le sur une assiette recouverte de papier absorbant.
Jetez la graisse de la poêle. Essuyez-la bien (la poêle, pas la graisse ;-)).

Faites ensuite chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand elle est chaude, ajoutez les échalotes et laissez-les revenir pendant 3 minutes à feu vif.

Ajoutez le poireau et laissez cuire 10 minutes en remuant souvent. Salez légèrement. Poivrez.

Remettez le bacon dans la poêle, mélangez. Réservez.

Lavez et essuyez les pommes de terre. Détaillez-les en fines tranches (sans les éplucher) avec la mandoline.

Placez-les dans un grand saladier. Salez, poivrez et ajoutez le thym séché. Versez la crème. Mélangez bien pour enrober les pommes de terre de crème.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Sortez la pâte du frigo. Coupez-la en deux. Étalez une moitié finement. Placez-la dans un moule à tarte à bords hauts beurré et fariné. Rabattez le surplus de pâte sur les bords extérieurs du moule en les laissant dépasser.
Passez le rouleau à pâtisserie sur le moule.

Disposez la moitié des tranches de pommes de terre bien rangées dans le moule.

Ajoutez le mélange au poireau. Parsemez de fromage râpé.

Terminez avec une couche de pommes de terre. Versez la crème qui est restée au fond du saladier.

Étalez la deuxième moitié de la pâte. Découpez-la avec un emporte-pièces. Placez les formes de pâte sur la garniture en les faisant se chevaucher un peu. Pour les souder, mouillez-les très légèrement.
Veillez à laisser un peu d'espace au centre pour permettre à la vapeur de s'échapper.
Dans un bol battez un jaune d'oeuf (que j'ai oublié de mettre dans les ingrédients...Mais où avais-je la tête?) et badigeonnez-en la pâte avec un pinceau de cuisine.

Enfournez et baissez la température à 170ºC. Laissez cuire 1h30 environ. La pâte doit être dorée et les pommes de terre tendres (pour vérifier, enfoncez une baguette en bois au centre, elle ne doit pas rencontrer de résistance).

Sortez la tourte du four. Laissez refroidir quelques minutes avant de la couper.
Accompagnez-la d'une petite salade de mâche.

Hier une tarte, aujourd'hui une tourte...Et après?
Je peux juste vous dire qu'il faudra préparer une pâte... à frire!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire