mercredi 17 juillet 2019

Mon halva aux pistaches

HALVA. Cette recette me fait de l'oeil depuis longtemps. Si vous me connaissez un peu, vous savez que la cuisine moyen-orientale est une de mes préférées. J'aime la cuisine libanaise, la cuisine israélienne et la cuisine iranienne. Je les aime vraiment. Elles me parlent. J'adore les ingrédients qu'elles utilisent, les associations qu'elles proposent. Ces trois pays me fascinent et m'attirent. J'ai adoré aller à Beyrouth. Je rêve d'aller en Israel et en Iran. Parfois je me dis que dans une autre vie, j'ai dû vivre par là-bas. En attendant de pouvoir y aller, je me console avec des livres de cuisine qui me font voyager. Dès que je le peux, je cherche des ingrédients venus de ces pays. Je les étudie et je me les approprie. C'est comme ça que je suis tombé sur le halva, une sorte de nougat mou préparé avec du tahini. J'y ai goûté pour la première fois cette année. Un voyage dans le nord de la France pour cuisiner pour un groupe de yoga. Une belle rencontre avec une jeune fille venue d'Israel qui avait apporté dans ses valises du halva! Une révélation. Il y a deux semaines, un brunch chez des amis, une autre fois le halva était sur la table. Après avoir cherché comment se prépare cette gourmandise, j'ai franchi le pas! Quand le cuisinier a envie d'une petite douceur, il prépare du halva aux pistaches!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour un moule carré d'environ 15 cm de côté
- 200 g de tahini 
- 300 g de sucre
- 100 g d'eau
- 50 g de pistaches

Faites torréfier les pistaches quelques minutes dans une poêle sans matière grasse. Concassez-les ensuite avec un couteau. Garnissez votre moule de papier sulfurisé. Répartissez les pistaches dans le fond. 

Versez le tahini dans une petite casserole sur feu modéré.  Remuez constamment pendant 5 minutes. Le tahini va épaissir et changer de couleur. Il ne doit pas bouillir mais devenir assez chaud. Réservez dans la casserole. 

Versez de l'eau froide dans un saladier ou dans le fond de votre évier. Vérifiez qu'une de vos casseroles rentre dans le saladier (sinon optez pour l'option évier). Placez le sucre dans une casserole. Versez l'eau. Mélangez. Essuyez les bords avec un pinceau humide. Portez à ébullition sur feu vif. Laissez bouillir 5 minutes ou jusqu'à ce que la température du sirop atteigne 118ºC. Plongez alors la casserole dans l'eau froide (en faisant attention à ce que l'eau n'y rentre pas!) pour refroidir le sirop.

Versez le tahini tiède dans un autre saladier. Remuez-le avec une maryse. Versez ensuite le sirop en filet tout en mélangeant. Le tout va épaissir assez vite pour former une sorte de pâte. Quand ça devient difficile de mélanger avec la spatule, prenez des gants jetables et malaxez quelques minutes sur votre plan de travail. La pâte doit être homogène et souple, un peu comme de la pâte d'amande.

Placez la pâte obtenue dans le moule avec les pistaches. Appuyez bien dessus pour qu'elle recouvre toute la surface et que les pistaches se collent bien dessus. Enveloppez le halva dans du film alimentaire et placez-le au frigo pour au moins deux heures mais je vous recommande d'attendre le lendemain avant de le goûter. 

Le halva est une gourmandise riche et sucrée. Coupez-le en petits cubes. Je vous conseille de le déguster avec un café serré ou un thé noir bien fort. 

11 commentaires:

  1. Coucou, alors là c'est un signe. J'ai tous les ingrédients (wait a minute, Je n'ai pas dit que j'allais la faire, j'ai une flemmingite aiguë rappelle toi 😏😴).
    Ca me tente bien cette histoire. Ça colle tant que ça aux mains pour utiliser des gants ? J'aime bien le contact direct avec les mains, mais bon si je peux m'éviter une corvée de nettoyage. Bref, bonne journée à toi... 😘😘😘

    RépondreSupprimer
  2. ça colle pas. c'est plus pour l'hygiène et parce que la pâte est chaude au départ...

    RépondreSupprimer
  3. Ta recette venue des pays d'orient parait bien sympa quoique certainement très sucrée....
    Je ne connais absolument pas mais elle parait tout de même très sympathique...
    Je garde dans ma checklist : TO DO...
    Merci pour cette belle proposition venue d'un autre continent !
    Bel apm à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez sucré oui mais si tu compenses par boisson corsée ça le fait bien!

      Supprimer
    2. ASSUREMENT : un thé noir !!! Parfait ! ;)

      Supprimer
  4. Bonjour, j' ai fait 2 fois cette pâtisserie il n' y a pas longtemps; je l' adore. Il existe plusieurs recettes... dans celle que j' ai suivi entrait du lait en poudre. Pour le sucre , j' ai divisé ma pâte en 2 , dans une partie j' ai utilisé du sucre glace , dans l' autre , du miel. Perso, j' ai trouvé que le goût était très proche, voire identique à la Halwa Tunisienne - j'ai eu l' occasion d' en goûter d' Israël, c' était kif kif. Seule différence, l' aspect . Celle que j' ai confectionné a un peu la couleur du bois de votre blog :-) et donc n' a pas le ton clair , le blanc cassé de celle du commerce. Je ne sais pas à quoi c' est dû , les graines de sésame trop torréfiées peut-être .

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, j'ai renfilé mon tablier pour m' occuper à nouveau de cette belle du palais . Passable en bouche cette fois, le goût caractéristique de cette pâtisserie était absent . En rangeant mon huile, je me suis aperçu que j' avais utilisé celle d' olive et non de tournesol !
    Une autre préparation est aussi sympa et très nourrissante mais plus longue à confectionner à moins de disposer d' un broyeur puissant : La bsissa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je n'avais pas vu votre commentaire. Je vais aller voir la préparation dont vous me parlez car je ne connais pas. Merci pour l'idée. Je referai du halva...quand j'aurai deux minutes. Je vous souhaite un bon week-end!

      Supprimer
  6. Bonjour,
    Pas de souci. En 3ème , la crème de Sorgho n'est pas mal non plus ( le Drôo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour. Encore une recette que je ne connais pas... je n'aurais jamais assez d'une vie pour faire tout ce que je découvre...

      Supprimer