mardi 28 janvier 2020

Mes pappardelle à la courge rôtie

Les pâtes et moi, je ne peux pas dire que ce soit une histoire d'amour. Ce n'est pas non plus une histoire de haine. Disons que c'est une histoire sans passion. Il m'a fallu attendre ma première fois de pâtes maison pour vraiment les apprécier. Je n'ai jamais le réflexe "pâtes" quand je ne sais pas quoi faire pour le dîner. Car même quand je ne fais que des pâtes, je cuisine malgré tout un certain temps, ne sachant vraiment pas juste ouvrir une boîte de sauce toute prête. Car au minimum, je vais la faire cette sauce. Alors des pâtes, à la maison, nous n'en mangeons pas très souvent. Il faut que j'aie une envie subite de pâtes. Et cela n'arrive pas tous les jours. Je me surprends même parfois à ne pas en trouver dans les placards quand je veux en faire. Comme je veux réduire les produits industriels pour essayer de tout faire le plus possible moi-même, j'évite d'acheter des pâtes au supermarché préférant en manger moins mais faites par mes petites mains. Donc quand une envie de pâtes fraîches me titille le cerveau, je me laisse facilement convaincre. Une photo avec des lanières de concombre m'a donné une idée de faire des pâtes avec des lanières d'un autre légume. Un peu comme s'il y avait deux sortes de pâtes dans l'assiette. J'ai craqué pour cette idée en découvrant des pâtes que je n'avais jamais faites: les pappardelle. Quand le cuisinier refait des pâtes maison, il prépare des pappardelle avec avec de la courge rôtie et une sauce aux champignons. 

Préparation: 30 minutes

Attente : 1 heure

Cuisson: 1h30

Ingrédients pour 4 personnes:
Pour les pâtes:
- 200 g de farine
- 2 oeufs
- 1 bonne pincée de sel
- poivre moulu
- quelques gouttes d'huile d'olive

Pour la courge rôtie:
- la partie allongée d'une courge butternut
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour la sauce aux champignons:
- 150 g de champignons de Paris
- 150 g de shitakes
- 2 échalotes
- 1 gousse d'ail
- 15 cl de crème fraîche épaisse
- huile d'olive
- sel, poivre
- feuilles de sauge pour décorer
- un petit morceau de chèvre très sec (facultatif)

Commencez par préparer les pâtes: mélangez la farine, le sel et du poivre sur votre plan de travail. Creusez un puits au centre. Cassez-y les oeufs. Commencez à les mélanger avec une fourchette en incorporant la farine petit à petit. Quand ça devient difficile avec la fourchette, mélangez avec les doigts pour bien amalgamer le tout. Versez quelques gouttes d'huile dans vos mains pendant cette opération. Quand la pâte est lisse et non collante, formez une boule. Enveloppez-la dans du film alimentaire. Laissez reposer à température ambiante pendant 1 heure.

Faites préchauffer votre à 180ºC en mode chaleur tournante.

Pendant ce temps-là, pelez la courge. Émincez la partie haute (celle qui ne contient pas de graines) en fines tranches à l'aide d'une mandoline. Placez des tranches sur deux plaques recouvertes de papier sulfurisé. Badigeonnez-les d'huile, assaisonnez-les. Enfournez et comptez entre 15 et 20 minutes de cuisson. La courge doit être cuite. Vous devrez peut-être faire une ou deux autres fournées. Si les bandes sont très larges, coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Gardez-les au chaud.

Pour la sauce, rincez les champignons après avoir éliminé les pieds terreux. Coupez le reste en fines lamelles. Pelez puis hachez les échalotes et la gousse d'ail. Faites-les suer pendant 5 minutes dans une poêle sur feu modéré. Ajoutez alors les champignons. Augmentez légèrement le feu. Ils doivent rendre leur eau de végétation. Assaisonnez en cours de cuisson. Quand celle-ci s'est presque entièrement évaporée, ajoutez la crème. Mélangez bien et laissez frémir deux minutes. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Réservez.

Sortez la pâte du film. Coupez-la en deux. Gardez-en la moitié dans le film. Passez la pâte une dizaine de fois dans votre machine à pâtes en commençant par l'écartement le plus grand. Passez-la ensuite 3 fois à l'écartement intermédiaire. Enfin passez-la par le plus étroit. Elle change de texture à mesure qu'on la travaille. Déposez les bandes pâte obtenues sur une planche à découper. Détaillez-les en bandes de 3 cm de large. Farinez-les pour éviter qu'elles se collent entre elles. Recommencez avec le reste de pâte. 

Pour la cuisson des pâtes, plongez-les dans un grand volume d'eau bouillante, salée. Comptez 3 minutes de cuisson. Pendant ce temps, faites réchauffer la sauce. Égouttez les pâtes. Quand la sauce est chaude, jetez-y les pappardelle et les bandes de courge. Mélangez rapidement. Servez sans attendre et décorez avec des feuilles de sauge. Réalisez des copeaux de fromage de chèvre avec un rasoir à légumes. 

Si vous n'avez pas de machine à pâtes, vous pouvez quand même faire cette recette, il vous faudra un rouleau à pâtisserie et de bons bras! 

10 commentaires:

  1. Quel plat succulent! Je rêve de pouvoir en manger. Les pâtes et moi, ça a commencé par une histoire d'amour, celle de mes origines siciliennes. De la pasta faite par les mamma de mon village natal à forte immigration italienne. Des cappelleti avec le zeste de citron dans la farce. La bolognese avec la croûte du parmesan qui cuit dans la sauce et lui donne ce goût inimitable. Les lasagnes avec des feuilles si fines qu'elles fondent dans la bouche. Les papardelles aux cèpes que j'aurais pu manger sur la tête d'un pouilleux. Les pâtes et moi aujourd'hui c'est une toute autre histoire. Celle du plaisir de les faire à la main pour les autres, de faire découvrir le vrai goût des pâtes à ceux qui ne mangent que des Lu.....u. Mais c est surtout celle d'un manque...pour moi qui ne peux plus en manger sans souffrir énormément. Me passer de gâteaux viennoiseries n'est pas en soi un problème...mais un vrai plat de pâtes...le rêve...inaccessible

    RépondreSupprimer
  2. Je suis bien désolé pour vous. Ça doit être très frustrant!
    Il faut vraiment qu'on arrive à se croiser un jour pour cuisiner. Vous me faites saliver avec tous ces plats! Je rêverais de savoir faire les pâtes comme une mamma italienne!

    RépondreSupprimer
  3. On arrivera sans doute à se croiser un jour ��. Je n'ai pas la prétention d'égaler les mamma. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même sans prétention, vous devez avoir un bon niveau! Et puis qu'importe le niveau dans le fond c'est le partage qui compte!

      Supprimer
  4. Coucou, j'adore les pâtes, et tt ce qui est féculent. Et je dois avouer que ça me fait de la peine pour toi Aude. Je suis sûre qu'il ya un moyen de se faire un petit plaisir sans souffrir. Si je trouve une recette je penserai à te l'envoyer. Mais t'es souvenirs m'ont donné l'eau à la bouche. Haaaaaa (je viens d'avoir une fulgurance, n'ayez pas peur de mon cri), Aude je vais te solliciter. Mon frère m'a offert une box pour un week-end en Italie 🎉🎉🎉 quel coin me conseilles tu. Alors attention, je veux vraiment découvrir le coin, gustativement entre autre. Alors j'attends ton aide. Merci d'avance.
    Pour la recette, comment dire que je vais faire travailler mes biscottos et m'en faire une bonne plâtrée. Chez nous, qd on ne sait pas quoi faire, c'est frites maison, pommes rissolées, pâtes sous toutes formes.
    Merci Nico et bonne journée 😘😘😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Italie, j'ai adoré Venise, Florence et la Côte Amalfitaine au niveau bouffe! C'était divin!!

      Supprimer
  5. Naples et la côte amalfitaine pour tout, les cinque terre pour les paysages plus que pour la nourriture, Florence et Venise. Dans cet ordre là pour ma part...si vous avez fait un choix dites moi, je peux vous donner plus d'infos. Merci pour votre compassion mais ça va. Mon envolée d'hier était un peu pathétique mais bon, au final, j'ai l'habitude. J'essaie de trouver des solutions en ce moment, pas seulement pour le gluten mais c'est difficile. Il y a tant de messages contradictoires au niveau de ce qui peut soulager le système digestif que je ne sais plus que croire...un jour peut-être je retrouverai la sérénité digestive

    RépondreSupprimer
  6. Ça n'a rien de pathétique ma chère Aude. Il se passe tellement de chose avec la nourriture. Alors quand on ne peut plus se faire plaisir, ce n'est pas évident. Je regarderai ça tranquillement et je vous dirai mon choix. Quelle est la période la plus propice pour visiter l'Italie ?

    RépondreSupprimer
  7. Si la chaleur et les touristes ne vous dérangent pas, vous pouvez partir en été. Sinon avril juin est une chouette période (dont je ne peux profiter avec mon métier). La Sicile peut être aussi une destination de choix.

    RépondreSupprimer
  8. Disons que l'on aimerait profiter de nous. Alors pas trop de touriste ça nous irait. Je pensais avril, donc ça me laisse un peu de temps pour préparer tt ça. Merci beaucoup Aude. Je vais tenter de prendre du temps pour ce projet.

    RépondreSupprimer