lundi 7 novembre 2016

Pâte de coing





































En voilà un qui m'en aura fait voir de toutes les couleurs! De qui je parle? Mais du coing bien sûr!
Pour le moment je m'étais frotté à lui pour deux recettes: une Soupe et une Compote
Fastoche!

Cette année, je ne sais pas pourquoi, je me suis pris d'affection pour lui. Je me suis dit que lui et moi allions vivre une belle histoire culinaire pleine de belles recettes. Bref je m'voyais déjà avec le coing victorieux!

Mais alors que s'est-il passé?
Disons que la réalité a légèrement dévié par rapport au scénario original. J'étais parti sur une idée de gelée qui a mis 1000 ans à cuire pour finalement ne pas être une gelée mais plutôt un truc visqueux (maintenant j'ai compris pourquoi mais sur le moment quelle déception!). 
L'idée ensuite naturellement a été de faire de la pâte de coing. Dans ma bible des confitures, l'auteure préconise un séchage de 24h quand une autre cuisinière d'un blog en prévoit un de deux semaines... 
Entre les deux mon coeur a balancé et ma tête aussi.
Finalement j'ai laissé le temps au temps. Le séchage dépend vraiment de la météo et de la température de la pièce. Quand j'ai préparé ma pâte de coing, il pleuvait des cordes à Barcelone, il a donc fallu plusieurs jours pour que ma pâte soit prête.

Aujourd'hui, j'ai pu y goûter! Et youpi, c'est trop bon!! 
Moi qui n'en mange pas souvent, je crois que je vais aller acheter quelques fromages pour accompagner ma première pâte de coing!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 15 + 45 minutes

Séchage: plusieurs jours à température ambiante

Ingrédients :
- 2 kg de coings
- le même poids de sucre que de chair de coing soit 1,392 kg pour moi
- 1 jus de citron

Tout d'abord, il va falloir ôter le duvet des coings, pour cela munissez-vous d'un torchon et frottez les fruits, insistez bien dans les renfoncements. 
Rincez les coings puis coupez-les en morceaux.

Placez-les dans une grande casserole. Couvrez-les d'eau. Portez à ébullition et laissez cuire 15/20 minutes, le temps que la chair soit bien tendre. 

Égouttez-les bien. Ôtez la peau, les pépins et les coeurs. Mixez la chair obtenue.
Pesez-la et préparez la même quantité de sucre.
Mélangez le tout dans une casserole. Ajoutez le jus de citron.

Placez sur feu modéré et remuez sans arrêt jusqu'à ce que la pâte se détache des bords. L'autre astuce pour voir si la pâte est prête c'est de tracer une ligne profonde avec une cuillère en bois dans la pâte, le fond de la casserole apparaît et la pâte coule lentement pour reprendre sa place.

Chemisez un ou deux plats de papier sulfurisé. Versez-y la pâte sur une épaisseur de 2 cm. 

Laissez sécher à température ambiante. La pâte doit se détacher des bords du plat. Quand la partie supérieure est sèche, retournez la pâte pour faire sécher l'autre face.

Une fois que la pâte est prête, enveloppez-la de papier sulfurisé et gardez au frigo.

La pâte de coing (ou "membrillo" en espagnol) se sert avec du fromage Manchego de ce côté-ci des Pyrénées mais elle va aussi très bien avec du Brie.
Et pourquoi pas la déguster sans rien juste comme ça par pure gourmandise?

4 commentaires: