mercredi 7 décembre 2016

Le poulet au cari de Marilou (souvenir culinaire du Liban nº1)

Aujourd'hui, je rentre de Beyrouth après une semaine passée chez mes amis F et G.

Ah! Le Liban!
J'en rêvais depuis des années! 
Sa cuisine est une de mes préférées (avec l'italienne). Je ne sais pas pourquoi ce pays m'attirait autant mais je peux vous dire qu'il était tout en haut de la liste de mes envies de voyage!

Et pourtant aujourd'hui, je ne vais pas partager une recette libanaise avec vous. Non, non, non. Ce sera pour plus tard.
Aujourd'hui, c'est une recette mauricienne que je poste. 

Que je vous explique un peu le pourquoi du comment: mon amie F,  a décidé de prendre mon destin en main et de balayer mes doutes existentiels d'un revers de la main. Elle m'a donc préparé un programme culinaire pour ces quelques jours chez elle, à Beyrouth.
C'est ainsi que vendredi dernier, j'ai rencontré Marilou qui est venue me montrer comment cuisiner un vrai cari.
Une révélation pour moi! 

Plus jamais je ne ferai le cari (ou curry) comme je le faisais avant.

Merci donc à Marilou pour son aide et sa recette!

Pour mes autres souvenirs culinaires du Liban, il faudra encore un peu de patience!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 4/5 personnes:

- 1 poulet
- 1 tête d'ail
- 2 gros oignons
- 5 pommes de terre moyennes
- 1 tomate
- 2 cuillères à café bombées de curcuma moulu
- 2,5 cuillères à café bombées de cumin moulu
- 1 cuillère à café de gingembre en poudre
- un peu de piment en poudre 
- 1 cuillère à soupe d'eau
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Demandez à votre boucher de couper le poulet en 6 ou 8 morceaux (selon sa grosseur) ou armez-vous d'un bon couteau pour vous attaquer à la bête.

Pelez les oignons et émincez-les finement.

Épluchez, rincez et séchez les pommes de terre. Coupez-les en cubes pas trop petits (sinon ils vont se défaire à la cuisson).

Lavez et séchez la tomate puis coupez-la en quartiers.

Pelez les gousses d'ail et écrasez-les dans un mortier pour les réduire en purée.

Ajoutez les épices dans le mortier (pour le piment allez-y mollo, il vaut mieux y aller en plusieurs fois pour être sûr de bien doser). Salez. Poivrez (il en faut pas mal car ce plat est bon quand il est bien relevé). Ajoutez l'eau.
Mélangez bien pour obtenir une pâte homogène.

Faites revenir les oignons avec l'huile dans une cocotte sur feu modéré. Ils doivent devenir translucides. Réservez-les sur une assiette.

Faites ensuite revenir le poulet sur feu vif en remuant pour le dorer sur toutes ses faces.

Remettez les oignons dans la cocotte et mélangez bien pendant 5 minutes après avoir baissé le feu.

Ajoutez la pâte d'épices. Mélangez.

Ajoutez les pommes de terre sur le dessus, sans remuer.

Ajoutez la tomate sur le dessus. Ne remuez pas.

Couvrez la cocotte et laissez cuire à couvert à feu doux. 
Comptez environ 30 minutes de cuisson.

Goûtez la sauce en cours de cuisson et rectifiez l'assaisonnement.

Les pommes de terre doivent être tendres. Piquez un morceaux de poulet avec la pointe d'un couteau, le jus qui en sort doit être clair.

Accompagnez le cari de riz blanc, salade de tomates/concombre (et éventuellement de chapatis).

Je vous conseille de préparer ce cari à l'avance et de le manger le lendemain, réchauffé à feu doux.

Variantes:
Vous pouvez ajouter deux carottes coupées en dés en même temps que les pommes de terre.
Pour un plat plus consistant, ajoutez 200 g de pois chiches en boîte (égouttés et rincés) quand vous couvrez la cocotte.

1 commentaire:

  1. Essayée et approuvée... c est un délice... à vos marmites pour un Noël exotique !

    RépondreSupprimer