lundi 19 février 2018

Ma salade vegan de patates douces et légumes d'hiver

Revenir à Barcelone après 10 jours d'activité intense, d'amitié intense aussi c'est toujours compliqué pour moi. J'ai toujours l'impression de quitter ma maison pour celle de quelqu'un d'autre. Heureusement cette sensation ne dure pas. Au bout de deux ou trois jours, la reprise du rythme d'ici me permet de retrouver ma place dans ma vie. Revenir à Barcelone, c'est aussi découvrir ce que mon frigo est devenu en mon absence, des trucs interdits y font souvent leur apparition: une tortilla emballée dans du plastique, une brick de gazpacho entre autres. Rentrer à Barcelone, me remettre aussitôt en cuisine pour reprendre la maison culinaire en main! Sortir les légumes rapportés de Paris de ma valise et retrouver mes poêles, mes cuillères en bois, mes couteaux. C'est bon en fait! Quand le cuisinier reprend le contrôle de sa cuisine après une semaine d'absence, il prépare une salade vegan de patates douces et légumes

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 25 + 25 minutes

Ingrédients pour 2/3 personnes:
- 3 grosses patates douces
- 1 gros panais
- 4 carottes moyennes
- 1 tête de brocoli
- 4 échalotes 
- 2 gousses d'ail
- 2 cuillères à soupe de noisettes non salées
- 2 cuillères à café de graines de sésame
- 2 cuillères à soupe de tahini
- le jus d'un demi-citron
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 pincée de piment

Épluchez et rincez les patates douces. Coupez-les en tranches de 1 cm. Taillez les extrémités en brunoise. Épluchez les carottes et le panais puis coupez-les en cubes pas trop gros. Épluchez et hachez les gousses d'ail ainsi que les échalotes. Détaillez le brocolis en fleurettes. 

Badigeonnez les tranches de patates douces d'huile d'olive avec un pinceau de cuisine. Placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Salez et poivrez. Enfournez et laissez cuire 25 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. Elles doivent être tendres et dorées. Gardez-les au chaud.

Pendant que les patates douces cuisent, faites revenir les échalotes et les gousses d'ail dans une poêle avec 1 cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Assaisonnez en cours de cuisson. Réservez. Faites ensuite sauter le brocolis avec un filet d'huile pendant 2 à 3 minutes seulement car on veut qu'il reste croquant, salez, poivrez puis réservez. Faites enfin revenir les carottes et le panais avec une cuillère à soupe d'huile jusqu'à coloration. Versez ensuite 10 cl de d'eau, baissez le feu et laissez cuire à couvert. Remuez de temps en temps. Laissez cuire jusqu'à évaporation de l'eau, les légumes doivent être cuits mais encore un peu croquants. Salez, poivrez et ajoutez le piment. Remettez le brocolis dans la poêle et mélangez-le rapidement aux carottes et panais. Faites frire la brunoise de patate douce à la poêle avec de l'huile d'olive en remuant souvent. Surveillez la cuisson car c'est rapide. Épongez sur du papier absorbant. Salez et poivrez.

Dans un bol, mélangez le tahini avec le citron. Si le tout est trop épais, ajoutez un peu d'eau. Salez, poivrez. Faites griller les noisettes quelques minutes dans une poêle sèche puis hachez-les grossièrement. 

Disposez des tranches de patates douces dans les assiettes. Répartissez le mélange de légumes au centre. Parsemez de noisettes, sésame et frites. Arrosez de sauce et déposez une bonne cuillère d'échalotes/ail sur le dessus. Passez à table sans trop attendre!

dimanche 18 février 2018

Mes tartes croustillantes au poireau

Tout a une fin. J'aurais pu commencer ma recette par les mots de Jean-Louis Aubert "Voilà c'est fini" car ça y est les vacances à Paris sont terminées. Après 10 jours de purs moments avec les amis et ma soeur, de purs moments de bonheur intense, c'est le retour à Barcelone. J'ai vraiment profité jusqu'à la dernière seconde de la vie parisienne. La frénésie a opéré sur moi vraiment! Avoir couru partout, avoir trouvé des ingrédients merveilleux (à suivre bientôt), avoir ri, tellement ri, parlé, papoté, débriefé à toute heure du jour et de la nuit, avoir acheté de nouveaux livres de cuisine, avoir vu des films entre impactants et vraiment magnifiques, bu des litres de champagne (parfois trop...oups!) chaque petit moment de ces 10 jours parisiens m'a rempli, rendu heureux. Comme à chaque fois, je repars la valise et la tête chargées de souvenirs à ancrer dans ma mémoire, à garder précieusement pour les jours plus gris. Quand le cuisinier rentre chez lui, la veille il cuisine une dernière pour son amie parisienne et il prépare une recette végétarienne: des petites tartes croustillantes au poireau pour un dernier dîner improvisé!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 15 + 15 minutes

Ingrédients pour 4/6 personnes:
- 1 rouleau de pâte de feuilletée pur beurre
- 1 gros poireau (ou 2 petits)
- 1 gros oignon
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe de crème de coco
- 20 g de parmesan râpé
- 1 cuillère à café de graines de cumin
- 30 g de feta
- 1 cuillère à soupe de pignons
- 1 cuillère à café de thym frais ou séché
- huile d'olive
- sel, poivre

Faites dorer les pignons quelques minutes dans une poêle sans matière grasse.  Réservez.

Détaillez des disques de 5 cm maximum de diamètre dans la pâte feuilletée. Piquez-les avec une fourchette. Badigeonnez-les d'huile d'olive avec un pinceau de cuisine. Faites-les cuire 15 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. 

Ôtez les premières feuilles du poireau, lavez-le bien puis émincez-le. Pelez et hachez l'oignon. Faites-les revenir dans une poêle avec 2 cuillères à soupe d'huile d'olive pendant 10 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez et ajoutez les graines de cumin en cours de cuisson. Versez la crème de coco quand le poireau est tendre. Mélangez. Ajoutez l'oeuf et mélangez intimement juste le temps qu'il faut pour qu'il soit cuit puis ajoutez le parmesan. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Récupérez les disques de pâte feuilletée, creusez-les un peu et déposez-y une cuillère à café de garniture. Parsemez de feta émiettée et de pignons. Décorez de thym. Servez ces petites tartes chaudes, tièdes ou même froides. 

Je vous conseille de faire des disques assez petits pour n'en faire qu'une bouchée!

jeudi 15 février 2018

Ma poêlée aux deux patates

Ah Paris! Je virevolte, je cours d'un rendez-vous à l'autre, je marche des kilomètres et des kilomètres. Je mets des ingrédients trouvés ici et là dans mon sac à dos toujours plus rempli. Je trouve des bouquins et des revues où chercher peut-être de nouvelles idées. La pluie ne m'affecte pas. Je ne la sens même pas! Une expo, un ciné, un thé avec une amie, un dîner avec une autre. Paris ville de ma déconnexion culinaire. Il n'y a qu'ici où je peux rester 10 jours sans toucher une poêle ou un ustensile. Pas le temps. Je dois profiter de la vie parisienne. Je dois faire mes 15 km de marche quotidiens car de métro il n'est évidemment pas question. Je n'arrive même pas à ouvrir une revue culinaire, ce n'est pas le moment, plus tard, à Barcelone, ce sera mieux. Et pourtant, ce matin, une envie. Venir papoter quelques minutes avec vous autour d'une recette préparée avant mon départ. Un jour où j'avais l'esprit végétarien. Alors prendre le temps de m'asseoir sur un canapé, une tasse de thé sur la table basse, attraper mon cahier de cuisine et suspendre le temps frénétique de Paris. Quand le cuisinier a la patate (et la patate douce), forcément ça finit à la poêle! J'espère que vous aimerez ma poêlée aux deux patates!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 1 grosse patate douce (400g)
- 1 grosse pomme de terre (idem)
- 1 poireau
- 1 oignon frais
- 200 g de petits pois frais (poids écossés) ou surgelés
- 2 oeufs
- 1 cuillère à soupe de feuilles d'origan frais
- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Ôtez les premières feuilles du poireau et lavez bien le reste. Pelez l'oignon, hachez-le ainsi que le poireau. Épluchez les deux patates, rincez-les et taillez-les en petits cubes. 

Faites chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive dans une poêle. Faites-y suer le poireau et l'oignon sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent, assaisonnez. Réservez. Faites ensuite sauter les deux patates avec 3 cuillères à soupe d'huile d'olive sur feu un peu plus vif. Remuez souvent jusqu'à ce qu'elles soient dorées et tendres. Salez et poivrez. En parallèle, plongez les petits pois dans une casserole d'eau salée pendant 3 minutes, égouttez-les. Réservez. 

Quand les deux patates sont cuites, ajoutez le mélange poireau/oignon. Cassez les oeufs dans la poêle et mélangez délicatement jusqu'à ce qu'ils soient cuits. Ajoutez les petits pois et laissez cuire 1 minute supplémentaire. Parsemez d'origan avant de servir.

mercredi 14 février 2018

Ma Reine de Saba (recette repostée)

Vous êtes-vous un jour repenché(e) sur votre passé par exemple en feuilletant vos albums photos. C'est fou comme 20 ans après ce super t-shirt que vous adoriez semble ridicule, trop flashy, trop serré, trop trop. Ou cette coupe de cheveux qui faisait fureur à l'époque vous fait ressembler à un chien mouillé. Et bien figurez-vous qu'avec les photos de cuisine, c'est pareil! Quand parfois (rarement heureusement) il m'arrive de remonter le fil du blog jusqu'aux origines, je crie "Au secours" quand je vois les photos que je faisais. Mise en scène, assiettes, lumière...tout est atroce. J'en ai presque honte et pourtant, je n'ai pas envie d'effacer tout ça car ça fait partie de mon histoire. J'ai appris petit à petit (et je n'ai pas fini, car Mr Dorian m'a donné des devoirs) à faire mes photos. À force de lire des livres de cuisine, de parcourir des blogs, j'ai progressé. La semaine dernière lorsque mon idole m'a demandé si je n'avais pas une recette de gâteau au chocolat dans mes tiroirs, j'ai tout de suite pensé à celle de mon gâteau préféré, La Reine de Saba, que je ne fais plus depuis des années. Celui que je faisais avec ma maman quand j'étais petit. En recherchant la recette sur le blog, j'ai eu peur en voyant la photo!! Aussitôt une envie, la refaire! Quand le maître et l'élève cuisinent ensemble, l'élève fait le gâteau et le maître fait la Ganache, avec une photo digne de ce nom!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 20 minutes

Ingrédients
- 150 g de chocolat
- 90 g de sucre
- 3 oeufs (blancs et jaunes séparés)
- 30 g de beurre
- 3 cuillères à soupe de maïzena (45 g environ)

Faites fondre le chocolat et le beurre ensemble. Ajoutez le sucre. Mélangez. Ajoutez les jaunes d'oeuf. Mélangez à nouveau. Ajoutez la maïzena. Mélangez délicatement. 

Montez les blancs en neige ferme et incorporez-les petit à petit au mélange précédent en soulevant bien la pâte. 


Versez-la dans un moule de 20cm de côté. Faites cuire 20 minutes à 180ºC.

Chez moi, la Reine de Saba allait souvent avec de la crème anglaise. Mais aujourd'hui, je la troquerais volontiers contre la ganache de Dorian. Et vous?

lundi 12 février 2018

Mes trios de pomme de terre (recette pour une idole)

Depuis que j'ai commencé mon aventure de blogueur culinaire, il s'en est passé des choses dans ma vie. J'ai eu mon CAP cuisine, j'ai rencontré des tas de nouvelles personnes, j'ai donné des cours de cuisine entre Barcelone, Paris et Beyrouth, je suis devenu à moitié confiturier, j'ai appris à faire de vraies photos de bouffe et puis j'ai rencontré Dorian. Je ne sais plus comment je suis tombé sur sa page un jour mais là ça a été le choc des photos et le poids des mots. J'avais trouvé mon idole culinaire. Une rencontre virtuelle donc puis réelle quand le monsieur, de passage à Barcelone, accepte de prendre un café avec moi. Depuis le contact s'est maintenu par blogs interposés et cafés parisiens, entre festival Toumélé et festival des blogueurs. Bref une vraie relation culinaire et humaine s'est mise en place. Parce que le monsieur n'est pas seulement un génie de la cuisine, c'est aussi une très belle personne. Et donc quand il me propose de passer une journée avec lui, chez lui pour cuisiner, c'est un peu un rêve qui se réalise. Vendredi, sous la neige, le coeur battant et le sac rempli de pots confitures et sauce tomate pour mon idole, je débarque chez lui pour cuisiner avec lui et pour lui. Une idée m'était venue, en parlant de patates la veille avec lui autour d'une sombre histoire de placards: des toasts 100% patates! Si l'idée lui a semblé farfelue de prime abord, il a finalement trouvé mon idée très intéressante et c'est sous ses conseils que la photo a été prise. Quand le cuisinier passe la journée avec son idole culinaire, il lui prépare une recette végétarienne : des trios de pomme de terre !

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
- 1, 5kg de pommes de terre assez grosses
- 10 cl de crème liquide
- 50 g de beurre
- 3 branches de thym frais
- 6 champignons shitake
- huile de friture
- 3 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Pelez les pommes de terre. Coupez-en deux en tranches épaisses (vous devez pouvoir en obtenir 12) et réalisez des disques en utilisant un emporte-pièce de 5 cm de diamètre (gardez les chutes). Badigeonnez-les d'huile d'olive, salez, poivrez et placez -les sur une plaque au fur et à mesure. Faites cuire pendant 20 minutes dans un four préchauffé à 200ºC. Les tranches de pommes de terre doivent être dorées dessus et dessous. Pendant ce temps, détaillez les chutes de pomme de terre en brunoise. Faites-les frire 5 minutes à la poêle avec de l'huile de friture. Épongez sur du papier absorbant. Salez et poivrez, joutez un peu de thym. Faites cuire les pommes de terre restantes à l'eau pendant 20 minutes ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Réduisez-les alors en purée après les avoir égouttées. Ajoutez le beurre, la crème, le thym restant effeuillé et assaisonnez. La purée doit être lisse et souple. Coupez les champignons en tranches. Faites-les frire 2 minutes dans une poêle avec un fond d'huile. Épongez-les sur du papier absorbant.

Pour le montage, j'ai utilisé l'emporte pièce qui m'a servi à découper les disques. Sur une tranche de pomme de terre, déposez une bonne cuillère à café de purée, tassez bien dans l'emporte-pièce. Parsemez de frites et enfin décorez avec une tranche de shitake. 

Si vous les préparez à l'avance, faites-les réchauffer quelques minutes au four à 150ºC.


vendredi 9 février 2018

Mon apple & almond pie à moi

Et bien voilà, à force de faire 200 choses à la fois. À force d'avoir deux boulots. À force de ne pas avoir d'agenda. Je suis en retard pour la Battle Food. C'était hier. Pourtant je le savais que c'était le 8 mais allez savoir pourquoi je me suis dit que le 8 c'était vendredi (alors que je sais que c'est le 9 puisque le carnaval de l'école a lieu vendredi 9...parfois la connexion entre mes deux vies ne se fait pas). Mais avant que je vous raconte la fin de mon histoire, petit rappel sur ce qu'est la Battle Food. C'est un défi culinaire initié par Carole du blog Sunrise Over Sea. Chaque mois un parrain ou une marraine choisit un thème et tout le monde planche dessus jusqu'à la date de postage des recettes. Et c'est là que j'ai un peu perdu le fil. Le thème du mois "Tombons dans les pommes, plat ou dessert, qu'elles soient de terre ou de l'arbre". Si j'avoue que j'aime bien les patates, en revanche c'est plus compliqué avec les pommes que je trouve un peu ennuyeuses. J'ai toujours préféré les mangues et les fraises aux pommes. Et comme je ne suis pas du genre à tomber dans la facilité, j'ai donc décidé de cuisiner les pommes plutôt que les patates. Un petit hommage à mon papi normand qui lui les aimait beaucoup. J'espère qu'il aurait aimé ma recette. C'est donc avec un jour de retard que je vous livre mon Apple & almond pie ou my tarte aux pommes et aux amandes. Quand le cuisinier s'emmêle les spatules, il est en retard pour les défis culinaires.

Préparation: 30 minutes

Repos de la pâte: 2h

Cuisson: 1h15

Ingrédients:
Pour la pâte:
- 400 g de farine
- 100 g de poudre d'amande
- 2 jaunes d'oeuf
- 250 g de beurre
- 4 g de sel
- 30 g de sucre glace
- 3 cuillères à soupe d'eau
- quelques gouttes de jus de citron
- 60 g d'amandes effilées

Pour la garniture:
- 1,5 kg de pommes acidulées
-  cuillères à soupe de muscovado (ou cassonade)
- 1 cuillère à café de baies du Timur (ou Timut)

Finition:
- 1 jaune d'oeuf
- 1 cuillère à soupe de sucre roux

Pour la pâte (vous n'utiliserez pas tout, mais vous pourrez la congeler), mélangez la farine, le sel, le sucre et la poudre d'amande dans un saladier. Creusez un puits au centre et versez-y deux jaunes d'oeufs et l'eau. Mélangez. Ajoutez ensuite le beurre en parcelles sans trop travailler la pâte. Dès que vous pouvez former une boule arrêtez de la manipuler. Enveloppez-la de film alimentaire et laissez-la se reposer au frais pendant 2 heures.

Quand elle est bien froide, étalez-la sur un plan de travail fariné au rouleau à pâtisserie. Beurrez un grand plat à tarte à bords hauts. Placez-y le fond de pâte. Placez au frigo. Il vous reste de la pâte, placez-la au frais également.

Faites dorer les amandes dans une poêle sans matière grasse pendant quelques minutes. Pelez les pommes et ôtez le coeur et les pépins. Taillez la chair en fines tranches. Placez-les au fur et à mesure dans un saladier. Ajoutez le jus de citron, le sucre et les baies de Timur réduites en poudre. Mélangez. Versez la moitié des pommes sur le fond de tarte en tassant un peu. Ajoutez la moitié des amandes. Recouvrez des pommes restantes puis des amandes. 

Sortez le reste de pâte, abaissez à nouveau. Découpez des bandes de 1 cm de large. Réalisez des croisillons. Pincez-les avec le bord de la tarte pour les souder. Dorez-les avec le jaune d'oeuf restant. Saupoudrez de sucre roux. Faites cuire dans un four préchauffé à 180ºC. Au bout d'une demi-heure de cuisson, couvrez avec une feuille de papier alu. Poursuivez la cuisson pendant 1 heure. Les pommes doivent être bien cuites (vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau). 

Laissez la pie ou the tarte refroidir avant de la déguster. Vous pouvez bien sûr l'accompagner d'une bonne cuillère à soupe de crème fraîche épaisse...mais là c'est le normand qui parle.

jeudi 8 février 2018

Mes chaussons aux épinards

En voilà qui divisent dans les chaumières: les épinards! Entre ceux qui les abhorrent, ceux qui les tolèrent, ceux qui sont indifférents et ceux qui les adorent, il y en a pour tous les goûts. Petit, j'adorais les épinards frais que ma maman achetait sur le marché. Je détestais ceux de la cantoche, en boîte, vert caca d'oie à l'odeur douteuse. Je n'aimais pas non plus les surgelés. Déjà, l'exigence du produit frais. Ce n'est qu'en arrivant à Barcelone que je me suis mis à les cuisiner car ici on en mange beaucoup. Un des plats traditionnels : des épinards sautés avec de l'ail, des petits dés de jambon, des raisins secs et des pignons. Bien sûr je ne les cuisine jamais comme ça...la tradition, trop facile! Ce que j'aime dans les épinards, c'est le moelleux qu'ils apportent à un gratin de viande hachée, c'est leur couleur, leur saveur incroyable! Aujourd'hui, plus qu'hier pas question de les acheter en boîte ou surgelés, chez moi c'est frais ou rien! Comme il y en a chez mes deux marchandes de légumes depuis quelques semaines, ils font partie des habitués de mon panier. Alors quand le cuisinier se prend pour Popeye, il prépare des petits chaussons aux épinards.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 15 chaussons environ:
- 2 rouleaux de pâte feuilletée
- 300 g d'épinards frais
- 1 poireau
- 2 oignons frais
- 60 g de feta
- 40 g de cheddar
- 50 g d'emmental râpé
- 2 oeufs
- 3 tranches de bacon finement hachées (facultatif)
- huile d'olive
- sel, poivre
- 1 pincée de piment

Ôtez la base des tiges des épinards. Lavez ensuite les feuilles plusieurs fois pour bien éliminer toute trace de terre. Égouttez-les le plus possible (je le fais dans une essoreuse à salade) puis hachez-les au couteau. Pelez les oignons et le poireau, rincez-les puis hachez-les. Si vous souhaitez mettre du bacon, faites-le dorer dans une poêle pendant 7 à 8 minutes, ou jusqu'à ce qu'il soit croustillant. Épongez-le sur du papier absorbant. Faites ensuite fondre le poireau et les oignons dans la poêle qui vous a servi à cuire le bacon, sur feu modéré pendant 7 à 8 minutes en remuant souvent. Ajoutez les épinards et poursuivez la cuisson jusqu'à ce que l'eau de végétation se soit évaporée. Salez et poivrez. Laissez refroidir quelques minutes.

Placez le mélange précédent dans un saladier. Ajoutez 1 oeuf entier le blanc de l'autre (gardez le jaune), le piment ainsi que les 3 fromages. Mélangez intimement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Détaillez les rouleaux de pâte feuilletée en disques de 12 cm de diamètre environ. Déposez une cuillère à soupe de farce au centre. Humidifiez légèrement le contour. Fermez le chausson en appuyant bien sur le bord pour souder. Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients (récupérez les chutes de pâte feuilletée, superposez-les et étalez-les à nouveau au rouleau à pâtisserie). Badigeonnez-les chaussons de jaune d'oeuf mélangé avec une cuillère à café d'eau. 

Faites cuire les chaussons dans un four préchauffé à 200ºC pendant 25 minutes. Ils doivent être dorés dessus et dessous. Servez-les chauds ou tièdes, seuls ou avec une salade.

mercredi 7 février 2018

Mes crêpes comme des nems (recette pour la bataille food#53)

Quand je m'inscris à une bataille food c'est parce que je suis emballé par le thème. Toujours. Mais le problème c'est qu'entre le moment où je m'inscris et le moment où je dois poster la recette, il se passe quelques semaines, et à l'heure de poster, je n'ai souvent aucune idée de ce que je vais faire. Encore une fois c'est ce qui m'est arrivé. Mais avant que je vous raconte cette histoire, voici un petit rappel de ce qu'est la Bataille food. C'est un défi culinaire initié par Jenna du blog "Bistro de Jenna. Le principe, chaque mois un parrain ou une marraine fait plancher ses petits camarades sur un thème qu'il/elle a choisi. La recette doit être inédite et postée le premier mercredi du mois à 18h (bon comme à chaque fois, je serai un peu en retard...mais mieux vaut tard...). Pour l'édition précédente, Lova de Graine de faim Kely était la marraine. Aujourd'hui, c'est chez Martine de Grain de sel et gourmandise que nous nous donnons rendez-vous. Son thème "Des crêpes avec 3 S". J'y pensais depuis mon inscription et puis j'ai un peu oublié. C'est bête car j'ai justement posté deux recettes sur ce sujet la semaine dernière. Si j'y avais pensé, j'en aurais gardé une pour aujourd'hui. Du coup, il ne me restait plus qu'à trouver une autre idée. C'est là que je me suis souvenu d'une recette croisée dans un livre sur la cuisine juive, les Blintzes. Le problème c'est que traditionnellement ces crêpes sont fourrées avec un mélange à base de fromage frais qui ne me faisait pas trop envie. Qu'à cela ne tienne, j'en ai fait ma propre version: avec des fruits! Et pour la présentation, c'est vers l'Asie, que je suis allé pour némiser mes crêpes!

Ingrédients pour 4 personnes:
Pour la pâte à crêpes:
- 250 g de farine
- 50 g de farine
- 3 oeufs
- 50 cl d'eau
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 pincée de sel non raffiné

Pour la garniture:
- 2 pommes acidulées
- 2 cuillères à café de zeste de citron
- 2 cuillères à soupe de framboises fraîches
- 40 g + 40 g de beurre

Pour la sauce au caramel:
- 125 g de sucre
- 100 g de beurre demi-sel
- 13 cl de crème liquide
- 1 gousse de vanille

Pour la pâte à crêpes, je vous laisse aller voir ma recette de mes Crêpes sans lait.

Pour la sauce, je vous renvoie à ma recette de Sauce au caramel au beurre salé.

Pelez et coupez les pommes en huit. Ôtez-en les pépins et le coeur. Faites revenir les quartiers de pommes dans une poêle avec 40 g de beurre sur feu doux, à couvert. Elles doivent dorer et en même temps devenir très tendres. Versez un petit peu d'eau en cours de cuisson pour les aider à cuire. Comptez 10 bonnes minutes de cuisson. Quand les pommes sont cuites, ajoutez le zeste de citron. Réservez.

Faites cuire vos crêpes dans une poêle très chaude avec un peu d'huile. 

Rincez et égouttez les framboises.

Pour le montage, prenez une crêpe. Déposez 4 tranches de pommes sur la partie inférieure (celle qui est vers vous), en laissant une bordure. Ajoutez 2 framboises. Rabattez la bordure sur les fruits: d'abord la partie du bas puis les côtés. Ensuite, roulez la crêpe pour former un rouleau. Répétez l'opération avec le reste des ingrédients.

Faites dorer les crêpes némisées à la poêle avec le beurre restant en les retournant pour les dorer sur toutes leurs faces. Servez vos "nems" avec la sauce caramel!

Liste des participants:
graine de faim kelyBistro de JennaGrain de sel et gourmandiseKeskonmangemamanUnited Colours of macaronsRamène la popotteKaribo SakafoUne cuisine pour voozenooMy nomad cuisineMagg KitchenetteEmilie sweetnessEncore une lichetteLa table de ClaraEt rond, et rond, petits plataponsThe Garden of DelightsMy French bakeryLe chaud patateLa médecine passe par la cuisineCrazy cakePetite cuillère et charentaiseLe blog de CataMa cuisine à moiDouble portionCook A Life by MaevaOh, la gourmandeLa cuisine d'une toquée1,2,3 dégustezQuelques grammes de gourmandiseCooking et bon appétitLa gourmandise de VioletteMélina et chocolatCc cuisineKatia au pays des gourmandsAussi délicieux qu'un gâteau


lundi 5 février 2018

Mes sandwiches de la rue des Rosiers revus et corrigés

Quand j'ai quitté le cocon familial pour m'installer à Paris, j'adorais aller traîner rue des Rosiers. C'était comme partir en voyage sans sortir de ma ville. Pour moi qui étais toujours fauché c'était parfait! Déjà à l'époque, j'étais attiré par la cuisine juive et de ses environs, alors que je ne cuisinais pas autant qu'aujourd'hui. Souvent donc le week-end, je prenais la direction de cette rue pour aller me chercher un sandwich aux falafels avec des aubergines frites que je mangeais dans la rue ou dans un square tout proche! C'était pas le top pour la ligne, mais qu'est ce que c'était bon! Allez savoir pourquoi j'ai repensé à ce fameux sandwich l'autre jour en retrouvant des pains pita dans mon placard. Bon comme d'habitude, j'ai bien sûr revisité la tradition, je n'ai pas pu m'en empêcher! Point de falafels (trop gras pour moi en ce moment), point d'aubergine frite (pas la saison) mais des légumes d'hiver, ça oui! Quand la pluie s'acharne, le cuisinier s'enfuit au soleil dans son assiette et il revisite le sandwich de la rue des Rosiers.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1 heure 15

Ingrédients pour 4 sandwiches:
- 4 pains pita
- 2 grosses patates douces
- 2 panais moyens
- 3 carottes moyennes
- 1 oignon
- 2 betteraves moyennes 
- 1 cuillère à café de zaatar
- 1 cuillère à café de sésame doré
- 1 cuillère à café de sésame noir
- 1 yaourt grec
- 1 cuillère à soupe de raisins de Corinthe
- le jus d'un demi-citron
- 2 brins de menthe
- 4 cuillères à soupe de tahini maison
- huile d'olive
- sel, poivre

Placez les betteraves, lavées et séchées dans un four préchauffé à 180ºC. Faites-les cuire pendant 1 heure, elles doivent être tendres. Laissez-les refroidir pour pouvoir les peler. Coupez-les ensuite en "frites". Réservez. Épluchez et rincez les patates douces puis coupez-les en tranches de 1cm d'épaisseur. badigeonnez-les d'huile d'olive sur toutes leurs faces, salez, poivrez. Placez-les sur une plaque et enfournez quand il reste 30 minutes de cuisson à la betterave. 

Pelez, lavez, séchez les panais et les carottes puis taillez-les en brunoise. Pelez et hachez l'oignon. Faites-le suer 5 minutes dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile d'olive sur feu modéré. Ajoutez ensuite les carottes et les panais. Laissez cuire environ 10 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez et ajoutez le zaatar en cours de cuisson. Quand les légumes sont tendres, goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Ajoutez les deux sésames. Réservez.

Dans un bol, mélangez le yaourt avec le jus de citron. Ajoutez un filet d'huile d'olive. Salez, poivrez.

Quand les patates douces sont cuites, elles doivent être dorées et tendres, arrêtez le four, sortez-en les légumes. Placez alors les pains pita dans le four éteint pour les réchauffer. Ouvrez-les ensuite en deux. Tartinez-les de tahini. Ajoutez 1/4 du mélange panais/carottes dans chaque pain. Parsemez de feuilles de menthe. Ajoutez quelques rondelles de patates douces, quelques "frites" de betterave et des raisins secs. Arrosez de sauce. Une salade verte ou des vraies frites peuvent venir accompagner ce sandwich.


dimanche 4 février 2018

Ma 'tite salade d'endives

Endive. Ton nom fait souvent frémir. Souvenirs dégoûtés de cantine ou de maison où tu es cuisinée au jambon, noyée sous une tonne de béchamel, baignant dans ton jus, molle de la feuille et amère au possible. Traumatisé comme beaucoup de mes congénères par l'expérience de l'endive au jambon d'abord, puis par celle de l'endive braisée, je me refuse aujourd'hui de la cuire. J'en reste donc à une relation cordiale et crue, souvenir noëlien de mon enfance puisque la salade d'endive est une tradition chez mes parents le jour de Noël. Aujourd'hui, c'est l'automne à Barcelone. J'ai donc mis mon assiette au diapason avec le ciel pour préparer une 'tite salade d'endives.

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes
- 4 endives (2 rouges et 2 jaunes)
- 1 pomme acidulée
- 40 g de cheddar
- 40 g de parmesan
- 1 cuillère à soupe de raisins de corinthe 
- 1 cuillère à soupe de pistaches non salées
- 1 cuillère à soupe de noisettes non salées
- 50 g de jambon sec espagnol
- 1 tranche de pain rassis
- quelques gouttes de jus de citron
- 1 pincée d'origan séché
- huile d'olive
- vinaigre de framboise
- moutarde forte
- fleur de sel
- poivre du moulin

Torréfiez les noisettes et pistaches dans une poêle sans matière grasse pendant 5 minutes, en remuant. Laissez refroidir quelques instants puis hachez-les grossièrement. Taillez le jambon en mini dés, faites-les revenir 5 bonnes minutes à la poêle pour qu'ils soient croustillants. Poivrez en cours de cuisson. Réservez sur une assiette recouverte de papier absorbant. Détaillez le pain en petits cubes. Arrosez-les d'huile d'olive, salez légèrement, poivrez et ajoutez l'origan. Faites-les sauter quelques minutes dans une poêle pour qu'ils soient bien dorés. Réservez.

Émincez finement les endives. Placez-les dans un saladier. Coupez les fromages en petits cubes. Ajoutez-les aux endives. Pelez la pomme, ôtez-en les pépins et le coeur. Détaillez-la ensuite en brunoise. Citronnez. Ajoutez les dés de pommes, les fruits secs, le jambon et le pain dans le saladier.

Pour la sauce, mélangez 2 cuillères à café de moutarde avec 2 cuillères à soupe de vinaigre. Versez ensuite de l'huile d'olive en filet tout en fouettant pour obtenir une sauce lisse et épaisse. Salez, poivrez. Servez la salade avec la sauce.